Echange suréaliste avec mon médecin du travail

Tout ce qui concerne les prestations (AAH, AEEH, AJPP, PCH …), les relations avec les MDPH (démarches administratives), l'assurance maladie etc …
Message
Auteur
Avatar du membre
Faraday
Habitué
Messages : 65
Enregistré le : jeudi 19 janvier 2017 à 15:48
Localisation : Quelque part dans le nord-est de la France
Contact :

Echange suréaliste avec mon médecin du travail

#1 Message par Faraday » mercredi 20 décembre 2017 à 18:38

Jusque là dans mon travail, je ne bénéficie d'aucun aménagement de poste et mon employeur n'est pas nformé de mon diagnostic. Mais ces derniers temps je suis épuisée, au bord du précipice et je sais que je ne vais plus tenir longtemps car j'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup de sollicitations sociales à l'occasion des fêtes de fin d'année.
Je trouve enfin le courage de téléphoner au médecin du travail et le RDV était aujourd'hui. Il est informé de mon diagnostic depuis quatre mois. Je vous résume ci-dessous l'échange que j'ai eu avec lui :
Doc : "bonjour vous êtes là pour quoi ?"
Moi : "c'est pas facile à admettre mais je suis vraiment épuisée ces dernier temps au travail et on m'a conseillé de demander la RQTH et de voir avec vous pour bénéficier de quelques aménagements. Je suis beaucoup sollicitée pour des évènements sociaux où ma présence n'est pas véritablement indispensable, je voudrais pouvoir m'en affranchir ou réduire le temps que j'y passe"
Doc : "ha bon la RQTH ? Mais vous avez l'air très bien. Vous vous exprimez bien, si j'étais votre collègue je n'aurais aucune difficulté à travailler avec vous."
Moi : "euh...oui, mais en fait c'est moi qui suis fatiguée, parce que je fais vraiment beaucoup d'effort toute la journée, et là j'ai du mal à tenir le coup".
Doc : "bon moi la RQTH, je ne vous le conseille pas, c'est surtout si vous êtes menacée de perdre votre emploi qu'il faut la faire. Si vous êtes menacée de licenciement par exemple, c'est là qu'il faut venir me voir et on peut faire la RQTH pour que ayez des facilités de reclassement".
Moi : "euh...ok. Et pour les aménagements, vous pensez que vous pouvez m'aider ?"
Doc : "je ne vous le conseille pas non plus. Bon le mieux, plutôt que de passer par moi, c'est d'aller voir directement avec votre employeur, mais vous ne leur dites surtout pas que c'est parce que vous êtes autiste qu'il vous faut des aménagements. Parce que c'est quand même négatif pour un employeur, ca risque d'être mal perçu."
Moi : "euh... vous êtes sur ? Je travaille quand même dans une association dont la mission première est de défendre les droits des personnes en situation de handicap. Mais bon, au cas où cela soit mal perçu, vous ne pensez pas que la RQTH pourrais me protéger et aider au maintien dans l'emploi ?"
Doc : "non vraiment dans votre cas ca n'est pas adapté. Le mieux c'est de demander directement des aménagements à votre supérieur sans lui en donner la raison".
Moi : "mais vous êtes sur parce que si je n'explique rien du tout, mon supérieur risque de ne pas comprendre la raison de ces aménagements."
Doc : "mais si, vous l'avez dit vous même, c'est une association dans le secteur du handicap, il sera compréhensif".
Voilà, je m'excuse c'est un peu long, mais je voudrai votre avis. Je sors de ce RDV sans solution et j'ai l'impression de ne pas être entendue. C'est difficile psychologiquement car j'ai déjà du mal à dire que je suis en difficulté, et quand j'en parle j'ai l'impression de ne pas être comprise.
Est-ce normal ? Comment cela s'est déroulé avec le médecin du travail pour vous ?
Diagnostiquée Asperger en 2017 dans un CRA
Comprendre l'autisme : un site d'information sur l'autisme
http://comprendrelautisme.com/

