Page 2 sur 2

Re: [2019/10/09] Quinzaine de l'autisme à Rennes

Posté : dimanche 13 octobre 2019 à 23:33
par Aby
Si mon compte-rendu va très bien, je vais très bien. :mrgreen:

(je n'ai pas l'habitude de "parler" autant). :wink:

Re: [2019/10/09] Quinzaine de l'autisme à Rennes

Posté : lundi 14 octobre 2019 à 8:14
par hazufel
Merci Aby pour ton compte rendu :bravo:
Ton ressenti compte beaucoup aussi.
Personnellement je n’aime pas du tout le terme neurotypique. Parce que nous ne savons pas si la personne en face de nous l’est, déjà, et ensuite je préfère le terme personne autiste / non autiste, si c’est pour distinguer cette différence là.
Enfin, la compréhension des personnes autistes n’est pas l’apanage de leurs pairs. La plupart de ceux qui assurent les suivis et aident ne sont pas autistes.
Et un autiste ne comprend pas forcément mieux un autre autiste.
De plus, les sensibilités sont si variées quelques soient les particularités cognitives que les difficultés apparaissent chez nombre de personnes.

J’ai l’impression que tu as été un peu déstabilisée par certains rires à des phrases de Josef (tu me dis si je me trompe).
Personnellement lorsque j’ai assisté à une de ses conférences, ces rires m’ont complètement déstabilisée et meurtrie, parce que les gens riaient à des choses que je ne trouvais absolument pas drôles, parce qu’elles émanaient du fonctionnement autistique qui posent soucis en société (ex du dîner de cons par exemple). J’étais vraiment très ébranlée et c’est une infirmière qui était à côté de moi qui m’a expliqué pourquoi les gens riaient...

Je ne savais pas qu’il avait travaillé à des reformulations d’énoncés et ça ce serait vraiment formidable si c’était étendu parce que c’est une assez grosse difficulté dans la scolarité.

Josef apporte un vrai élan positif dans l'appréhension du potentiel des personnes autistes comme tu le dis, et c’est vraiment chouette qu’il t’ait requinquée de ce point de vue là, parce que le quotidien n’est pas simple quand nos enfants sont différents de la norme attendue.

Voici le livre Je cuisine un jour bleu, depuis le site de l’éditeur Terre Vivante : Je cuisine un jour bleu.
Je ne l’ai pas encore lu, parce que la diversification est vraiment très compliquée chez nous, malgré différents essais, mais si jamais tu le lis, ton avis sera le bienvenu :bravo:

Re: [2019/10/09] Quinzaine de l'autisme à Rennes

Posté : lundi 14 octobre 2019 à 9:52
par lulamae
Merci @Aby, ton compte-rendu est précis et complet, et m'a aidé à mieux saisir ce que j'ai mal entendu. Je ne trouve pas que la présence de détails soit un problème, au contraire ! Par contre, ça a dû te prendre du temps.

On devait être un banc devant toi, et effectivement, on n'a pas trouvé ces sièges très confortables.

Pour les rires, cela me paraissait des rires de complicité, mais comme je le disais, il aurait été difficile pour moi de dire s'ils étaient justifiés. :innocent:

Re: [2019/10/09] Quinzaine de l'autisme à Rennes

Posté : lundi 14 octobre 2019 à 23:38
par Aby
hazufel a écrit :
lundi 14 octobre 2019 à 8:14
Personnellement je n’aime pas du tout le terme neurotypique. Parce que nous ne savons pas si la personne en face de nous l’est, déjà, et ensuite je préfère le terme personne autiste / non autiste, si c’est pour distinguer cette différence là.

Oui, je comprends bien. Je ne l’aime pas non plus mais il m’arrive encore de l’utiliser machinalement ; personne autiste / personne non autiste ou bien encore personne avec autisme ou sans autisme est plus adapté. Chacun est avant tout une personne avec ses particularités, avec ou sans autisme, avec ou sans autre troubles.

hazufel a écrit :
lundi 14 octobre 2019 à 8:14
La plupart de ceux qui assurent les suivis et aident ne sont pas autistes.

