[2012/07/12] Rom' Asperansa

Section destinée à recevoir toutes les informations d'actualités, les annonces d'événements, et d'une manière générale tout ce qui se produit de nouveau dans le milieu de l'autisme et du syndrome d'Asperger.
Message
Auteur
Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20087
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Rom' Asperansa

#376 Message par Jean » jeudi 26 juillet 2012 à 20:19

Je vais essayer de publier compte-rendu et photos de cette 15ème étape de 53 km : près de 900 km parcourus depuis le 12 juillet. Il fait très beau, et nous sommes accueillis par des amis de membres d'Asperansa au Mazet. Hébergement à quelques kilomètres de là.

Arrivée de Gwen à 15 h45 - après un départ à 6h30 de Craponne.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20087
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Rom' Asperansa

#377 Message par Jean » jeudi 26 juillet 2012 à 20:47

Etape 15 : . Jeudi 25 juillet . Craponne sur Arzon – Le Mazet

Nous avons mangé dehors salade de pâtes – avec le basilic du jardin – et charcuteries locales hier soir. Gwen a réussi à ne pas s'endormir à table, et a demandé la permission de se retirer. Il est allé pioncer dans sa tente jusqu'au lendemain matin.
Famille 4 étoiles à Craponne.JPG
Debout comme d'habitude à 5 h. Je le ramène au centre de Craponne là où s'était terminé sa course hier et où je l’avais récupéré avec sa Wheelie. Il prend la Wheelie à l'arrière, en l'encourageant « Allez, viens, ma Wheelie ».
Craponne festival country.JPG
Et puis, c'est reparti. Il est 6h30. 13° affichés. Café dans la douceur de l'aube, sous l'arbre. Et puis on se dit au revoir, on se promet de se revoir et de donner des nouvelles.
Caline dans la tente de Pollux.JPG
Achat rituel du pain au chocolat, du journal... La petite ville s'éveille et s'apprête à recevoir les 30.000 participants au festival de country.

Gwen avance d'un bon pas vers Retournac.
Etape 15.JPG
Etape 15 Paysage de la Haute-Loire.JPG
3 heures à peu près pour 23/24 km. Il a trouvé une belle place en face de l'hôtel de ville, mais trop occupés par la route, nous ne le voyons pas. Il nous court après, mais nous continuons quelques kms. Nous avons traversé la Loire sur le pont des Droits de l'Homme.
La Loire à Retournac Pont des droits de l'Homme.JPG
Coup de fil : nous revenons nous garer. Papoti, papota … Pollux va suivre Gwen à partir du pont, dans la longue montée qui va suivre. Cela va durer 14/16 km, en fin de compte.
Adorateurs de poissons dans la Loire à Retournac.JPG
A l'entrée d'Yssingeaux, il y a une longue déviation, pour éviter le marché, puis des travaux. Nous contournons la route par l'est, et finissons par retrouver la D7, à la sortie de la ville, vers St Jeures., Un coin bien ombragé : on gare le fourgon, on dresse la table et on étale salade de riz, eau pétillante et parts de pizza. Puis longue attente, entrecoupée de coups de téléphones.

En fin de compte, Gwen et Pollux sont passés par l'ouest, et nous ont rejoint, mais quelques dizaines de mètres après l'endroit où la table a été installée. Je finis par aller patrouiller avec le fourgon, et je les trouve à 3km après Yssingeaux, dans la direction de St Jeures. Pas question pour Gwen de revenir sur ses pas. Je retourne donc avec Pollux pour festoyer (salade de riz) avec Mars. Et puis retour sur St Jeures, où Gwen va se restaurer. Magnifique maison de pierres.
Maison à St Jeures.JPG
Dans l'ensemble, les vieilles maisons de la Haute-Loire nous plaisent beaucoup, les paysages aussi : une belle découverte.
Arrivée à Le Mazet fin étape 15.JPG
Comme la veille, nous sommes gâtés à l'arrivée : André et son fils Sébastien nous attendent à Le Mazet avec une glacière remplie de boissons et une succulente pâtisserie aux pommes que nous dégustons à même le trottoir. Un habitant tente pourtant de nous persuader de faire 500 m de plus pour bénéficier d'un bel environnement, rien à faire, nous ne bougerons pas.
Le Mazet Accueil par les amis.JPG
André et Sébastien nous offrent l'hospitalité à 8 km de là, dans leur maison de Tence. Là aussi, nous pouvons prendre une douche et nous régaler de pâtes avant de nous installer pour la nuit dans le petit jardin. André nous aurait bien laissé son lit... mais nous allons partir encore plus tôt demain pour échapper à la chaleur.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

