préavis licenciement

Tout ce qui concerne les prestations (AAH, AEEH, AJPP, PCH …), les relations avec les MDPH (démarches administratives), l'assurance maladie etc …
Répondre
Message
Auteur
belzebuth23
Forcené
Messages : 523
Enregistré le : vendredi 4 mars 2011 à 21:46
Localisation : Lyon

préavis licenciement

#1 Message par belzebuth23 » samedi 7 mai 2011 à 11:58

Bonjour
Ce qui devait arriver arrive...
Je viens de recevoir un courrier de mon employeur qui m'informe d'une mesure de licenciement à mon égard. Je suis convoquée le 19 mai pour un entretien.

Pour rappel, je suis en arrêt maladie depuis octobre. Je viens d'obtenir la RQTH.

Que pensez-vous que je doive faire?
C'est la panique depuis la lecture du courrier, je tremble de tout mon corps, et la perspective de l'entretien me terrorise.... :cry: :cry: :cry:

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19796
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: préavis licenciement

#2 Message par Jean » samedi 7 mai 2011 à 12:51

La première chose, c'est de te faire accompagner. Cette possibilité doit être mentionnée dans la lettre.

As-tu transmis l'accord de RQTH à ton employeur ?

Tu n'es pas encore licenciée. D'un point de vue juridique, ton employeur envisage le licenciement, mais il n'a pas encore pris sa décision. La question est donc de savoir quels arguments tu vas pouvoir utiliser pour le faire changer d'avis.

Tu contactes également le médecin du travail.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

belzebuth23
Forcené
Messages : 523
Enregistré le : vendredi 4 mars 2011 à 21:46
Localisation : Lyon

Re: préavis licenciement

#3 Message par belzebuth23 » samedi 7 mai 2011 à 14:20

On m'a parlé de contacter un délégué du personnel, mais évidemment je ne connais personne...
Pour la RQTH, je viens de la recevoir cette semaine, donc non l'employeur n'est pas encore au courant. Est-ce que ça changera qqch?
La médecine du travail a été avertie par mon psy la semaine dernière, mais elle n'a rien du avoir le temps de faire, les courriers ont du se croiser... Est-ce trop tard?
Je suis découragée............et en même temps, n'arrivant plus à aller travailler, c'est inévitable...... :cry:

Avatar du membre
meï
Forcené
Messages : 4892
Enregistré le : lundi 9 août 2010 à 22:08
Localisation : Bretagne

Re: préavis licenciement

#4 Message par meï » samedi 7 mai 2011 à 15:15

bonjour Belzebuth..
tu sais j'ai vécu la meme chose il y a quelques mois à peine, je comprends vraiment très bien ce que tu ressens.(la lecture de ton post m'a glacé d'ailleurs..)

tout dépend de ce que tu veux toi réellement..es tu capable de continuer ds ton travail ou y a t il nbesoin de remettre les choses à ,plat avec ce nouel élément qu'est le SA avec ton employeur?(et le medecin du travail?)

moi je me sentais trop "en faute" à l'époque pour me battre. aujourd'hui je suis un peu déçue totu de meme de la façon dont les choses se spnt passées, sur le moment tellement j'étais mal, j'ai totu laissé faire sans discussion...aujourd'hui je me rends compte que j'ai été vrament traitée d'une manière peu correcte.

ne te laisse pas faire...définis tes projets, continuer ds cette entreprise, ou essayer de repartir vers autre chose avec ton SA en toile de fond pour etre mieux acceptée etelle que tu es..

pas facile je sais mais en totu cas je t'envoie plein de bonnes ondes.. :wink:

l'entretien n'est pas un moment facile mais il faut surtout garder la tet haute, et défendre le respect de soi. (ce que j'ai peu fait....)
ne te laisse pas faire, ni abattre.
renseignes toi bien sur tes droits, ça aussi je me rends compte aujourd'hui que des tas de choses ne m'ont pas été dites.

et contacte un des délégués du personnel, ils sont sympas en général.parle ui d etes dificultés liées au SA, pour moi a a été super car la déléguée a été très sympa.
(sauf que les responsables ne se sont meme pas donné la peine de savoir ce qu'était le SA...et que en gros il me viraient car j'étais incapable de comprendre les consignes.(et la technicité...en gros j'étais"débile";;.si si.)).ça fait mal en y repensant.... :evil: mais je suis décidée à retrouver qulque chose qui me correspond sans m'enlever "ma" personnalité, et en l'integrant à mon projet.

