demande d'aide

Tout ce qui concerne les prestations (AAH, AEEH, AJPP, PCH …), les relations avec les MDPH (démarches administratives), l'assurance maladie etc …
Message
Auteur
Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1604
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

demande d'aide

#1 Message par Athéna » jeudi 11 mars 2021 à 9:17

bonjour,

je lance un peu une bouteille à la mer car je n'arrive pas à me sortir de ma situation personnelle et j'ai l'impression que je n'arrive pas à formuler ma détresse au CMP censé m'accompagner.
Je me sens très mal, avec des idées noires très régulières, car j'ai l'impression qu'on ne m'aide pas et je ne vois pas d'issues.
En résumé:

je suis stagiaire de l'éducation nationale, en CLD jusqu'au 30 avril ou mes droits arrivent à leur terme. Je viens de recevoir une lettre me disant qu'ensuite je serais placée en disponibilité d'office sans traitement, du coup je me pose la question de mes revenus à ce moment là.

Je vis actuellement avec une personne qui ne peut pas prendre en compte mon handicap et donc mes conditions de vie ne sont pas optimales ce qui génère un sentiment d'épuisement et d'anxiété forte. J'aimerais avoir un logement autonome mais d'un autre côté j'ai très peur car j'ai du mal à organiser ma vie et avec la situation actuelle (covid) et dans une région inconnue ça me fait encore plus peur. De plus les loyers sont assez élevés.
J'ai demandé un appartement thérapeutique mais il a été refusé car pas de place. On m'a parlé du samsah pour "organiser ma vie", seulement je n'ai pas besoin de qq1 qui me dise quoi faire mais plus de réelles activités que je puisse mettre en place. Du coup je ne vois pas bien en quoi ça peut m'aider mais si quelqu'un peut m'expliquer ça me permettrait d'y voir plus clair.

Sinon j'ai aussi une colopathie ce qui majore ma fatigue et ma difficulté à mettre des choses en place. Aucun traitement possible d'après le médecin, c'est dû à une hypersensibilité viscérale mais ça ne se soigne pas.

Personnellement j'aimerais arriver à faire qq chose en rapport avec la photo et étudier la musique car ce sont des activités qui me structurent mais ça me semble compliqué dans un contexte ou je me sens acculée du fait de ma situation.

J'ai commencé un suivi psy en CMP mais je pense que je n'arrive pas à m'exprimer, je ne peux pas écrire déjà alors que c'est mon moyen d'expression le plus fluide. j'ai des rendez-vous toutes les 3 semaines, 1 heure où je ne parle pas du fond du problème, juste des problèmes relationnels quotidiens avec mon conjoint car ils sont source d'anxiété et la face visible de l'iceberg.

Je vous remercie d'avance pour ceux qui voudront bien m'aider à voir une issue à tout cela.
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3976
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: demande d'aide

#2 Message par Lilas » jeudi 11 mars 2021 à 9:27

Bonjour Athéna,

Si la situation était meilleure avec ton compagnon, je te conseillerais de te faire accompagner par lui lors de ton prochain rendez-vous au CMP : je n'arrivais pas non plus à faire comprendre à quel point ça n'allait pas aux médecins qui me suivaient, et c'est lorsque mon colocataire m'a emmenée de force chez le psychiatre et a parlé à ma place de ses inquiétudes que les choses se sont enfin mises en place (long arrêt et traitement adapté).

Dans la situation présente, je n'ai pas beaucoup de pistes à t'apporter, mais je te souhaite beaucoup de courage.
Lilas - TSA (AHN)

Mon roman : Ma dame aux oiseaux

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 29896
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: demande d'aide

#3 Message par Tugdual » jeudi 11 mars 2021 à 10:52

La piste proposée par Lilas me semble intéressante.

Courage...
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
Curiouser
Modératrice
Messages : 1670
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France
Contact :

Re: demande d'aide

#4 Message par Curiouser » jeudi 11 mars 2021 à 13:30

Athéna a écrit :
jeudi 11 mars 2021 à 9:17
je suis stagiaire de l'éducation nationale, en CLD jusqu'au 30 avril ou mes droits arrivent à leur terme. Je viens de recevoir une lettre me disant qu'ensuite je serais placée en disponibilité d'office sans traitement, du coup je me pose la question de mes revenus à ce moment là.
Dans certains cas (mais je ne sais pas si cela inclut les fonctionnaires stagiaires), il y a maintien d'un demi-traitement quand il y a mise en disponibilité d'office, en attendant qu'une invalidité soit prononcée, par exemple.