20100
Occasionnel
Messages : 11
Enregistré le : vendredi 13 août 2010 à 14:01

Re: Rom' Asperansa

#378 Message par 20100 » jeudi 26 juillet 2012 à 22:05

Bonsoir à tous, grâce à André et Sébastien, nous nous sommes sentis proches de vous pendant cette journée, et nous vous vous encourageons vivement pour les étapes à venir.
Gros bisous, bon courage, à bientôt en Bretagne.
Nadine et Vincent, et Paul, et Maxime, de Landerneau.

Avatar du membre
Lila
Passionné
Messages : 404
Enregistré le : dimanche 23 octobre 2005 à 17:32
Localisation : Finistère

Re: Rom' Asperansa

#379 Message par Lila » jeudi 26 juillet 2012 à 22:11

De l’ombre à la lumière

Je ne suis pas grand-chose, je ne suis pas de chair.
Ma vocation première n’est pas d’éclairer le monde,
non. Je veux juste apporter un peu de lumière, un peu de
chaleur, un peu de moi.
On presse l’interrupteur qui décharge, en mon être, toute
son intensité.
Ma joie rayonne.
La pièce s’illumine.
Je profite de ce temps, parfois long, parfois court, où ma vie prend un sens.
Où ma vie prend tout son sens.
Je vis le moment présent.
Je deviens la lumière.
J’existe.
Puis le temps est venu … Chaque chose agréable, ne
dure qu’un court instant.
Les murs deviennent sombres.
Dans l’ombre, je continue ma vie.
Dans l’ombre j’attends.
J’attends patiemment qu’on ait besoin de moi.
Je ne suis pas grand-chose, je ne suis pas de chair.
Un peu de fer, un peu de verre, un peu de bois mais
quand le courant passe, mon être s’illumine.
Dommage qu’à vos yeux, je ne sois qu’une simple
lampe …
Bonnes excuses pour échapper à Hadopi : http://www.pcinpact.com/actu/news/58194 ... itime-.htm
"Promis, je laisserai plus mon chat télécharger son mon ordi ... sale bête va !"
Accessoirement, Aspie née en 1983.

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

Re: Rom' Asperansa

#380 Message par maho » vendredi 27 juillet 2012 à 8:15

Une visite rapide pour soutenir encore et toujours Gwen et son "equipe"
Bravo a vous tous et continuez bien :kiss: :kiss: :kiss:
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
ardoise
Adepte
Messages : 277
Enregistré le : mercredi 19 août 2009 à 18:54

Re: Rom' Asperansa

#381 Message par ardoise » vendredi 27 juillet 2012 à 10:47

J'ai oublié de regarder la une de l'Echo d'Ancenis hier

Eh oui ! Gwen fait la Une !
Fichiers joints
Une_Echo-2012-07-26.JPG
La Une pour Gwen !

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20087
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Rom' Asperansa

#382 Message par Jean » vendredi 27 juillet 2012 à 17:42

Nous sommes arrîvés à 12h 55. Compte-rendu en cours.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Lila
Passionné
Messages : 404
Enregistré le : dimanche 23 octobre 2005 à 17:32
Localisation : Finistère

Re: Rom' Asperansa

#383 Message par Lila » samedi 28 juillet 2012 à 5:16

A la lumière de l’ombre

Il a fait ce qu’il a pu
Pour poursuivre la route
Celle qui menait au bout
Là où l’autre commence

Il n’a jamais plié
Sous le poids de l’absence
Il n’a jamais crié
Sous les cieux du silence

Blessé de toutes parts
Il n’a jamais baissé
Ses bras aux poings fermés
La lueur de ses yeux

Jamais il ne s’est plaint
Et n’a rien fait paraître
Il a joué son rôle
Celui de faire semblant

Maître de l’illusion
Il a trompé son monde
Sa famille et ses amis
Mais avait-il le choix ?

