Et après le bac?

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Message
Auteur
Cardamome
Forcené
Messages : 1245
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Et après le bac?

#16 Message par Cardamome » dimanche 6 juin 2021 à 19:48

Oui c'est ça!

La cellule aspie friendly nous a parlé de campus connecté... J'en avais entendu parler mais je n'y avais pas trop prêté attention.

Mais c'est un endroit à 60kms de chez nous et étudier seul devant son ordi parmi 15 élèves, certes avec un adulte en présence... me semble plus compliqué que d étudier en présentiel à 60 kms de chez nous. Ce serait une piste faute de mieux... Peut être même juste après rester étudier seul à la maison (fatigue du trajet en moins)...
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
kerlu
Fidèle
Messages : 125
Enregistré le : lundi 23 mars 2020 à 10:49
Localisation : Brest

Re: Et après le bac?

#17 Message par kerlu » dimanche 6 juin 2021 à 20:32

Cardamome a écrit :
dimanche 6 juin 2021 à 13:02
Mais seul en classe... :innocent: :crazy:
Très difficile.
Pourquoi seul ??
Je pense que tu te bases sur de fausses convictions.
Ils ne sont plus au collège, où tous les gamins sont plus ou moins décérébrés :crazy:
Ils sont dans le supérieur et entrent dans l'âge adulte.
Pour les deux cas dont j'ai parlé plus haut, aucun des deux aspies n'était seul. Les autres de la promo étaient autour d'eux. Même si c'était plus difficile pour C ...
Pars du principe que l'entrée en supérieur est aussi compliquée pour les neurotypiques. Du coup, comme tout le monde est plus ou mois dans la même m***e ( :lol: ) ils ne font pas tant que ça attention aux particularités des autres.
Et puis n'oublie pas non plus que s'il va en DUT ou BTS, il y a une bonne partie des devoirs qu'ils font en groupe. Mécaniquement il sera obligé d'être avec les autres ne serait-ce que pour tous ces travaux de groupe. Au départ ça pêchera un peu parce que pour un aspie le travail de groupe c'est l'enfer, mais comme pour tout le reste, une fois qu'il aura appris à s'adapter et qu'il aura mis en place une bonne stratégie pour que ça passe, ça roulera tout seul !
Maman :
- d'un garçon testé HPI (01/2018) et diagnostiqué asperger (01/2021)
- d'une petite fille qui a quelques particularités
Moi même testée HPI (05/2018) et peut être asperger aussi d'après une psychiatre :shock: (03/2021)

Avatar du membre
piedsboueux
Forcené
Messages : 1029
Enregistré le : mardi 3 mai 2016 à 16:35
Localisation : CILAOS
Contact :

Re: Et après le bac?

#18 Message par piedsboueux » dimanche 6 juin 2021 à 21:14

On utilise un pont...


Diagnostiqué Asperger vers 37 ans (2007)
le reste c'est 100 intérêts

Cardamome
Forcené
Messages : 1245
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Et après le bac?

#19 Message par Cardamome » dimanche 6 juin 2021 à 21:40

Kerlu quand j'écris seul, je parle du campus connecté. Celui du département a un max de 15 étudiants, chacun devant son ordi.
Ils font tous des formations différentes.
C'est donc étudier seul devant son écran...
Je ne vois pour l'instant pas un avantage par rapport à étudier seul à la maison...
Les formations sont toutes des formations en ligne type CNED par exemple.

Le fait de rester seul, d'être intégré ou non, il s'en moque... C'est pas son but. Du tout. Lui c'est ... le contenu des cours qui l'intéresse et qu'on le laisse tranquille = le lycée est assez calme pour ça, plus les petites frappes du collège, bon débarras.
Qu'il n'y ait pas les fauteurs de trouble qui l'empêchent de suivre un cours ou qui lui cherchent des noises.

Pour le travail de groupe ça reste très difficile si non intervention d'une tierce personne entre le groupe et lui.
Ça le fatigue beaucoup... Malgré de timides progrès. Il poursuit même les débats une fois le cours terminé :lol:

Et après le fait que ce soit compliqué pr les neurotypiques... Incomparable.
Là on ne parle que des études où ce serait le plus facile s'il est cadré/accompagné.
Mais tout le reste :naugty: il n'a aucune notion du temps, ne sera pas à l'heure, ne saura pas prévoir les repas, ni acheter sa carte de bus, ni prévoir son linge, ni se laver les cheveux... Ni
Je t'en passe.. C'est au delà du jeune pas très dégourdi qui quitte papa maman pour la première fois...
J'aimerais que ça soit juste ça!
Il ne sait pas non plus reconnaître/dire sa douleur (l'infirmerie du collège m'avait appelée... La grosse honte il avait un abcès dans une gencive... Le dentiste qui l'a vu en urgence avait dit que ça datait de quelques jours et qu'il ne fallait pas trainer mais moi je n'avais rien vu il n'avait rien dit! !!), refuse de prendre un paracétamol quand enfin il signale qu'il a mal à la tête (il a fait plusieurs sinusites et ne m'en parle que des jours après)...

