Modération des modérateurs.

Toutes discussions et/ou suggestions concernant le site et le forum sont ici les bienvenues.
Message
Auteur
FinementCiselé
Forcené
Messages : 1218
Enregistré le : mercredi 28 août 2013 à 13:26

Modération des modérateurs.

#1 Message par FinementCiselé » lundi 22 octobre 2018 à 15:16

Manichéenne a écrit :
lundi 22 octobre 2018 à 10:22
Bon ça suffit là, tu affirmes qu'une hétérogénéité à plus de 3 correspond à moins d'un cas par million, on te donne une source qui dit qu'une hétérogénéité à plus de 5 correspond à plus de 20% des enfants, et tu persistes tout en devenant vulgaire et agressif ? Et en plus tu te plains de ce que d'autres agissent comme toi quand tu les provoques ?
Toi ça suffit aussi, relis et mieux avant de m'accuser de quoi que se soit. Parce que ton attitude à prendre les gens de haut et te cacher derrière ta capacité de modération, en plus en ignorant, ou en lisant de manière totalement erronées, ou en confondant les personnes, ça commence vraiment à bien faire.
Je n'affirme pas qu'une hétérogénéité à plus de trois (d'ailleurs ça sort d'où ça ?) correspond à moins d'un cas par million (wut ? Cite moi parce que je vois vraiment pas où). J'affirme qu'une hétérogénéité intra subtest est dans l'ordre du "par million", se qui va vite si tu t'y connais un minimum en statistiques, puisque 10 cas par million (par exemple) c'est 1 cas pour 100000. Question d'échelle.
J'ai étayé mon propos : un trop gros écart dans les subtest sera automatiquement moyenné, et les papiers vont dans ce sens : il faut quand même distinguer les cas pré et post lissage des scores. Chose qui est précisée dedans, et encore plus, lorsque les scores restent homogène, les psychologues font repasser les subtest, on en a même un exemple.

Vue que tu es partiale et dans l'impossibilité d'avoir une vision critique correspondante de manière générale à se qui est requis pour la modération, vue ton passif personnel, et vue que ça sera encore une fois une de tes excuses, je demande ta démission ou ton renvoi de l'équipe de modération.
Aspie "cru 2014".

bézèdach44
Forcené
Messages : 1217
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 21:17
Localisation : Breizh

Re: Modération des modérateurs.

#2 Message par bézèdach44 » lundi 22 octobre 2018 à 16:03

D'où tu vois qu'elle se cachet derrière son statut de modératrice ? A aucun moment ce n'est écrit ça, tu affabules. Pourquoi en faire un topic pour l'afficher au yeux de tout le monde ?

Je n'ai pour ma part jamais vu Manichéenne se "cacher" derrière ce statut de modératrice, ou appuyer des arguments dans le style "je suis modératrice j'ai raison". Quand elle argumente, c'est toujours en son nom et pas en le nom d'un modérateur. Tu dis n'importe quoi.
Autiste.

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4805
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Modération des modérateurs.

#3 Message par Manichéenne » lundi 22 octobre 2018 à 20:38

Bof...
FC, tu es limite délirant. Persuadé que tout le monde te lit mal, ne te comprend pas, sans pouvoir envisager que vraiment ce que tu dis n'as pas de sens.
Moi je serais partiale, toi non. Facile.

Il y a des moments où ça aurait pu me faire mal, pas ce soir.

Pourquoi ce message en fait ?
Je vais démissionner, oui, d'ici quelques semaines ou quelques mois. Pour d'autres raisons.

Mais certainement pas parce que comme la majorité des gens qui se font modérer plusieurs fois sans chercher à comprendre, tu juges que c'est la modération qui est en tort.

Prendre les gens de haut, moi ? Allons, je souffre d'une basse estime de moi, d'un méga syndrome de l'imposteur, d'une honte et d'une culpabilité persistantes depuis des années, et il y a encore 10 jours je me suis punie d'être ce que je suis en me frappant longuement et violemment. J'en ai encore les traces. J'envie les gens qui me semblent si bien s'exprimer et avoir tant de connaissances sur des sujets où je suis si ignorante.

Je suppose que ce sujet se fera archiver. Pas par moi.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 21259
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Modération des modérateurs.