Il vit un autre monde
A ses propres couleurs
Où la noirceur de l’ombre
N’a d’égale que vos peurs…
Bonnes excuses pour échapper à Hadopi : http://www.pcinpact.com/actu/news/58194 ... itime-.htm
"Promis, je laisserai plus mon chat télécharger son mon ordi ... sale bête va !"
Accessoirement, Aspie née en 1983.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20087
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Rom' Asperansa

#384 Message par Jean » samedi 28 juillet 2012 à 10:32

Etape 16 : Vendredi 26 juillet . Le Mazet (Haute-Loire)- Vernoux-en-Vivarais (Ardèche)

Gwen a prévu une journée chaude, et donc de se lever à 4H30 pour partir plus tôt (compter 15/20 mn pour revenir au Mazet). Je me lève une fois n'est pas coutume à 5h20 pour l'y emmener. Mais André est déjà debout et aux petits soins pour Gwen. Il propose de le ramener à Mazet. OK : pendant ce temps-là, nous nous préparons tranquillement.

Vérification de la météo : pas d'orages sur notre parcours pour les 3 prochains jours et les températures resteront raisonnables (pas plus de 27°).

La région est parsemée de temples, et André nous apprend que Le Mazet a la plus forte proportion de population protestante. Il nous parle des « bois de section », confiés par des protestants qui s'exilaient lors des guerres de religion, sorte de copropriété ou de coopérative. Une seule continue à fonctionner en tant que telle. Nous passons au large de Chambon-sur-Lignon.
Fléchage de sentier de petite randonnée.JPG
Pas moyen de compléter avec pertinence la poésie lyrique entamée hier soir lorsque nous traversions le pont qui enjambe le Lignon :
  • Ah, le petit Lignon,
    Qu'il est mignon …
Je propose bien :
  • Ah, le petit Lignon,
    Qu'il est mignon …
    Comme un joli brugnon.
Mais la réception par l'audience est fraîche. C'est facile de critiquer ceux qui font quelque chose. Scrogneugneu.
Sacré parc éolien.JPG
Pour rattraper Gwen, nous ne passerons pas par Mars, contrairement à lui. Mais le panneau directionnel nous permet de prendre la photo de rigueur pour le forum ! Il nous faut peu de choses pour égayer notre périple :) .. !
Direction Mars.JPG
Nous l'attendons à Ste-Agrève – où il arrive peu de temps après. Déjà 16 km.

Parc de 7 éoliennes : Gwen signale qu'il a le vent de face depuis un certain temps.

Longue descente vers Nonières : pas question de pets-de-nonnes, mais double origine paraît-il. De « none » (=neuf) avec un rapport avec Napoléon que je n'ai pas retenu, et de « nonnettes » pendants féminins de frère Luc (voir la 4ème étape à l'abbaye de La Meilleraye).
Cherchez l'intrus.JPG
Photo du fourgon à Nonières : « cherchez l'intrus »

Pollux accompagne Gwen dans la montée qui suit Nonières, jusqu'à St-Apollinaire-de-Rias.
Deux flaneurs en plein piplettage.JPG
Tête en l'air, elle finit par perdre son bob et doit revenir en arrière pour arpenter route et fossés. Après un déploiement digne de tirailleurs africains (une de chaque côté de la route), les deux vestales reviennent toutes fières d'avoir retrouvé l'appendice vestimentaire, d'un beau vert camouflage.
Paysage du nord de l'Ardèche.JPG
Pollux va prendre la suite en vélo jusqu'au terminus. Gwen ne veut pas s'arrêter avant d'arriver au bout, où il veut festin, camping et piscine.
Fameux épilobes en Ardèche.JPG
Arrivée à Vernoux-en-Vivarais à 12h55, au bout de l'étape de 46,01 km.

Délicieux gâteau de Tende offert par André : il est fourré aux raisins de Smyrne. Comme Balladur.

