RQTH, ASE, reclassement (Aspie adulte)

Tout ce qui concerne les prestations (AAH, AEEH, AJPP, PCH …), les relations avec les MDPH (démarches administratives), l'assurance maladie etc …
Message
Auteur
Avatar du membre
Lananoutte
Occasionnel
Messages : 19
Enregistré le : dimanche 22 décembre 2019 à 8:23

RQTH, ASE, reclassement (Aspie adulte)

#1 Message par Lananoutte » dimanche 22 décembre 2019 à 8:51

Bonjour à tous

Mon pré diagnostic ayant été confirmé (le psychiatre du centre ne remettant presque jamais en cause le rapport de la psychologue chez Asperger Aide), je suis perdue.

Est ce que j'aurais le droit de fait à une RQTH ? Je suis aussi en dépression sévère et épileptique. Ma neurologie n'est pas très chaude pour la RQTH car "ça pourrait nuire à ma carrière". Vous voulez dire cet enfer qui me détruit à petit feu chaque jour de travail ? 2 masters, dont un à Sciences Po, madame ce serait un tel gâchis qu'elle me dit ...

J'aimerais bien obtenir un reclassement dans le poste le plus basique possible. Je ne peux pas supporter plus pour le moment, mais impossible de le faire entendre. Je ne le vis pas mal, au contraire, je voudrais juste être soulagée. Je trouve mon épanouissement ailleurs sans problème.

Je suis maman de 4 enfants. Etant donné que ma dernière grossesse a été très complexe, nous avons eu le droit à une TISF (une aide familiale à domicile). La PMI puis l'ASE nous ont proposé (sans imposer) une aide éducative. Pour le moment je pense refuser car les professionnels que j'ai pu rencontrer ont un peu de mal à comprendre mon point de vue, notre manière de faire les choses.

Nous avions vu une pédopsychiatrie dans le cadre de la prévention d'une nouvelle dépression du post partum qui a juste servi à me faire monter la pression sanguine. La médecine est pour moi une passion, et elle n'aime pas lorsque "je joue au médecin".

Merci de m'avoir lue, et si vous avez des pistes de réponse...
29 ans - HPI - Pré -diagnostic confirmant un SA en décembre 2019 -Diagnostic en janvier 2020- Épileptique - Dépression sévère - Enfants en cours de diagnostic TSA

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2859
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: RQTH, ASE, reclassement (Aspie adulte)

#2 Message par olivierfh » dimanche 22 décembre 2019 à 19:40

Lananoutte a écrit :
dimanche 22 décembre 2019 à 8:51
J'aimerais bien obtenir un reclassement dans le poste le plus basique possible.
La RQTH peut être utile entre autres pour avoir un reclassement justement - et seulement si tu le veux car tu n'as aucune obligation de la déclarer à l'employeur, ni bien sûr de lui dire ou de dire à tes supérieurs la raison pour laquelle tu as l'as obtenue (seule la médecine du travail peut avoir besoin de connaître les handicaps exacts pour demander des adaptations).
Et avec la RQTH, il peut y avoir un reclassement plus adapté avec l'aide des organismes compétents comme Sameth/CapEmploi, il n'y a pas de fatalité à se retrouver au poste le plus basique possible par rapport à la formation qu'on a.
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, les 2 cadets en début de parcours de diagnostic.

Antigone
Adepte
Messages : 207
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: RQTH, ASE, reclassement (Aspie adulte)

#3 Message par Antigone » dimanche 22 décembre 2019 à 20:22

Je suis aussi en dépression sévère et épileptique. Ma neurologie n'est pas très chaude pour la RQTH car "ça pourrait nuire à ma carrière"
La bonne nouvelle c'est que tu n'as pas besoin de son autorisation pour l'obtenir. Il te faudra quand même le diagnostic du psychiatre et encore de la patience car une RQTH prend du temps à être traitée...
J'aimerais bien obtenir un reclassement dans le poste le plus basique possible. Je ne peux pas supporter plus pour le moment, mais impossible de le faire entendre.
Je ne suis pas certaine qu'il y ait de poste "basique". Tu peux demander à avoir moins de responsabilités, mais il restera toujours des tâches à effectuer. Et moi qui ait occupé des postes "basiques" d'agent d'accueil ou agent administratif notamment, ce n'est pas non plus une sinécure (téléphone, relations avec le public etc.) Mais si c'est ce que tu veux, tu y as en effet le droit (enfin par chez moi il y a aussi des listes d'attente pour ça...) Je pense que le médecin du travail doit pouvoir te le confirmer et te guider dans les démarches (parce que l'administratif... c'est parfois ubuesque)
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Avatar du membre
Lananoutte
Occasionnel
Messages : 19
Enregistré le : dimanche 22 décembre 2019 à 8:23