Et parfois c’est bien dommage ; je rêve quand même souvent que mon fils ait des enseignants avec autisme,
Spoiler : 
que le directeur du collège soit autiste, surtout en ce moment ! :evil: Il a l'air de penser, ainsi que l'enseignante spécialisée dans les besoins éducatifs des enfants atypiques, que l'autisme et les TDA disparaissent à l'entrée en 3ème.
hazufel a écrit :
lundi 14 octobre 2019 à 8:14
Et un autiste ne comprend pas forcément mieux un autre autiste.

C'est exact ; tout comme une personne non autiste ne comprend pas toujours mieux les personnes non autistes.

hazufel a écrit :
lundi 14 octobre 2019 à 8:14
J’ai l’impression que tu as été un peu déstabilisée par certains rires à des phrases de Josef (tu me dis si je me trompe).
Personnellement lorsque j’ai assisté à une de ses conférences, ces rires m’ont complètement déstabilisée et meurtrie, parce que les gens riaient à des choses que je ne trouvais absolument pas drôles, parce qu’elles émanaient du fonctionnement autistique qui posent soucis en société (ex du dîner de cons par exemple).

En fait, peut-être que je me suis mal exprimée, j’ai plutôt pensé que tous ces applaudissements et rires pouvaient déconcentrer Josef Schovanec, j’ai pensé à ses possibles hypersensibilités sensorielles, au fait que les applaudissements ne le mettraient pas à l'aise.

J’ai essayé de me souvenir à quels moments les gens riaient mais cela a été principalement lors de ses boutades à propos des personnes non autistes et je pense que les personnes sensibilisées à l’autisme (d'autres aussi, j'espère) ont très bien compris que ce qu’il disait des personnes non autistes (par exemple sur leurs imprécisions de toute sortes), est juste et qu'on peut en rire.
J’ai été surprise qu’il parle de ce film « Le diner de cons ». C’est un film que je n’ai vu qu’une fois et il y a bien longtemps mais le message final que j’en avais retenu (peut-être pas le bon finalement :mrgreen: ) était que les plus « cons » étaient ceux qui organisaient ces dîners de cons.
Spoiler : 
(j’ai appris aujourd’hui, que mon mari ne supportait pas ce film, il n’a même jamais pu le voir en entier...)
hazufel a écrit :
lundi 14 octobre 2019 à 8:14

Josef apporte un vrai élan positif dans l'appréhension du potentiel des personnes autistes comme tu le dis, et c’est vraiment chouette qu’il t’ait requinquée de ce point de vue là, parce que le quotidien n’est pas simple quand nos enfants sont différents de la norme attendue

J’avais déjà vu beaucoup de ses conférences en vidéo, son élan positif me fait beaucoup de bien mais si j’avais dû lui poser une seule question (sauf que jamais je n’aurais osé :mrgreen: ) je suis aurais tout simplement demandé s’il était vraiment heureux... Cela ne me regarde pas, mais cela me rassurerait de savoir que des personnes autistes puissent être heureuses en 2019, dans ce pays ou ailleurs.

hazufel a écrit :
lundi 14 octobre 2019 à 8:14
Voici le livre Je cuisine un jour bleu, depuis le site de l’éditeur Terre Vivante : Je cuisine un jour bleu.
Je ne l’ai pas encore lu, parce que la diversification est vraiment très compliquée chez nous, malgré différents essais, mais si jamais tu le lis, ton avis sera le bienvenu
Je vais sûrement le lire, il s’ajoutera à la pile en attente. :innocent:

Re: [2019/10/09] Quinzaine de l'autisme à Rennes

Posté : lundi 14 octobre 2019 à 23:47
par Aby
lulamae a écrit :
lundi 14 octobre 2019 à 9:52
Par contre, ça a dû te prendre du temps.
Cela m'a fait travailler le cerveau. :) (j'avais pris des notes, je ne sais pas faire autrement de toutes façons).
lulamae a écrit :
lundi 14 octobre 2019 à 9:52
On devait être un banc devant toi, et effectivement, on n'a pas trouvé ces sièges très confortables.
Je dirais plutôt deux bancs, devant. Quand je suis arrivée, j'ai présenté mon billet aux dames de l'accueil et deux personnes sont arrivées derrière moi ; je me suis dit que je n'étais pas la dernière :mrgreen: et du coup j'ai pris le temps d'aller aux toilettes avant d'entrer dans la salle. J'ai retrouvé ces deux mêmes personnes deux bancs devant moi par la suite alors je peux supposer qu'il s'agissait de vous. :)