#4 Message par Tugdual » lundi 22 octobre 2018 à 20:49

FinementCiselé a écrit :
lundi 22 octobre 2018 à 15:16
Vue que tu es partiale et dans l'impossibilité d'avoir une vision critique correspondante de manière générale à se qui est requis pour la modération, vue ton passif personnel, et vue que ça sera encore une fois une de tes excuses, je demande ta démission ou ton renvoi de l'équipe de modération.
Décidément, aucun modérateur ne trouve décidément grâce à tes yeux, il faudrait qu'il soit strictement d'accord avec toi sur tout.

T'arrive-t-il de te demander, parfois, si par hasard tu n'aurais tort de temps en temps ?

FinementCiselé a écrit :
lundi 22 octobre 2018 à 15:16
J'affirme qu'une hétérogénéité intra subtest est dans l'ordre du "par million", se qui va vite si tu t'y connais un minimum en statistiques, puisque 10 cas par million (par exemple) c'est 1 cas pour 100000. Question d'échelle.
J'ai étayé mon propos : [...]
Oui, tu affirmes, et non, tu n'étayes pas, puisqu'on ne retrouve pas ce propos dans le lien que tu fournis. Et quand des personnes te le font remarquer, tu considères que ces personnes te font chier, pour reprendre tes termes. Pour quelqu'un qui fait régulièrement la leçon sur la source d'information fiable que devrait être le forum, ce n'est pas ce qui s'appelle donner l'exemple.

C'est bien le sens de la remarque de Manichéenne, par ses questions :
Manichéenne a écrit :[...] et tu persistes tout en devenant vulgaire et agressif ? Et en plus tu te plains de ce que d'autres agissent comme toi quand tu les provoques ?
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19388
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Modération des modérateurs.

#5 Message par Jean » lundi 22 octobre 2018 à 22:01

Je ne vois pas en quoi un désaccord d'une personne sur un ou plusieurs posts avec un membre de l'équipe de modération justifierait son exclusion de l'équipe de modération.
père d'une fille SA de 35 ans

FinementCiselé
Forcené
Messages : 1218
Enregistré le : mercredi 28 août 2013 à 13:26

Re: Modération des modérateurs.

#6 Message par FinementCiselé » mardi 23 octobre 2018 à 0:17

Bon et bien puisqu'il faut sortir des choses qui devrait rester privé.
Quand le membre avec qui je suis en désaccord stalk et procède à des actions de harcèlement sur le forum, ne répondant et ne postant que lorsque d'autres personnes précises postent elle même, quand on vous le signale et que vous n'arrivez même pas à faire un rapprochement. Quand la dite modératrice se sert comme excuse "j'ai autre chose à penser que la modération" avec comme règles l'exutoire et l'arbitraire.

Deux choses suffisante pour remettre la modération en général, en question.
Aspie "cru 2014".

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19388
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Modération des modérateurs.

#7 Message par Jean » mardi 23 octobre 2018 à 0:54

FinementCiselé a écrit :
mardi 23 octobre 2018 à 0:17
Bon et bien puisqu'il faut sortir des choses qui devrait rester privé.
Il est toujours possible d'écrire à l'équipe de modération en privé.
père d'une fille SA de 35 ans

FinementCiselé
Forcené
Messages : 1218
Enregistré le : mercredi 28 août 2013 à 13:26

Re: Modération des modérateurs.

#8 Message par FinementCiselé » mardi 23 octobre 2018 à 6:40

Qui te répond de la même manière qu'une MDPH ou autre organe étatique : en t'ignorant ou avec une réponse creuse, au mieux. J'exagère, à peine, pour les MDPH et les organes étatiques au moins on peut obtenir une réponse qui ait du sens. Le forum fait malheureusement de plus en plus d'arbitraire. D'ailleurs, sur le fond ici aucune réponse n'a été donnée. Comme à chacune de mes remarques étayées.

J'ai pour habitude de passer assez facilement les insultes à peine déguisées, le "FC, tu es limite délirant." c'en est quand même une assez grosse.
Bref, réponse sur le fond, néant, et la forme en insulte, deux fois de suite pour le problème qui a pour résultat ce post. Et ce n'est pas la première fois qu'il est fait de telles menaces de sanctions de sa part.