Re: RQTH, ASE, reclassement (Aspie adulte)

#4 Message par Lananoutte » lundi 23 décembre 2019 à 10:19

olivierfh a écrit :
dimanche 22 décembre 2019 à 19:40
Lananoutte a écrit :
dimanche 22 décembre 2019 à 8:51
J'aimerais bien obtenir un reclassement dans le poste le plus basique possible.
La RQTH peut être utile entre autres pour avoir un reclassement justement - et seulement si tu le veux car tu n'as aucune obligation de la déclarer à l'employeur, ni bien sûr de lui dire ou de dire à tes supérieurs la raison pour laquelle tu as l'as obtenue (seule la médecine du travail peut avoir besoin de connaître les handicaps exacts pour demander des adaptations).
Et avec la RQTH, il peut y avoir un reclassement plus adapté avec l'aide des organismes compétents comme Sameth/CapEmploi, il n'y a pas de fatalité à se retrouver au poste le plus basique possible par rapport à la formation qu'on a.
Chez nous les liens entre hiérarchie et médecine du travail sont assez ... poreux on va dire. Je travaille en administration centrale et la médecin du travail s'occupe uniquement des agents de ma direction. Elle est assez spéciale disons. Elle a parlé sans gêne devant moi du dossier médical d'une de mes collègues !
Cette médecin a également déjà discuté avec mes supérieurs qui se plaignent du temps passé sur mon téléphone (à l'époque nous cherchions un nouvel appartement) et je me suis faite faire la leçon là dessus par cette chère dame. Elle sort aussi clairement de son rôle car sa préconisation officielle est ... un congé parental de 3 ans !

J'espère que la médecin du travail gardera pour elle le motif de la RQTH, mais honnêtement, je ne pense pas que ce soit garanti. Mais à la limite, tant pis. Ce sera un argument de plus pour affirmer que je ne suis pas apte à occuper mon poste actuel. Je veux juste que ce cauchemar s'arrête. Je ne veux pas me vanter, mais dans ce poste, j'ai à faire au cabinet du premier ministre, au Conseil d'Etat, et si je me plante, comme d'habitude, ça peut très vite dégénérer. Quelle idée d'avoir pris ce poste ....


Je ne suis pas certaine qu'il y ait de poste "basique". Tu peux demander à avoir moins de responsabilités, mais il restera toujours des tâches à effectuer. Et moi qui ait occupé des postes "basiques" d'agent d'accueil ou agent administratif notamment, ce n'est pas non plus une sinécure (téléphone, relations avec le public etc.) Mais si c'est ce que tu veux, tu y as en effet le droit (enfin par chez moi il y a aussi des listes d'attente pour ça...) Je pense que le médecin du travail doit pouvoir te le confirmer et te guider dans les démarches (parce que l'administratif... c'est parfois ubuesque)
En fait, je pensais au seul poste où je me suis sentie bien. J'étais étudiante, et je m'occupais de saisir les congés des agents, leur durée, le type (maladie, longue maladie, annuel etc). Je devais aussi remplir des courriers type. C'était hyper cadré, répétitif. Les horaires étaient bien définis, pas ou peu d'imprévus. Je me sentais vraiment bien et je faisais du bon travail. C'est sur ce genre de poste que j'aimerais être. J'ai besoin de me poser, je faire retomber des dizaines d'années d'angoisse et de pression. Pourquoi pas changer plus tard.

L'administratif c'est parfois un cauchemar éveillé, et ubuesque, je te rejoins la dessus.
29 ans - HPI - Pré -diagnostic confirmant un SA en décembre 2019 -Diagnostic en janvier 2020- Épileptique - Dépression sévère - Enfants en cours de diagnostic TSA

Antigone
Adepte
Messages : 207
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: RQTH, ASE, reclassement (Aspie adulte)

#5 Message par Antigone » lundi 23 décembre 2019 à 16:25

Pourquoi ne pas essayer de demander un détachement en attendant de pouvoir être reclassée ? Il me semble que si tu trouve un poste qui te convienne, et qu'ils sont prêts à te prendre, un détachement peut être très rapide. Sans aller de passer de Cat A à C il existe peut être un entre-deux, notamment dans des services où les enjeux sont moindres... Ce serait une étape en attendant mieux.
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Avatar du membre
Lananoutte
Occasionnel
Messages : 19
Enregistré le : dimanche 22 décembre 2019 à 8:23

