RQTH ou pas RQTH

Tout ce qui concerne les prestations (AAH, AEEH, AJPP, PCH …), les relations avec les MDPH (démarches administratives), l'assurance maladie etc …
Message
Auteur
yuyu2
Nouveau
Messages : 5
Enregistré le : mardi 10 décembre 2019 à 10:18

RQTH ou pas RQTH

#1 Message par yuyu2 » mardi 10 décembre 2019 à 11:31

Bonjour,

je suis ici pour des renseignements sur conseil du médecin qui m'a diagnostiqué. J'ai reçu mon diagnostique hier.

Le médecin m'a clairement dit qu'une déclaration à la mdph pouvait pour la vie future être à double tranchant et qu'il fallait que je réflechisse bien si je souhaitais demander la RQTH... Difficulté pour trouver un travail, difficulté pour certaines démarches administratives, pour souscrire un prêt immobilier ect... hum

Mes questions sont donc celles-ci. Y'a t-il des gens qui regrettent cette officialisation auprès de la MDPH? Ou au contraire a t-elle été pour vous un facilitateur ? Y'a t-il des avantages a faire valoir ce statut? Des inconvénients?


J'ai un emploi également que je souhaite quitter (en contact constant avec du public, ils m'insupportent tous) et je me demandais si une officialisation RQTH pouvait aider à négocier une rupture conventionnelle, sachant que je souhaite garder mes droits ouvert auprès de pole-emploi afin de reprendre des etude et faire une reconversion pro.
diagnostiquée TCS

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2629
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: RQTH ou pas RQTH

#2 Message par olivierfh » mardi 10 décembre 2019 à 13:15

yuyu2 a écrit :
mardi 10 décembre 2019 à 11:31
Le médecin m'a clairement dit qu'une déclaration à la mdph pouvait pour la vie future être à double tranchant et qu'il fallait que je réflechisse bien si je souhaitais demander la RQTH... Difficulté pour trouver un travail, difficulté pour certaines démarches administratives, pour souscrire un prêt immobilier ect... hum
Demander et obtenir la RQTH à la MDPH te laisse libre d'en informer l'employeur ou pas.

C'est toi qui décides d'en parler ou pas quand tu veux trouver un travail, ou bien sûr quand tu fais une démarche administrative: je ne vois même pas quelle administration serait en droit de te demander si tu as un handicap, ce serait plutôt savoir si tu as une maladie chronique etc. pour des choses comme assurances ou prêt, et c'est très discuté de savoir si dans ces cas-là l'autisme doit légalement être signalé, on peut penser que non.
je me demandais si une officialisation RQTH pouvait aider à négocier une rupture conventionnelle
Elle sert plutôt au maintien dans l'emploi avec reclassement si possible en cas d'inaptitude, ça m'étonnerait (je pense, je ne connais pas) qu'il y ait quand on a une RQTH des règles qui aident à la rupture conventionnelle.
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

ブノワ
Fidèle
Messages : 168
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 à 18:42

Re: RQTH ou pas RQTH

#3 Message par ブノワ » mardi 10 décembre 2019 à 14:27

A mon avis, quelques imprécisions dans ce qui précède :

- pour les aspects administratifs (emprunt, assurances, etc.) c'est le diagnostic qui prévaut, pas la RQTH. Donc si tu es assuré et qu'ils ne sont pas au courant, bienvenu chez les hors la loi.
- pour le "double tranchant", en étant en situation de handicap, tu es assuré d'être concerné par les "plafonds de verre" et également les dispositifs légaux qui vont avec (plus long préavis de licenciement il me semble).
- pour la formation, je crois que certaines structures de formation (les universités pour commencer) peuvent maintenant comptabiliser les étudiants en situation de handicap dans leur taux d'emploi, du coup cela peut aider à décrocher la-dite formation.
- il y a également des "facilités" (haut de pile) pour les demandes de financement auprès des structures comme l'Agefiph.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

yuyu2
Nouveau
Messages : 5
Enregistré le : mardi 10 décembre 2019 à 10:18

Re: RQTH ou pas RQTH

#4 Message par yuyu2 » mardi 10 décembre 2019 à 16:30

Merci pour vos retours.
diagnostiquée TCS

yuyu2
Nouveau
Messages : 5
Enregistré le : mardi 10 décembre 2019 à 10:18

Re: RQTH ou pas RQTH

#5 Message par yuyu2 » mardi 10 décembre 2019 à 16:35

question subsidiaire la rqth je suis obligée d'en informer pole emploi ou non? Car je ne voudrais pas être cataloguée et que cela me ferme des portes en cas de reconversion car je vais prochainement avoir besoin d'eux pour une formation.
diagnostiquée TCS