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Echange suréaliste avec mon médecin du travail

#2 Message par Benoit » mercredi 20 décembre 2017 à 18:45

Pas vraiment surprenant...
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Onchao
Fidèle
Messages : 122
Enregistré le : mercredi 25 octobre 2017 à 14:33
Localisation : chez mon chat

Re: Echange suréaliste avec mon médecin du travail

#3 Message par Onchao » mercredi 20 décembre 2017 à 18:50

Il faudrait un smiley "facepalm" pour pouvoir réagir à ce genre de situation.
Pronom : iel ; accords : féminins ou inclusifs.

Diagnostiquée autisme Asperger et THQI

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Echange suréaliste avec mon médecin du travail

#4 Message par Benoit » mercredi 20 décembre 2017 à 19:02

En tout cas, il t'a entendu et prévenu des effets négatifs de la RQTH, c'est loin d'être le cas de tous les médecins du travail.

S'il connait bien ta structure, peut être que son conseil de demander des aménagements auprès d'un management bienveillant est recevable ?
Il y a plein de gens qui demandent des aménagements, c'est un travers autistique de croire qu'ils sont réservés aux personnes avec RQTH. (Et c'en est un autre de croire que les demander avec RQTH implique une réponse positive).
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
WinstonWolfe
Modérateur
Messages : 4255
Enregistré le : dimanche 8 décembre 2013 à 17:40
Localisation : Deuxième étage
Contact :

Re: Echange suréaliste avec mon médecin du travail

#5 Message par WinstonWolfe » mercredi 20 décembre 2017 à 20:02

On n'est pas obligé de faire mention de la RQTH, donc la faire ne présente aucun risque. Les points que le docteur soulève ne sont pas idiots ; la façon de les dire, telle que présentée, oui. Mais effectivement, si on peut dire à son employeur qu'on est autiste, on ne peut pas le forcer à l'oublier s'il réagit bêtement. C'est irréversible, et parfois, voire souvent, il vaut mieux demander des aménagements pour des raisons accessoires (hypersensibilité à la lumière, aux bruits, angoisse sociale...). En fait, je fais le pari que tu peux dérouler tout le diagnostic d'autisme en éléments séparés sans que personne ne fasse le lien...

Vu ton cadre de travail, effectivement, tu dois pouvoir y aller avec plus de confiance que la plupart d'entre nous. Ceci dit, le handicap invisible, c'est toujours un boulet.
(Diagnostiqué autiste en 2013, à 40 ans)

Je sème des cailloux, ils m'échappent des doigts,
Mais je prends bien garde qu'ils ne mènent à moi.

Avatar du membre
Nanar02
Forcené
Messages : 1402
Enregistré le : samedi 1 octobre 2016 à 17:37

Re: Echange suréaliste avec mon médecin du travail

#6 Message par Nanar02 » mercredi 20 décembre 2017 à 20:16

Je suis d'accord avec Wolf si tu faire ta demande sans la RQTH pourquoi pas, aprés s'il ne s'exécute pas cela vaut la peine.
Diagnostiqué Asperger 01/04/2019

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2995
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Echange suréaliste avec mon médecin du travail

#7 Message par olivierfh » mercredi 20 décembre 2017 à 20:21

De toute façon pour demander la RQTH, le médecin qu'il faut voir ce n'est pas lui mais le psychiatre qui t'a diagnostiquée.
Une fois la RQTH demandée ou obtenue, tu pourras toujours choisir si tu en informes ou pas ton employeur, et c'est là que le médecin du travail pourrait éventuellement expliquer à ton employeur tes besoins médicaux d'aménagements, qui effectivement dépendront encore de sa bonne volonté.
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, les 2 cadets en début de parcours de diagnostic.

