Tsa sans logement

Tout ce qui concerne les prestations (AAH, AEEH, AJPP, PCH …), les relations avec les MDPH (démarches administratives), l'assurance maladie etc …
Répondre
Message
Auteur
George
Occasionnel
Messages : 14
Enregistré le : vendredi 10 mai 2019 à 0:07

Tsa sans logement

#1 Message par George » samedi 13 juillet 2019 à 22:29

Bonsoir je suis atteint de TSA j'ai l'aah, je voulais savoir si je pouvais désigner une amie, une famille, que je connais pour ensuite demander à ce que un des membres de cette famille sois ma tierce personne ? Je l'a rémunère, et je suis sur liste d'attente pour une prise en charge SAVS.

Je ne veux absolument pas allez en structures médicalisé style samsah non, foyé non plus, une amie ou une famille que je connais si c'est possible mais ils ne sont pas du tout famille d'accueil du tout hein mais je l ai appresis bien et c est réciproque donc est ce qu'il y a quelque chose, pour ma situation, qui pourrait se mettre en place ?

Merci, j'espere avoir été clair dans ma demande

:innocent:
Attente de prise en charge au CRA

Avatar du membre
cléa
Passionné
Messages : 416
Enregistré le : samedi 11 juillet 2015 à 14:55

Re: Tsa sans logement

#2 Message par cléa » dimanche 21 juillet 2019 à 14:34

Bonjour. Je n'ai pas la réponse mais me demande s'il est possible que la mdph vous oriente a ce sujet.
Parent d'enfant diagnostiqué TED.
Aspie

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2665
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Tsa sans logement

#3 Message par lulamae » dimanche 21 juillet 2019 à 15:15

Je crois que c'est ce qu'on appelle désigner une personne de confiance :
place handicap a écrit : Une personne de confiance est désignée par la personne en situation de handicap pour l’aider et l’accompagner dans certaines démarches.

La personne de confiance peut :

accompagner la personne dans ses démarches et l’assister lors de ses rendez-vous médicaux,
et être consultée par les médecins pour rendre compte de ses volontés si elle n’est pas en mesure d’être elle-même consultée.
Dans le cas où l’état de santé de la personne ne lui permet plus de donner son avis ou de faire part de ses décisions, le médecin ou l’équipe médicale consulte en priorité la personne de confiance.

Son avis guide le médecin pour prendre ses décisions. Elle doit donc connaître les volontés de la personne aidée et les exprimer lorsqu’elle est appelée à le faire.

Les directives anticipées peuvent également lui être confiées.

Attention :
La personne de confiance ne doit pas être confondue avec la personne à prévenir, qui est alertée par téléphone en cas d’aggravation de votre état de santé.
Mais rien n’interdit que se soit la même personne.

Tout personne de l’entourage (parent, proche, médecin traitant) en qui la personne en situation de perte d’autonome a confiance et qui accepte de jouer ce rôle peut être désignée personne de confiance.

Elle peut désigner une personne de confiance à tout moment.

Celle-ci est généralement désignée dans le cadre d’une hospitalisation ou en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).
Cette désignation se fait par écrit, lors de son admission ou au cours de son hospitalisation, sur les formulaires qui lui seront donnés pour cela. À défaut, cette désignation peut s’effectuer sur papier libre.

La désignation peut être annulée ou modifiée à tout moment.

Le médecin traitant doit s’assurer que la personne est informée de la possibilité de désigner une personne de confiance.

En cas de tutelle, la personne peut désigner une personne de confiance avec l’autorisation du juge ou du conseil de famille s’il a été constitué. Si la personne de confiance a été désignée antérieurement à la mesure de tutelle, le conseil de famille, ou le juge peut confirmer la désignation de cette personne ou la révoquer.
source : https://place-handicap.fr/etre-aidant

J'espère que cela répond à ta demande. :)
Diagnostic d'autisme le 31/07/2019
Prochain RV pour le SED avec fille aînée 13 janvier 2020 ; HPI en 2016.


"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Répondre