[2015/12/30] Licenciement abusif d'un agent EDF handicapé

Section destinée à recevoir toutes les informations d'actualités, les annonces d'événements, et d'une manière générale tout ce qui se produit de nouveau dans le milieu de l'autisme et du syndrome d'Asperger.
Message
Auteur
Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19924
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

[2015/12/30] Licenciement abusif d'un agent EDF handicapé

#1 Message par Jean » mardi 5 janvier 2016 à 10:36

Eric, agent EDF handicapé licencié de manière abusive et discriminatoire
le 30 décembre 2015 18H08 | par the-autist

Le vrai prénom a été modifié afin de préserver l’anonymat

Voici l’histoire d’Eric, agent EDF technicien d’Essais à la centrale nucléaire du Blayais en Gironde (33) : en période d’essai en CDI comme agent EDF du 30 septembre 2013 au 30 août 2014. Licencié 11 mois après son 1er jour d’embauche soit 2 mois après sa titularisation. Eric avait travaillé travaillé 6 ans comme technicien en milieu nucléaire (2008-2014) dont 7 mois en intérim dans le service qu’il intégrera en CDI.
Image

Malmené par ses collègues

Eric est un jeune homme consciencieux et très centré sur son activité professionnelle, et il semblerait, enfin pour le moins de l’avis de sa hiérarchie, trop timide et pas assez tourné vers le relationnel. En effet, du fait de cet intérêt ciblé et d’une personnalité atypique (Eric a un syndrome d’Asperger alors non diagnostiqué), il ne s’est pas bien intégré dans l’équipe et a été particulièrement malmené par certains de ses collègues (mépris, rejet constant).

Cette situation difficile a encore empiré lorsque Eric, au fond du trou, sans aucun soutien et ne sachant plus quoi faire, a voulu mettre fin à ce cauchemar en voulant gagner la sympathie d’une collègue par une tentative très maladroite, en tentant de la complimenter sur son physique, le remède fut pire que le mal…(maladresse relationnelle reliée au syndrome d’Asperger) qui lui a valu au final les pires calomnies de la part de quelques collègues, et une mise à l’écart définitive.

Licencié sans motif professionnel

La direction d’EDF via son chef de service, voyant que Eric était isolé et à ce moment sans soutien véritable (malgré des alertes aux personnes représentant les syndicats CGC et FO de son service) pris la décision de “régler le problème” en lui annonçant oralement et brutalement son licenciement, sans motif professionnel et sans avoir pris la peine de l’entendre. Eric sombre en dépression et le médecin du travail le met en congé maladie (qui durera jusqu’à la fin).

La non-titularisation d’un agent doit être informée aux organisations syndicales via une commission spécifique à EDF. C’est à cette occasion que la CGT découvre le cas de Eric. La CGT, pense pouvoir raisonner la direction dans un premier temps. En effet ce n’est pas la première fois que l’intégration d’un agent pose des difficultés et qu’une solution soit trouvée au final dans une autre équipe.

Incompatibilité entre le syndrome d’Asperger et l’activité dans la centrale

Peine perdue : EDF reste crampée sur sa position. La direction ayant connaissance de la forte présomption que Eric soit atteint du syndrome d’Asperger et sous couvert de ne pas avoir été informé officiellement de ce handicap (qui sera reconnu plus tard) prend la décision d’enclencher rapidement la procédure de licenciement avant que le diagnostic tombe (Eric a informé de sa démarche de reconnaissance de personne handicapée). La direction EDF dit être persuadée qu’il y a incompatibilité entre ce syndrome et une activité dans la centrale, malgré l’avis de la médecine du travail.

Le médecin du travail en effet demande son reclassement en interne, certifiant son aptitude à travailler au sein de la centrale d’EDF malgré son handicap (preuve à l’appui).

Eric dans un ultime recours (suspensif de la première commission) engagera en parallèle des démarches médicales afin que son handicap soit reconnu et puisse être pris en compte par EDF et ce en toute transparence auprès d’elle. Là encore peine perdue. Le jour de la commission d’appel concernant Eric, la direction continuera à se cacher derrière sa conviction d’impossibilité d’intégrer Eric tout en affirmant ne pas posséder d’éléments médicaux pour expliquer cette conviction.