bonne chance!! :D
Maman 1973 ( Aspie, hpi, diag CRA 2012) de 4 enfants (tsa, hpi, trans.)
https://cieharmonieautiste.jimdo.com/

belzebuth23
Forcené
Messages : 523
Enregistré le : vendredi 4 mars 2011 à 21:46
Localisation : Lyon

Re: préavis licenciement

#5 Message par belzebuth23 » samedi 7 mai 2011 à 17:26

Merci mei, merci Jean!
Je ne sais pas trop ce que je vais faire, car retravailler au même endroit me paraît impossible, puis avec un DRH qui m'a en travers de la gorge ça serait insupportable. En plus, si je leur fais part de ma RQTH et du SA je ne sais pas ce que ça va changer, je suis sûre qu'ils n'y connaissent rien!

Alors je vais peut-être laisser faire, ça fera un poids en moins. Et je pourrais chercher qqch de plus adapté...

Mais pour l'entretien ça va être l'horreur. Même contacter un délégué du personnel ça va être l'horreur.
Je vais être tétanisée et rien dire....

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19796
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: préavis licenciement

#6 Message par Jean » samedi 7 mai 2011 à 18:09

Si tu ne connais aucun représentant du personnel, peux-tu demander à quelqu'un que tu connais de t'en conseiller un ?

A l'entretien, si tu ne peux pas parler, ce sera le délégué qui devra être ton porte-voix.

Il est possible d'avoir un contact téléphonique avec un délégué pour lui expliquer le SA ou discuter avec lui de ce qu'il est possible de faire. Je te donnerai mes coordonnées, si tu le veux.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

belzebuth23
Forcené
Messages : 523
Enregistré le : vendredi 4 mars 2011 à 21:46
Localisation : Lyon

Re: préavis licenciement

#7 Message par belzebuth23 » samedi 7 mai 2011 à 18:21

Merci Jean c'est sympa de ta part!
Parce que la médecine du travail, franchement, j'ai peu d'espoir qu'elle me serve à qqch vu que SA doit lui être totalement inconnu. Elle a du recevoir un courrier, mais si elle ne s'y connaît rien elle va me renvoyer bosser comme avant ou me mettre en inaptitude...

Pour le délégué syndical, je vais essayer de demander ses coordonnées à un collègue... Mais j'ai une peur monstrueuse que ça se sache, il y a tjs plein de "ragots" là où je bosse et je crains que ça fasse vite le tour du bureau... :|

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19796
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: préavis licenciement

#8 Message par Jean » samedi 7 mai 2011 à 18:27

Si çà fait le tour du bureau ... mais que tu n'y retourne plus, quelle importance ?

Normalement, un délégué doit savoir rester discret.

Dans un premier temps, il faut en contacter un et dire que tu as eu une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé. Est-ce que cela peut changer quelque chose ? Est-ce que l'entreprise atteint son quota ou a une politique particulière sur le sujet ?

Il en e faudra rentrer "dans le détail", parler du SA que si celà peut être utile.

Un licenciement doit être motivé. Quel type de motif l'employeur va-t-il invoquer, selon toi ?
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
meï
Forcené
Messages : 4892
Enregistré le : lundi 9 août 2010 à 22:08
Localisation : Bretagne

Re: préavis licenciement

#9 Message par meï » samedi 7 mai 2011 à 19:18

belzebuth23 a écrit : Parce que la médecine du travail, franchement, j'ai peu d'espoir qu'elle me serve à qqch vu que SA doit lui être totalement inconnu. Elle a du recevoir un courrier, mais si elle ne s'y connaît rien elle va me renvoyer bosser comme avant ou me mettre en inaptitude...

:|
c'est vrai que c'est assez difficile de faire comprendre le SA à la medecine de travail (je n'ai aps essayé d'ailleurs..j'ai parlé à l'époque de ems doutes...qui n'ont pas été relevés.le medecoin ne voyait qu'à travers la psychiatre rencontrée juste pour ça, et des "difficultés sociales" existantes depuis toujours, évidentes...)
en france nous avons bien du retard ds la prise en compte d ec etype de difficultés, c'est vrai...

en tout cas, pour moi ça a été plus "facile" à gérer grace notamment à Jean qui a échangé avec la déléguée du personnel, ce qui m'a bcp aidé lors de cette période difficile.(et je l'en remercie encore bcp bcp... :oops: :bravo: )

mais il fait se rendre çà l'évidence, les personnes de la DRH ne sont pas toutes ouvertes ou ne cherchent pas à comprendre... :roll:

en tout cas très bon courage et surtotu bats toi pour tes droits meme si tu ne restes pas ds l'entreprise. :wink:
Maman 1973 ( Aspie, hpi, diag CRA 2012) de 4 enfants (tsa, hpi, trans.)
https://cieharmonieautiste.jimdo.com/

belzebuth23
Forcené
Messages : 523
Enregistré le : vendredi 4 mars 2011 à 21:46
Localisation : Lyon