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4604
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: RQTH ou pas RQTH

#6 Message par Flower » mardi 10 décembre 2019 à 16:57

La RQTH, tu peux la laisser dans ton tiroir et n'en parler à personne, si tu le souhaites. En revanche, si tu la notifiés à Pôle Emploi, tu pourras probablement bénéficier d'un accompagnement par Cap Emploi, qui peut être plus adapté.
A savoir aussi que la RQTH ne mentionne pas la nature du handicap. Parfois des RQTH peuvent être accordées pour des difficultés temporaires (dépression, troubles anxieux p. ex.). Moi quand j'ai demandé un aménagement, je n'ai mentionné que des difficultés de motricité fine car c'était la raison de ma demande.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
Elinounette
Passionné
Messages : 343
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 11:41

Re: RQTH ou pas RQTH

#7 Message par Elinounette » mardi 10 décembre 2019 à 17:32

yuyu2 a écrit :
mardi 10 décembre 2019 à 16:35
question subsidiaire la rqth je suis obligée d'en informer pole emploi ou non? Car je ne voudrais pas être cataloguée et que cela me ferme des portes en cas de reconversion car je vais prochainement avoir besoin d'eux pour une formation.
Tu peux en parler à Pôle Emploi et le mentionner uniquement dans les lettres de motivation pour les postes handi-accessibles.
Avec ta RQTH, tu peux bénéficier de dispositifs comme Cap Emploi qui peut être intéressant selon les conseillers. Par la MDPH tu as également une aide à l'emploi via l'organisme SPASM qui aide les personnes handicapées dans leur recherche d'emploi et aussi dans le maintien.
Autiste - verdict le 17/01
Suivie par la SPASM depuis le 01/2020
Hypersensorielle, troubles anxieux, possible TDAH

-----------------------------------
Ghost plus vite que son ombre

Aeryn
Forcené
Messages : 549
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: RQTH ou pas RQTH

#8 Message par Aeryn » mercredi 11 décembre 2019 à 11:43

ブノワ a écrit :
mardi 10 décembre 2019 à 14:27
- pour les aspects administratifs (emprunt, assurances, etc.) c'est le diagnostic qui prévaut, pas la RQTH. Donc si tu es assuré et qu'ils ne sont pas au courant, bienvenu chez les hors la loi.
Peux-tu préciser stp ?

Es-ce parce que tu considères que le diagnostic de trouble du spectre autistique entre dans le cadre des pathologies psychiatriques ou neurologiques ?

Quand j'ai souscrit l'assurance de mon prêt, je n'ai pas mentionné ce diagnostic, parce que je ne considère pas que cela entre dans le cadre ni d'une pathologie psychiatrique, ni neurologique, mais que c'est un trouble neurodéveloppemental (c'est bien évidemment interprétatif de ma part, et je me doute que les assureurs ne verraient pas les choses de la même manière).
Je n'ai pas constitué de dossier MDPH car certains assureurs posent spécifiquement la question, et j'avais peur que cela ne pose problème (la RQTH joue donc également un rôle à mon avis).

Question subsidiaire : Quel serait le risque de ne pas avoir déclaré le diagnostic de TSA, en considérant qu'il aurait fallu le faire ?
TSA d'intensité légère à modérée

Avatar du membre
Alpha
Adepte
Messages : 287
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: RQTH ou pas RQTH

#9 Message par Alpha » mercredi 11 décembre 2019 à 12:05

Aeryn a écrit :
mercredi 11 décembre 2019 à 11:43
Question subsidiaire : Quel serait le risque de ne pas avoir déclaré le diagnostic de TSA, en considérant qu'il aurait fallu le faire ?
Je pense que le risque réside dans le fait que si demain tu es en incapacité totale ou partielle de travailler (épuisement, problématique pour obtenir des aménagements avec ton employeur etc.) et que l'assureur parvient à prouver que c'est dû aux TSA (plus grande fatigabilité, etc.), alors que lorsque tu as souscris l'assurance, tu avais connaissance de ce diag, ils peuvent se retourner contre toi et refuser le paiement des mensualités du prêt (dans le cadre d'un prêt immobilier par exemple), au delà des 30 ou 90 jours d'ITT ou d'IPT (en fonction de l'assurance souscrite).
A creuser avec des experts mais je pense que c'est ça le risque.