Par ailleurs, il y a différents dispositifs possibles, selon les cas (voir ici). Tu pourrais peut-être rentrer dans la catégorie 2 (AIT):
Service-public « Disponibilité d'office » a écrit : Vous ne percevez plus votre rémunération. En revanche, vous pouvez percevoir les prestations suivantes de la part de votre administration :
  • Indemnités journalières pendant 2 ans maximum si la disponibilité d'office intervient après un congé de maladie ordinaire d'un an (du coup, vu que tu es en CLD, je ne sais pas si cela pourrait fonctionner dans ton cas)
  • Allocation d'invalidité temporaire (AIT), si vous n'avez plus droit aux indemnités journalières et si votre invalidité temporaire réduit votre capacité de travail au moins des 2/3
  • Allocations chômage si, ayant été reconnu partiellement inapte à l'exercice de vos fonctions, vous êtes mis en disponibilité d'office faute d'emploi vacant permettant votre reclassement
Si vous êtes placé en disponibilité dans l'attente de l'avis du comité médical ou de la commission de réforme, vous continuez à percevoir votre demi-traitement jusqu'à la date de la décision de reprise de service, de reclassement, de mise en disponibilité ou d'admission à la retraite.
Sur le site d'un syndicat, on peut lire les mêmes infos, et ces deux mentions potentiellement intéressantes :
En dis­po­ni­bi­li­té d’office pour rai­sons de san­té, on n’est plus rému­né­ré mais on peut per­ce­voir des [...] allocations chô­mage lorsqu’on a deman­dé sa réin­té­gra­tion et que cette réin­té­gra­tion est refu­sée par l’administration d’origine (cir­cu­laire DGEFP/​DGAFP/​DGCL/​DGOS/​Direction du bud­get du 21 février 2011).

Il est pos­sible d’exercer une autre acti­vi­té pro­fes­sion­nelle quand on est mis en dis­po­ni­bi­li­té, sous réserve que cette acti­vi­té cor­res­ponde aux pres­crip­tions du comi­té médi­cal.
Est indiqué également sur le site de service-public :
Inaptitude totale définitive

Si vous êtes définitivement inapte à l'exercice de toute fonction, vous êtes mis à la retraite pour invalidité ou, si vous êtes fonctionnaire stagiaire, licencié sans indemnité.
Licenciement, donc, mais qui, contrairement à la démission, permet d'ouvrir des droits à Pôle Emploi.

As-tu une RQTH, par ailleurs ? (de manière générale, cela peut aider pour les démarches, même si ce n'est pas forcément miraculeux)
Si oui, le référent handicap de ton académie (il y en a un par académie, c'est trop peu, mais ils ont le mérite d'être là) pourrait peut-être te donner des pistes concrètes ?

Tout cela est très dense et complexe pour s'y retrouver, n'hésite donc pas à demander des précisions - je ne suis pas experte, mais commence à connaître certains dispositifs, à force d'investiguer pour mon propre cas :crazy: -
Diagnostiquée TSA en janvier 2021.
Conjoint diagnostiqué TSA en octobre 2020.

Dinolette
Fidèle
Messages : 123
Enregistré le : dimanche 26 janvier 2020 à 10:38
Localisation : Grand Est

Re: demande d'aide

#5 Message par Dinolette » jeudi 11 mars 2021 à 14:23

Bonjour Athéna ,
Tout d'abord courage :kiss: Tu as pu revoir la médecine du travail ? As-tu un interlocuteur à compter suite au courrier que tu as reçu ?
Pour tes rdv au CMP, si tu écris sur un papier ce que tu ressens et que tu le lises ou fasse lire au psychiatre ? Ce psychiatre est-il formé au TSA ?
Si tu as vraiment des idées noires, tu peux toujours te rendre aux urgences psy mais je crois que tu n'as pas trop de moyen de te déplacer. Si tu te sens assez à l'aise avec le téléphone, tu peux peut-être téléphoner aux associations spécialisée TSA ou même les numéros d'urgence si cela est trop dure....
Maman d'un petit garçon de 6 ans, TSA niveau modéré confirmé le 16/03/2020!
Super calée sur les dinosaures, les parcs d'attractions et les bassins aquatiques!
En questionnement sur moi-même...Qui suis-je ?