D'ailleurs, je vais en profiter pour répondre sur le fond du sujet abordé HQI, vu que c'est l'endroit pour le grand déballage, au diable les éléments qui devraient rester entre personnes capable d'analyser ce genre d'études.
Ampleur « normale »
L’étendue observée dans les échantillons d’étalonnage (Table 1) a remarquablement peu varié au fil des versions des échelles d’intelligence de Wechsler. Pour les 10 subtests principaux, elle s’établit autour d’une médiane de 7, avec un écart-type de 2,2. Dans l’échantillon d’étalonnage français du WISC-V, 54,3% des profils présentent un écart de 7 points ou plus, et il faut 12 points d’écart pour descendre sous les 5% de profils présentant un écart aussi important. Pour les indices, l’étendue médiane varie de 20 à 23 points, avec un écart-type d’environ 10. Dans le WISC-V, 52,8% des profils présentent ainsi un écart de 23 points ou plus parmi les cinq indices principaux, et il faut 43 points d’écart pour descendre sous les 5% de profils présentant un écart aussi important. On observe donc que la dispersion intra-individuelle des scores, dans une population sans trouble particulier,est non seulement courante, mais aussi d’une ampleur qui peut sembler conséquente quand on la compare aux écarts-types des scores correspondants (3 pour les subtests, 15 pour les indices). D’où l’importance pour les cliniciens d’avoir ces chiffres en tête lors de l’analyse de profils.
(PDF) La dispersion intra-individuelle et le profil des scores dans les QI élevés. Available from: https://www.researchgate.net/publicatio ... _QI_eleves [accessed Oct 23 2018].
Si quelques différences statistiquement significatives apparaissent à l’échelle de groupes cliniques, celles-ci ne sont ni suffisamment spécifiques (un même écart de scores peut avoir de multiples causes) ni assez sensibles (trop d’écarts sont présents en l’absence de tout trouble) pour une utilisation en diagnostic individuel. Malgré de multiples mises en garde contre toute attribution hâtive des écarts de scores à une pathologie, on constate encore aujourd’hui des excès dans ce domaine (Lichtenberger & Kaufman, 2012, p. 226). Les recommandations courantes aux cliniciens concernant l’interprétation des scores sont de les utiliser pour former des hypothèses, à confirmer ou mettre en relation avec d’autres sources d’informations comme les performances scolaires ou les résultats d’autres tests (Bachelier & Cognet, 2017; Flanagan & Alfonso, 2017 ; Sattler, 1999).
(PDF) La dispersion intra-individuelle et le profil des scores dans les QI élevés. Available from: https://www.researchgate.net/publicatio ... _QI_eleves [accessed Oct 23 2018].
Cette dispersion peut être localement amplifiée ou réduite par les caractéristiques des tests, en particulier par un effet plafond pour les QI extrêmes.
Moralité, c'est bien se que je décrit : plus vous vous rapprochez des extrêmes, plus une dispersion se voie facilement. Et plus les écarts sur ce genre de dispersion deviennent rare (rappel qu'a 2 écart type QIT on est déjà dans les 0.09% de la population, on est donc déjà dans les "unité pour 10000" de la population générale. A 10% de ces 10000 on se retrouve bien dans les "unité pour 1 million" de la population générale. Et ces écarts sont à mettre en relation avec le score total relatif comme précisé : un écart de 2 sur des subtest a 18+ ne fera que 7% de différence, alors que ce même écart à 10 représentera 20%.

Mais oh, wait, c'est plus facile de dire que des gros écarts numériques existent partout. (en occultant la relativisation et le lissage des scores relatifs qui est pourtant bien effectué par les cliniciens).

Je vous invite à aller lire la lois de Spearman sur les rendements décroissants (une autre interprétation de la lois des petits nombres, ou des grands nombres, au choix)
https://www.researchgate.net/publicatio ... S-IV_Norms
https://www.researchgate.net/publicatio ... ence_Scale
Ou ces deux là.

Je ne m'excuserai pas d'avoir répondu de manière sèche à quelqu'un qui cherche de péter plus haut que son cul alors qu'il y pige queudale juste pour me contredire. Trop, c'est vraiment trop.
Aspie "cru 2014".