Re: RQTH, ASE, reclassement (Aspie adulte)

#6 Message par Lananoutte » jeudi 26 décembre 2019 à 9:43

Effectivement, ça peut être une solution. Il faudrait trouver un poste type archives, gestion d'un logiciel informatique (nous avions ça au niveau administratif dans mon ancien poste), contrôle de gestion. Les postes publiés sur la BIEP en général sont des postes plutôt exposés, les "planques" étant pourvues en interne. Il faudrait que je voie avec la médecine du travail, lettre de confirmation du diagnostic en main. Tant pis si la médecin du travail en présente le motif auprès de mon chef de service.
29 ans - HPI - Pré -diagnostic confirmant un SA en décembre 2019 -Diagnostic en janvier 2020- Épileptique - Dépression sévère - Enfants en cours de diagnostic TSA

Avatar du membre
Iolite
Occasionnel
Messages : 21
Enregistré le : samedi 21 décembre 2019 à 18:45

Re: RQTH, ASE, reclassement (Aspie adulte)

#7 Message par Iolite » jeudi 26 décembre 2019 à 10:39

Coucou Lananoutte,
Si toi tu es au clair avec le genre de travail que tu veux/peux faire en ce moment, je pense que tu as tout intérêt à formuler ton/tes besoins, et ne pas laisser d'autres décider ce qui est bon pour toi, ou dommage de faire pour ta "carrière". Et comme tu dis "tant pis". Ce qui compte c'est toi, que tu puisses reprendre ton souffle. Courage à toi !
TSA diagnostiqué en décembre 2019 / Asperger

Antigone
Adepte
Messages : 207
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: RQTH, ASE, reclassement (Aspie adulte)

#8 Message par Antigone » lundi 30 décembre 2019 à 13:34

Les postes publiés sur la BIEP en général sont des postes plutôt exposés, les "planques" étant pourvues en interne.
Il existe d'autres sites que la BIEP qui est loin d'être pratique puisque la plupart des postes soit disant ouverts ont déjà été pourvus. (J'ai passé 5 ans à chercher des postes dans le secteur culturel)
Essaie aussi : cap-territorial / emploi-territorial et je ne me souviens plus du nom de la plate forme spécialement dédiée à l'île de france... Mais sortir de la Fonction d'Etat offre la possibilité de trouver des postes plus variés et moins exigeants... Si tu cherche en archives essaie aussi profilculture. Et n'hésite pas à passer directement par le "nouvel" employeur et son site internet... Avec une RQTH tu es prioritaire sur les emplois de la fonction publique.
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4641
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: RQTH, ASE, reclassement (Aspie adulte)

#9 Message par Flower » lundi 30 décembre 2019 à 14:30

Vu ce que tu dis sur ton poste, tu n'es probablement pas la première à craquer... As-tu déjà essayé de voir avec ton gestionnaire RH et/ou la médecine de prévention s'ils peuvent te proposer autre chose? En disant qu'il y a trop de pression et que tu n'y arrives pas, sans même parler d'autisme ou de dépression... Dans un contexte où la plupart des gens cherchent à faire une belle carrière, je pense qu'on te proposera très probablement des postes moins "sexy", et du coup plus proches que ce que tu cherches. Je suis dans le public aussi et chez nous, tout ce qui est RH/logistique/gestion est difficile à pourvoir en catégorie A parce que personne n'en veut.

Sinon, essaie de viser les départements pas trop demandés genre Creuse, Ariège, etc. On peut trouver des postes "bien" y compris sur la BIEP, j'en ai un comme ça. Après un poste en cabinet, quasi tout poste "normal" devrait te paraître plus facile. Regarde par exemple les postes d'adjoint au chef de bureau, c'est plutôt soft niveau encadrement et ça fait pas trop "poste au rabais" non plus. Et tout ce qui est "contrôle".

Courage!
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
Lananoutte
Occasionnel
Messages : 19
Enregistré le : dimanche 22 décembre 2019 à 8:23

Re: RQTH, ASE, reclassement (Aspie adulte)

#10 Message par Lananoutte » lundi 30 décembre 2019 à 16:07

Antigone a écrit :
lundi 30 décembre 2019 à 13:34
Les postes publiés sur la BIEP en général sont des postes plutôt exposés, les "planques" étant pourvues en interne.
Il existe d'autres sites que la BIEP qui est loin d'être pratique puisque la plupart des postes soit disant ouverts ont déjà été pourvus. (J'ai passé 5 ans à chercher des postes dans le secteur culturel)
Essaie aussi : cap-territorial / emploi-territorial et je ne me souviens plus du nom de la plate forme spécialement dédiée à l'île de france... Mais sortir de la Fonction d'Etat offre la possibilité de trouver des postes plus variés et moins exigeants... Si tu cherche en archives essaie aussi profilculture. Et n'hésite pas à passer directement par le "nouvel" employeur et son site internet... Avec une RQTH tu es prioritaire sur les emplois de la fonction publique.
Pour le moment la BIEP a toujours marché pour moi, mais en même temps, c'était des postes où il n'y avait pas des masses de candidats. Il y a beaucoup de turn over.

