SAMSAH et SAVS : que font-ils concrètement ?

Tout ce qui concerne les prestations (AAH, AEEH, AJPP, PCH …), les relations avec les MDPH (démarches administratives), l'assurance maladie etc …
Message
Auteur
Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19502
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: SAMSAH et SAVS : que font-ils concrètement ?

#31 Message par Jean » mardi 6 février 2018 à 19:06

Bulledozer a écrit :Pardon pour cette réponse un peu longue mon esprit de synthèse est proche de zéro.
Ne t'excuse pas, tu as bien expliqué.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Lilette
Forcené
Messages : 10235
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: SAMSAH et SAVS : que font-ils concrètement ?

#32 Message par Lilette » mardi 6 février 2018 à 20:19

Jean a écrit :
Lilette a écrit :On peut faire une demande de SAMSAH même "longtemps" après avoir déposé son dossier MDPH et avoir eu un refus pour le suivi SAVS ?
Oui, on peut le faire, mais le suivi par un SAMSAH est "plus lourd" qu'un suivi par un SAVS : il y a accompagnement médical (médecin et infirmier) en plus.
Woké, voilà LA différence alors, celle qu'il me manquait.
Bon va pour un SAVS alors.
TSA.

Bulledozer
Forcené
Messages : 1224
Enregistré le : vendredi 9 août 2013 à 20:05

Re: SAMSAH et SAVS : que font-ils concrètement ?

#33 Message par Bulledozer » mardi 6 février 2018 à 21:50

Alors que le SAVS s'en tient à la partie socio-éducative, un peu psychologique, le samsah ajoute la dimension médicale, je vous mets ce qu'il y a dans ma notice côté médical:

" Permettre l'accessibilité aux soins, soutenir dans les démarches médicales.
Information, prévention.
Médiation et partenariat entre les différents intervenants médicaux.
Création et/ou maintien du lien médical."

côté psychologique:
" Offrir un espace d'écoute, soutien pouvant aller jusqu'à la mise en place d'un travail thérapeutique."

Pour le socioéducatif: j'ai aussi la plaquette du SAVS je vois pareil ( administratif, budget, organisation des loisirs, achats importants , travail de parole...)

Il est noté pour le samsah mais je pense que c'est pareil pour le SAVS que ceux qui ont un suivi psychiatrique doivent avoir un état stabilisé.

" Suite à la notification de la MDPH, suit une démarche d'accueil d'une durée pouvant aller de 3 à 6 mois, au cours de laquelle la personne devra rencontrer CHAQUE intervenant.
- une rencontre hebdomadaire avec l'éducateur référent
- rencontre avec l'infirmier et l'aide médico psychologique ( rythme à définir)
- minimum une rencontre avec le psychologue

Un document individuel d'accompagnement est mis en place:
- Il s'agit d'un document écrit et construit à partir des besoins d'accompagnement repérés et de la demande de la personne à l'issue de la démarche d'accueil.

- Il est établi pour une durée de 1 an lors de la rencontre à laquelle participent:
* la personne
*l'éducateur référent
*le chef de service ou directeur
*l'infirmier ou le psychologue suivant la situation d'accompagnement
* l'AMP

- Il précise:
* le contenu de l'accompagnement
* les moyens mis en oeuvre par l'équipe du Samsah

- Tous les ans, une synthèse est organisée pour évaluer l'accompagnement mis en oeuvre durant l'année écouler et décider:
* de la poursuite de la relation d'accompagnement
*de l'expérimentation de l'arrêt de cette relation
*ou d'interrompre l'accompagnement.


Pour ma part j'ai effectivement un parcours soins somatiques qui fut assez lourd dont je paye les conséquences et cela me demande trop de communication et du coup je peine à maintenir le suivi, du coup le samsah pourra faire ce travail de coordination si besoin. Par ailleurs j'ai aussi de la difficulté à maintenir mes activités extérieures ( je ne travaille pas) à cause de ces soins chroniques, ou de la fatigabilité qui en résulte...

En fait je pense que c'est bien de contacter la structure qui serait susceptible de nous accueillir dans le cas de la demande avant celle-ci car cela permet justement surtout si elle fait les deux, de voir de laquelle on dépend, et si la personne en face connaît l'autisme ou semble capable de s'adapter à la fois à l'autisme mais aussi à la personnalité au-delà de l'autisme et aux difficultés réelles...

