[2015/09/03] Formation - la sexualité des aspies et autistes

Section destinée à recevoir toutes les informations d'actualités, les annonces d'événements, et d'une manière générale tout ce qui se produit de nouveau dans le milieu de l'autisme et du syndrome d'Asperger.
Message
Auteur
Avatar du membre
zad
Forcené
Messages : 3896
Enregistré le : mercredi 6 juillet 2011 à 19:48
Localisation : br
Contact :

Re: Formation sur la séxualité des aspies et autistes

#16 Message par zad » mercredi 9 septembre 2015 à 13:17

Modération (had) : les messages concernant l'hygiène personnelle ont été déplacer dans une discussion dédiée.
par ici : http://forum.asperansa.org/viewtopic.php?f=4&t=7359
attention aux hors sujets svp :)
TSA :mryellow:

Kawi
Régulier
Messages : 33
Enregistré le : samedi 20 décembre 2014 à 18:00
Localisation : Finistère

Re: Formation sur la séxualité des aspies et autistes

#17 Message par Kawi » mercredi 9 septembre 2015 à 15:52

jutana a écrit :quelle contraception ? lesquelles seraient les mieux "appropriées", indiquées (même si chaque "cas" est différent), quant à l'hygiène, la régularité des prises (si pillules)... ?
Ce problème est le même pour les NT, il me semble qu'il y a eut une campagne nationale pour la contraception avec le slogan "A chacun sa contraception", c'est pour cela que ça rejoint le thème de l'éducation sexuelle...
Etudiant en histoire dans le cadre d'une reprise d'étude, diagnostiqué asperger à 27 ans et considéré comme "plutôt bien intégré" dans la société

Avatar du membre
jutana
Forcené
Messages : 3579
Enregistré le : lundi 24 mars 2014 à 12:43

Re: Formation sur la séxualité des aspies et autistes

#18 Message par jutana » mercredi 9 septembre 2015 à 16:42

Kawi a écrit :
jutana a écrit :...

Ce problème est le même pour les NT...
Je ne sais pas :innocent:
Spoiler :  : 
... Je demandai justement au regard des difficultés 'autistiques' :innocent:
(◕^^◕)Non-Diagnostiquée2016 début de ma démarche auprès de pro/structures spécialisées TSA en vue d'éliminer ou pas cette auto suspicion de TSA-et être informée et/ou orientée vers des solutions, soutiens pour évoluer/avancer-orientation en secteur privé(◕^^◕)

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19619
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Formation sur la séxualité des aspies et autistes

#19 Message par Jean » mercredi 9 septembre 2015 à 18:10

had a écrit :Modération (had) : les messages concernant l'hygiène personnelle ont été déplacer dans une discussion dédiée.
par ici : http://forum.asperansa.org/viewtopic.php?f=4&t=7359
attention aux hors sujets svp :)
Mais l'hygiène a aussi un rapport étroit avec la sexualité et le comportement amoureux.
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
zad
Forcené
Messages : 3896
Enregistré le : mercredi 6 juillet 2011 à 19:48
Localisation : br
Contact :

Re: Formation sur la séxualité des aspies et autistes

#20 Message par zad » mercredi 9 septembre 2015 à 18:17

Jean a écrit :
had a écrit :Modération (had) : les messages concernant l'hygiène personnelle ont été déplacer dans une discussion dédiée.
par ici : http://forum.asperansa.org/viewtopic.php?f=4&t=7359
attention aux hors sujets svp :)
Mais l'hygiène a aussi un rapport étroit avec la sexualité et le comportement amoureux.
il faut lire : http://forum.asperansa.org/viewtopic.php?f=4&t=7359
TSA :mryellow:

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19619
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: Formation sur la séxualité des aspies et autistes

#21 Message par Jean » mercredi 9 septembre 2015 à 18:26

J'ai compris 8)
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Z999
Adepte
Messages : 278
Enregistré le : samedi 25 janvier 2014 à 13:08
Localisation : Ille-et-Vilaine

