Page 1 sur 1

Allocations pour le temps partiel ? Pour le loyer ?

Posté : jeudi 20 septembre 2018 à 20:08
par freeshost
Jean a écrit :
jeudi 20 septembre 2018 à 11:11
Si tu démontres que tu es capable de travailler durablement à mi-temps dans une entreprise ordinaire (ou une entreprise adaptée), la RSDAE ne sera pas accordée, et donc l'AAH pas renouvelée.
Est-ce que, en France, pour une personne diagnostiquée autiste (ou autre handicap professionnel), une allocation (comme AAH ou autre) à 50 % peut être allouée à cette personne si celle-ci travaille à 50 % ?

[Ou 25 % d'allocation face à 75 % de travail ; ou (100 - x) % d'allocation face à x % de travail.]

Peut-elle bénéficier d'une autre allocation pour le loyer (prenons l'exemple où elle vit comme seule locatrice) si elle n'a pas les moyens pour payer celui-ci ?

S'il y a un seuil de pauvreté, quel est-il ? A-t-il des incidences sur ces allocations diverses (AAH et cie) ?

Ici, ça parle d'AAH et de RSDAE. Y a-t-il d'autres sortes d'allocations dont peuvent bénéficier les personnes avec handicap (dont les personnes autistes) ?

Re: Allocations pour le temps partiel ? Pour le loyer ?

Posté : jeudi 20 septembre 2018 à 20:30
par Benoit
Pour les questions de logement, l'APL est l'aide la plus appropriée (conditions de ressources):
https://www.service-public.fr/particuli ... its/F12006

S'il y a des frais liés à des incapacités complémentaires, la PCH peut également être percue, toujours sous conditions de ressources :
https://www.service-public.fr/particuli ... its/F14202

Tout cela y compris pour une personne travaillant avec de faibles revenus.

Sous certaines conditions, on peut cumuler faible revenus et AAH :
https://www.service-public.fr/particuli ... its/F21615

Ca ne serait pas une mauvaise idée de simplifier tout ce ****ier, mais de façon à assurer aux gens des revenus, pas pour les inciter à traverser la rue.

Re: Allocations pour le temps partiel ? Pour le loyer ?

Posté : jeudi 20 septembre 2018 à 20:39
par freeshost
Merci. Va falloir lire tout ça.

Il n'y a pas des fichiers pdf qui expliquent en détail les compatibilités entre ces diverses allocations et prestations, les formules utilisées pour les calculs ? :mrgreen:

Re: Allocations pour le temps partiel ? Pour le loyer ?

Posté : dimanche 23 septembre 2018 à 23:23
par Jean
Non, il n'y a pas de fichiers PDF, mais des pages sur Internet.

Une association a réussi à obtenir les codes sources des CAF.

Mais je connais très bien les règles.

Sur l'aide au logement, le simulateur de calcul des CAF est efficace.

Le seuil de pauvreté est supérieur à l'AAH.

Si une personne a un taux de handicap inférieur à 80%, parce qu'elle est autonome dans les actes de la vie quotidienne, elle ne pourra pas avoir un renouvellement de l'AAH si elle travaille à mi-temps dans le milieu ordinaire (hors ESAT). En attendant le renouvellement, elel peut continuer à bénéficier de l'AAH, qui sera réduite au bout de 6 mois en fonction de son revenu.

Si le taux est au moins égal à 80%, il y aura un maintien de l'AAH partiel, jusqu'à un salaire de 1500 € à peu près pour une personne célibataire.

Ceux qui ont travaillé peuvent avoir une pension d'invalidité, dont les critères sont différents mais qui est plus rarement remise en cause.

Re: Allocations pour le temps partiel ? Pour le loyer ?

Posté : dimanche 23 septembre 2018 à 23:36
par freeshost
Des personnes, dont toi, pourraient faire un fichier explicatif, fût-il long, non ? :mrgreen:
Jean a écrit :
dimanche 23 septembre 2018 à 23:23
Si une personne a un taux de handicap inférieur à 80%, parce qu'elle est autonome dans les actes de la vie quotidienne, elle ne pourra pas avoir un renouvellement de l'AAH si elle travaille à mi-temps dans le milieu ordinaire (hors ESAT). En attendant le renouvellement, elle peut continuer à bénéficier de l'AAH, qui sera réduite au bout de 6 mois en fonction de son revenu.

Si le taux est au moins égal à 80%, il y aura un maintien de l'AAH partiel, jusqu'à un salaire de 1500 € à peu près pour une personne célibataire.

Ceux qui ont travaillé peuvent avoir une pension d'invalidité, dont les critères sont différents mais qui est plus rarement remise en cause.
Être autonome, à quelque pourcent que ce soit, dans la vie quotidienne ne suffit pas à faire des revenus.

Espérons que l'APL peut au moins payer le loyer en France.

Et si la personne n'a pas d'autre revenu que ses petits boulots non officiels (contrats oraux ou pas de contrats, revenus payés comptant) et que ceux-ci, qu'elle déclare toutefois chaque année dans la déclaration d'impôts (elle-même ou via une fiduciaire) ne lui rapportent que, mettons, mille euros par mois ?

Et si la personne n'a aucun revenu tout en étant autonome pour la vie quotidienne (cuisiner, manger, boire, respirer, lessive, ménage, sommeil, payer ses factures [avec des aides extérieures], gérer et respecter son budget (bien maigre)) ?

Dans les critères d'autonomie, il y a (malheureusement) avoir une activité lucrative ?

Re: Allocations pour le temps partiel ? Pour le loyer ?

Posté : dimanche 23 septembre 2018 à 23:51
par bézèdach44
freeshost a écrit :
dimanche 23 septembre 2018 à 23:36
Espérons que l'APL peut au moins payer le loyer en France.
en France l'APL ne couvre jamais le loyer à 100%.
freeshost a écrit :
dimanche 23 septembre 2018 à 23:36
Et si la personne n'a aucun revenu tout en étant autonome pour la vie quotidienne (cuisiner, manger, boire, respirer, lessive, ménage, sommeil, payer ses factures [avec des aides extérieures], gérer et respecter son budget (bien maigre)) ?
Si tu as un taux d'incapacité entre 50 et 79%, il faut qu'on te reconnaisse une restriction d'accès à l'emploi pour pouvoir bénéficier de l'AAH.
freeshost a écrit :
dimanche 23 septembre 2018 à 23:36
Dans les critères d'autonomie, il y a (malheureusement) avoir une activité lucrative ?
En tout cas ce n'est pas pris en compte dans le calcul du taux d'incapacité qui ne prend en compte que les actes de la vie quotidienne (déplacements, hygiène, alimentation, élimination...). Tu peux avoir une activité lucrative et ne pas être autonome et donc être éligible à l'AAH (mais ne pas le toucher si tu gagnes trop d'argent), ou bien tu peux être autonome mais n'avoir aucune activité lucrative et être plus ou moins éligible à l'AAH (cf ce que j'ai dit juste au dessus) ...

Tu veux t'insaller en France Freeshost ? :mryellow:

Re: Allocations pour le temps partiel ? Pour le loyer ?

Posté : lundi 24 septembre 2018 à 16:41
par freeshost
Non, c'est juste par curiosité. :mrgreen:

Dommage que l'APL ne couvre jamais le loyer totalement.

Re: Allocations pour le temps partiel ? Pour le loyer ?

Posté : mardi 25 septembre 2018 à 9:04
par Jean
En fait, quand le loyer est faible (non supérieur au plafond, qui dépend de la zone géographique), l'APL peut être supérieur au loyer, car l'aide tient compte d'un forfait de charges locatives.