Gros problème urgent, Médecine du Travail

Tout ce qui concerne les prestations (AAH, AEEH, AJPP, PCH …), les relations avec les MDPH (démarches administratives), l'assurance maladie etc …
Répondre
Message
Auteur
Innocent
Nouveau
Messages : 7
Enregistré le : samedi 25 septembre 2021 à 17:57

Gros problème urgent, Médecine du Travail

#1 Message par Innocent » samedi 25 septembre 2021 à 18:33

Bonjour,
Je suis toujours embêtée de demander de l’aide mais mon fils en a furieusement besoin. Je vous remercie par avance, très sincèrement. Je résume le plus rapidement possible :
Il est apprenti depuis 12 mois dans une très belle entreprise, où il prépare un bac professionnel dans le domaine de l’électricité. Il donnait satisfaction à l’employeur, et a fini sa classe de Première avec plus de 14 de moyenne. Il adore ce travail pratique, souvent réalisé à l’extérieur. Ses difficultés sont surtout sociales (il a souvent des propos un peu décalés) et de la fatigabilité lors des apprentissages théoriques (bref, il n’est pas scolaire).
Nous avons demandé pour lui une RQTH, il n’était même pas au courant. Nous l’avons obtenue en cours d’année scolaire. Comme il s’en sortait très honorablement, nous ne lui en avons pas parlé.
Il vient d’entamer sa Terminale et, bêtement, sur les bons conseils des uns et des autres, nous avons fini par déclarer la RQTH à l’entreprise. L’idée était uniquement de leur expliquer qu’il peut avoir des propos ou des attitudes un peu décalées, ce n’est pas un manque de respect. Egalement, nous nous imaginions qu’il pourrait bénéficier d’une priorité à l’embauche à l’issue de son apprentissage (oui, nous étions naïfs).
A l’annonce de la RQTH, le ciel lui est tombé sur la tête : il est accusé d’avoir trahi et menti (car il n’avait « rien dit avant »). Le tuteur n’est plus tellement convaincu qu’il faisait bien l’affaire, finalement. La Médecin du Travail l’a tout d’abord insulté (« malhonnête », « tu n’iras pas loin dans la vie »), avant de le déclarer apte mais avec des aménagements irréalistes et qui ruinent tout espoir d’êre un jour recruté cette entreprise – son rêve.
Outre votre sympathie et votre indignation naturelle… j’aurais besoin de réponse à quelques questions précises :
• Un TSA peut-il être considéré à lui seul comme incompatible avec des travaux électriques sous tension ? Est-ce écrit quelque part ? Comment le savoir ?
• L’unique recours semble être une contestation auprès du Conseil des PrudHommes. J’apprends que nous n’avons que 15 jours pour le faire – il nous reste 48 heures. Pouvez-vous nous aiguiller quant à la façon dont nous devons nous y prendre concrètement ? Quelques heures sur Google nous ont permis de trouver un formulaire Cerfa, mais c’est celui qui couvre un conflit avec l’employeur alors que nous souhaitons simplement contester la décision du médecin du travail. Savez-vous où trouver le formulaire approprié ?
• En adhérant à Aspéransa, pouvons-nous bénéficier d’un conseil Légal, qui nous permettrait de prendre une décision éclairée, nous expliquerait comment la procédure doit se passer, comment et par qui se faire représenter, combien ça coûte ? A quoi cela nous engage-t-il ?
• Voyez-vous d’autres façons de faire valoir ses droits ? Par exemple est-il possible, sans recours devant le CPH, d’obtenir une nouvelle visite médicale avec un médecin de la même entreprise mieux documenté sur le TSA, moins bête et moins méchant ?
Nous vous remercions infiniment de vos lumières et conseils.
Maman d'un jeune homme TSA diagnostiqué en 2017

Avatar du membre
Curiouser
Modératrice
Messages : 2491
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France
Contact :

Re: Gros problème urgent, Médecine du Travail

#2 Message par Curiouser » samedi 25 septembre 2021 à 19:21

Bonsoir Innocent,

Une situation absolument navrante et désolante, même si ce n'est hélas pas la première fois que des abus de la sorte se produisent... :?

Un conseil de manière générale : faire mention de l'expression « discrimination au handicap », cela peut avoir un effet (au sens affoler la partie adverse) et accélérer certaines choses.