Nous faisons l'objet des assauts d'un bataillon de locaux : jets de projectiles et injures diverses. Les projectiles bien heureusement n'atteignent pas leur cible encore assez éloignée (courageux, mais pas téméraires, ces ardéchois): les munitions ne sont pas assez compactes (et donc le sable se disperse au vent). Les injures se concentrent sur « Cochons !»|/i] . Comment ont-ils deviné ? Les conséquences olfactives des haricots rouges dans la salade de riz ? Les termes vulgaires utilisés dans une des 312 disputes conjugales en moyenne ? La mastication bruyante du sandwich aux cornichons ? Après quelques minutes d'introspection, la solution écarquille nos yeux éberlués devant tant de malice. Nos attaquants n'ont certes pas l'âge de savoir lire, mais ils ont pu repérer que la plaque minéralogique se terminait par 29. Ils en ont conclu que nous étions des représentants du « lobby porcin » breton !!!

Recherche de camping. Nous choisissons le camping municipal, accolé qui plus est à la piscine.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20087
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Rom' Asperansa

#385 Message par Jean » samedi 28 juillet 2012 à 10:40

Photos des étapes antérieures :

- Mercredi 25 juillet : nous croisons un objet roulant non identifié du côté de Dore-l'Eglise. Qui peut nous éclairer sur son origine et sa fonction ?
O.R.N.I Objet roulant non identifié.JPG
- Et vers midi, une rencontre avec un papillon
Rencontre avec un papillon....JPG
- Jeudi 26 : papillons sur une maison.
Papillons.JPG
Nous venons de passer le Rhône et nous profitons de l'amabilité de l'office de torurisme de Livron.

Bientôt 1000 km.

Pas d'orages pendant la nuit, sinon dans le lointain. Une bonne pluie - courte - vers 22h.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20087
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Rom' Asperansa

#386 Message par Jean » samedi 28 juillet 2012 à 10:42

Ouest-France / Pays de la Loire / Châteaubriant / La Meilleraye-de-Bretagne / Archives du jeudi 26-07-2012
Il parcourt la France pour scolariser des enfants autistes - La Meilleraye-de-Bretagne
Image
Gwen est accueilli par frère Luc à la trappe de l'Abbaye de la Meilleraye.

L'initiative

Gwen Le Ny, conseiller principal d'éducation au collège-lycée Saint-Sébastien de Landerneau, traverse la France pour la 4 e année consécutive. Parti le 12 juillet de Sizun, dans le Finistère, pour arriver le 1 er août au col de Larche (Alpes-de-Haute-Provence), il avale les 1 231 km, en courant, pour soutenir la scolarisation des jeunes autistes. Cette année, le périple rebaptisé la Rom'Asperansa, du nom de l'association Asperansa qui le soutient, rend aussi hommage à Romuald, autiste de 35 ans, décédé. Ce dernier a perdu la vie suite à un cancer, faute d'avoir pu exprimer ses maux à temps, du fait de son handicap, qui touche les modes de communication.

La course à pied, une passion

Gwen, 44 ans, n'en est pas à son ballon d'essai. Ultramarathonien, il a participé à la Milkil (1 000 km), la Transe-Gaule et à d'autres courses plus proches de chez lui. « La course, c'est une passion et plutôt que de courir égoïstement, je cours pour une cause qui me tient à coeur, celles des enfants atteints d'un syndrome autistique, pour leur scolarisation en milieu ordinaire. » Gwen Le Ny est en autonomie avec son chariot jaune à roulette de 25 kg, contenant nourriture, vêtements, soins et tente.

Asperansa

Une association appuie Gwen dans sa démarche. C'est l'une des actions pour communiquer sur l'autisme, grande cause nationale 2012. « L'autisme est un handicap qui restreint plus ou moins les capacités relationnelles. Une image pour faire comprendre : prenez un français ordinaire, qui ne pratique pas les langues étrangères, et déposez-le en pleine Mongolie ou Sibérie sans connaissance des cultures, et vous comprendrez les difficultés qu'ont les autistes sur le plan relationnel. »

Des vacances plus tard

Parti sous la pluie, Gwen trouve le soleil pour sa traversée en diagonale de la Loire-Atlantique. Pas vraiment des vacances cette course, à raison d'une moyenne de 12 h par jour, pour parcourir quelque 60 km. Gwen avale littéralement les kilomètres. Difficile de le suivre dans les côtes, même à bicyclette. Certains s'y sont pourtant essayés. « À la fin de mon périple, je prends 15 jours de vacances avec ma femme et mes deux enfants pour me reposer vraiment. »

Informations, Openrunner sous le nom Route Asperansa2 et www.asperansa.org
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20087
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Rom' Asperansa

#387 Message par Jean » samedi 28 juillet 2012 à 22:09

Etape 17 : Samedi 28 juillet. Vernoux-en-Vivarais (Ardèche) – Saillans (Drôme)
Images du camping de Vernoux
1 Quelques rares ampoules à soigner à Vernoux.JPG
2 Gwen fait le Jean.JPG
Départ à 6h du camping municipal de Vernoux – arrivée à 15 h 37 à Saillans

Récit par Pollux :
6 Des lunettes nature.JPG
Départ à 6h après une nuit un peu orageuse.