Re: préavis licenciement

#10 Message par belzebuth23 » dimanche 8 mai 2011 à 0:19

Jean a écrit :Un licenciement doit être motivé. Quel type de motif l'employeur va-t-il invoquer, selon toi ?
Je pense qu'ils vont invoqué le fait que mon arrêt maladie désorganise le service, et les oblige peut-être à recruter... j'ai vu que ça pouvait être la cause d'un licenciement.
Sinon pour faute, mais je ne la connais pas!! il faut qu'ils en trouvent une...

Mais tiens, il y a bien eu un salarié de France Télécom qui s'est immolé par le feu devant son entreprise. Moi aussi je vais m'immoler devant la poste... :cry: :cry:
La poste/France Télécom même combat

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

Re: préavis licenciement

#11 Message par maho » dimanche 8 mai 2011 à 8:32

Si tu es en arret maladie depuis octobre c'est en ALD?
Je ne crois pas qu'ils ont le droit de te licencier, ils peuvent te remplacer le temps de l'arret, mais pas de licenciement.
Si l'arret est justifié, passage au medecin conseil de la SECU est medecin de travail, ils n'ont rien a dire. Par contre a la suite ca peut etre compliqué, nous on a passé des mois sans pouvoir faire le licenciement pour "causes réelles", car il faut une reprise, (pour etre licencier il faut reprendre le travail) donc une aptitude du medecin de travail, qui ne peut le faire si ton medecin ne fait plus d'arret maladie...mais avec un ALD le medecin doit faire des arrets maladies jusqu'a le medecin de travail a signaler une apptitude.....ca semble du charabia??? Beh c'est exactement ca!!
Et si tu demandait un mi temps therapeutique? Il y a un calcul a faire avec ton RQTH qui fait que tu ne sera pas perdante coté financier. Mais meme ca il faut que l'employeur soit d'accord, ce qui n'etais pas le cas pour mon fils (eh oui ils voulaient s'en debarasser, peut etre qu'ils avaient deja trop honte de tout ce qui s'est passé)
Courage!!
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

Re: préavis licenciement

#12 Message par bernard » dimanche 8 mai 2011 à 11:02

belzebuth23 a écrit :Moi aussi je vais m'immoler devant la poste... :cry: :cry:
Surtout pas. Ils ne comprendraient même pas le geste.

Quand une porte se ferme, il faut chercher vers celles qui sont ouvertes.
La difficulté n'est pas la porte qui se ferme, mais découvrir les portes qui sont ouvertes.

Au club poney de ma fille, le papa d'une de ses coéquipière est en mi-temps thérapeutique.
La raison: son dos (2 disques intervertébraux HS). Son employeur: le CHU.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19796
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: préavis licenciement

#13 Message par Jean » dimanche 8 mai 2011 à 11:34

belzebuth23 a écrit :Je pense qu'ils vont invoqué le fait que mon arrêt maladie désorganise le service, et les oblige peut-être à recruter... j'ai vu que ça pouvait être la cause d'un licenciement.
Ce n'est pas suffisant comme motif : parce que le rempalcement peut se faire en CDD, qu'il faut tenir compte de la taille de l'entreprise etc ...

As-tu regardé la procédure dans la convention collective de l'entreprise ou le règlement intérieur ? Est-ce qu'il y a un accord sur le handicap ou les conditions de travail ?
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Schehade
Passionné
Messages : 335
Enregistré le : lundi 4 avril 2011 à 13:26
Localisation : 48°00'44''N / 4°05'18''W... altitude 57m. Environ.

Re: préavis licenciement

#14 Message par Schehade » dimanche 8 mai 2011 à 16:49

Bonjour Belzebuth23 :)

Je comprend parfaitement ce que tu ressens puisque j'y suis passé aussi il y a quelques années de ça.
J'ai reçu un courrier de convocation à l'entretien préalable au licenciement avec la liste des conseillers de salariés que je pouvais contacter pour m'accompagner à l'entretien. (C'est obligatoire. Cette liste doit être jointe systématiquement.)
J'ai gentilement écouté mon patron de l'époque faire la liste de tous les reproches et je me suis fais virer.