Avatar du membre
WinstonWolfe
Modérateur
Messages : 4255
Enregistré le : dimanche 8 décembre 2013 à 17:40
Localisation : Deuxième étage
Contact :

Re: Echange suréaliste avec mon médecin du travail

#8 Message par WinstonWolfe » mercredi 20 décembre 2017 à 20:26

Le médecin du travail doit être consulté pour obtenir la RQTH. Il le fait sur la foi du document de diagnostic, il ne se prononce pas sur la réalité du syndrome, mais sur les risques liés au poste de travail. Je ne crois pas qu'on puisse obtenir une RQTH sans passer par le médecin du travail.
(Diagnostiqué autiste en 2013, à 40 ans)

Je sème des cailloux, ils m'échappent des doigts,
Mais je prends bien garde qu'ils ne mènent à moi.

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Echange suréaliste avec mon médecin du travail

#9 Message par Benoit » mercredi 20 décembre 2017 à 20:28

Euh, ce medecin la il ne faut sûrement pas compter sur lui pour passer ce type de message.

Le medecin du travail n'a rien a voir avec la Rqth, et on peut en bénéficier meme si on n'a pas d'emploi.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Faraday
Habitué
Messages : 65
Enregistré le : jeudi 19 janvier 2017 à 15:48
Localisation : Quelque part dans le nord-est de la France
Contact :

Re: Echange suréaliste avec mon médecin du travail

#10 Message par Faraday » mercredi 20 décembre 2017 à 21:07

Je vous remercie pour vos réponses, cela m'a fait réfléchir. J'ai sans doute eu une mauvaise impression/interprétation sur les conseils donnés lors de se rendez-vous.
Juste pour info, concernant la RQTH il faut quand même que le médecin du travail remplisse une partie d'un document envoyé à la CDAPH (il me l'a montré).
Diagnostiquée Asperger en 2017 dans un CRA
Comprendre l'autisme : un site d'information sur l'autisme
http://comprendrelautisme.com/

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2995
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Echange suréaliste avec mon médecin du travail

#11 Message par olivierfh » mercredi 20 décembre 2017 à 21:25

Non moi j'ai demandé la RQTH avant de voir ma médecin du travail, à qui je n'ai rien fourni d'autre que la notification de RQTH.
Faraday a écrit :vous ne leur dites surtout pas que c'est parce que vous êtes autiste qu'il vous faut des aménagements. Parce que c'est quand même négatif pour un employeur, ca risque d'être mal perçu."
L'aménagement qui est mal perçu c'est quand même en plein la caricature de la DRH de La différence invisible. :?
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, les 2 cadets en début de parcours de diagnostic.

Avatar du membre
WinstonWolfe
Modérateur
Messages : 4255
Enregistré le : dimanche 8 décembre 2013 à 17:40
Localisation : Deuxième étage
Contact :

Re: Echange suréaliste avec mon médecin du travail

#12 Message par WinstonWolfe » mercredi 20 décembre 2017 à 21:57

Faraday a écrit :Juste pour info, concernant la RQTH il faut quand même que le médecin du travail remplisse une partie d'un document envoyé à la CDAPH (il me l'a montré).
Pareil ici, la MDPH m'a demandé de faire remplir un formulaire par le médecin du travail avant de statuer. Je pense qu'il y a des variations dues aux diverses situations, et au manque d'uniformisation des procédures MDPH (le D étant pour "départementale").
(Diagnostiqué autiste en 2013, à 40 ans)

Je sème des cailloux, ils m'échappent des doigts,
Mais je prends bien garde qu'ils ne mènent à moi.

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4654
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: Echange suréaliste avec mon médecin du travail

#13 Message par Flower » jeudi 21 décembre 2017 à 10:09

Effectivement c'est un dialogue un peu surréaliste... Après, vu le secteur dans lequel tu travailles, peut-être tu peux demander un "aménagement" ponctuel à ton employeur en disant tout simplement que tu es très fatiguée parce que tu es beaucoup sollicitée et que donc tu aimerais bien réduire un peu ces sollicitations, sans donner d'autres arguments. On ne peut pas être tout le temps au top et un employeur un peu humain le comprendra.