Confirmation officielle du syndrome d’Asperger

Cependant à l’issue de cette commission d’appel, le licenciement n’est pas encore définitif. Cette commission à parité de voix égales direction/ membres titulaires des syndicats ne fait que donner un avis (dans ce cas les membres de la direction sont pour le licenciement, les membres CGT seule présents ayant une voix délibérative, sont contres). C’est donc au directeur que revient le pouvoir de sanction. La veille de la commission, Eric a dans sa boite aux lettres le diagnostic du psychiatre spécialiste confirmant la présomption du psychologue fourni des semaines avant à la direction, il est bien atteint du handicap Asperger.

Le lendemain matin à la première heure, le directeur qui reçoit Eric accompagné par la CGT, afin de lui expliquer les conséquences pratique d’un éventuel licenciement (logement, accompagnement possible d’une assistante sociale), se voit remettre le diagnostic médical en main propre par Eric qui ne désespère toujours pas qu’EDF prenne enfin son handicap en considération.

Handi-accueillant, vraiment ?

La semaine d’après Eric recevra sa lettre de licenciement signée et datée (antidatée,preuve à l’appui) du jour de la commission d’appel, veille de la remise du certificat du handicap au directeur.

Objectif bien vain et regrettable pour une telle entreprise se disant socialement responsable, de faire croire que le licenciement avait été prononcé avant d’avoir reçu ce certificat médical.

Eric ne veut pas en rester là et multiplie les tentatives par la suite pour être à nouveau réintégré au sein d’EDF, soutenu par la CGT ainsi que par Teddy, une association concernant le Syndrome d’Asperger pour qu’EDF au plus au niveau, mette en pratique ce qu’elle n’a de cesse de promouvoir, sa volonté d’intégrer les handicapés et d’être une entreprise citoyenne donc respectueuse des différences.

Blacklisté des centrales d’EDF

Le dernier refus d’EDF à reprendre Eric dans le parc nucléaire Français a lieu quelques jours après que le directeur du CNPE Blayais et la DRH ne reçoivent sa R.Q.T.H. Pourtant le Directeur d’EDF aurait pu largement avoir les possibilités de le reclasser dans une autre section adaptée à son profil professionnel : en effet, rien que dans le nucléaire, il y a plus de 240 métiers différents dont plusieurs de techniques en adéquation pour Eric.

Toutes ces tentatives se sont soldées par des refus, ou des non-réponses, hormis une bonne volonté apparente d’EDF à évoquer le Syndrome d’Asperger. Apparente seulement, car si ceux-ci ont accepté, à force de sollicitations de la part de la présidente de l’association Teddy, une rencontre, ils ne lui ont pas permis d’aborder la situation spécifique de Eric, démontrant ainsi leur manque de volonté manifeste à trouver une alternative à ce licenciement abusif et discriminatoire.

Plus tard lors d’une réunion entre la CGT et la DRH pour demander des comptes, la DRH déclarera ne pas vouloir reprendre Eric dans le parc nucléaire Français. Nous sommes alors à ce moment là durant la semaine du handicap.

Renvoyé à Erdf… qui propose une EMT en milieu spécialisé


La CGT demandant toujours des comptes à son sujet au niveau national, EDF après une proposition inadaptée dans un barrage hydraulique en Ariège renvoie la charge de trouver une solution à sa filiale Erdf, qui soigneusement le met à l’écart de toute offre lui convenant, finissant même par lui proposer une EMT (évaluation en milieu de travail) en milieu handicapé dans une entreprise fabriquant des panneaux signalétiques hors EDF et Erdf donc hors statut agent EDF, alors même que Eric est considéré par la médecine nucléaire du travail apte à travailler en milieu ordinaire.

Eric, sous le conseil avisé de la CGT, de médecins et d’ARI Insertion (association d’aide à la reprise d’emploi des handicapés en lien avec le Pôle Emploi et le Cap Emploi), ne refuse pas cette proposition dans un premier temps mais veut des garanties de sérieux et de loyauté de mise en œuvre de cette évaluation qui doit se faire sur un poste à occuper à ErdF ou EDF. Devant le refus d’Erdf, Eric déclinera.

La suite ne sera qu’un silence radio, aussi bien d’EDF que de Erdf.

Recours aux prudhommes, avec le soutien de la CGT et d’associations

Eric est en train de porter cette affaire aux Prud’hommes pour obtenir réparation après 1 an et demi de lettres et mails pour tenter de réintégrer à l’amiable le grand groupe Français EDF.