Re: Formation sur la séxualité des aspies et autistes

#22 Message par Z999 » jeudi 10 septembre 2015 à 1:01

Ce sujet me tient à cœur, en effet je fais partie des adultes Asperger frustrés de ne jamais avoir eu de vie sentimentale (et sexuelle avec une autre personne). J'ai appris au fil du temps (un peu par hasard) un certain nombre de choses sur la sexualité entre autres sur internet (pas sur des sites pour adultes, c'est important de le préciser). Mais le plus important c'est que j'ai compris très vite qu'il me fallait garder un secret absolu sur le sujet de la sexualité dès l'adolescence, j'étais parfois victime de moqueries des autres sur d'autres sujets, mais je me fichais du fait qu'on se moque de moi parce qu'on croyait que j'étais asexuel (c'est la conséquence de ma culture du secret, tous ceux qui se moquaient pensaient que je l'étais). Cependant les moqueries que j'ai subies au collège rendaient impossible toute relation avec quelque fille que ce soit, je n'aurais pas supporté d'être sous le feu d'un quelconque projecteur parce que je sortais avec quelqu'un. Au lycée les moqueries ont cessé mais j'ai continué de me dire qu'il serait "trop dangereux" d'avoir une petite amie (ces moqueries du collège restent un traumatisme). Par ailleurs cette culture du secret continue, et je ne peux pas supporter la moindre discussion sur les sujets intimes.

Je comprends avoir été dragué pendant cette période (Le comprendre tout seul plusieurs années après c'est fort quand même ! Fort heureusement je n'ai pas de regret de ne pas avoir compris, mon refus a épargné à certaines des jours et des jours de perplexité et d'incompréhension !), aujourd'hui encore je ne sais pas si je le repérerais dans un délai raisonnable, je crois ne pas maîtriser du tout les jeux de séduction en pratique, bien qu'imaginer la situation et les mots à dire dans ma tête c'est tout à fait possible. J'aurais extrêmement peur d'une fille qui me draguerait, encore plus si j'étais amoureux d'elle, les filles que je trouve jolies sont celles que j'évite de regarder, car je ne me crois pas capable de contrôler mon regard et de faire croire que je les regarde comme je regarderais une autre personne.

Le résultat c'est qu'aujourd'hui j'ai acquis des connaissances que je crois fiables sur la sexualité, mais depuis que j'ai quitté le lycée j'ai commencé à me sentir frustré par le fait de ne jamais avoir embrassé une fille, de plus à cause de mes études le nombre de filles que je peux rencontrer a diminué (dans ma terminale S les filles représentaient 2/3 de la classe), mais de toute façon je n'ai pas une maîtrise suffisante des codes de séduction (ni des codes sociaux complexes, comme le ton de la voix, ou que sais-je encore...) pour aborder qui que ce soit, ce qui est sûr, c'est que celui ou celle qui trouvera les moyens de créer un groupe d'habiletés sociales (je n'ai jamais essayé, je ne sais pas à quoi ça pourrait ressembler) pour adultes Asperger en Ille et Vilaine trouvera au moins une personne qui sera immédiatement intéressée !
D'un Z qui ne veut rien dire. Diagnostiqué Asperger en octobre 2013.

Avatar du membre
calande
Forcené
Messages : 1000
Enregistré le : samedi 30 août 2014 à 10:56
Localisation : Nantes

Re: Formation sur la séxualité des aspies et autistes

#23 Message par calande » jeudi 10 septembre 2015 à 5:38

Pareil, on m'a sûrement dragué en plus de 30 ans, mais je ne m'en suis jamais rendu compte ! Il faut dire que je ne regarde presque jamais le visage des gens, que de manière furtive, donc ça n'aide pas. En Loire Atlantique, il y a des sessions d'apprentissage aux habiletés sociales organisées par le CRA, pour ceux qui habitent dans le coin.

Ce qui me gène le plus dans le sexe c'est l'haleine de la personne, et puis le goût du sexe de l'autre. Aussi, je ne sais jamais quoi faire à quel moment, pendant combien de temps. Que faire pendant les "préliminaires" ? Par quoi commencer ? Combien de temps ça doit durer ? 20 minutes ? 1/2 heure ? Et puis, je suis très crispé, je ne sais pas lâcher prise. Bref, c'est une corvée !
Présentation - Aspie | HPI | TDA/H | TOC | Fibromyalgique (maladie de Lyme, stade 2)

Avatar du membre
Flower
Modérateur
Messages : 4223
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Formation sur la séxualité des aspies et autistes

#24 Message par Flower » jeudi 10 septembre 2015 à 9:11

Pendant longtemps, je n'ai pas non plus compris quand quelqu'un me draguait. L'avantage des filles sur ce point, c'est que quand on ne comprend pas et que du coup on ne réagit pas négativement, un garçon NT va se sentir encouragé et s'avancer un peu plus. Généralement au moment où il me prenait la main, je finissais par comprendre. :mrgreen:

@Calande: Le goût du sexe de l'autre, je comprends bien... Heureusement que ce n'est pas un passage obligé...
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
calande
Forcené
Messages : 1000
Enregistré le : samedi 30 août 2014 à 10:56
Localisation : Nantes