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2090
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Modération des modérateurs.

#9 Message par olivierfh » mardi 23 octobre 2018 à 8:50

FinementCiselé a écrit :
mardi 23 octobre 2018 à 6:40
rappel qu'a 2 écart type QIT on est déjà dans les 0.09% de la population
2,275 % plutôt non?
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 enfants avec légers traits Asperger, le cadet surtout, aucun diagnostic lancé.

FinementCiselé
Forcené
Messages : 1218
Enregistré le : mercredi 28 août 2013 à 13:26

Re: Modération des modérateurs.

#10 Message par FinementCiselé » mardi 23 octobre 2018 à 10:29

Théorique. La courbe pratique est asymétrique. (moins de HQI que de LQI) Mais je te l'accorde, je dois avoir sous estimé le chiffre réel qui doit être aux environs des 1.6 ou 1.7%. (on me dit 2.1 sur certains rapports que je trouve optimistes)
Quand
Bien
Même.
Le calcul reste valable (le résultat final se décale d'une dizaine, on reste dans la dizaine de cas en par millions)
Aspie "cru 2014".

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 21259
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Modération des modérateurs.

#11 Message par Tugdual » mardi 23 octobre 2018 à 10:49

FinementCiselé a écrit :
mardi 23 octobre 2018 à 6:40
(PDF) La dispersion intra-individuelle et le profil des scores dans les QI élevés. Available from: https://www.researchgate.net/publicatio ... _QI_eleves [accessed Oct 23 2018].
Bon, c'est déjà plus intéressant.

FinementCiselé a écrit :
mardi 23 octobre 2018 à 6:40
Moralité, c'est bien se que je décrit : plus vous vous rapprochez des extrêmes, plus une dispersion se voie facilement. Et plus les écarts sur ce genre de dispersion deviennent rare (rappel qu'a 2 écart type QIT on est déjà dans les 0.09% de la population, on est donc déjà dans les "unité pour 10000" de la population générale. A 10% de ces 10000 on se retrouve bien dans les "unité pour 1 million" de la population générale. Et ces écarts sont à mettre en relation avec le score total relatif comme précisé : un écart de 2 sur des subtest a 18+ ne fera que 7% de différence, alors que ce même écart à 10 représentera 20%.
Il y a quand même une différence d'un ordre de grandeur, parce qu'à 0.09% on est à 1 pour 1000 (et pas à 1 pour 10000).

Au delà de ce détail, il reste que ton propos n'est absolument pas clair.

Je m'explique : tu commences par dire qu'un HPI/HQI est obligatoirement homogène, en insistant sur la rareté de tels profils, et ensuite tu cites cette étude qui met au contraire en évidence une hétérogénéité des HPI/HQI supérieure à la normale (du fait d'une dispersion qui leur est propre, particulièrement pour la WAIS).

C'est paradoxal...


Modifications :
  • 23/10/2018 : Orthographe.
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4805
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Modération des modérateurs.

#12 Message par Manichéenne » mardi 23 octobre 2018 à 12:23

FinementCiselé a écrit :
mardi 23 octobre 2018 à 0:17
Bon et bien puisqu'il faut sortir des choses qui devrait rester privé.
Quand le membre avec qui je suis en désaccord stalk et procède à des actions de harcèlement sur le forum, ne répondant et ne postant que lorsque d'autres personnes précises postent elle même, quand on vous le signale et que vous n'arrivez même pas à faire un rapprochement. Quand la dite modératrice se sert comme excuse "j'ai autre chose à penser que la modération" avec comme règles l'exutoire et l'arbitraire.

Deux choses suffisante pour remettre la modération en général, en question.
Je ne stalke pas, je réponds quand ça m'intéresse, je modère quand ça me semble nécessaire.
Oui il y a des personnes dont je comprends mieux la logique et dont les réflexions m'intéressent plus que d'autres, ce qui peut mener à ce que je réponde plus à certains. Et surtout il y a des sujets qui m'intéressent particulièrement, et des modes de communication qui me conviennent mieux. Incroyable mais vrai : je réponds ainsi souvent à des gens que je n'apprécie pas alors que je ne réponds que très rarement à des gens que j'apprécie énormément.
Tout comme tu écris souvent dans les mêmes sujets, tu réagis souvent aux même types de messages. Comme tout le monde, en fait.