Au final, toute ses tentatives seront restées vaines. Il est toujours soutenu par la CGT, par Teddy ainsi que depuis peu par Alliance Autiste, des associations militant pour les droits des personnes autistes.

L’audience devant le bureau de conciliations de Conseil des prudhommes est fixé au 19 janvier 2016 (Bordeaux).

Eric est à ce jour le 2ème agent EDF licencié depuis la construction de la centrale nucléaire du Blayais en 1976.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Z999
Adepte
Messages : 278
Enregistré le : samedi 25 janvier 2014 à 13:08
Localisation : Ille-et-Vilaine

Re: Eric,agent EDF handicapé licencié de manière discriminat

#2 Message par Z999 » mardi 5 janvier 2016 à 16:41

J'ai lu cet article il y a plusieurs jours, finalement peut-on dire que les moqueries qu'il subissait sont à l'origine de cette situation ? (j'avais entendu dire que les grandes entreprises étaient mieux sensibilisées aux handicaps, si par hasard quelqu'un pouvait m'apporter quelques précisions...)
C'est grave de ne pas être sociable au travail ? On peut le payer ? Ça me dépasse, si cet agent faisait correctement son travail ce serait plutôt les collègues qu'il faudrait sanctionner mais bon je dois être bizarre de penser ça... J'ai intérêt à me payer un bon avocat si j'arrive à trouver du travail !
D'un Z qui ne veut rien dire. Diagnostiqué Asperger en octobre 2013.

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4914
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Eric,agent EDF handicapé licencié de manière discriminat

#3 Message par Manichéenne » mardi 5 janvier 2016 à 17:28

D'où l'importance d'avoir un diagnostic même si on ne croit pas en avoir besoin. On ne sait jamais ce qui peut se passer. :?
Et quand on en a besoin, il est trop tard pour entamer des démarches longues.
Z999 a écrit :J'ai lu cet article il y a plusieurs jours, finalement peut-on dire que les moqueries qu'il subissait sont à l'origine de cette situation ? (j'avais entendu dire que les grandes entreprises étaient mieux sensibilisées aux handicaps, si par hasard quelqu'un pouvait m'apporter quelques précisions...)
C'est grave de ne pas être sociable au travail ? On peut le payer ? Ça me dépasse, si cet agent faisait correctement son travail ce serait plutôt les collègues qu'il faudrait sanctionner mais bon je dois être bizarre de penser ça... J'ai intérêt à me payer un bon avocat si j'arrive à trouver du travail !
D'une manière générale, les grandes entreprises ont une politique handicap, contrairement aux petites. Donc il y a une sensibilisation, c'est déjà ça. Par contre ça reste très variable dans les faits, il y a des grandes sociétés qui malgré des campagnes de pub sur leur respect de la différence sont à fuir à tout prix, d'autres qui sont plus ouvertes. Ca dépend aussi de la localisation, du service, des gens, des syndicats et autres instances représentatives, etc.
Ne pas être sociable au travail reste à mon avis un handicap majeur dans notre société. La bonne entente et la cohésion d'équipe passent souvent avant le travail effectif, dans mon expérience. :|
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Z999
Adepte
Messages : 278
Enregistré le : samedi 25 janvier 2014 à 13:08
Localisation : Ille-et-Vilaine

Re: Eric,agent EDF handicapé licencié de manière discriminat

#4 Message par Z999 » mardi 5 janvier 2016 à 19:36

Manichéenne a écrit :Ne pas être sociable au travail reste à mon avis un handicap majeur dans notre société. La bonne entente et la cohésion d'équipe passent souvent avant le travail effectif, dans mon expérience. :|
Même si je sais que je pourrais arriver à m'entendre correctement avec mes collègues de travail (si j'arrivais à avoir un travail), je reste convaincu qu'il est scandaleux de juger qu'il est grave de ne pas parler aux autres : on ne les gêne pas, on fait son travail du mieux possible et le patron ne doit rien avoir à dire, surtout s'il est informé du SA.
D'un Z qui ne veut rien dire. Diagnostiqué Asperger en octobre 2013.