Ce qui s'était passé un jour où j'étais très en difficulté, c'est que j'avais demandé à la MDPH de m'expliquer le rôle du SAVS, la dame m'avait elle-même donné les coordonnées de la structure pour que j'y aille et que l'on me renseigne sur place ... j'avais eu beaucoup de mal à oser y aller et j'étais plus qu'anxieuse le jour où j'ai été reçue par la chef de service qui est éducatrice spécialisée en fait. Elle avait été vraiment bien car j'étais en détresse et avait fait une lettre assez longue pour soutenir ma demande car je disais ne pas être capable d'expliquer...

Apparemment cette rencontre avait permis aussi à la structure de penser qu'ils seraient capables de faire quelque chose sinon pourquoi m'auraient-ils mise sur leur liste d'attente alors que je n'avais pas donné suite pendant deux ans et demi ?

C'est pour cela que je me dis que faire une demande dans le " vide" peut être plus angoissant qu'une demande où a précédé une rencontre, on peut aussi se faire accompagner je pense.

Ils répondent aux mails aussi.

Mon médecin, mon psychiatre et d'autres soignants se disent prêts à ce lien aussi. Pour moi ce qui compte c'est justement évaluer si cette présence rajoutera de la lourdeur à ce que je vis ou au contraire me déchargera et me rassurera pour oser faire des choses qui me paralysent aussi...

Je suis par contre étonnée de voir sur la plaquette que le service du SAVS fonctionne 24h / 24 et celui du SAMSAH que 6 jours sur 7... je pense qu'ils ont inversé, ça doit être une erreur car cela n'est pas logique.

Voilà ce que je peux détailler de plus.
Modifié en dernier par Bulledozer le mercredi 7 février 2018 à 21:05, modifié 1 fois.

Lilette
Forcené
Messages : 10235
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: SAMSAH et SAVS : que font-ils concrètement ?

#34 Message par Lilette » mardi 6 février 2018 à 21:59

D'après ce que m'ont dit certaines personnes qui dépendent du SAVS de leur ville, c'est chaque jour qu'une auxiliaire de vie se rend chez elles.
Merci pour tout ça, effectivement un suivi SAVS me conviendrait mieux qu'un suivi SAMSAH.
En tous cas, en lisant cette description, ça m'oppresse + qu'autre chose, je me contenterais de demander le suivi savs.
TSA.

Bulledozer
Forcené
Messages : 1224
Enregistré le : vendredi 9 août 2013 à 20:05

Re: SAMSAH et SAVS : que font-ils concrètement ?

#35 Message par Bulledozer » mercredi 7 février 2018 à 16:02

Je comprends, moi c'est aussi oppressant et hyper anxiogène et je ne veux pas que l'on vienne chez moi : on m'avait dit que je pouvais moi me déplacer dans la structure ( genre d'appartement hyper calme comme un entretien simple) mais que c'était à ma demande et avec confiance qu'ils se déplaceraient si besoin.

Pour moi ça sera vite vu, si ça me met dans des états pas possible j'arrêterai...
L'idée est juste d'essayer.

C'est lourd de devoir référer de sa vie à autrui ou de ses difficultés. J'ai peur de devenir dépendante. Mais pour l'administratif je vais vraiment en avoir besoin.

Je pense qu'il est possible aussi de glisser du samsah au savs et vice versa quand la notification est positive et que la structure fait les deux ...

En tout cas, c'est bien d'essayer, au mois on n'aura pas de regrets...et on n'y pensera plus...

Pour le SAVS la plaquette met " deux rencontres hebdomadaires avec l'éducateur référent dont une au domicile ( alors que la venue au domicile dans le samsah n'apparaît pas)"
et un minimum d'une rencontre avec la psychologue ( sur trois à 6 mois et ce n'est pas précisé hebdomadaire... donc une fois en 3 ou 6 mois ce n'est pas lourd...)

Le document individuel est à peu près identique. D'ailleurs il est aussi marqué que l'on peut accompagner aussi la personne suivie en SAVS pour l'accès au soin... donc dans l'un, c'est assez central, dans l'autre c'est " si besoin"..

On peut vraiment "naviguer " entre les deux, et je pense que c'est l'équipe qui voit ça en fonction aussi de nos besoins, évolution.

L'éducatrice chef, quand je lui ai dit que parfois je ne voulais voir personne - et parfois si...- m'a dit qu'ils avaient l'habitude de gérer des phases différentes chez les personnes et qu'ils apprenaient à faire avec..

