La RQTH en pratique

Tout ce qui concerne les prestations (AAH, AEEH, AJPP, PCH …), les relations avec les MDPH (démarches administratives), l'assurance maladie etc …
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

La RQTH en pratique

#1 Message par Benoit » vendredi 1 avril 2011 à 16:20

J'ouvre ce sujet parce que j'ai vu que certains ici étaient très pointus sur les sujets administratifs et je me pose quelques questions sur les dessous de la RQTH.

Si j'ai bien compris, l'entreprise déclare la liste de ses salariés handicapés, et éventuellement bénéficie de dispositions légales et budgétaires en retour, sachant que les pénalités théoriques légales sont (partiellement?) circonvenues par la mise en place de "plans" et autres "dispositifs" qui n'ont pas forcément de réalité pratique.

La MDPH n'est pas en contact avec l'entreprise (mais peut être avec des personnes indépendants tels que le médecin du travail?) et c'est donc à la personne porteuse d'autisme de déclarer elle-même à l'entreprise cette reconnaissance administrative.

Une fois cette information fournie, y a t il un quelconque suivi de la mise en oeuvre par l'entreprise de quoi que ce soit (adaptation de poste, aménagement de carrière, formation, ...) avec un droit de regard de la personne autiste ou le législateur a t il considéré que nous faire l'aumône d'un travail était suffisant ?

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19796
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: La RQTH en pratique

#2 Message par Jean » vendredi 1 avril 2011 à 19:02

Benoit a écrit :y a t il un quelconque suivi de la mise en oeuvre par l'entreprise de quoi que ce soit (adaptation de poste, aménagement de carrière, formation, ...) avec un droit de regard de la personne autiste
Il n'y a aucun suivi.
Benoit a écrit :le législateur a t il considéré que nous faire l'aumône d'un travail était suffisant ?
c'est assez brutal comme conclusion. Je reviendrai plus sur ce sujet et d'autres remarques que tu as faites.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Répondre