Avatar du membre
FloretteRanou
Forcené
Messages : 1221
Enregistré le : mercredi 5 juin 2013 à 21:45

Re: [2015/12/30] Licenciement abusif d'un agent EDF handicap

#5 Message par FloretteRanou » mercredi 13 janvier 2016 à 8:32

Tout cela me choque énormément !!!!!!
(tout en me rappelant des mauvais souvenirs)
Je suis tellement choquée que je n'ai pas de mots :x :x :x :x :x
C'est incroyable que la direction d'EDF se soit comportée aussi inhumaine, intolérante, irresponsable.
Bref, ce sont eux qui mériteraient d'être licenciés :x :x :x
J'espère de tout cœur qu'Eric retrouvera bientôt un bon boulot où il sera apprécié tel qu'il est.
Aspie
---

Fraîcheur et fantaisie ;)

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19924
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: [2015/12/30] Licenciement abusif d'un agent EDF handicap

#6 Message par Jean » lundi 18 janvier 2016 à 11:25

Centrale du Blayais : l’ancien agent autiste demande réparation
Sud-Ouest - 18 janvier 2016

Image

Un technicien du nucléaire atteint du syndrome Asperger dénonce l’interruption de son contrat de travail.


Le conseil de prud'hommes de Bordeaux devra régler mardi 19 janvier un litige sensible entre un ancien agent de la centrale nucléaire du Blayais autiste, atteint du syndrome d'Asperger, et son employeur EDF. Lors de l'audience de conciliation, l'ancien salarié demandera réparation pour l'interruption jugée injustifiée de son contrat en août 2014, presque au terme de sa période d'essai qui devait aboutir à un CDI. Âgé de 29 ans, aujourd'hui sans emploi, il souhaite préserver son anonymat. « Ce n'est pas tous les jours qu'un agent, qui doit passer tout un arsenal de tests avant son embauche, est licencié à EDF. De mémoire de syndicaliste, c'est le deuxième cas au Blayais depuis la construction de la centrale », commente Stéphane Obé, secrétaire général de la CGT à la centrale.

« Après dix mois, nous avons interrompu sa période d'essai pour cause d'incompatibilité avec un travail en centrale nucléaire, d'impossibilité à travailler en équipe », commente de son côté la direction du site EDF de Braud-et-Saint-Louis qui assure ne pas avoir été en connaissance de sa situation d'autiste Asperger. « C'est à l'issue de la procédure qu'il a été diagnostiqué », explique-t-on chez EDF, où l'on précise que deux postes lui ont été proposés mais qu'il les a refusés. Un poste en Ariège et un travail en milieu handicapé hors statut EDF.

« Pas acceptable »

Mais pour le jeune homme, dont le syndrome, après de fortes suspicions, a effectivement été officiellement diagnostiqué à l'été 2014, et ses défenseurs, la CGT et l'association girondine Teddy, une injustice a bien été commise. « Tous les documents que l'on a de la centrale parlent de sa façon d'être, pas de son travail. Ils ne lui reprochent rien sur le plan professionnel. Ce qui est grave, c'est qu'on l'a licencié par rapport à son syndrome d'Asperger », accuse Lina Poirié, présidente de l'association Teddy.


Titulaire d'un BTS de maintenance industrielle, spécialisé dans le nucléaire, l'agent EDF avait une expérience de six années auprès de sous-traitants, à Blaye, mais aussi à Fessenheim (68) ou Golfech (82). Il a ensuite travaillé sept mois en intérim à la centrale du Blayais dans le service qu'il a intégré comme salarié d'EDF en octobre 2013.

Le syndrome d'Asperger est une forme d'autisme qui se manifeste par une perturbation importante des interactions sociales. « Leur gros handicap, c'est la relation sociale. Ils n'ont pas les codes du lien social. En revanche, ils n'ont pas de différence cognitive ou intellectuelle. Bien au contraire, ce sont des personnes pointilleuses, à fond dans leur travail, explique Lina Poirié. Qu'est-ce qu'on attend d'eux ? Qu'ils papotent à la machine à café avec leurs collègues ou qu'ils fassent bien leur travail ? »

Des maladresses

« Au début, ça se passait bien. Vous savez, à EDF, on est passé au crible avant d'être embauché. Je n'ai rien caché, je ne savais pas que j'étais Asperger », confie le jeune homme dont le comportement social maladroit pose rapidement problème au sein d'une partie de son équipe. « Dès le mois de janvier, je n'étais plus le bienvenu dans la section. Personne ne voulait être mon tuteur. » Son attitude au travail aurait alors été mal vue, ressentie comme « un excès de zèle » et sanctionnée par une mise à l'écart. Incompréhension, rejet : le jeune homme est en plein désarroi. Pensant bien faire, il s'enfonce de maladresse en maladresse auprès de ses collègues qui ne connaissent pas sa situation.

