Page 1 sur 1

RQTH et formation pro

Posté : samedi 30 novembre 2019 à 13:48
par bézèdach44
Bonjour (et peut être en particulier Jean qui pourra me répondre),
Je suis en formation professionnelle depuis quelques semaines. L'équipe est très ouverte sur le handicap, l'autisme, et fait tout pour que tout se passe au mieux pour moi. J'ai un accompagnement avec CAP Emploi, et une ergonome qui fait le lien entre cap emploi, moi et les formateurs, sur mes besoins particuliers etc. Cependant je ne suis pas très à l'aise avec cette personne, j'ai l'impression qu'elle tendance à faire des généralités sans prendre en compte mes particularités, qu'elle a tendance à infantiliser etc. Du coup j'ai un peu de mal à lui poser des questions.

Si tout se passe bien pour le moment, il faut tout de même avouer que le rythme est soutenu et qu'il va être difficile à tenir plus longtemps... je n'ai en effet jamais fait de semaine complète avec cours matin et après midi depuis l'école primaire... mais là je n'ai pas le choix puisque nous n'avons pas le droit d'être absent. En effet, nous dépendons du code du travail, et chaque absence doit être justifiée par un arrêt de travail :crazy:
Or il m'arrive (enfin il va m'arriver sous peu, c'est sûr) souvent de ne pas avoir assez d'énergie le matin au point de ne pas pouvoir me lever, sortir. Idem quand je fais des crises d'angoisses. Je sais que si je continue sur ce rythme, le shutdown +++ va arriver, et j'aimerais éviter cela...

Y a t-il un moyen, via ma RQTH, de pouvoir avoir des aménagements d'emploi du temps (comme j'ai pu avoir à la fac une dispense d'assiduité) ? Rester à la maison 1 jour (ou même 1/2 journée) de temps en temps m'aiderait énormément à tenir le rythme sur la distance, et ne pas m'écrouler dans quelques semaines (car nous avons seulement 2 semaines de vacances en 12 mois).
Car je ne vais pas m'amuser à devoir courir chez le médecin à chaque fois que j'ai simplement pas assez d'énergie pour socialiser et sortir, et en plus je ne suis même pas sûr qu'un médecin accepte de signer un arrêt de travail pour ça !

Re: RQTH et formation pro

Posté : samedi 30 novembre 2019 à 23:22
par alexis
Salut, j’ai connu ce problème de fatigue morale intense pendant plusieurs années quand je suis entré dans le monde du travail. Ça a significativement diminué depuis que je prend des compléments alimentaires (genre cocktail de vitamines pour fatigue passagère). Les carences alimentaires persistantes peuvent (souvent) provoquer ce genre de symptôme dépressif longue durée (ça s’ajouterait aux difficultés venant de l’autisme dans ton cas). C’est une ex-anorexique qui m’a refilé le tuyau, donc pas sourcé scientifique du tout, mais vu que fonctionne je te le refile aussi. Un nutritionniste m’avait fait un bilan sanguin il y a une dizaine d’années pour vérifier et mon médecin traitant continue de m’en proposer quand j’ai un coup de fatigue inhabituel (genre lors du traditionnel gros rhume semblant de grippe atypique bi-annuel qui présente des symptômes n’importe quoi) :)

Pour la Rqth j’y connais rien du tout en revanche, bon courage mais avec méthode :)

Re: RQTH et formation pro

Posté : samedi 30 novembre 2019 à 23:48
par Jean
Le problème que tu rencontres est très fréquent.

J'ai eu l'occasion d'en discuter avec un des formateurs de Pass P'AS (Lille). Il m'a bien expliqué qu'au début de la formation, il n'y a que deux jours par semaine. Cela augmente progressivement.

C'est un problème que rencontrent aussi les NT : le début d'activité est plus fatiguant, et il faut un certain temps pour que le corps s'habitue à un rythme normal.

Mais c'est évidemment plus difficile pour une personne autiste.

Cela vaut le coup d'en discuter avec les responsables de la formation.