Ogam
Fidèle
Messages : 167
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: demande d'aide

#6 Message par Ogam » jeudi 11 mars 2021 à 19:28

je suis stagiaire de l'éducation nationale, en CLD jusqu'au 30 avril ou mes droits arrivent à leur terme. Je viens de recevoir une lettre me disant qu'ensuite je serais placée en disponibilité d'office sans traitement, du coup je me pose la question de mes revenus à ce moment là.
Bonjour Athéna, on avait eu l'occasion de discuter en janvier dernier par rapport à ton stage dans le secondaire. Tu es placée en congé sans-traitement quand tu dépasses une certaine durée d'arrêt-maladie (moi, cela a été le cas au bout d'un an et demi d'arrêt-maladie) ou quand ton dossier passe au comité des affaires médicales. A ce moment-là, l'EN ne te verse plus rien (ou alors quelques euros pour te dire qu'ils t'ont payé quelque chose). Le fait d'être stagiaire fait qu'on est dans une classe un eu à part car certains droits ne nous sont pas accessibles (notamment la rupture conventionnelle).

En revanche, ce n'est pas parce que l'EN ne te verse plus rien, que la MGEN ne peut pas te verser des indemnités journalières. En effet, si tu as souscrit à une des offres MGEN prévoyance, la MGEN te verse un complément de salaire appelé Indemnités journalières (voir lien pour comprendre la démarche à suivre). Je te recommande donc de te mettre en relation avec la MGEN de ton département d'affectation pour faire cette demande. Le versement de ces indemnités est rétroactif à partir du moment où tu as été placée en mi-traitement (la somme versée peut atteindre plusieurs milliers d'euros, ce qui n'est pas négligeable) mais je mettrais cependant un bémol car il y peut y avoir des risques de trop-perçus (mon dossier étant complexe, il y a eu des problèmes de gestion avec des sommes versées en trop d'où une somme à rembourser supérieure à 1 000 euros). Je te conseille donc de mettre cet argent sur un livret au cas où tu as des sommes à rembourser (comme cela a été le cas pour moi).

Pour le reste, il me semble important que tu sois aidée par des professionnels compétents qui puissent t'écouter, comprendre ce que tu éprouves et t'apporter des solutions (je pense notamment à ce qu'a écrit Dinolette avec l'idée de contacter des associations TSA pour être mise en relation avec des professionnels adaptés.

Si tu souhaites me contacter, n'hésite pas à m'envoyer un mp. J'essaierai dans ces cas-là, de te répondre rapidement.
Diagnostic TSA + HPI (obtenu à l'âge de 34 ans) posé en septembre 2020 par un chef de service en psychiatrie.

Avatar du membre
PetitNuage
Forcené
Messages : 1430
Enregistré le : samedi 28 avril 2018 à 16:37

Re: demande d'aide

#7 Message par PetitNuage » jeudi 11 mars 2021 à 20:47

Bonjour Athéna,
Effectivement ta situation est complexe.
Bon courage à toi !
Spoiler : 
Pour ce qui est du Samsah, ma soeur bénéficie de ce service et elle en est pleinement satisfaite.
Les besoins sont à définir dans le dossier MDPH puis lors de la signature du contrat, il faut les préciser.
Le Samsah l'aide notamment au niveau administratif et suivi médical. (accompagnement aux rendez-vous par ex)

Cela lui a permis aussi d'apprendre qu'il y avait un service de transport à la demande pour personnes handicapées
dont elle pouvait bénéficier.
Spoiler : 
Lors de mon premier suivi, j'étais incapable de parler au psychiatre. Alors j'arrivais avec 3/4 pages dactylographiées et il passait la séance à lire ce que j'avais écrit.
Mais peu de retours concrets car il était plutôt d'obédience psychanalytique.

Peut-être est-il possible que le psy accepte ce fonctionnement si tu viens avec une lettre et que tu lui expliques que cela t'est plus facile.

"Diagnostic de traits obsessionnels handicapant les relations aux autres"

Aeryn
Forcené
Messages : 580
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: demande d'aide

#8 Message par Aeryn » vendredi 12 mars 2021 à 8:15

PetitNuage a écrit :
jeudi 11 mars 2021 à 20:47
Lors de mon premier suivi, j'étais incapable de parler au psychiatre. Alors j'arrivais avec 3/4 pages dactylographiées et il passait la séance à lire ce que j'avais écrit.
Mais peu de retours concrets car il était plutôt d'obédience psychanalytique.

