RQTH et psychiatre

Tout ce qui concerne les prestations (AAH, AEEH, AJPP, PCH …), les relations avec les MDPH (démarches administratives), l'assurance maladie etc …
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Lorient
Occasionnel
Messages : 15
Enregistré le : mardi 19 novembre 2019 à 21:41

RQTH et psychiatre

#1 Message par Lorient » jeudi 5 mars 2020 à 15:59

Bonjour,

Suite à un bilan neuropsychologique en faveur d'un autisme haut niveau ( et suspicion de TDAH associé ) j'ai été voir mon médecin qui m'a assuré que je n'avais plus besoin de creuser davantage, et qu'il validerait le bilan ... Cependant ma situation actuelle est compliquée ( Je suis en plein DAEU mais ,pas facile pour moi de supporter les cours, je me décentre vite, je fatigue, j'angoisse ... bref ! ) et j'ai prit rendez-vous avec Pôle Emploi car mes examens sont dans 2 mois, et que je serai obligée de re-travailler après. Seulement ... je travaillais dans la vente. Ils s'obstinent à vouloir m'orienter la dedans comme j'ai été diplômée. Sauf que j'ai déjà fait 2 burnout avec un passage en hôpital psy' ce qui à unanimement convaincu mon psychologue, ma neuropsy' et mon médecin que je ne devais plus retourner dans ce corps de métier. Sur avis de mon psychologue et ma neuropsy' qui m'ont fortement recommandé de demander des aménagements, de regarder du côté de la RQTH. Seulement mon médecin voulait l'avis du Pôle Emploi avant cela... et Pôle Emploi est aller dans le même sens qu'eux. Ma conseillère m'a recommandé de voir avec la MDPH car eux ne pouvaient rien faire. En attendant j'ai une sorte de formation à faire bientôt avec l'aide d'une psychologue pour la reconversion professionnelle.

Je souhaite entamer une licence à distance afin de me " soulager " des cours, mais reste le problème du travail. Et sincèrement, pour mettre toutes les chances de mon côté quant à la RQTH, je souhaiterais voir un psychiatre afin de pouvoir fournir une " vrai preuve " d'un médecin compétent sur mes difficultés quotidienne afin de leur donner du poids. Et aussi pour être sûre à 100% concernant ce pré-diagnostic. Je ne pense pas que mon médecin à lui seul sera suffisant. Le seul point positif c'est qu'il me connait depuis l'enfance et qu'il peut attester que j'ai toujours été ainsi. Il à un recul de plusieurs années.

Ma question donc ... Je n'ai pas de psychiatre actuellement. Je ne suis jamais retournée voir ceux que j'avais vu, car expérience bien trop mauvaise, et même traumatisante pour celui de l'hôpital psy'. Peut t'on aller voir un psychiatre " uniquement" pour qu'il puisse prendre le temps de parler avec nous sur quelques séances et " poser " son avis. Ou faut t'il avoir un suivi régulier afin qu'il accepte ?

J'ai un traitement actuellement, je suis activement suivi par mon psychologue et mon médecin traitant, je n'ai donc pas la nécessité d'avoir un 3 ème suivi régulier ... Pour autant, j'aimerais faire les choses bien sur le plan légal, afin de mettre toutes les chances de mon côté. Et surtout avoir la certitude que oui, même un psychiatre est d'accord avec ce bilan. Mais je ne sais pas si c'est une bonne démarche ou pas.

Merci à vous.
Pré-diagnostic en faveur d'un TSA Haut Niveau ( ou Asperger ) . Bilan QI effectué. En attente de plus de résultats pour confirmation.

Antigone
Adepte
Messages : 212
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: RQTH et psychiatre