Re: RQTH et formation pro

Posté : lundi 2 décembre 2019 à 14:05
par bézèdach44
alexis a écrit :
samedi 30 novembre 2019 à 23:22
Les carences alimentaires persistantes peuvent (souvent) provoquer ce genre de symptôme dépressif longue durée (ça s’ajouterait aux difficultés venant de l’autisme dans ton cas).
Pardon, mais je ne parle pas d'une fatigue morale ou de période dépressive, mais bien d'une fatigue physique liée aux interactions sociales et au bruit quotidien de la salle de formation.
Jean a écrit :
samedi 30 novembre 2019 à 23:48
C'est un problème que rencontrent aussi les NT : le début d'activité est plus fatiguant, et il faut un certain temps pour que le corps s'habitue à un rythme normal.
Perso ce n'est pas le début qui me fatigue le plus, c'est toujours "plus ça va moins ça va" :crazy: :crazy:

Re: RQTH et formation pro

Posté : lundi 2 décembre 2019 à 15:32
par Flower
Normalement parmi les aménagements de poste possibles, on parle d'aménagement des horaires... Il y a aussi le temps partiel, même si j'imagine qu'en formation, c'est plus compliqué. Pour moi, le médecin du travail avait à un moment proposé le fractionnement des jours de congé pour pouvoir partir plus tôt. Donc il y a en théorie des aménagements comme ça qui sont possibles. Reste à voir si les responsables de ta formation acceptent. S'ils sont au courant de ton handicap, j'imagine que tu ne perds rien à demander.
D'ailleurs le truc de l'arrêt de travail s'applique-t-il pour des demi-journées, quand on est venu au travail ? Ça m'est arrivé de partir plus tôt sans qu'on me demande rien, mais comme à l'époque je ne pointais pas, ce n'était pas enregistré comme absence.

Re: RQTH et formation pro

Posté : lundi 2 décembre 2019 à 17:47
par bézèdach44
Flower a écrit :
lundi 2 décembre 2019 à 15:32

D'ailleurs le truc de l'arrêt de travail s'applique-t-il pour des demi-journées, quand on est venu au travail ? Ça m'est arrivé de partir plus tôt sans qu'on me demande rien, mais comme à l'époque je ne pointais pas, ce n'était pas enregistré comme absence.
Je ne sais pas du tout, on n'a pas trop de le droit de partir plus tôt à cause des question d'assurance etc...

Je demanderai quels aménagement sont possible mais je trouve qu'on est un peu le cul entre 2 chaises, d'un coté on est en formation mais de l'autre on dépend du code du travail...

Re: RQTH et formation pro

Posté : lundi 2 décembre 2019 à 18:40
par margotton91
Pour avoir travaillé plusieurs années dans la formation professionnelle continue pour adultes, vous trouvez que vous "êtes le cul entre deux chaises", un côté en formation mais de l'autre vous dépendez du code du travail.
En effet, cela vient du fait que l'organisme dans lequel vous faites votre formation, je ne le nommerai pas mais j'ai compris de celui dont il s'agit, est sous la tutelle du Ministère du Travail et non sous celle du Ministère de l'Education Nationale, raison aussi pour laquelle les stagiaires qui y font une formation ne bénéficient pas, ne serait-ce que partiellement, des vacances scolaires.

Re: RQTH et formation pro

Posté : lundi 2 décembre 2019 à 21:15
par Flower
Bah le code du travail prévoit un peu plus que 10 jours de congés payés par an... Donc de toute façon il ne le respectent pas... (Mais évidemment il ne faut pas leur dire, sinon pour les aménagements c'est mort. :wink: )

Re: RQTH et formation pro

Posté : lundi 2 décembre 2019 à 21:42
par alexis
bézèdach44 a écrit :
samedi 30 novembre 2019 à 13:48
Or il m'arrive (enfin il va m'arriver sous peu, c'est sûr) souvent de ne pas avoir assez d'énergie le matin au point de ne pas pouvoir me lever, sortir.

Re: RQTH et formation pro

Posté : lundi 2 décembre 2019 à 23:00
par bézèdach44
margotton91 a écrit :
lundi 2 décembre 2019 à 18:40
Pour avoir travaillé plusieurs années dans la formation professionnelle continue pour adultes, vous trouvez que vous "êtes le cul entre deux chaises", un côté en formation mais de l'autre vous dépendez du code du travail.
En effet, cela vient du fait que l'organisme dans lequel vous faites votre formation, je ne le nommerai pas mais j'ai compris de celui dont il s'agit, est sous la tutelle du Ministère du Travail et non sous celle du Ministère de l'Education Nationale, raison aussi pour laquelle les stagiaires qui y font une formation ne bénéficient pas, ne serait-ce que partiellement, des vacances scolaires.
Oui je sais bien c'est ce que j'ai dit. Je ne réclame pas plus de vacances d'ailleurs, c'est normal de faire une formation assez intensive vu qu'on apprend un métier en 11 mois.