Gwen s’est d’ailleurs réfugié dans un local du camping où trainaient trois matelas.
3 Le spécialiste prépare le café.JPG
Le ciel est couvert, quelques gouttes tombent et il fait « moite ». Une petite côte bien raide, puis un énorme dénivelé (600 mètres en 6 km) pour commencer la journée et atteindre ainsi la vallée du Rhône. Le Vercors se profile dans le lointain.

N’ayant pas réussi à trouver du Wi-Fi hier, nous nous rendons à l’office de tourisme de Livron sur Drôme pour mettre en ligne le compte-rendu de la journée d’hier.
4 Vue sur la vallée du Rhône.JPG
Le reste de l’étape est maintenant un faux plat plutôt montant et les routes, notamment la N7, sont chargées. Pas très agréable d’y courir. Le moral est bon.
5 Gwen franchit le petit Rhône après le grand.JPG
Gwen passe les 1.000 kms aujourd’hui. Nous avons dessiné un petit message à la craie à son attention sur la route pour marquer symboliquement ce passage.
10 Essai de tag sur la chaussée pour le passage des 1000 km.JPG
11 Petite haie d'honneur pour le passage des 1000 km.JPG
Le soleil drômois se réveille. Il fait bien chaud. Il est 15h35 quand Gwen arrive à Saillans.

Nous sommes accueillis par le 4ème adjoint au maire en charge des affaires scolaires et sociales de la mairie de Saillans (26). La mairie a mis un local municipal à notre disposition pour la nuit. Nous prenons des rafraîchissements dans la salle du conseil classée monument historique et goûtons aux « croquettes de Saillans ».
12 Harangue sur le balcon de la mairie de Saillans....JPG
13 Accueil à la mairie de Saillans.JPG
[/color]

Suite (Jean)
La salle du conseil a été décorée en 1898-1902 sur l’initiative du maire, ancien ministre de l’instruction publique et des beaux-arts, M. Faure. 70 ans avant Edgar Faure.

Les peintures sont instructives et représentent les activités du village. Vignes et magnaneries. Il y a d’ailleurs un des derniers musées de la magnanerie.

Ce terme nous poursuit depuis le matin. Nous avions attendu – stationnement un peu acrobatique – Gwen au bas de la grande côte. En face, une pension de famille animée, avec une grande cour intérieure surmontée d’une terrasse ouverte sur la rue. Conversation en anglais de Pollux avec un néerlandais. Des pliants sur la rue pour griller la première clope de la journée. Spectacle attendrissant du père et du fils s’intoxiquant de concert. Nous allons faire nos curieux à la porte de la pension. Le dépliant de présentation est trilingue, français, anglais, néerlandais. Une magnifique maquette de moulin des polders bataves prend la poussière à l’étage. Pas étonnant que sur le parking prédominent les NDL.

Dans le dépliant, il est aussi question de vigne et de magnanerie. Nous sommes perplexes. Mais Pollux qui a spoke a little bit english language auparavant, repère « silk » dans la version anglaise. Il s’agit donc de l’élevage des vers à soie, activité traditionnelle de la région. Le mûrier sert à çà, alors que chez nous, il sert d’abord à faire de la confiture.

Avant Saillans, profil particulier de la montagne à droite. Accord sur le fait qu’il pourrait s’agir d’un des prédécesseurs au grand pif d’Hollande.

Dans l’escalier monumental de la mairie, une borne miliaire. Une des 3 bornes miliaires – ancêtres de nos bornes kilométriques - trouvées à Saillans. L’une a été creusée en bénitier. Les vestiges de l’époque romaine apparaissent souvent lors des fouilles préventives (mises en œuvre à l’occasion de constructions). Elles confirment le développement de la viticulture dès cette époque. Nous sommes dans le Diois.