Un peu comme un fumeur qui se déclarerai non fumeur au moment de la souscription de son prêt, puis qui se voit diagnostiquer un cancer du poumon un peu plus tard. Difficile de dire que le cancer peut venir d'une autre cause que du tabac. J'imagine que c'est au médecin expert de trancher.
Diag TSA

ブノワ
Fidèle
Messages : 168
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 à 18:42

Re: RQTH ou pas RQTH

#10 Message par ブノワ » mercredi 11 décembre 2019 à 14:33

Il y a des cancers et des morts liés au tabagisme passif, hein.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Alpha
Adepte
Messages : 287
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: RQTH ou pas RQTH

#11 Message par Alpha » mercredi 11 décembre 2019 à 20:00

Bien sûr. Comme il y a des cancers du poumons chez des personnes qui n'ont jamais fumé ou vécu avec des fumeurs.
Mais c'était l'exemple que je trouvais le plus parlant.
Diag TSA

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20282
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: RQTH ou pas RQTH

#12 Message par Jean » vendredi 13 décembre 2019 à 1:37

Je suis d'accord avec l'analyse d'Alpha.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

ブノワ
Fidèle
Messages : 168
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 à 18:42

Re: RQTH ou pas RQTH

#13 Message par ブノワ » vendredi 13 décembre 2019 à 15:52

Mon point etait qu aucune compagnie d assurance ne peut accuser un cancereux d avoir "omis" de se déclarer fumeur.
Meme chose pour toutes les personnes harcelées au travail sans etre autistes, la faute et les conséquences ne sont pas la responsabilité des victimes.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Alpha
Adepte
Messages : 287
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: RQTH ou pas RQTH

#14 Message par Alpha » vendredi 13 décembre 2019 à 16:35

Si la personne a répondu non à la question "êtes vous fumeur ?" alors qu'elle est bien fumeuse, ils peuvent demander une enquête et si il est prouvé que la cause probable du cancer est le tabac, alors oui la compagnie d'assurance peut refuser d'indemniser l'assuré.
A savoir qu'il faut avoir arrêté depuis au moins 2 ans le tabac pour être considéré non-fumeur il me semble.
Je ne vois pas trop le rapport pour les personnes harcelées. Pour moi la discussion portait sur quelle incidence cela pouvait il avoir de sciemment ne pas révéler son autisme. Mais peut-être ai je mal compris. Dans ce cas là désolée de la digression
Diag TSA

ブノワ
Fidèle
Messages : 168
Enregistré le : jeudi 16 mai 2019 à 18:42

Re: RQTH ou pas RQTH

#15 Message par ブノワ » vendredi 13 décembre 2019 à 16:48

Parce que réveler sciemment son autisme, dans de grands pans de la vie quotidienne en France, c'est un peu comme se dessiner une cible sur le ventre et dire à ses interlocuteur de frapper jusqu'à plus soif.

Bref, j'ai un peu de mal à voir quelles sont les "conséquences négatives" de l'autisme seul (pour comparer avec le tabagisme "actif"), parce que je n'en vois pas, surtout dans le monde du travail.
Une personne autiste qui perd son emploi (pour l'exemple du prêt immobilier), j'ai beaucoup de mal à penser qu'on puisse rattacher la perte d'un emploi à l'autisme. Pareil pour des absences prolongées (congé maladie) pour éviter un environnement professionnel détestable.

Ou alors, si effectivement ces conditions sont jugées comme "relevant de l'autisme", je ne veux pas d'une société qui pense ainsi. (C'est d'ailleurs pour ça que je suis parti, parce que de nombreux personnes pensent ainsi, mais pas encore à ce niveau "là").
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Répondre