Dès que j'aurais ma RQTH effectivement je pense que les choses seront beaucoup plus faciles
29 ans - HPI - Pré -diagnostic confirmant un SA en décembre 2019 -Diagnostic en janvier 2020- Épileptique - Dépression sévère - Enfants en cours de diagnostic TSA

Avatar du membre
Lananoutte
Occasionnel
Messages : 19
Enregistré le : dimanche 22 décembre 2019 à 8:23

Re: RQTH, ASE, reclassement (Aspie adulte)

#11 Message par Lananoutte » lundi 30 décembre 2019 à 16:13

Flower a écrit :
lundi 30 décembre 2019 à 14:30
Vu ce que tu dis sur ton poste, tu n'es probablement pas la première à craquer... As-tu déjà essayé de voir avec ton gestionnaire RH et/ou la médecine de prévention s'ils peuvent te proposer autre chose? En disant qu'il y a trop de pression et que tu n'y arrives pas, sans même parler d'autisme ou de dépression... Dans un contexte où la plupart des gens cherchent à faire une belle carrière, je pense qu'on te proposera très probablement des postes moins "sexy", et du coup plus proches que ce que tu cherches. Je suis dans le public aussi et chez nous, tout ce qui est RH/logistique/gestion est difficile à pourvoir en catégorie A parce que personne n'en veut.

Sinon, essaie de viser les départements pas trop demandés genre Creuse, Ariège, etc. On peut trouver des postes "bien" y compris sur la BIEP, j'en ai un comme ça. Après un poste en cabinet, quasi tout poste "normal" devrait te paraître plus facile. Regarde par exemple les postes d'adjoint au chef de bureau, c'est plutôt soft niveau encadrement et ça fait pas trop "poste au rabais" non plus. Et tout ce qui est "contrôle".

Courage!
La médecin du travail chez nous c'est la grosse blague. Sa préconisation officielle pour moi: un congé parental de 3 ans. Je lui ai expliqué pendant 30 minutes que ce n'était pas mon souhait et que ce n'était pas possible financière/en raison de mon épilepsie, elle n'a pas bougé. Elle m'a conseillé de garder les enfants des voisins au noir pour compenser "ce petit effort de 600 euros par mois". Mon gestionnaire RH m'a dans le nez (et je peux comprendre vu que je suis incompétente) et donc je ne risque pas de trouver une écoute auprès d'elle. Le turn over dans ma structure ne m'étonne pas vraiment.

Malheureusement on est bloqués en Ile-de-France. Mon conjoint a une spécialité très pointue et il ne trouvera pas l'équivalent de son poste en province (ou alors à Grenoble uniquement, mais impossible pour moi d'avoir un poste dans la région, c'est bloqué). Dès que j'ai un minimum d'encadrement c'est vraiment une catastrophe. (j'ai été adjointe au chef de bureau, car le directeur a quand fusionné des services du fait de mon incompétence en management !)

Honnêtement j'ai juste besoin de me poser un petit peu, même quelques années. Vraiment, j'ai envie d'un poste hyper planplan. Je suis épuisée psychologiquement.
29 ans - HPI - Pré -diagnostic confirmant un SA en décembre 2019 -Diagnostic en janvier 2020- Épileptique - Dépression sévère - Enfants en cours de diagnostic TSA

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4641
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: RQTH, ASE, reclassement (Aspie adulte)

#12 Message par Flower » lundi 30 décembre 2019 à 16:32

Je comprends bien ce besoin, j'ai un peu fait la même chose, sauf que je suis partie en province en même temps. Mais il doit bien y avoir ce genre de poste en centrale... Si tu ne donnes pas satisfaction, les RH devraient être plutôt intéressées par te trouver un poste "placard", non?
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Antigone
Adepte
Messages : 207
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: RQTH, ASE, reclassement (Aspie adulte)