A Aouste, notre valeureux coureur a accepté de poser aux pieds de César – on se demande d’ailleurs ce que César faisait sur cette place. Oust, César (comme dirait Brutus).
7 Accueil impérial à Aouste.JPG
8 Quels pieds !.JPG
9 Même au pied du mur, Jean lit, lit, lit....JPG
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Lila
Passionné
Messages : 404
Enregistré le : dimanche 23 octobre 2005 à 17:32
Localisation : Finistère

Re: Rom' Asperansa

#388 Message par Lila » dimanche 29 juillet 2012 à 2:17

(Més)aventures en vélo de Rom' :

Le premier vélo

Quelques jours plus tard, le petit copain d’Alison apprend que je sais faire du vélo, il propose à papa et maman celui qui se trouve dans le garage de ses parents et qui doit être à ma taille. Si je le veux, il me le donne ! Je vais enfin avoir mon vélo à moi ! Je pense vraiment qu’il a sa place dans la famille et je prie pour qu’il se marie avec ma sœur. Je me dis, qu’à ce train-là, quand j’aurai l’âge, il sera bien fichu de me donner une voiture !

(après avoir subi un test d’endurance, le vélo se brise en deux)

Le petit copain d’Alison me dit qu’il peut le réparer, son père a un poste à souder, et lui, il sait le faire. Décidément, il ne faut surtout pas que ma sœur le laisse partir, ah çà non !
Le lendemain, il passe en voiture avec son père et emmène les deux morceaux du vélo. Deux heures plus tard, les voilà revenus avec mon engin, en un seul morceau. Maintenant il est rouge métallisé et tout cramé au milieu à cause de la soudure, il se plie plus du tout, ça me rassure un peu plus. On repart, mon frère et moi pour un nouveau test.

Le vélo neuf

Moi, j’en prends soin de mon vélo. De temps en temps, quand il fait beau, je remplis d’eau la bassine bleue du garage qui est maintenant cimenté… mais non, ce n’est pas la bassine qui est cimentée ! Je l’amène sur les pavés autobloquants rouges que papa a posés….
Il y a aussi des pavés rouges derrière la maison, ça fait une petite allée qui va jusqu’au potager de maman, où elle fait pousser des tomates, des haricots beurre, des radis, des fraises, des framboises, des salades, des carottes, du persil, des choux et j’en oublie sûrement. D’ailleurs, avec Jessie, on fait souvent un petit détour par là avant d’aller jouer, pour manger une fraise ou deux et quelques framboises, mais, quand maman arrive, elle nous chasse comme des mouches et on détale en courant comme des lapins.
Bref, une fois la bassine bleue arrivée à bon port sans presque l’avoir renversée, je retourne mon vélo, je le fais tenir sur le guidon et la selle. Je le lave dans tous les recoins possibles, après, je le laisse sécher au soleil. Quand il n’est plus mouillé, je mets de l’huile sur la chaîne avec la burette. C’est Jessie qui m’a montré pour pas que la chaîne rouille et pour pas qu’elle grince. Et voilà ! Il est tout propre, il brille ! J’aime bien quand il brille, on dirait qu’il sort du magasin ; mais c’est vrai, ça fait pas si longtemps qu’il en est sorti !
Bonnes excuses pour échapper à Hadopi : http://www.pcinpact.com/actu/news/58194 ... itime-.htm
"Promis, je laisserai plus mon chat télécharger son mon ordi ... sale bête va !"
Accessoirement, Aspie née en 1983.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20087
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Rom' Asperansa

#389 Message par Jean » dimanche 29 juillet 2012 à 18:19

Etape 18, 56 km : Saillans-Valdrôme (Drôme)
Récit de Mars et Pollux

Départ de Gwen à 6 h, les sommets sont dans les nuages, le marché dominical se prépare.
Gwen quitte Saillans à 6 heures.JPG
Jean se fait interpeller par le garde-champêtre en allant chercher le fourgon : « Vous n'avez pas vu la jardinière ? », si bien sûr mais il n'y avait plus de place pour se garer. « J'allais juste le déplacer », «Tant mieux, ça serait dommage de partir avec un carton ».