Je passe sur le forum plusieurs fois par jour, tous les jours. Et je trouve encore le moyen de m'excuser de ne pas passer assez de temps à lire et à modérer quand j'ai une semaine particulièrement difficile. Je ne pensais pas que ça serait interprété aussi négativement.

Pour le reste, c'est ton avis subjectif pour ce qui concerne "stalk, harcèlement, exutoire, arbitraire".
FinementCiselé a écrit :
mardi 23 octobre 2018 à 6:40
J'ai pour habitude de passer assez facilement les insultes à peine déguisées, le "FC, tu es limite délirant." c'en est quand même une assez grosse.
Parce que m'accuser de harcèlement, non...
Et ce n'est pas la première fois qu'il est fait de telles menaces de sanctions de sa part.
Tu ne sais pas quand il s'agit d'une décision collégiale ou non.
Tu peux t'attaquer à moi pour ne par comprendre le message, mais si je me mets en retrait pour éviter que ça ne te semble trop personnel (ça ne l'est pas, en ce qui me concerne) tu feras pareil avec un autre modérateur, peut-être moins patient que moi.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

FinementCiselé
Forcené
Messages : 1218
Enregistré le : mercredi 28 août 2013 à 13:26

Re: Modération des modérateurs.

#13 Message par FinementCiselé » mardi 23 octobre 2018 à 13:45

C'est pas de toi que je parle mais de Nouvo, quand au fait de stalker ou de harceler. Et il n'est pas le seul. Bref. Tu démontre bien ici que tu prend encore plus à cœur des choses que tu ne devrais pas, dans la catégorie délire. :roll:

Pour répondre sur le gros HS qui devrait être sur l'autre topic, parce que visiblement tu n'arrive pas à comprendre le principe de conversion ratio/réel Tugdual :

Admettons une différence de 60 points. Si le plus haut des indices est a 130, le plus bas a 70, la moyenne est a 100. Ce sera considéré comme fortement hétérogène. Mais si le plus haut des indices est a 160 et le plus bas a 100, de manière mécanique, ça sera moins hétérogène, parce que le ratio en % relatif sera plus faible. C'est pas paradoxal, c'est juste mathématique. Une différence de 40 points comme vue régulièrement sur des profils HQI sera moins impressionnante que cette même différence sur un profil "juste" supérieur. Quand t'as ICV a 155 et IVT a 115 par exemple, ça fait "à peine" 2 écarts types de différence, mais quand tu prend un profil comme le miens avec un 128 et un 84, en jouant avec les intervalles de confiance et la précision ça monte a 4 écarts types, ce qui est déjà) fortement plus hétérogène que le premier profil pour un 42 de différence.
Rajoute la précision ou du moins l’imprécision des mesures et le moyennage et tu comprendra que le premier cas peut réduire l'intervalle a 1 écart type (homogène), alors que dans mon cas la réduction au mieux pourra être a 3 (hétérogène quoi qu'il arrive).
Ca c'est pour l'inter.
Pour l'intra sachant que le max est a 18 pour chaque subtest (pour un maximum de 160 sur un WAIS) Une différence de 3 points entre deux subtest sera moins représentative sur un gros score que sur un petit score. Il y a d'ailleurs élagage des extrêmes sur IMT (on vire le meilleurs et le plus mauvais score dans mémoire des chiffres et dans arithmétique). L'IVT est considéré non représentatif sur une majorité des profils, vu que les séries s'arrêtent a la première erreur ou omission (si saute une série de symbole, même en ayant les suivant correctes, elles ne sont pas prises en compte, il vaut mieux répondre un maximum de bonne à la suite plutôt que de répondre un maximum tout court).
L'IRP est quant à lui fortement corrélé à la vitesse (un facteur est appliqué en fonction de ton temps, même si tu as bon à tout, chaque seconde au delà du temps t'accordant le max de points, t'en coûtera sans pour autant descendre en dessous de 10, puisque avoir moins de 10 implique de faire une erreur)
Aspie "cru 2014".