Etc etc... Je te passe des détails par respect pour lui.
C'est :innocent:
Modifié en dernier par Cardamome le dimanche 6 juin 2021 à 21:53, modifié 5 fois.
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
Jolteon
Fidèle
Messages : 157
Enregistré le : mardi 19 septembre 2017 à 20:13

Re: Et après le bac?

#20 Message par Jolteon » dimanche 6 juin 2021 à 21:43

kerlu a écrit :
dimanche 6 juin 2021 à 20:32
Pourquoi seul ??
Je pense que tu te bases sur de fausses convictions.
Ils ne sont plus au collège, où tous les gamins sont plus ou moins décérébrés :crazy:
Ils sont dans le supérieur et entrent dans l'âge adulte.
J'ai vécu du harcèlement scolaire en études supérieures donc ça existe... Même si c'est moins fréquent qu'au collège c'est sûr!
Spoiler : 
Après je n'avais pas encore de diagnostic à ce moment là, peut être que si ça avait été le cas et qu'on l'avait annoncé mes harceleurs auraient eu trop honte de s'en prendre à moi.
Diagnostiquée TSA.

Cardamome
Forcené
Messages : 1245
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Et après le bac?

#21 Message par Cardamome » dimanche 6 juin 2021 à 21:54

Bien sûr que ça existe... Faut pas croire que les étudiants sont tous très fins!
Nous avons constaté une amélioration en quittant le collège.... Mais des idiots qui harcèlent il y en a partout.. Hélas.
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Cardamome
Forcené
Messages : 1245
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Et après le bac?

#22 Message par Cardamome » dimanche 6 juin 2021 à 21:55

Piedsboueux
:lol: :lol:
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Cardamome
Forcené
Messages : 1245
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Et après le bac?

#23 Message par Cardamome » dimanche 6 juin 2021 à 22:02

Ah non je relis le seul en classe
Je parle pas d'avoir ou non des copains.

Je parle de tout ce que l'AESH fait pour lui. Elle l'épaule. Il ne peut pas tout seul en classe, c'est ça que je voulais écrire, s organiser, noter ses devoirs ne pas perdre les documents les classer ...

Malgré qu'il a des copains... Ils ne lui "servent pas" à gérer ça! Encore heureux quel poids ce serait pour eux

Il apprend l'organisation, mais ça stagne et très en dessous de ce à quoi on peut s'attendre.

Alors effectivement peut être qu'etre étudiant en post bac nécessite de ne pas avoir les fonctions exécutives en goguette... Donc ce n'est pas pour mon fils.
Si les études sont la pour lui permettre d'apprendre un peu plus dans certains domaines, lui c'est pour ça qu'il y va...
Le reste hélas il le travaille en atelier d'habileté ou avec l'éducatrice mais il ne peut mener de front tout seul gérer tout ça en classe et en dehors...
Et compter sur un étudiant à peine plus âgé je trouve ça pas top comme relation. Mon fils n'ira jamais demander l'aide et ne verra pas ce dont il a besoin... Je ne pense pas qu'un tuteur qui vient une fois de temps en temps lui soit suffisant...
Peut être donc que ce n'est pas pour lui .
C'est dommage d'être limité par ce genre de trucs mais si c'est ainsi .. Quel gâchis, mais ce sera ainsi.
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Bulle
Fidèle
Messages : 109
Enregistré le : dimanche 20 octobre 2013 à 14:59

Re: Et après le bac?

#24 Message par Bulle » mardi 8 juin 2021 à 17:40

Sinon à ce que j'ai compris : des aménagements, type tiers temps, sont accordés pour les examens nationaux ( But, bts, licence...) , mais aucun pour les concours.
Maman de 3 enfants, l'aîné a un syndrome d'asperger.

Cardamome
Forcené
Messages : 1245
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Et après le bac?