Normalement cet entretien doit servir au patron pour qu'il se fasse un avis définitf sur les suites à donner. Aucune suite, avertissement ou licenciement.
Dans la réalité des faits, lorsqu'on reçoit une lettre de convocation à l'entretien préalable le patron a déjà fait son choix.

Suite à mon licenciement j'ai mis mon patron devant les prud'hommes et j'ai gagné mon procés. Je suis aussi devenu moi-même conseiller de salariés. Et je n'ai jamais vu d'entretien préalable qui ne soit suivi de licenciement...

Toutefois, si tu penses qu'avoir connaissance de ta RQTH peut non seulement permettre que ton patron t'offre une seconde chance, mais aussi et surtout, peut te permettre d'être traîté convenablement et voir ton poste adapté à tes difficultés (autant au niveau des tâches à effectuer qu'au niveau relationnel avec les collègues et la hiérarchie), dans ce cas, fait lui part de cette information. Dans le cas contraire, contente toi d'y aller sereinement, AVEC un conseiller de salariés qui saura tempérer les propos de ton patron et te rendre l'entretien moins difficile à vivre. (Fais lui part de tes difficultés et de ta RQTH, et surtout de cette peur d'être traité avec mépris.)

Profite ensuite du temps libre que tu auras à ta disposition en étant au chômage et de ta RQTH pour trouver plus facilement un poste adapté à ton SA, mais aussi à tes compétences, tes connaissances et tes qualités (car tu n'as pas que des difficultés). Et si tu as des envies particulières en matière de profession, n'hésite pas à tenter une réorientation. Fait ce qu'il te plait.

La salaire est utile, mais le travail représente une partie non négligeable du temps de vie d'une personne. Qualité de vie avant tout !
Un mauvais moment à passer. Ne t'inquiète pas, ca ne dure pas longtemps. Et après s'ouvre tout le champs du possible.

Dernier conseil. Après l'entretien, quand tu recevras ta lettre de licenciement (je dis quand car les probabilités d'une autre fin sont minimes), fais nous part du motif de licenciement et réuni tous tes papiers (contrat, fiches de payes). Même si tu ne souhaite pas particulièrement t'engager dans des poursuites, il est toujours bon après une rupture de contrat de faire vérifier tout celà par un conseiller syndical qui pourra vérifier que le code du travail et la convention collective ont été respectés.
Dans mon cas, il y avait une "erreur" dans le niveau et l'échelon ainsi que dans le taux horaire. De plus, l'intégralité des heures que j'avais effectuées n'apparaissait pas sur les fiches de payes (en gros je n'avais pas été payé pour toutes mes heures de travail et je gagnais quelques francs de moins que je l'aurais dû pour chaque heure)
Résultat des courses : rappel de salaire, rappel sur les congés payés pour le taux horaire pas bon et surtout indemnité de travail dissimulé, soit 6 mois de salaires vu que j'avais moins de deux ans d'ancienneté dans l'entreprise. L'indemnité prévue pour travail dissimulé (ne serait-ce qu'une heure) passe à un an de salaire pour les employés ayant plus de deux ans d'ancienneté. Total à l'époque 65000 francs environ. Sur lesquels le conseiller syndical qui m'a représenté aux prud'hommes a pris 4500 francs. Si on perd, c'est gratuit, contrairement à un avocat. Et le conseiller se charge de tout. Y a qu'à laisser faire :)

Voilà voilà.
Courage... et reste Zen.
Papa (Aspi) de 2 enfants ; Raphaël (6 ans, Aspie) et Hadriel (4 ans et demi NT).

belzebuth23
Forcené
Messages : 523
Enregistré le : vendredi 4 mars 2011 à 21:46
Localisation : Lyon

Re: préavis licenciement

#15 Message par belzebuth23 » dimanche 8 mai 2011 à 20:40

Merci à vous pour vos messages rassurants, mais je suis anéantie...
Je ne sais pas si j'aurai la force d'aller à l'entretien, et même avant de contacter un délégué syndical... Je vais me faire démolir et je suis totalement incapable de me défendre...
Le motif je ne l'ai pas, mais je suis en arrêt maladie ALD depuis 6 mois, et j'ai lu qu'ils peuvent licencier qqn en arrêt maladie pour désorganisation du service...
C'est la panique totale, l'angoisse permanente depuis hier. Demain je vais essayer d'aller demander conseil à la DDTE (je devais y aller avant, mais là cette fois j'ai une bonne raison d'y aller)................
Ca va être insupportable, je ne sais pas si je vais tenir le coup. :cry:

Répondre