Pour la RQTH, pareil j'ai fait une demande uniquement sur la base du certificat fait par le médecin qui m'a diagnostiquée, et j'en ai parlé au médecin du travail que quelques mois plus tard. Et j'ai notifié la RQTH à mon employeur encore plus tard, parce qu'ils ont changé les règles et que les aménagements ne sont possibles plus que pour les bénéficiaires de celle-ci. L'avantage chez moi étant que comme c'est une assez grosse structure, je ne suis pas sûre que mon chef soit au courant. (S'il l'est, il pense probablement que c'est pour mes difficultés de motricité fine!)
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
Onchao
Fidèle
Messages : 122
Enregistré le : mercredi 25 octobre 2017 à 14:33
Localisation : chez mon chat

Re: Echange suréaliste avec mon médecin du travail

#14 Message par Onchao » jeudi 21 décembre 2017 à 11:18

olivierfh a écrit :Non moi j'ai demandé la RQTH avant de voir ma médecin du travail, à qui je n'ai rien fourni d'autre que la notification de RQTH.
Faraday a écrit :vous ne leur dites surtout pas que c'est parce que vous êtes autiste qu'il vous faut des aménagements. Parce que c'est quand même négatif pour un employeur, ca risque d'être mal perçu."
L'aménagement qui est mal perçu c'est quand même en plein la caricature de la DRH de La différence invisible. :?
Sauf que "la différence invisible" c'est un récit autobiographique, et que j'ai vécu la même chose chez 2 employeurs différents.
Pronom : iel ; accords : féminins ou inclusifs.

Diagnostiquée autisme Asperger et THQI

Avatar du membre
cbb44
Adepte
Messages : 288
Enregistré le : dimanche 13 décembre 2015 à 20:50
Localisation : nantes

Re: Echange suréaliste avec mon médecin du travail

#15 Message par cbb44 » jeudi 21 décembre 2017 à 14:12

Faraday a écrit : Moi : "c'est pas facile à admettre mais je suis vraiment épuisée ces dernier temps au travail et on m'a conseillé de demander la RQTH et de voir avec vous pour bénéficier de quelques aménagements. Je suis beaucoup sollicitée pour des évènements sociaux où ma présence n'est pas véritablement indispensable, je voudrais pouvoir m'en affranchir ou réduire le temps que j'y passe"
Doc : "ha bon la RQTH ? Mais vous avez l'air très bien. Vous vous exprimez bien, si j'étais votre collègue je n'aurais aucune difficulté à travailler avec vous."
...
Moi : "euh...ok. Et pour les aménagements, vous pensez que vous pouvez m'aider ?"
Doc : "je ne vous le conseille pas non plus. Bon le mieux, plutôt que de passer par moi, c'est d'aller voir directement avec votre employeur, mais vous ne leur dites surtout pas que c'est parce que vous êtes autiste qu'il vous faut des aménagements. Parce que c'est quand même négatif pour un employeur, ca risque d'être mal perçu."
encore un qui est vachement compréhensif => bah quoi ? vous arrivez à parler, vous n'êtes pas en larmes, vous ne vous tapez pas la tête contre le mur donc vous pouvez bosser ! :evil:
et puis tout le monde sait bien que le rôle du médecin du travail n'est pas de faire l'intermédiaire entre les besoins du salarié et son patron, n'est ce pas ??? non, vaut mieux que le salarié se débrouille tout seul, surtout si c'est un aspie, on est très doué pour exprimer nos difficultés, très à l'aise socialement, donc face à notre patron pas de problème, aucun soucis pour demander directement ce qu'on veut sans peur d'être jugé ou de dire des c*nneries ou de faire des gaffes :roll:
il est top ton médecin du travail ! :x
diagnostiquée asperger - fortement suspectée de fibromyalgie - traitée pour dépression

les limbes de mes nuits sont plus belles que vos jours (Jean Racine & FFF)

Répondre