médecine du travail EN...Parler de son diagnostic TSA?

Tout ce qui concerne les prestations (AAH, AEEH, AJPP, PCH …), les relations avec les MDPH (démarches administratives), l'assurance maladie etc …
Répondre
Message
Auteur
Dehlynah
Fidèle
Messages : 196
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

médecine du travail EN...Parler de son diagnostic TSA?

#1 Message par Dehlynah » mercredi 30 octobre 2019 à 21:46

Bonsoir
Mais je me pose beaucoup de questions concernant le fait de dire ou non mon diagnostic.
J'ai bientôt RV avec un médecin du travail de l'éduc nat (je suis prof stagiaire), paraît qu'elle est bien, mais voilà, mon psychologue m'avait déconseillé de parler de mon diagnostic, me disant qu'on me cataloguerait " inapte", mais j'ai d'autres sons de cloches, et je ne sais pas comment je vais devoir présenter les choses - sachant que je suis en CLM jusqu'à fin décembre.
J'ai déposé ma demande de RQTH il y a une semaine.
J'aimerais reprendre à terme le boulot et la formation avec des aménagements (demande à faire avant mars pour rentrée 2020) et vais peut être tenter de passer le concours prof doc(boulot qui me conviendrait mieux et que je trouve tout aussi passionnant)
je me suis inscrite, reste plus qu'à le préparer et le passer, si j'en ai la force - la précarité me fait très peur et en même temps, mon corps flanche régulièrement...Le psychiatre qui m'a diagnostiquée m'a parlé d'une AAH possible dans mon cas, mais pour l'instant je suis en CLM, peut être enchaîner sur un autre CLM ou CLD (avant d'être déclarée inapte), le temps de me reconstruire, me consolider.
Ma visite avec le médecin du travail a été encouragée par mon AS pour que je puisse faire le point sur ma situation et parler avec lui des aménagements justement mais j'angoisse pas mal.
TSA ( prédiagnostic - printemps 2018, confirmation par psychiatre spécialisé - été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3466
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: médecine du travail EN...Parler de son diagnostic TSA?

#2 Message par lulamae » mercredi 30 octobre 2019 à 22:01

Le médecin du travail ne répercutera pas l'information sur ton diagnostic, et peut te conseiller en professionnel. Pour faire le point sur les demandes de réaménagement à venir après le CLM, cela me paraît important de lui en parler.
Tes demandes me paraissent mesurées, et peut-être l'idée de repartir sur un CAPES prof doc est-elle une bonne chose pour toi ? Sachant que tu as des enfants, et qu'effectivement, il y a un temps de latence avant de passer le concours (financièrement parlant).
Après peu de temps d'enseignement, c'est compliqué pour un reclassement. Tu pourrais aussi anticiper sur la fin de ton CLM (tu es sensée reprendre le travail en janvier ?) et rencontrer un/e conseiller/ère mobilité, pour envisager les différentes possibilités de reconversion. Il y a aussi des postes adaptés, ou encore des mi-temps thérapeutiques. Ca laisse de la marge, mais je pense qu'il faut faire ces démarches assez rapidement, avant que ton congé ne se termine. Bon courage ! :bravo:
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
Curiouser
Adepte
Messages : 210
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France

Re: médecine du travail EN...Parler de son diagnostic TSA?

#3 Message par Curiouser » jeudi 31 octobre 2019 à 10:40

Je rejoins l'avis de lulamae, le médecin du rectorat n'ira pas clamer partout ton diagnostic, il me semble important de lui dire quels sont les points te posant problème - mais aussi, peut-être, ce qui peut constituer des points d'appui, par exemple le côté rigoureux, analytique, etc. -.
J'ai mis du temps à valider mon stage - j'ai fait une dépression suite à la première année, enfin, les premiers mois -, je me suis accrochée malgré les difficultés, tout en bénéficiant de bonnes conditions dans le cadre du renouvellement de stage.
Spoiler : 
Bon, j'ai eu la chance d'obtenir ensuite, en tant que néo-titulaire, un poste fixe, mais j'ai eu des classes difficiles et une principale hum... particulière, qui m'ont amenée à de fréquents arrêts maladie - tout comme toi, mon corps « flanchait », littéralement -. J'avais vu un médecin du travail du rectorat il y a deux ans, qui m'avait dit en gros d'aller voir un psy et de changer de métier. J'avais trouvé qu'il ne m'aidait pas du tout en disant ça, et que c'était assez rude, mais finalement, je sais aujourd'hui qu'il faut effectivement que je change de métier.
Je ne sais pas dans quelle mesure un temps partiel thérapeutique est possible pour l'année de stage (étant donné que c'est déjà un mi-temps devant les élèves, pour aller aux formations de l'ESPE), mais ce serait effectivement une possibilité à envisager, car on peut en faire la demande pendant un long arrêt maladie, ou après plusieurs arrêts répétés au fil d'une année - ton médecin, généraliste ou psychiatre, doit faire une lettre, à laquelle tu joins ta demande de temps partiel thérapeutique, à envoyer aux services dédiés du rectorat. Ils t'envoient ensuite faire une visite chez un médecin agréé par l'EN, pour qu'il valide la demande faite par ton médecin (sinon, si le médecin agréé émet des réserves, le dossier passe en commission) -.
Par contre, un temps partiel thérapeutique ne peut se faire que pour une seule année scolaire (à renouveler tous les trois mois). Ce qui est assez idiot dans le cas de pathologies très longues, ou dont on sait qu'elles ne disparaîtront pas. Mais bon... comme le traitement d'un temps partiel thérapeutique est équivalent à celui d'un temps plein, ça peut se comprendre que le rectorat ne veuille pas faire ça trop longtemps.