À ce propos :
Toute personne victime ou témoin d’une discrimination, quels qu’en soient le motif (handicap, origine, sexe, âge, etc.) et le domaine (emploi, mais aussi, logement, accès à la santé, éducation, etc.), peut contacter directement et en toute confidentialité les équipes juridiques du Défenseur des droits, via la plateforme www.antidiscriminations.fr. Cette plateforme, accessible aux personnes sourdes et malentendantes, est également dotée d’un numéro de téléphone, le 39 28 (de 9 h à 18 h, prix d’un appel local) et d’un tchat (de 9 h à 18 h).
Source : La protection contre les discriminations (travail-emploi.gouv.fr)

Peut-être que cela pourrait aider ?
Innocent a écrit :
samedi 25 septembre 2021 à 18:33
L’unique recours semble être une contestation auprès du Conseil des PrudHommes. J’apprends que nous n’avons que 15 jours pour le faire – il nous reste 48 heures. Pouvez-vous nous aiguiller quant à la façon dont nous devons nous y prendre concrètement ? Quelques heures sur Google nous ont permis de trouver un formulaire Cerfa, mais c’est celui qui couvre un conflit avec l’employeur alors que nous souhaitons simplement contester la décision du médecin du travail. Savez-vous où trouver le formulaire approprié ?
J'ai trouvé ce modèle de lettre (voir au bas de la page web) pour saisir le conseil des prud'hommes : Après, concrètement, je ne sais pas du tout comment saisir en référé le conseil des prud'hommes, et n'ai pas la réponse aux autres questions, d'autres membres pourront sans doute répondre.


Courage...
Diagnostiquée TSA en janvier 2021.
Conjoint diagnostiqué TSA en octobre 2020.

Innocent
Nouveau
Messages : 7
Enregistré le : samedi 25 septembre 2021 à 17:57

Re: Gros problème urgent, Médecine du Travail

#3 Message par Innocent » samedi 25 septembre 2021 à 20:03

Merci, c'est très gentil. Je lis tout ça et je continue à chercher... Bonne soirée.
Maman d'un jeune homme TSA diagnostiqué en 2017

Dinolette
Forcené
Messages : 567
Enregistré le : dimanche 26 janvier 2020 à 10:38
Localisation : Grand Est

Re: Gros problème urgent, Médecine du Travail

#4 Message par Dinolette » samedi 25 septembre 2021 à 21:42

Bonsoir Innocent,

Je n'ai malheureusement pas trop de réponse à t'apporter, peut-être voir avec le défenseur des droits et peut-être contacter une association locale TSA qui saurait vous orienter et vous conseiller. COURAGE!!!
Maman d'un petit garçon de 7 ans, TSA niveau modéré confirmé le 16/03/2020!
Super calée sur les dinosaures, les parcs d'attractions et les bassins aquatiques!
En questionnement sur moi-même...Qui suis-je ?

Avatar du membre
Controleur
Forcené
Messages : 546
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: Gros problème urgent, Médecine du Travail

#5 Message par Controleur » dimanche 26 septembre 2021 à 7:21

Innocent a écrit :
samedi 25 septembre 2021 à 18:33
Bonjour,
Je suis toujours embêtée de demander de l’aide mais mon fils en a furieusement besoin. Je vous remercie par avance, très sincèrement. Je résume le plus rapidement possible :
Il est apprenti depuis 12 mois dans une très belle entreprise, où il prépare un bac professionnel dans le domaine de l’électricité. Il donnait satisfaction à l’employeur, et a fini sa classe de Première avec plus de 14 de moyenne. Il adore ce travail pratique, souvent réalisé à l’extérieur. Ses difficultés sont surtout sociales (il a souvent des propos un peu décalés) et de la fatigabilité lors des apprentissages théoriques (bref, il n’est pas scolaire).
Nous avons demandé pour lui une RQTH, il n’était même pas au courant. Nous l’avons obtenue en cours d’année scolaire. Comme il s’en sortait très honorablement, nous ne lui en avons pas parlé.
Il vient d’entamer sa Terminale et, bêtement, sur les bons conseils des uns et des autres, nous avons fini par déclarer la RQTH à l’entreprise. L’idée était uniquement de leur expliquer qu’il peut avoir des propos ou des attitudes un peu décalées, ce n’est pas un manque de respect. Egalement, nous nous imaginions qu’il pourrait bénéficier d’une priorité à l’embauche à l’issue de son apprentissage (oui, nous étions naïfs).
A l’annonce de la RQTH, le ciel lui est tombé sur la tête : il est accusé d’avoir trahi et menti (car il n’avait « rien dit avant »). Le tuteur n’est plus tellement convaincu qu’il faisait bien l’affaire, finalement. La Médecin du Travail l’a tout d’abord insulté (« malhonnête », « tu n’iras pas loin dans la vie »), avant de le déclarer apte mais avec des aménagements irréalistes et qui ruinent tout espoir d’êre un jour recruté cette entreprise – son rêve.
Outre votre sympathie et votre indignation naturelle… j’aurais besoin de réponse à quelques questions précises :
• Un TSA peut-il être considéré à lui seul comme incompatible avec des travaux électriques sous tension ? Est-ce écrit quelque part ? Comment le savoir ?
• L’unique recours semble être une contestation auprès du Conseil des PrudHommes. J’apprends que nous n’avons que 15 jours pour le faire – il nous reste 48 heures. Pouvez-vous nous aiguiller quant à la façon dont nous devons nous y prendre concrètement ? Quelques heures sur Google nous ont permis de trouver un formulaire Cerfa, mais c’est celui qui couvre un conflit avec l’employeur alors que nous souhaitons simplement contester la décision du médecin du travail. Savez-vous où trouver le formulaire approprié ?
• En adhérant à Aspéransa, pouvons-nous bénéficier d’un conseil Légal, qui nous permettrait de prendre une décision éclairée, nous expliquerait comment la procédure doit se passer, comment et par qui se faire représenter, combien ça coûte ? A quoi cela nous engage-t-il ?
• Voyez-vous d’autres façons de faire valoir ses droits ? Par exemple est-il possible, sans recours devant le CPH, d’obtenir une nouvelle visite médicale avec un médecin de la même entreprise mieux documenté sur le TSA, moins bête et moins méchant ?
Nous vous remercions infiniment de vos lumières et conseils.
La contestation d'un avis médical d'un médeçin du travail c'est à la cpam qu'il faut l'écrire en plus du formulaire en précisant bien les commentaires injurieux et l'infraction à la déontologie et faire un courrier à l'ordre des médecin.