A voir en pratique après...

Que penses-tu d'aller les rencontrer ou que ton psy les contacte avant pour en parler ? ça pourrait être rassurant avant de formuler la demande non ? ( c'est une idée...)

Je pense que chaque structure aussi à ses habitudes et ses façons de fonctionner même si les objectifs théoriques tendent à être présentés globalement pareils.

Quand j'y étais allée j'avais été reçue dans une salle type petite salle de conférence isolée et calme. Puis l'éducatrice m'avait rapidement fait visiter la structure: la salle de pause où j'ai entre-aperçu l'AMP et la psy, une petite bibliothèque, une ou deux salles où j'ai vu qu'ils semblaient mener des activités peut-être avec des personnes aidées: art éphémère avec la nature, petites plantations... mais elle m'a précisé qu'il n'y avait aucune obligation aux activités de groupe proposées ponctuellement... donc tout cela avait l'air plutôt calme, propre, pas envahi ni envahissant, de quoi rassurer quand même sur la gestion et l'accueil...

Aussi dans le cadre de la PCH, ma mère est mon intervenant familial ,et c'est compatible pour justement voir après ce qui est le plus aidant... ma mère va avoir 70 ans dans trois ans, elle a sa propre mère à gérer, je n'ai pas envie d'être un boulet pour elle, même si c'est peu d'heures par semaine, en présentiel ou via la technologie virtuelle... ça me dérange quand même à force.

Lilette
Forcené
Messages : 10235
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: SAMSAH et SAVS : que font-ils concrètement ?

#36 Message par Lilette » mercredi 7 février 2018 à 16:07

Oui je vais voir comment je peux m'informer sur le sujet, je n'ai plus la notification du psychiatre qui m'a diagnostiquée, je l'ai envoyée avec mon dossier mdph après le diag.
Puis j'ai déjà ma psy perso, il faudrait obligatoirement choisir ceux proposés par la structure ?
Bon on verra, il faut d'abord que je prenne rdv avec ce fameux nouveau psychiatre, mais y'a du délai, j'ai le temps de voir venir d'ici là.
TSA.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4055
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: SAMSAH et SAVS : que font-ils concrètement ?

#37 Message par misty » mercredi 7 février 2018 à 19:04

Lilette a écrit :Puis j'ai déjà ma psy perso, il faudrait obligatoirement choisir ceux proposés par la structure ?
Une des raisons pour lesquelles on m'a conseillé de favoriser le SAVS rapport au SAMSAH c'est que j'ai déjà un suivi psy avec des gens auxquels je suis habituée (en plus de l'aspect collectif qui semblait peu adapté à mon cas).
Je pense qu'en effet les intervenants font forcément partie de la structure dans ces cas là...

Bulledozer a écrit :Je pense qu'il est possible aussi de glisser du samsah au savs et vice versa quand la notification est positive et que la structure fait les deux ...
On m'a expliqué que les délais étaient parfois compliqués pour passer de l'un à l'autre, mais après ça dépend certainement des départements...

Si c'est surtout pour l'administratif que tu as besoin et que tu es suivie dans une structure publique, tu peux peut-être voir s'ils ont des assistantes sociales? Il y en a dans mon CMP et ça a beaucoup facilité les choses pour moi (c'est elle qui a rempli les dossiers et s'est occupée de tout dans les moments où vraiment je n'y arrivais pas). A aucun moment il n'a été question de notification quelconque, ils ont juste jugé que la situation le justifiait.
L'avantage notable en plus c'est qu'en cas de besoin de certificat médical (il en faut sans arrêt), ça pouvait être réglé dans l'heure puisque tout est centralisé.
*Diag TSA*

"Aucun arbre ne peut pousser jusqu'au paradis sans que ses racines n'atteignent l'enfer."

Lilette
Forcené
Messages : 10235
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: SAMSAH et SAVS : que font-ils concrètement ?

#38 Message par Lilette » mercredi 7 février 2018 à 20:19

misty a écrit :
Lilette a écrit :Puis j'ai déjà ma psy perso, il faudrait obligatoirement choisir ceux proposés par la structure ?
Une des raisons pour lesquelles on m'a conseillé de favoriser le SAVS rapport au SAMSAH c'est que j'ai déjà un suivi psy avec des gens auxquels je suis habituée (en plus de l'aspect collectif qui semblait peu adapté à mon cas).
Je pense qu'en effet les intervenants font forcément partie de la structure dans ces cas là...
Yes merci !
TSA.