N'hésite pas à me contacter par MP si tu le souhaites, pour avoir plus de détails.

Dans quelle matière es-tu, au fait (réponse par MP si tu préfères) ?

Pour l'heure, prends soin de toi :kiss:
Non diagnostiquée
En plein questionnement... mais déjà quelques pas de faits en direction du long chemin du diagnostic.

Dehlynah
Fidèle
Messages : 196
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: médecine du travail EN...Parler de son diagnostic TSA?

#4 Message par Dehlynah » jeudi 31 octobre 2019 à 12:53

Merci Lulamae et Curioser pour vos réponses,
je suis soulagée à l'idée de pouvoir parler ouvertement à ce médecin, a priori elle est super, donc j'ai bon espoir de trouver des solutions pour la suite - un reclassement, me paraît bien sûr utopique vu ma situation (même si j'ajoute mes vacations et autres emplois dans la F.P)
Je t'envoie un MP Curioser !
Lulamae, après mon R.V avec le médecin, j'enchaîne avec l'AS pour la suite justement...
TSA ( prédiagnostic - printemps 2018, confirmation par psychiatre spécialisé - été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Antigone
Régulier
Messages : 42
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: médecine du travail EN...Parler de son diagnostic TSA?

#5 Message par Antigone » vendredi 1 novembre 2019 à 10:50

Professeur des écoles stagiaires (en renouvellement après une première année catastrophique qui me laisse encore ajourd'hui un PST à gérer en plus du reste), je viens d'être diagnostiquée. Je suis déjà allée voir le médecin du travail plusieurs fois. C'est quelqu'un de pas super aimable, qui bosse dans un bureau glauque et qui a tout a fait conscience des limites de son pouvoir. Mais elle donne quand même des conseils intéressants. Et tu peux lui dire ce que tu veux elle est tenue au secret professionnel. Par contre si un jour tu dois plaider ton dossier au cours de commission et que tu lui en donne l'autorisation, elle pourrait appuyer ta demande (elle ne révèlera que ce que tu veux bien). Donc de ce côté-là tu n'as pas de problème, tu peux y aller. Le pire qui puisse arriver c'est qu'elle ne puisse rien faire, et tu auras perdu une heure ou deux. (ce qui dans l'éducation nationale est finalement très peu :D ).
Moi je pense aller la revoir mais j'aurai aimé avoir ma RQTH avant. Seulement vu la lenteur de la MDPH je ne sais pas si je l'aurai avant le mouvement...
Pour moi l'avantage c'est que mon compte serait créditée de pleiiiiin de points avec cette rqth et donc je pourrais quitter le département où je suis, rentrer près de ma famille et de mon psychiatre, de mes groupes d'entraide. Et surtout surtout je pourrais demander une classe à moi, dans le niveau que je préfère (maternelle) et sans faire de remplacements ou de REP. Sans la certitude que je ne finirais pas remplaçante (remplaçant pour un autiste qui a besoin de temps pour s'adapter à tout et de stabilité, c'est vraiment un crime.), dans des ZEP avec des pré-ados (je ne peux pas communiquer avec ces élèves en raison de ma difficulté à saisir les émotions, les attitudes... avec petits 3 ans tout est plus simple. Fatigant mais simple).
Bref, j'espère que la RQTH va être mise en route rapidement.
ET je pense aller voir des syndicats avant de parler de tout ça à l'administration. J'ai rencontré une représentante qui semblait gentille j'arriverai peut-être à aborder le sujet avec elle...
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Dehlynah
Fidèle
Messages : 196
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: médecine du travail EN...Parler de son diagnostic TSA?

#6 Message par Dehlynah » mardi 5 novembre 2019 à 14:09

Bon et bien, une bonne étoile est au-dessus de ma tête :
La médecin du travail rencontrée connaît bien les TSA, quand je lui ai tendu (sans un mot, j'ai dit, "je ne préfère pas en parler") le compte rendu du psychiatre qui m'a diagnostiquée elle s'est exclamée, "ah et bien on est sur autre chose là, vous avez vu le Dr. X, très bien etc." elle m'a même demandé si j'avais mon bilan psy et WAIS...
Soulagement total - elle était hyper douce et à l'écoute : Alleluia !
TSA ( prédiagnostic - printemps 2018, confirmation par psychiatre spécialisé - été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
Curiouser
Adepte
Messages : 210
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France

Re: médecine du travail EN...Parler de son diagnostic TSA?

#7 Message par Curiouser » mardi 5 novembre 2019 à 14:48

C'est top d'avoir eu affaire avec un médecin bien au fait du TSA. Très contente pour toi :)
Non diagnostiquée
En plein questionnement... mais déjà quelques pas de faits en direction du long chemin du diagnostic.

Dehlynah
Fidèle
Messages : 196
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: médecine du travail EN...Parler de son diagnostic TSA?

#8 Message par Dehlynah » jeudi 7 novembre 2019 à 10:21

Merci Curioser, mon AS m'avait dit qu'elle était bien mais je ne m'attendais pas du tout à ça (mon As n'est pas du tout au courant de mon parcours médical par contre la toubib est au courant de ma situation sociale, au fond c'est elle qui a le plus d'infos...Son soutien et sa compréhension de la situation sont donc précieux)
TSA ( prédiagnostic - printemps 2018, confirmation par psychiatre spécialisé - été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Répondre