#25 Message par Cardamome » mardi 8 juin 2021 à 18:08

Pour les concours, certaines places sont parfois réservées pour des personnes avec rqth (c'est le cas dans la fonction publique, comme pour les anciens combattants qui ont des postes réservés qui ne peuvent être donnés à d'autres candidats non concernés, même si personne ancien combattant, ne s'y présente).
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Cardamome
Forcené
Messages : 1245
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Et après le bac?

#26 Message par Cardamome » lundi 14 juin 2021 à 19:59

Encore un exemple qui peut paraître anodin, mais comment gérera t'il tout seul?

Je parle des traitements médicamenteux. Hormis qu'il ne dise pas quand il a mal et inversement qu'un petit coup contre la chaise lui arrache des hurlements...
Il est incapable de prendre un traitement médicamenteux. Déjà le paracétamol il faut vraiment vraiment qu'il ait très mal depuis longtemps pour accepter d'en prendre. Par exemple sinusite... Mais aussi quand l'orthodontiste resserrait les fils de l'appareil.
Dernier exemple en date, un bouchon d'oreille qui traîne. Je n'ai pas insisté. L'allergologue nous en parle ça fait 3 rendez vous donc ça fait un an.
Il devait mettre de l'eau dans son oreille sous la douche...
Il n'a rien fait. Ça s'est "aggravé": le bouchon a grossi. On n'aperçoit plus du tout le tympan.

J'ai acheté de la cérulyse. Mais si je n'insiste pas (et encore une seule fois par jour! C'est préconisé 3 fois!) il ne s'en met pas. Je pense prendre rendez vous chez le médecin pour voir si le bouchon est toujours là et puis aller chez l'orl pour lui faire enlever.
Seul il ne ferait rien.
Ce n'est pas grave en soi, mais ça serait pareil pour traiter quelque chose de grave.
Qu'il ne sache pas trop à qui s'adresser: d'autres jeunes peuvent réagir pareil. Mais ne pas prendre le traitement, , par "oubli"... :naugty:
Bref. C'est épuisant.
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

emma75
Occasionnel
Messages : 22
Enregistré le : dimanche 25 avril 2021 à 20:05
Localisation : Paris

Re: Et après le bac?

#27 Message par emma75 » mardi 15 juin 2021 à 9:16

Bonjour Cardamone,

Je viens de voir ton message qui fait echo à beaucoup de mes interrogations pour le futur de mon fils. Il a 15 ans et passe en seconde cette année.
Mais pour résumer moi en ce moment je flippe pour tout.
Mes soucis principaux sont les relations avec les autres, les fonctions exectutives, aussi le fait qu'il ne ressente pas la douleur, peu la soif, ne prenne soin ni de son corps ni de sa santé au sens large, des choses comme ça.
Cet été il doit aller à un camp scout il est ravi, mais moi je pense qu'il va falloir que je me mette sous xannax. :crazy:

Mais bon, un truc qui m'encourage parfois ( ça marche pas toujours) est l'histoire de son père.
Quand on a eu le diag, et que j'ai commencé à me renseigner sur l'autisme, à remettre ensemble comme un puzzle toutes ces difficultés qui font un diag, ben petit à petit au cours des discussions avec son père celui-ci me disait " oui moi aussi à son âge" " moi aussi à son âge" " je te l'avais jamais raconté parce que bon... Mais moi aussi à son âge... " etc :shock:
On pense aujourd'hui que son papa est sans doute Aspie.
Alors bon, il a plus de 50 ans aujourd'hui, a un boulot, a une famille - même si aujourd'hui on est séparés, mais bon les neurotypiques aussi se séparent... Ca veut pas dire qu'il n'a pas de difficultés ( grande anxiété dévorante, fatigabilité extrême, difficultés d'organisation de fonctions executives donc encore plus de stress, difficultés relationelles ( comprendre les sentiments d'autrui) etc... Et il a eu pas mal de retard dans ses études et du mal à trouver et garder ses premiers jobs.
Mais bon d'après ce qu'il m'a expliqué avoir vécu dans sa jeunesse et dont il m'avait très peu parlé avant ( certains trucs que je comprends qu'il m'ait caché parce que c'est socialement compliqué ) , il a fait un immense chemin.

Alors bon je me dis que c'est possible. Ce que je trouve difficile quand on est maman d'un enfant TSA c'est qu'on a l'impression de passer son temps à défricher un chemin sans savoir si on va pouvoir continuer à défricher ou si à un moment on ne pourra pas aller plus loin - et aussi on est tout seul à défricher et on sait pas si on s'y prend bien. Et on sait pas non plus où on va. Bref c'est l'aventure permanente :mryellow:
Maman d'un ado TSA

Cardamome
Forcené
Messages : 1245
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Et après le bac?