Re: Formation sur la séxualité des aspies et autistes

#25 Message par calande » jeudi 10 septembre 2015 à 9:45

Flower a écrit :Heureusement que ce n'est pas un passage obligé...
Ah bon ? :|
Présentation - Aspie | HPI | TDA/H | TOC | Fibromyalgique (maladie de Lyme, stade 2)

Avatar du membre
Flower
Modérateur
Messages : 4223
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Formation sur la séxualité des aspies et autistes

#26 Message par Flower » jeudi 10 septembre 2015 à 10:06

Bah oui, on peut très bien s'en passer... :innocent:
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Lilette
Forcené
Messages : 10282
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Formation sur la séxualité des aspies et autistes

#27 Message par Lilette » jeudi 10 septembre 2015 à 11:28

Oui, c'est possible de s'en passer, encore faut-il arriver à le faire comprendre à l'autre, c'est là que ça se corse.
TSA.

Avatar du membre
Flower
Modérateur
Messages : 4223
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Formation sur la séxualité des aspies et autistes

#28 Message par Flower » jeudi 10 septembre 2015 à 12:13

J'ai eu de la chance alors - dans le pire des cas, ça se passait comme ça: "J'aime pas trop ça." "Dommage... T'es sûre?" "Oui." "Bon ok... Pas grave."
Les deux fois où j'étais en couple pour une période longue (+ de 6 mois), la question ne s'est même pas posée. :)
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Kawi
Régulier
Messages : 33
Enregistré le : samedi 20 décembre 2014 à 18:00
Localisation : Finistère

Re: Formation sur la séxualité des aspies et autistes

#29 Message par Kawi » jeudi 10 septembre 2015 à 12:30

Lilette a écrit :Oui, c'est possible de s'en passer, encore faut-il arriver à le faire comprendre à l'autre, c'est là que ça se corse.
En fait tout dépend des attentes du/de la partenaire mais il est vrai qu'une personne qui aime sincèrement une autre qui est dégouté par ça s'en passera en général...
Etudiant en histoire dans le cadre d'une reprise d'étude, diagnostiqué asperger à 27 ans et considéré comme "plutôt bien intégré" dans la société

Lilette
Forcené
Messages : 10282
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Formation sur la séxualité des aspies et autistes

#30 Message par Lilette » jeudi 10 septembre 2015 à 12:33

Flower a écrit :J'ai eu de la chance alors - dans le pire des cas, ça se passait comme ça: "J'aime pas trop ça." "Dommage... T'es sûre?" "Oui." "Bon ok... Pas grave."
Oui il y'a des fois où ça passe, ce n'est pas toujours le cas.

Pour moi le problème c'est pas tant que "ça", c'est le tout en fait ^^
- Devoir être assez à l'aise pour se déshabiller devant quelqu'un
- Savoir quoi faire/comment/quand, avoir l'air naturel (mon dieu ça c'est LA galère, on m'a très souvent reprochée de ne pas être détendue, d'agir comme une machine (ah bon ? bizarre tiens :mryellow: )
- De ne pas serrer les dents quand l'autre est trop près de toi, ne pas frissonner si l'autre se met à transpirer et ne pas avoir envie de partir en courant (j'ai un gros problème avec la transpiration, si tu es moite et que tu te frottes contre moi c'est insupportable)
- Essayer de ressentir quelque chose (alors que rien ne se passe, en façade, alors que dans ma tête c'est autre chose ^^ (Aaah mais arrête de me toucher, d'essayer de m'embrasser, de me mouiller de partout, et qu'est-ce que je dois faire, "concentre toi Lilette, ai l'air naturel :mryellow: , fais ci fais ça, ah mais pourquoi tu fais ça, mais pourquoi tu veux ci, au s'cours je veux rentrer chez moi, zut j'y suis déjà, zut il est dans mon lit, au secours fiche moi la paix), (c'est un mini résumé ..., pour l'air naturel on repassera ^^)
- Ne pas se braquer et repousser l'autre quand il se rapproche trop près de toi pr le sexe buccal justement (j'ai un peu moins de mal à en faire à un homme, mais c'est totalement hors de question que ce soit réciproque, no way total !)
- Et surtout surtout, montrer que tu as envie de l'autre, et euh bah ..... c'est pas vraiment le cas, je peux être amoureuse, mais aller au-delà des simples démonstrations c'est trop pour moi, trop de proximité, ça demande trop de "lâcher prise", c'est compliqué.

Etc etc, c'est pas franchement une partie de plaisir pour moi.
Modifié en dernier par Lilette le jeudi 10 septembre 2015 à 13:57, modifié 3 fois.
TSA.

Répondre