Peut-être est-il possible que le psy accepte ce fonctionnement si tu viens avec une lettre et que tu lui expliques que cela t'est plus facile.
Je n'arrivais pas à parler avec ma psychiatre en début de suivi, bien qu'elle soit extrêmement bienveillante et très respectueuse vis-à-vis de moi.
Je lui envoyais un email avant la consultation pour lui transmettre les informations importantes, lorsque je savais que je n'arriverai pas à les verbaliser en entretien. C'est quelque chose qu'elle acceptait. Elle lisait le mail en début de consultation, elle revenait sur les différents points évoqués, me posait des questions, et j'avais moins de mal à simplement répondre à ses questions qu'à expliquer verbalement tout ce que j'avais écrit dans le mail. Ça a duré plusieurs mois. Lorsque j'ai commencé à me sentir mieux, j'ai arrêté d'utiliser ce système, j'arrivais plus à verbaliser en entretien.
La situation n'est pas stabilisée pour autant. Il arrive que je me sente encore assez mal par moments. A ce moment là, je réutilise ce système, ce qu'elle accepte.

Mon problème est peut être différent : il se rapproche plus d'un mutisme sélectif, qui est accru lorsque je ne me sens vraiment pas bien, et que je n'arrive plus à faire d'efforts. Ça peut néanmoins être une possibilité à réfléchir.
TSA d'intensité légère à modérée

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1604
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: demande d'aide

#9 Message par Athéna » vendredi 12 mars 2021 à 8:39

Lilas a écrit :
jeudi 11 mars 2021 à 9:27

Si la situation était meilleure avec ton compagnon, je te conseillerais de te faire accompagner par lui lors de ton prochain rendez-vous au CMP : je n'arrivais pas non plus à faire comprendre à quel point ça n'allait pas aux médecins qui me suivaient, et c'est lorsque mon colocataire m'a emmenée de force chez le psychiatre et a parlé à ma place de ses inquiétudes que les choses se sont enfin mises en place (long arrêt et traitement adapté).
Bonjour Lilas, merci d'avoir pris le temps de me répondre. Oui je pense que ça serait une bonne idée de me faire accompagner mais en effet mon compagnon n'est pas disponible pour ça. En ce moment ça va un peu mieux mais c'est imprévisible et du coup assez perturbant. Je me dis dans les jours où ça se passe mieux que ça pourrait bien se passer si c'était toujours comme ça. Tu dis que tu vis en collocation: c'est quelqu'un que tu connaissais d'avant ? comment ça se passe ? tu arrives à préserver ton espace, ton besoin de solitude ? personnellement je n'aime pas trop manger avec les gens quand je ne les connais pas, et aussi parce que souvent je suis au milieu d'une activité que je ne souhaite pas interrompre et j'ai faim, du coup je me demande comment ça peut se passer en colloc. ça allait plutôt bien avec deux amis qui aimaient qu'on ait un fonctionnement libre (on mange ensemble si on veut, seuls si on veut, chacun fait ses courses) mais pas du tout avec une autre personne que je ne connaissais pas qui m'a reproché de ne pas suffisamment partager de moments avec elle.
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1604
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: demande d'aide

#10 Message par Athéna » vendredi 12 mars 2021 à 8:44

@Curiouser: merci pour toutes ces informations :)
Du coup dans mon cas j'aurais droit soit à une ATI: allocation temporaire d'invalidité, soit à la MGEN comme l'explique Ogam (j'ai bien souscrit chez eux en effet).
Je ne connais pas ma classe d'invalidité, sur mon diagnostic je crois qu'il est fait mention de difficultés sévères mais je suis dans la catégorie 50 à 79 %, j'ai bien la RQTH mais comme je suis stagiaire on m'a dit que je n'ai pas droit à des aménagements, pareil pour un reclassement.