Pour un conseil légal il vous faudrait demander à la CPAM à voir celui qui s'occupe du secteur de la ou l'entreprise travaillait.

Quand à la contestation aux prud hommes vous voulez dire pour la rupture du contrat d'apprentissage aux tords de l'employeur parce que signalement d'une rqth et demande d'aménagements? il y'a un volet pénal donc au procureur de la république.

Il faut envoyer un courrier avec A/R à l'employeur suivi d'un formulaire aux prudhommes. Pour l'avocat alors ça en droit social c'est dépendant de beaucoup de choses...
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la course à pied.

Avatar du membre
Controleur
Forcené
Messages : 546
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: Gros problème urgent, Médecine du Travail

#6 Message par Controleur » dimanche 26 septembre 2021 à 14:33

Controleur a écrit :
dimanche 26 septembre 2021 à 7:21
Innocent a écrit :
samedi 25 septembre 2021 à 18:33
Bonjour,
Je suis toujours embêtée de demander de l’aide mais mon fils en a furieusement besoin. Je vous remercie par avance, très sincèrement. Je résume le plus rapidement possible :
Il est apprenti depuis 12 mois dans une très belle entreprise, où il prépare un bac professionnel dans le domaine de l’électricité. Il donnait satisfaction à l’employeur, et a fini sa classe de Première avec plus de 14 de moyenne. Il adore ce travail pratique, souvent réalisé à l’extérieur. Ses difficultés sont surtout sociales (il a souvent des propos un peu décalés) et de la fatigabilité lors des apprentissages théoriques (bref, il n’est pas scolaire).
Nous avons demandé pour lui une RQTH, il n’était même pas au courant. Nous l’avons obtenue en cours d’année scolaire. Comme il s’en sortait très honorablement, nous ne lui en avons pas parlé.
Il vient d’entamer sa Terminale et, bêtement, sur les bons conseils des uns et des autres, nous avons fini par déclarer la RQTH à l’entreprise. L’idée était uniquement de leur expliquer qu’il peut avoir des propos ou des attitudes un peu décalées, ce n’est pas un manque de respect. Egalement, nous nous imaginions qu’il pourrait bénéficier d’une priorité à l’embauche à l’issue de son apprentissage (oui, nous étions naïfs).
A l’annonce de la RQTH, le ciel lui est tombé sur la tête : il est accusé d’avoir trahi et menti (car il n’avait « rien dit avant »). Le tuteur n’est plus tellement convaincu qu’il faisait bien l’affaire, finalement. La Médecin du Travail l’a tout d’abord insulté (« malhonnête », « tu n’iras pas loin dans la vie »), avant de le déclarer apte mais avec des aménagements irréalistes et qui ruinent tout espoir d’êre un jour recruté cette entreprise – son rêve.
Outre votre sympathie et votre indignation naturelle… j’aurais besoin de réponse à quelques questions précises :
• Un TSA peut-il être considéré à lui seul comme incompatible avec des travaux électriques sous tension ? Est-ce écrit quelque part ? Comment le savoir ?
• L’unique recours semble être une contestation auprès du Conseil des PrudHommes. J’apprends que nous n’avons que 15 jours pour le faire – il nous reste 48 heures. Pouvez-vous nous aiguiller quant à la façon dont nous devons nous y prendre concrètement ? Quelques heures sur Google nous ont permis de trouver un formulaire Cerfa, mais c’est celui qui couvre un conflit avec l’employeur alors que nous souhaitons simplement contester la décision du médecin du travail. Savez-vous où trouver le formulaire approprié ?
• En adhérant à Aspéransa, pouvons-nous bénéficier d’un conseil Légal, qui nous permettrait de prendre une décision éclairée, nous expliquerait comment la procédure doit se passer, comment et par qui se faire représenter, combien ça coûte ? A quoi cela nous engage-t-il ?
• Voyez-vous d’autres façons de faire valoir ses droits ? Par exemple est-il possible, sans recours devant le CPH, d’obtenir une nouvelle visite médicale avec un médecin de la même entreprise mieux documenté sur le TSA, moins bête et moins méchant ?
Nous vous remercions infiniment de vos lumières et conseils.
La contestation d'un avis médical d'un médeçin du travail c'est à la cpam qu'il faut l'écrire en plus du formulaire en précisant bien les commentaires injurieux et l'infraction à la déontologie et faire un courrier à l'ordre des médecin.