#13 Message par Antigone » lundi 30 décembre 2019 à 19:01

Pour le moment la BIEP a toujours marché pour moi, mais en même temps, c'était des postes où il n'y avait pas des masses de candidats.
Ca dépend peut-être de ton statut... Moi j'ai jamais rien obtenu là-dessus mais je n'ai pas de compétence /profil très intéressant. :)
Le nom du site spécial ile de france c'est ça : https://www.rdvemploipublic.fr/BourseEmploi/home.seam
Ca vaut toujours le coup de jeter un oeil... ne serait-ce que pour avoir une idée plus précise de ce que tu cherches et du type d'employeur. et comme disait une amie quand je postulais partout "essaie ... sur un malentendu ça peut marcher :D "
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Avatar du membre
Alpha
Passionné
Messages : 316
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: RQTH, ASE, reclassement (Aspie adulte)

#14 Message par Alpha » jeudi 2 janvier 2020 à 16:02

J'ai surement une question bête mais je me permets de la poser quand même.
Ne peux-tu pas demander une RQTH pour ton épilepsie + TSA et ne mentionner que l'épilepsie au médecin du travail ?
C'est mon cas et c'est ce que je pense faire si un jour je suis amenée à demander une RQTH. A moins qu'il y ai quelque chose qui m'y oblige, je préfère dire à mon employeur que je suis épileptique et ne pas mentionner mon autisme.

HS :
Spoiler : 
Flower a écrit :
lundi 30 décembre 2019 à 14:30
Je suis dans le public aussi et chez nous, tout ce qui est RH/logistique/gestion est difficile à pourvoir en catégorie A parce que personne n'en veut.
Par pure curiosité, pourquoi personne n'en veut ? Il faut passer par un concours externe quand on est dans le privé et qu'on est déjà titulaire d'un Master 2 ?
Diag TSA

Avatar du membre
Lananoutte
Occasionnel
Messages : 19
Enregistré le : dimanche 22 décembre 2019 à 8:23

Re: RQTH, ASE, reclassement (Aspie adulte)

#15 Message par Lananoutte » jeudi 2 janvier 2020 à 21:25

Alpha a écrit :
jeudi 2 janvier 2020 à 16:02
J'ai surement une question bête mais je me permets de la poser quand même.
Ne peux-tu pas demander une RQTH pour ton épilepsie + TSA et ne mentionner que l'épilepsie au médecin du travail ?
C'est mon cas et c'est ce que je pense faire si un jour je suis amenée à demander une RQTH. A moins qu'il y ai quelque chose qui m'y oblige, je préfère dire à mon employeur que je suis épileptique et ne pas mentionner mon autisme.
Le soucis c'est que ma neurologue est moyennement chaude pour remplir mon dossier RQTH. Il faudrait que j'essaie de voir avec ma généraliste, mais vu qu'elle ne me connait pas. Ma neurologue pense à ma carrière avant tout.

Antigone a écrit :
lundi 30 décembre 2019 à 19:01
Pour le moment la BIEP a toujours marché pour moi, mais en même temps, c'était des postes où il n'y avait pas des masses de candidats.
Ca dépend peut-être de ton statut... Moi j'ai jamais rien obtenu là-dessus mais je n'ai pas de compétence /profil très intéressant. :)
Le nom du site spécial ile de france c'est ça : https://www.rdvemploipublic.fr/BourseEmploi/home.seam
Ca vaut toujours le coup de jeter un oeil... ne serait-ce que pour avoir une idée plus précise de ce que tu cherches et du type d'employeur. et comme disait une amie quand je postulais partout "essaie ... sur un malentendu ça peut marcher :D "
J'adore la petite phrase :D . Je vais aller voir ça, merci !


Flower a écrit :
lundi 30 décembre 2019 à 16:32
Je comprends bien ce besoin, j'ai un peu fait la même chose, sauf que je suis partie en province en même temps. Mais il doit bien y avoir ce genre de poste en centrale... Si tu ne donnes pas satisfaction, les RH devraient être plutôt intéressées par te trouver un poste "placard", non?
Malheureusement ça dégraisse pas mal, et mes RH m'ont dans le nez. En centrale, la politique maintenant c'est marche ou crève. Enfin, au ministère de la santé en tout cas (ironiquement).



Petite question sur le dossier RQTH

On peut demander un temps de transport limité du fait de l'hyperacousie et l'hypersensibilité en général ? Les trajets en RER sont juste un enfer pour moi, et j'ai vu que certains avaient tenté de demander un casque anti-bruit, alors peut-être que ça, ça peut passer
29 ans - HPI - Pré -diagnostic confirmant un SA en décembre 2019 -Diagnostic en janvier 2020- Épileptique - Dépression sévère - Enfants en cours de diagnostic TSA

Répondre