J'ai vu une formation de designer web sur 4 mois mais il faut être demandeur d'emploi et donc je n'y ai pas droit non plus. Et je ne sais même pas si ça serait adapté pour moi car ça demande quand même de travailler avec des gens. Est ce que quelqu'un fait ce métier ?
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1604
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: demande d'aide

#11 Message par Athéna » vendredi 12 mars 2021 à 8:50

Dinolette a écrit :
jeudi 11 mars 2021 à 14:23
Bonjour Athéna ,
Tout d'abord courage :kiss: Tu as pu revoir la médecine du travail ? As-tu un interlocuteur à compter suite au courrier que tu as reçu ?
Pour tes rdv au CMP, si tu écris sur un papier ce que tu ressens et que tu le lises ou fasse lire au psychiatre ? Ce psychiatre est-il formé au TSA ?
Si tu as vraiment des idées noires, tu peux toujours te rendre aux urgences psy mais je crois que tu n'as pas trop de moyen de te déplacer. Si tu te sens assez à l'aise avec le téléphone, tu peux peut-être téléphoner aux associations spécialisée TSA ou même les numéros d'urgence si cela est trop dure....
Merci Dinolette, alors non mon dernier contact avec la psychiatre qui fait les diagnostics était par téléphone, elle ne voit pas vraiment le problème de reprendre le travail mais elle m'a maintenu en arrêt car elle connait ma psy et la respecte. J'ai eue cette chance là. Sinon aucune connaissance du TSA, dans mon CMP non plus on dirait, à part la psychologue. En fait depuis le début je vois une infirmière psy qui est gentille mais fait ce qu'elle peut et me dit que c'est normal que je me sente pas bien car mon conjoint m'inclut pas dans sa vie mais ne comprend pas la partie TSA de mon mal être: pour elle c'est facile, je n'ai qu'à partir, moi je voudrais arranger les choses et j'ai besoin de comprendre ce qui se passe, si j'ai besoin d'avoir un appartement à part je me sens angoissée par tout ce que ça implique, et je n'arrive pas à comprendre le fonctionnement de mon conjoint car avant mon petit ami me comprenait et on vivait ensemble.
Pour le téléphone je ne suis vraiment pas à l'aise, l'écrit me correspond plus. J'ai essayé le CRA d'ici mais ils n'avaient personne à me conseiller comme psy formé TSA...
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1604
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: demande d'aide

#12 Message par Athéna » vendredi 12 mars 2021 à 8:51

@ petit nuage et Aeryn: je pense faire comme vous à savoir arriver avec des écrits mais je ne sais pas si elle acceptera: comme j'ai du mal à me déplacer j'ai demandé que certains rendez-vous soient par téléphone (pourtant je n'aime pas mais je n'ai pas le choix) et elle est déjà réfractaire car eux ne fonctionnent pas comme ça.
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3976
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: demande d'aide

#13 Message par Lilas » vendredi 12 mars 2021 à 9:14

Athéna a écrit :
vendredi 12 mars 2021 à 8:39
Tu dis que tu vis en collocation
En fait, le terme est impropre mais je n'en connais pas pour décrire la situation que nous vivons.
En réalité, j'ai acheté une maison, avec mon meilleur ami depuis plus de 20 ans, qui comprenais une dépendance qu'il a aménagée en appartement et qu'il habite. Nous avons donc chacun notre chez soi, même si nous nous voyons tous les jours. En ce moment nous sommes tous les deux en télétravail et mangeons ensemble le midi (mais chacun fait son repas chez soi et nous nous retrouvons en zone neutre - dans le jardin - pour manger) mais pas le soir.
Bref, nous sommes indépendants et ne passons ensemble que des moments choisis.
Nous avons vraiment cohabite dans la même maison le temps de ses travaux, et j'avais beaucoup de mal à le supporter, au point de remettre en question le choix que nous avions fait. Heureusement, cela n'a pas duré, et les choses se sont apaisées dès qu'il a été chez lui.
Lilas - TSA (AHN)

Mon roman : Ma dame aux oiseaux

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1604
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: demande d'aide

#14 Message par Athéna » vendredi 12 mars 2021 à 9:23

@Lilas: je pense que ce genre de fonctionnement m'irait bien, j'ai trop besoin d'avoir mon espace à moi et qu'il soit respecté, de vivre selon mes valeurs, ce qui implique de vivre avec quelqu'un qui accepte ça ou bien de vivre comme toi de façon indépendante.
Tu travailles dans quoi ?
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3976
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: demande d'aide

#15 Message par Lilas » vendredi 12 mars 2021 à 18:52

Athéna a écrit :
vendredi 12 mars 2021 à 9:23
Tu travailles dans quoi ?
Je te réponds en MP.
Lilas - TSA (AHN)

Mon roman : Ma dame aux oiseaux

Répondre