Bulledozer
Forcené
Messages : 1224
Enregistré le : vendredi 9 août 2013 à 20:05

Re: SAMSAH et SAVS : que font-ils concrètement ?

#39 Message par Bulledozer » mercredi 7 février 2018 à 20:23

Aucun soucis d'avoir un psy à l'extérieur, en aucune façon le psychologue de la structure s'y substituera si vous en avez déjà un. Il pourra juste faire le point sur ce que leur travail apporte de façon ponctuelle. D'ailleurs si c'est un psychiatre à l'extérieur et un psychologue dans la structure, le travail peut aussi être différent si on a besoin des deux pour une raison ou une autre.
Le psychologue est présent d'ailleurs aussi pour le SAVS au même titre, il fait partie de la structure, si on a besoin de lui il est là... et si pas besoin il ne s'imposera pas.

Le samsah est de toute façon indiqué pour ceux qui ont des troubles organiques ou un traitement médicamenteux lourd s'il s'agit de suivi psy..

Bulledozer
Forcené
Messages : 1224
Enregistré le : vendredi 9 août 2013 à 20:05

Re: SAMSAH et SAVS : que font-ils concrètement ?

#40 Message par Bulledozer » mercredi 7 février 2018 à 20:26

et pas d'aspect collectif de plus imposé en samsah , important de le souligner.

La différence est vraiment sur l'impact de notre santé en plus.

Lilette
Forcené
Messages : 10235
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: SAMSAH et SAVS : que font-ils concrètement ?

#41 Message par Lilette » mercredi 7 février 2018 à 20:29

Ah, mais si on est sous AD+anxyo ça n'est pas un suivi médicamenteux lourd ? (cause anxiété, pas dépression, enfin, ça participe à ne pas sombrer tte manière).
dis moi que non stp ^^
TSA.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4055
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: SAMSAH et SAVS : que font-ils concrètement ?

#42 Message par misty » mercredi 7 février 2018 à 20:52

Bulledozer a écrit :et pas d'aspect collectif de plus imposé en samsah , important de le souligner.
Ca dépend peut-être des structures voire des départements alors... Chez moi ça semble assez lié à l'HDJ avec des ateliers divers en plus du suivi. Je n'ai pas cherché très loin non plus car si c'est pour y aller 2 fois et laisser tomber je préfère laisser la place à quelqu'un qui colle mieux à la cible. En plus de ce dont je parlais (multiplication d'intervenants peu pertinente) c'est ce qui m'en a écartée perso.

Je sais par contre que j'ai accès à des choses qui peuvent rentrer dans le cadre du SAMSAH (structure particulière concernant le médical) mais sans notification particulière...
Pour le dire plus simplement (je galère je le sens désolée :crazy: ) peut-être qu'en donnant des exemples concrets de besoin factuels très précis vous pourriez être orientées vers un dispositif correspondant sans forcément rentrer dans le cadre d'un SAMSAH (que ce soit parce que vous ne le souhaitez pas ou parce que vous n'avez pas de notification).

Dans mon secteur il y a vraiment énormément de structures, associations et intervenants différents; du coup je m'y perds complètement mais c'est souvent en expliquant précisément ce dont j'avais besoin que les gens qui s'occupent de moi ont trouvé où m'orienter (que ce soit pour le quotidien, l'emploi, l'administratif, le médical ou autre...) :wink:
*Diag TSA*

"Aucun arbre ne peut pousser jusqu'au paradis sans que ses racines n'atteignent l'enfer."

Bulledozer
Forcené
Messages : 1224
Enregistré le : vendredi 9 août 2013 à 20:05

Re: SAMSAH et SAVS : que font-ils concrètement ?

#43 Message par Bulledozer » mercredi 7 février 2018 à 21:23

Lilette a écrit :Ah, mais si on est sous AD+anxyo ça n'est pas un suivi médicamenteux lourd ? (cause anxiété, pas dépression, enfin, ça participe à ne pas sombrer tte manière).
dis moi que non stp ^^
Je ne pense pas Lilette , je pense que c'est vraiment pour ceux aussi qui ont du mal à prendre leur traitement et besoin de contrôle, pas très autonomes pour le suivi également: là c'est côté psy...
Je n'ai pas de traitement psy par exemple , mais le seul fait d'être suivi " en psychiatre" peut être un point d'inclusion dans le samsah si par exemple tu avais du mal à y aller, ou des difficultés à maintenir ce lien...