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 21259
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Modération des modérateurs.

#14 Message par Tugdual » mardi 23 octobre 2018 à 14:01

FinementCiselé a écrit :
mardi 23 octobre 2018 à 13:45
C'est pas de toi que je parle mais de Nouvo, quand au fait de stalker ou de harceler. Et il n'est pas le seul. Bref. Tu démontre bien ici que tu prend encore plus à cœur des choses que tu ne devrais pas, dans la catégorie délire. :roll:
L'autre hypothèse est que tu n'es peut-être pas clair dans tes propos...

FinementCiselé a écrit :
mardi 23 octobre 2018 à 13:45
Pour répondre sur le gros HS qui devrait être sur l'autre topic, parce que visiblement tu n'arrive pas à comprendre le principe de conversion ratio/réel Tugdual : [...]
En l'occurrence, je m'attarde surtout sur la conclusion de l'article, qui porte l'accent :
  • sur la variabilité inter- et intra-individuelle des performances entre les tests (pour tous les QI) ;
  • sur la mise en évidence d'une hausse de la différenciation des aptitudes selon le QI, qui reste limitée
    et non systématique ;
  • que les HQI ne semblent pas présenter, du moins en moyenne, un profil cognitif qualitativement différent ;
  • que toute interprétation formulant un jugement de valeur (déséquilibré, pathologique, problématique. . . ) sur la seule base de ce type de profil semble donc infondée.
Rien de tout ça ne va dans le sens de ton affirmation qu'un profil HPI/HQI est obligatoirement homogène. Au contraire, ce profil est présenté hétérogène comme les autres profils de QI. C'est ça qui est paradoxal.
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

FinementCiselé
Forcené
Messages : 1218
Enregistré le : mercredi 28 août 2013 à 13:26

Re: Modération des modérateurs.

#15 Message par FinementCiselé » mardi 23 octobre 2018 à 14:17

Je suis parfaitement clair dans mes propos et ils suivent un déroulement logique. Pas mon problème si tu n'es pas capable de mettre les informations bout à bout d'un seul tenant.

Préambule : pour qu'un profil soit HQI, il faut qu'il soit calculable.
Quand les scores sont élevés, mathématiquement fait que les différences sont plus facilement gommées, des scores élevés impliquent donc que pour une impression d'hétérogénéité et bien en fait ils seront homogène, donc calculable.
Quand les scores sont élevés, des disparités intra indice sont plus facilement remarquées, mais proportionnellement moins élevées que quand les scores sont bas. Le score reste homogène, donc calculable.
Une différence de 3 pour des scores faibles peut être hétérogène, alors qu'il faut un score de 7 et plus pour des gros indices pour avoir la même hétérogénéité sur un score haut.

Si le profil est présenté comme hétérogène, c'est parce que (relit la présentation) :
La dispersion globale des scores de QI peut être estimée soit au niveau des subtests, soit entre les indices, au moyen de différentes mesures. L’écart-type, choix le plus logique compte-tenu de ses qualités, est paradoxalement très peu utilisé (McLean, Reynolds, & Kaufman, 1990). Lui sont généralement préférées des mesures plus simples à calculer, comme l’étendue des scores, c’est-à-dire la différence entre le score maximal et le score minimal, qui présente l’inconvénient de ne pas prendre en compte l’ensemble des scores. Cette mesure est toutefois fortement corrélée à l’écart-type. Notre propos visant à éclairer la pratique clinique, nous retiendrons dans cette section l’étendue des scores,avec une préférence pour les scores d’indices, plus fiables que les scores de subtests (Glass, Ryan, &Charter, 2010 ; Matarazzo, Daniel, Prifitera, & Herman, 1988).
(PDF) La dispersion intra-individuelle et le profil des scores dans les QI élevés. Available from: https://www.researchgate.net/publicatio ... _QI_eleves [accessed Oct 23 2018].

Il est bien expliqué que la méthodologie que tu emploie toi même ne prend pas en compte la moyenne d'indice. Et que cette méthodologie n'est pas la plus fiable : elle est justement sujette a mettre en lumière de fortes disparités et donc de fortes variations.
Aspie "cru 2014".

Répondre