#2 Message par Antigone » jeudi 5 mars 2020 à 18:20

Alors si j'ai bien tout suivi, je vais essayer de répondre.
D'abord le plus important : le pré-diagnostic par un psychologue, même avec l'affirmation du médecin traitant ne suffisent pas. Pour toi (être certain du diagnostic, ne pas s'égarer sur un mauvais chemin) et pour la MDPH (obtenir la RTQH, des aménagements), il faut obligatoirement un diagnostic officiel posé par un psychiatre. Le reste n'aura pas de valeur.
Pour ce diagnostic il faut :
- du temps (que tu passes par un psychiatre libéral, si tu en trouve OU un CRA, il faudra entre 1 à 3 ans d'attente)
- Un psychiatre : soit libéral (ça peut accélerer les délais si tu en trouve un, MAIS c'est cher) , soit un psychiatre du CRA (gratuit mais grosse liste d'attente).
- De l'énergie, pour passer tous les tests et les barrières administratives.
eulement mon médecin voulait l'avis du Pôle Emploi avant cela... et Pôle Emploi est aller dans le même sens qu'eux. Ma conseillère m'a recommandé de voir avec la MDPH car eux ne pouvaient rien faire. En attendant j'ai une sorte de formation à faire bientôt avec l'aide d'une psychologue pour la reconversion professionnelle.
Je ne suis pas sûre de voir le lien entre Pôle Emploi et la RQTH mais en effet, ils ne peuvent rien. C'est la MDPH qui la donne et qui la donne suite à l'examen de ton dossier complet ET avec diagnostic.
Pour l'après RTQH, si tu l'obtiens, je ne suis même pas sûre que Pôle Emploi pourra grand chose pour toi... par contre cela pourra peut-être ouvrir quelques postes réservés. Ou des formations ? Je n'ai jamais eu à essayer mais pour avoir beaucoup fréquenté pôle emploi (avant ma RQTH), d'une manière générale je n'attends rien d'eux... surtout si ça sort un peu des cases.
Et sincèrement, pour mettre toutes les chances de mon côté quant à la RQTH, je souhaiterais voir un psychiatre afin de pouvoir fournir une " vrai preuve " d'un médecin compétent sur mes difficultés quotidienne afin de leur donner du poids. Et aussi pour être sûre à 100% concernant ce pré-diagnostic. Je ne pense pas que mon médecin à lui seul sera suffisant. Le seul point positif c'est qu'il me connait depuis l'enfance et qu'il peut attester que j'ai toujours été ainsi. Il à un recul de plusieurs années.
Cette "vraie preuve" comme tu l'appelle c'est un diagnostic et il ne peut être posé que par un psychiatre. (voir plus haut). Ton médecin ne peut rien pour toi... C'est une bonne chose qu'il soit compréhensif, il pourra t'aider ) remplir la demande d'entretien au CRA et peut être apporter des témoignages intéressant pour le psychiatre. Mais son avis ne sera pas suffisant. (je suis étonnée d'ailleurs qu'il te fasse croire le contraire, nnotamment en ce qui concerne l'obtention de la RQTH)
Peut t'on aller voir un psychiatre " uniquement" pour qu'il puisse prendre le temps de parler avec nous sur quelques séances et " poser " son avis. Ou faut t'il avoir un suivi régulier afin qu'il accepte ?
Ce ne sont pas quelques séances pour poser un diagnostic. Dans mon cas ça a été 1 semaine de tests, avec 3h par semaine + 1h de restitution. Par contre, tu n'as pas nécessairement besoin qu'il t'ai suivi ces dernières années... cela dit les psychiatres aptes à poser le diagnostic sont peu nombreux et "entrer" dans leur patientèle n'est pas simple (et long).

J'ai répondu en gros à tes interrogations, mais tu trouvera plus de détails sur ce forum sur les CRA, les psychiatres aptes à diagnostiquer et les démarches à faire à la MDPH.
Bon courage pour ce futur parcours
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 4423
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: RQTH et psychiatre

#3 Message par hazufel » jeudi 5 mars 2020 à 21:07

Antigone a écrit :
jeudi 5 mars 2020 à 18:20
Cette "vraie preuve" comme tu l'appelle c'est un diagnostic et il ne peut être posé que par un psychiatre.
Si aujourd’hui l’autisme est suivi majoritairement par des psychiatres, un médecin non psychiatre peut aussi poser le diagnostic.
J’en connais deux à Paris, et le certificat médical de la MDPH peut être rempli par un médecin traitant.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger, dyspraxiques, dysgraphiques, dysexécutifs.

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4644
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: RQTH et psychiatre

#4 Message par Flower » vendredi 6 mars 2020 à 10:45

D'accord avec Hazufel, le médecin qui pose le diagnostic ne doit pas nécessairement être psychiatre. En revanche, cela peut effectivement être intéressant de voir un médecin spécialisé dans les TSA. Si tu as déjà passé un pré-diagnostic complet avec tous les bilans nécessaires, le médecin ne fera que le valider, il ne te fera pas repasser les mêmes tests. Cela ne prendra donc pas autant de temps qu'un diagnostic complet.
La plupart des spécialistes des TSA qui font les diagnostics ne proposent de toute façon pas de suivi régulier, donc de ce point de vue là, tu n'as pas à t'inquiéter.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Répondre