#28 Message par Cardamome » mardi 15 juin 2021 à 12:02

Merci beaucoup pour ce témoignage.
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
TiZ
Forcené
Messages : 3041
Enregistré le : dimanche 16 septembre 2012 à 11:31

Re: Et après le bac?

#29 Message par TiZ » mardi 15 juin 2021 à 15:03

Pour ma part, je suis partie après le bac à 500 km de chez mes parents, car j'avais choisi une formation proposée par une poignée d'établissements en France (établissements que nous avons quasiment tous visités avec mes parents, entre la première et la terminale). J'ai été prise là où je voulais, et il n'y avait pas de possibilité d'internat, car comme c'était dans le domaine du spectacle, on finissait parfois très tard le soir, ou très tôt le matin... Donc j'ai dû prendre un appartement.
Avant ça, je n'avais jamais vécu loin de mes parents, ma maman travaillait à la maison donc elle faisait tout (ménage, cuisine, lessive, courses, etc.). Ça m'arrivait parfois de participer à certaines tâches, mais sous contrainte et après moultes disputes. Je ne pensais pas à boire ou me laver non plus, donc c'était ma mère qui me disait de le faire.
Ça a été aussi une très grande source de stress pour mes parents, ils avaient beaucoup de mal à imaginer que je puisse arriver à vivre seule.
Et pourtant, je l'ai fait : Mes repas tournaient toujours autour des mêmes choses, pour le ménage j'avais un jour précis pour le faire, tout comme la lessive, etc. On est partis en vacances dans mon appartement juste avant la rentrée, donc mes parents m'avaient montré comment faire (lessive, courses, ménage, etc.) et ça s'est plutôt bien passé pour moi (même si ça n'était sûrement pas comme ma mère aurait voulu que je fasse :mrgreen: ).
Bien sûr, ça n'a pas été sans angoisses, échecs, etc. mais je l'ai fait et ça s'est bien passé. Aujourd'hui, j'ai une vie que l'on qualifierait de "normale" : travail, appartement, voiture, etc.

Tout cela pour dire que parfois, même si ça n'en a pas l'air, les enfants peuvent s'en sortir bien mieux que ce qu'en pensent les parents. Peut-être que tu pourrait essayer de confier à ton fils des petites tâches pour "s'entrainer" à l'autonomie : courses, lessive, etc.
Il y a aussi la solution d'un logement partagé, par exemple avec une personne âgée, ça pourrait être une idée pour qu'il ne soit pas seul.
Diagnostiquée Aspie en février 2015 (psychiatre libéral) puis confirmation au CRA en novembre 2016

On peut revenir de tout, sans être parti très loin, on peut revenir de loin, sans être parti du tout ! - Bazar et bémols

Cardamome
Forcené
Messages : 1245
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Et après le bac?

#30 Message par Cardamome » mardi 15 juin 2021 à 16:31

Tiz merci il me semble que tu avais déjà parlé de cela, à moins que je ne confonde.
C'est un bon témoignage d'espoir, merci beaucoup.

Loger avec une personne âgée... Je ne sais pas.. Si mon fils décompense cela pourrait faire peur...
:innocent:
Mais j'ai pensé sinon à un logement chez une famille avec éducateur ou quelque chose comme ça.
Sauf que parcoursup nous dira oui (ou non!) fin mai et pour septembre c'est très court pour anticiper/trouver une famille et que ça convienne... à eux et à lui!

Il doit déjà faire des choses comme prévoir un menu, faire de petites courses, mais une fois ou deux et c'est déjà trop... Tous les jours, tout gérer :crazy:
C'est un garçon. Ne me jetez pas de tomates je sais très bien pourquoi j'écris ça. Tout autour de moi dans ma campagne, les hommes se reposent sur leurs femmes/mères/sœurs...
:oops: Oui oui en 2021...

Néanmoins mon fils même poussé car je ne lui fais pas tout, ne s'occupe pas du peu qu'il doit faire (ménage etc etc).
Je lui confie laver ses draps de lit, il est incapable d'y penser chaque samedi, ni de l'étendre ni de ramasser... Et je dois insister pr qu'il refasse son lit etc
Les courses c'est très compliqué. Ça lui demande beaucoup + en bon ado je crois qu'il y a TSA et ado... C'est loin d'être acquis etc etc.
Alors je me marre s'il doit faire tout ça tout seul dans un an+ ses études il en est incapable.
:naugty:
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Répondre