[2015/09/03] Formation - la sexualité des aspies et autistes

Section destinée à recevoir toutes les informations d'actualités, les annonces d'événements, et d'une manière générale tout ce qui se produit de nouveau dans le milieu de l'autisme et du syndrome d'Asperger.
Message
Auteur
Avatar du membre
LOUNA
Fidèle
Messages : 138
Enregistré le : vendredi 19 juin 2015 à 18:19
Localisation : Océan indien

Re: [2015/09/03] Formation - la sexualité des aspies et auti

#61 Message par LOUNA » mercredi 23 septembre 2015 à 20:13

..........
Modifié en dernier par LOUNA le samedi 8 octobre 2016 à 17:41, modifié 1 fois.
TSA. Diagnostic réalisé par l'UMMA de Marseille en juin 2017

MilleMoi
Adepte
Messages : 230
Enregistré le : mercredi 30 mars 2016 à 18:12
Localisation : Bretagne

Re: [2015/09/03] Formation - la sexualité des aspies et auti

#62 Message par MilleMoi » vendredi 8 avril 2016 à 11:50

........
T.E.D. "confirmé" par un médecin.
En attente de rendez-vous pour le diagnostique par le C.R.A.
"La gentillesse est une maladie contagieuse,
dont seul les méchant en guérissent.
Mieux vaut prendre exemple sur eux." *Humour*

Avatar du membre
Daredevil
Forcené
Messages : 4392
Enregistré le : samedi 12 décembre 2015 à 17:38

Re: [2015/09/03] Formation - la sexualité des aspies et auti

#63 Message par Daredevil » vendredi 8 avril 2016 à 23:19

Lilette a écrit :Bref, on est HS Frees' ;)

Pour en revenir au sujet, personne n'a rien à répondre à mon message ?
Je suis la seule à vivre ça de cette manière ? :(

J'me sens seule pour le coup :|
Je pense que c'est 1/2 des causes de la fin de ma première histoire d'amour, l''autre moitié , pqychorigide, syndrome peter pan ("pas assez adulte") replié,pas assez motivé pour voyager, trop campagnard dans ma facon de vivre. Ca prend le même chemin pour l'histoire actuelle pour le sexe : pas assez démonstratif (c'est moi l'homme donc c'est moi qui donne le "la" :( ) pas assez souvent de sexe , souvent raté trop tendu, trop mécanique (pas de laisser aller), trop intellectuel, pas assez de partage non verbale ... Le caresses me chatouillent, ou me font mal si trop répétées (faut y aller franchement)

En gros je ne suis pas"un bon coup" ;)

Ps heureusement que ce n'est pas le ciment de notre couple... "Tu as une belle âme" m'a-t-elle dit un jour :o
Vieux geek non diagnostiqué
CIM10 F84
Insight Aspie (?) +Aphantasie, prosopagnosie, écholalie, mutisme électif....
Fan de super héros, Daredevil le pygmalion de mon fonctionnement social
Mes doigts sur un clavier communiquent plus de mots que ma bouche...

Carapa
Fidèle
Messages : 139
Enregistré le : dimanche 22 mars 2015 à 21:45

Re: [2015/09/03] Formation - la sexualité des aspies et auti

#64 Message par Carapa » lundi 20 mars 2017 à 0:20

Je réagis (très) tardivement sur ce sujet, car plusieurs points de l'exposé (ou du moins de son compte-rendu, car je n'ai pas assisté à la conférence) me chiffonnent sérieusement:

1) "La sexualité provoque des sentiments et des émotions : prise de conscience de son émotion et de son désire pour le/la partenaire ce qui implique une prise de conscience de l’existence de l'autre, de ses besoin et de ses sentiments, ce qui implique de l’altruisme puis de l'amour."

Euh, je ne pense pas que ça fonctionne comme ça en général. Soit les gens sont déjà amoureux quand ils couchent ensemble, soit ils ne le sont pas; dans ce dernier cas ils peuvent éventuellement le devenir ensuite, mais c'est très loin d'être la règle.

2) "L'acte sexuel est une récompense, c'est l'accord de la dignité donnée par le/la partenaire pour la reproduction (qui est l'un des objectif majeur de l'homme)"

Tout de même, à notre époque, une grande partie des relations n'ont pas la reproduction pour but, et cela le conférencier ne peut quand même pas l'ignorer...

3) Je trouve assez désolant que la principale solution envisagée pour les autistes soit l'assistance sexuelle, ce qui revient à peu près à nier leurs besoins affectifs. Pour parler franchement, il me semble que la plupart d'entre eux (en tout cas de ceux qui ont des attentes dans ce domaine) cherchent plutôt une compagne ou un compagnon de vie qu'une paire de fesses. Est-ce une attente exorbitante???

4) L'hypothèse d'un dysfonctionnement des neurones miroirs chez les autistes est très controversée, voir par exemple ici:
https://www.newscientist.com/article/dn ... in-autism/

Les points 1) et 3) me paraissent révélateurs d'une lourde tendance de notre société à considérer le domaine affectif comme un simple sous-produit de la sexualité, tendance dont les initiateurs ne sont autres que M. Freud et ses disciples - ce qui fait une raison, parmi beaucoup d'autres, de s'en méfier.
Diagnostiqué SA (septembre 2016).

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 19634
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 1:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: [2015/09/03] Formation - la sexualité des aspies et auti

#65 Message par Tugdual » mardi 15 août 2017 à 19:18

Modération (Tugdual) : Des messages sans rapport avec la formation ont été déplacés ici.
Bilan le 24/09/2014 : non-Aspie, juste trouble de la communication sociale ...

Répondre