« Malgré nos alertes sur l'aspect légal, social et moral de la situation de Jérôme, la direction est restée sur sa conviction qu'il était inapte à travailler en centrale, et ce, contre la seule autorité ayant les prérogatives à en juger, la médecine du travail. C'est bel et bien un licenciement et non pas une rupture de période d'essai comme tente maintenant de l'expliquer EDF », affirme le syndicaliste de la CGT .

Désormais « banni » du parc nucléaire français, l'ancien salarié de la centrale espère « trouver un arrangement et ne pas avoir à aller plus loin ». L'avocat du jeune homme demande réparations à hauteur de 33 000 euros environ.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
hoka
Fidèle
Messages : 154
Enregistré le : dimanche 1 février 2015 à 16:07

Re: [2015/12/30] Licenciement abusif d'un agent EDF handicap

#7 Message par hoka » mercredi 20 janvier 2016 à 18:04

Ca me rappelle de très mauvais souvenirs, parce que j'ai également eu ma période d'essai interrompu pour des problèmes relationnels l'année dernière (j'ai retrouvé du travail depuis). C'était en SSII, ils n'arrivaient pas à me trouver une mission où me placer, j'avais raté 2 entretiens avec des clients.
Ils m'ont appelé un jour et m'ont dis "Techniquement, on ne trouve rien à redire mais tu as des problèmes au niveau relationnel et on ne pense pas qu'on pourra te placer sur une mission. Donc on met fin à ta période d'essai."
Sauf que je n'ai jamais eu de problèmes avec aucun de mes collègues, tout le monde m'appréciaient. Mais uniquement parce que j'étais mauvais en entretien.

Je soutiens complètement la démarche de cette personne.
C'est triste parce qu'apparemment ils n'ont rien à redire sur la qualité de son travail.
Etat d'avancement de mes démarches pour un diagnostic :
1er rendez-vous à Créteil en juillet 2015.
Journées de test en mars 2016.
Restitution en juillet 2016.
Diagnostiqué TSA en juillet 2016 au Centre Expert Asperger de Créteil.

Avatar du membre
FloretteRanou
Forcené
Messages : 1221
Enregistré le : mercredi 5 juin 2013 à 21:45

Re: [2015/12/30] Licenciement abusif d'un agent EDF handicap

#8 Message par FloretteRanou » mercredi 20 janvier 2016 à 19:25

On a vécu approximativement la même chose.

Ce genre de situation me révolte.

On licencie des personnes qui font consciencieusement leur boulot et qui ne cherchent de problèmes à personne.

En revanche, il y a des gens flemmards ou qui cherchent les conflits qui ne sont jamais ennuyés.

Tout ça parce que la société sur-valorise l'extraversion.
Aspie
---

Fraîcheur et fantaisie ;)

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19924
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: [2015/12/30] Licenciement abusif d'un agent EDF handicap

#9 Message par Jean » dimanche 24 janvier 2016 à 10:31

L'audience de conciliation s'est déroulée le 19 janvier.

Bureau de jugement le 21 septembre.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Rem 82
Forcené
Messages : 14210
Enregistré le : dimanche 3 février 2013 à 18:48

Re: [2015/12/30] Licenciement abusif d'un agent EDF handicap

#10 Message par Rem 82 » dimanche 24 janvier 2016 à 14:14

ABERRANT !!!!! :(

On vit dans quel pays là ???? :evil:

Bon courage à lui pour gagner son combat !!!!! :wink:
Aspi.