Mais le samsah peut répondre à des cas plus légers si par exemple il était difficile pour toi d'aller chez le dentiste, d'appeler le médecin, que le lien avec le médical est vraiment complexe, le samsah peut y répondre..

Je pense quand même que la frontière est menue et que c'est au cas par cas. Le parcours médical entre en jeu dans la détermination aussi de la structure.

Je ne pense pas que l'un soit plus lourd que l'autre, ils répondent chacun à des priorités de la personne.

Par contre effectivement si on a des crises d'anxiété énormes, de paniques, que l'on somatise beaucoup que cela empêche d'avoir une vie sociale, professionnelle pour ceux qui en ont une, le samsah peut répondre aussi à cela... en cas de panique, le psy ou l'infirmier seront peut-être plus présents, en soirée, le week-end... il faut voir comment toi tu gères ton quotidien avec tes problématiques ... le samsah n'est pas une structure d'urgence médicale, elle fait juste le lien, tu peux avoir des besoins de kiné, de paramédical ( diététique adaptée ou autre), psychomotricité... ça ça sera plus le rôle du samsah ...

Bon après comme le développe Misty et comme je l'avais dit plus haut, chaque structure a ses habitudes c'est pour ça que c'est bien d'aller voir , pas la peine de se coller de la lourdeur en plus.

Mais comme tu le dis Misty, tu as accès aussi à ce soutien d'accompagnement médical si besoin, ponctuellement, c'est un peu ce que j'avais dit plus haut, le Savs peut faire cette fonction de temps à autre. ça fait partie aussi de la vie sociale l'aspect sanitaire.

Le samsah disons brasse plus large en possibilités dès le départ... mais du coup ça peut faire plus peur si on ne connaît pas les interlocuteurs: moi le contact est passé avec l'éducatrice/ chef de service, mais s'il ne passe pas avec les autres, ils ne pourront rien faire avec moi ... ça aussi c'est à prévoir... parfois je n'arrive pas du tout à intéragir avec certains profils ou il faut du temps pour que quelque chose se passe et que la confiance s'installe...

Le choix peut se discuter avec le psychiatre mais justement ce dernier peut aussi aider le samsah à agir avec toi s'ils ne connaissent pas l'autisme , sans trop de faux pas... là au moins je sais que mon psychiatre pourra me présenter, expliquer mes hypersensorialités aussi, mes fragilités, mes forces aussi.. sans que ça soit à moi de le faire d'emblée...

bézèdach44
Forcené
Messages : 1239
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 21:17
Localisation : Breizh

Re: SAMSAH et SAVS : que font-ils concrètement ?

#44 Message par bézèdach44 » mercredi 7 février 2018 à 22:19

Un SAVS peut-il nous aider dans nos démarches professionnelles, voire nous accompagner sur notre lieu de travail etc ? Car une grooosse partie de mon boulot consiste à créer des relations, s'entendre bien avec tout le monde, se faire bien voir, être apprécié des gens, et, bah bien évidemment je ne sais pas le faire, tellement je stresse à chaque fois que je dois établir un contact. Je me demandais du coup si c'était un des rôles du SAVS d'aider dans ce genre de démarches professionnelles ?
Autiste.

Avatar du membre
MlleHulotte
Forcené
Messages : 529
Enregistré le : samedi 1 octobre 2016 à 16:30

Re: SAMSAH et SAVS : que font-ils concrètement ?

#45 Message par MlleHulotte » mercredi 7 février 2018 à 22:29

bézèdach44 a écrit :Un SAVS peut-il nous aider dans nos démarches professionnelles, voire nous accompagner sur notre lieu de travail etc ? Car une grooosse partie de mon boulot consiste à créer des relations, s'entendre bien avec tout le monde, se faire bien voir, être apprécié des gens, et, bah bien évidemment je ne sais pas le faire, tellement je stresse à chaque fois que je dois établir un contact. Je me demandais du coup si c'était un des rôles du SAVS d'aider dans ce genre de démarches professionnelles ?
Peut-être peux-tu trouver des éléments de réponse ici :
http://www.samsah-savs.fr/fr/dossiers-t ... -en-charge
diagnostiquée autiste

Répondre