Pour un conseil légal il vous faudrait demander à la CPAM à voir celui qui s'occupe du secteur de la ou l'entreprise travaillait.

Quand à la contestation aux prud hommes vous voulez dire pour la rupture du contrat d'apprentissage aux tords de l'employeur parce que signalement d'une rqth et demande d'aménagements? il y'a un volet pénal donc au procureur de la république.

Il faut envoyer un courrier avec A/R à l'employeur suivi d'un formulaire aux prudhommes. Pour l'avocat alors ça en droit social c'est dépendant de beaucoup de choses...
Milles excuses correction :arrow: https://www.atousante.com/aptitude-inap ... naptitude/

Suivez tout ce que dit ce guide et faite marcher à plein régime vos ar en ligne par la poste.
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la course à pied.

Innocent
Nouveau
Messages : 7
Enregistré le : samedi 25 septembre 2021 à 17:57

Re: Gros problème urgent, Médecine du Travail

#7 Message par Innocent » dimanche 26 septembre 2021 à 16:11

Merci, vous êtes tous gentils. Mais tout ce qui est trouvable sur Internet, j'avais déjà trouvé.
Ce que je n'ai pas trouvé, ce sont des éléments très précis :
- Un TSA est-il incompatible avec l'exercice normal du métier d'électricien ?
- Y a-t-il une association qui, moyennant adhésion, pourrait me donner des conseils juridiques dans l'urgence ? Le Cerfa à remplir est compliqué, me demande qui va nous représenter, etc...
Maman d'un jeune homme TSA diagnostiqué en 2017

lucius
Adepte
Messages : 274
Enregistré le : lundi 27 mars 2017 à 17:14

Re: Gros problème urgent, Médecine du Travail

#8 Message par lucius » dimanche 26 septembre 2021 à 16:45

Bonjour,

Un TSA n'est pas incompatible avec le métier d'électricien ni avec des travaux manuels.

Je vous invite à contacter les personnes de "droit pluriel" qui a une permanence en ligne nommée "agir handicap" accessible par courriel ou au téléphone. En général, on ne peut pas choisir son médecin du travail.

Le défenseur des droits (qui chapeaute la HALDE) est comme évoqué plus haut à contacter.
Si votre fils est dans un CFA, il faut contacter en urgence le référent handicap du CFA (obligatoire du 1er janvier 2019).
Ayant une maladie et des soucis en plus, on m'a pré-diagnostiqué Asperger et j'ai eu une confirmation assez incertaine depuis. Résultat, je continue de douter.

Innocent
Nouveau
Messages : 7
Enregistré le : samedi 25 septembre 2021 à 17:57

Re: Gros problème urgent, Médecine du Travail

#9 Message par Innocent » dimanche 26 septembre 2021 à 16:54

Merci, je contacte cette association demain à l'ouverture...
Maman d'un jeune homme TSA diagnostiqué en 2017

Dinolette
Forcené
Messages : 567
Enregistré le : dimanche 26 janvier 2020 à 10:38
Localisation : Grand Est

Re: Gros problème urgent, Médecine du Travail

#10 Message par Dinolette » dimanche 26 septembre 2021 à 20:41

Courage Innoccent, tiens au courant, j'espère que tu pourras avoir des réponses le plus rapidement possible!
Maman d'un petit garçon de 7 ans, TSA niveau modéré confirmé le 16/03/2020!
Super calée sur les dinosaures, les parcs d'attractions et les bassins aquatiques!
En questionnement sur moi-même...Qui suis-je ?

Répondre