Je pars d'ici :arrow:

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19924
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: [2015/12/30] Licenciement abusif d'un agent EDF handicap

#11 Message par Jean » vendredi 29 janvier 2016 à 22:52

La Haute-Gironde - 29 janvier 2016
L'article est paru aujourd'hui en page 3 du journal Haute-Gironde. Ce journal est le plus connu dans le nord Gironde et toute la Charente.
Haute-Gironde 29012016.jpg
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19924
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: [2015/12/30] Licenciement abusif d'un agent EDF handicap

#12 Message par Jean » vendredi 29 janvier 2016 à 23:30

haute-gironde 1.jpg
haute-gironde 2.jpg
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

jules44
Nouveau
Messages : 1
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 0:42

Re: [2015/12/30] Licenciement abusif d'un agent EDF handicapé

#13 Message par jules44 » jeudi 13 juin 2019 à 0:55

Bonjour,
Visiblement, c'est une habitude à EDF de discriminer les travailleurs handicapés.
Après les accidents du travail, certaines unités mettent au placard et retrogradent les employés.
C'est de la discrimination pure et simple qui est instaurée depuis la vague de suicides qui a précédé Renault et France Télécom, mais qui a été tenue secrète pour ne pas effrayer la population car cette vague de suicides a affecté les centrales nucléaires .
Il n'empêche que ceci a détruit des vies.
Mais tout cela passe sous silence car EDF rapporte beaucoup aux gouvernements, au pluriel, oui, et les avocats sont des proches de président. Un conseiller présidentiel de François Hollande s'est chargé personnellement de défendre un chef d'unité de deux centrales nucléaires différentes où il avait été accusé de harcèlement
Pour le sauver, il a été envoyé en Chine pour se faire oublier des attaquants, et avoir une cage dorée avec un salaire conséquent.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3424
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: [2015/12/30] Licenciement abusif d'un agent EDF handicapé

#14 Message par hazufel » jeudi 13 juin 2019 à 5:59

Bonjour et bienvenue Jules44 !

Peux-tu, s’il te plaît, mettre à jour ta signature (dans ton profil) avec ton statut quant au diagnostic (voir notre charte, chapitre 1.2) ?
Spoiler : Pour modifier la signature : 
  • cliquer (en haut à droite) sur ton pseudo ;
  • dans le menu qui apparaît, cliquer sur "Panneau de l'utilisateur" ;
  • cliquer sur l'onglet "Profil" ;
  • cliquer (à gauche) sur "Modifier la signature" ;
  • préciser ton statut dans la zone d'édition
    (exemples : suspicion de TSA, TSA diagnostiqué, parent...) ;
  • cliquer (en bas) sur "Envoyer".
Une petite présentation serait également la bienvenue : Forum Présentation

Merci d’avance !
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
AsperG
Fidèle
Messages : 105
Enregistré le : lundi 17 juillet 2017 à 20:54

Re: [2015/12/30] Licenciement abusif d'un agent EDF handicapé

#15 Message par AsperG » jeudi 13 juin 2019 à 8:54

Bonjour,

Malheureusement, et habituée des « grandes structures » beaucoup de moyens y sont déployés s’agissant de la communication de type « nous sommes inclusifs, nous aimons la différence, etc ». La réalité du terrain est tout autre, et dans les faits si tu n’entres sur pas dans le moule social c’est vite très compliqué et on t’exclut, et ce en dépit effectivement des compétences techniques (pour l’avoir vécu). Je pense que c’est lié à une méconnaissance de l’autisme et la différence fait peur.

Ensuite c’est comme dans beaucoup de choses dans la vie (à l’école, au travail, dans la vie de tous les jours), la situation dépend beaucoup de sur qui on tombe. Il suffit parfois d’une personne bienveillante dans le collectif de travail pour faire le lien entre la personne autiste et les autres et tout roule.

Je me reconnais énormément dans la situation décrite de « Eric ». Dans mon précédent emploi (pas encore diagnostiquée, mais en cours suite à des situations incomprises au travail, puis arrêtée, mon employeur a rapidement entamé une procédure d’expulsion à mon encontre, la médecine du travail était au courant de mon diagnostic en cours).

Je ne sais pas où en est cette affaire, mais j’ai vu que EDF a sorti une vidéo « autism-friendly » (https://youtu.be/_3KAiRAdfsk).
Je trouve personnellement la video bien faite. Mais quand on connaît l’historique, que l’on voit l’effort de communication fait par l’entreprise pour « redorer » son image, mais pas d’effort réel et concret sur le terrain, c’est plus que désolant.

Malheureusement nous vivons dans une société où l’apparence prédomine sur la substance.
F84.5 - TSA de type syndrome d'Asperger (mai 2018)

Répondre