Rencontre devant l'ancienne perception mise gracieusement à notre disposition par la mairie de Saillans : « Vous avez dormi là-dedans ? », nous, étonnés « Ben oui, l'adjoint au maire nous a dit de nous y installer ». Nous restons perplexes mais le pandore nous laisse vaquer au chargement du fourgon.

Nous retrouvons Gwen au pied du col de Pennes, la difficulté hors-catégorie de l'étape ! Pollux propose bravement de l'accompagner jusqu'au sommet, soit gravir un dénivelé de 800 m sur 8 km.
Heureusement, la montée se fait à la fraîche, il n'est pas encore 10 h.
Gwen et Pollux font l'ascension du col de Pennes, heureusement, il est 10 h du matin.JPG
Au sommet une nuée de papillons nous accueille... nous avons une pensée émue pour Rom.
Pensée pour Rom au col de Pennes, Drôme.JPG
Pendant ce temps un cycliste harcèle Gwen en lui contant ses exploits par le menu (un hollandais qui n'y entravait que couic a déjà subi le même traitement) .
Le paysage du col de Pennes Drôme.JPG
Jean assure la descente sur une route étroite et particulièrement sinueuse avec grande maestria pendant que Pollux pousse des cris d'effroi.

Casse-croûte sur le pouce au Huelgoat local (Le Claps ou Saut de la Drôme, grands chaos rocheux).
Repas sur le pouce au saut de la Drôme.JPG
La chaleur se fait accablante mais Gwen n'en a cure. De toute la traversée, il n'a porté, ni lunettes, ni casquette, est-ce bien raisonnable ? Il prend, cependant, la décision de changer de runnings, son ampoule ayant doublé de volume.

Il quitte enfin, la D93 très fréquentée pour une voie plus bucolique vers Valdrôme. Il a atteint son objectif : arriver à 16 heures !
Arrivée à Valdrôme à 16 h.JPG
A la fin de cette 18ème étape, il doit se rendre à l'évidence : 2 de ses 3 paires de runnings sont tout bonnement hors-service !
L'ampoule s'est reformée, quel soulagement d'enlever les chaussures !.JPG
A l'entrée du village, un petit camping niché dans la verdure, en bordure de la Drôme, nous fait de l'oeil, nous décidons d'y faire étape.
La pensée profonde du jour  Après l'effort, le réconfort.JPG
Mars, reporter, en direct de Valdrôme.JPG
A demain, pour de nouvelles aventures, peut-être en compagnie de Franck Derrien ?
Une autre pensée pour Rom.JPG
L'esprit de Rom est avec nous.JPG
On est en Drôme provençale, enfin de la lavande !.JPG
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Lila
Passionné
Messages : 404
Enregistré le : dimanche 23 octobre 2005 à 17:32
Localisation : Finistère

Re: Rom' Asperansa

#390 Message par Lila » lundi 30 juillet 2012 à 15:21

L’incendie

D’une étincelle, je suis né
J’ai grandi à l’ombre des gens
J’ai dû quitter mon doux foyer
Besoin d’espace et d’évasion

J’ai compris que pour évoluer
Il fallait grimper les étages
Je devais être le plus vif
Ne pas laisser mourir la flamme

Mais pour arriver au sommet
Je devais être impitoyable
Sans pitié, consumer les cœurs
Sans jamais rougir de honte

Ma réussite fut éphémère
Elle s’est envolée en fumée
Dans la nuit, je me suis éteint
Leurs lances ont eu raison de moi …


Une nouvelle ère

L’histoire s’arrête ici
Nos chemins se séparent
Où se croisent deux mondes
Au seuil du désespoir

Puis le tableau se grise
Et perd toutes ses couleurs
Dessinant des nuages
Qui pleurent à ciel ouvert

Et petit à petit
Une à une, sans un bruit
Les teintes rejaillissent
De l’ombre à la lumière

Le temps remet en marche
Sa mécanique céleste
Je respire les senteurs
D’un matin qui se lève

Et ce regard me trouble
Une nouvelle ère commence
Où se croisent deux mondes
Au seuil d’un espoir …
Bonnes excuses pour échapper à Hadopi : http://www.pcinpact.com/actu/news/58194 ... itime-.htm
"Promis, je laisserai plus mon chat télécharger son mon ordi ... sale bête va !"
Accessoirement, Aspie née en 1983.

Répondre