Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Message
Auteur
Fluxus
Passionné
Messages : 449
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#61 Message par Fluxus » vendredi 23 juillet 2021 à 23:19

Salut,

Je ne sais pas si mon témoignage sera pertinent sachant que mon diagnostic est encore assez récent mais me concernant, j'ai pu survivre à une scolarité "classique" et sans encombres (malgré 2 petites périodes d'arrêts temporaires pour des histoires extérieures) + sans aucune aide extérieure jusqu'aux études supérieures. J'ai eu la chance d'avoir mes frères et soeurs dans l'établissement à chaque fois (sauf durant mes 2 dernières années de lycée où j'étais en autonomie totale), ce qui me permettait d'avoir des piliers. + camouflage social très tôt + compensation en grande partie des difficultés au niveau des apprentissages...

Sans même savoir que je l'étais et sans même à l'époque, me poser des questions à ce niveau là, je traînais avec 2 potes qui sont Asperger - je me permets l'emploi du terme Asperger car ont été diagnostiqués assez tôt dans l'enfance, soit avant la nouvelle classification de TSA - (à croire que le hasard a bien fait les choses) et de mémoire, ils s'en sortaient super bien au lycée (dans l'établissement en tout cas) sans avoir besoin d'une aide de type AVS ou autre.

Voilà voilà, si ce témoignage peut rassurer un peu quant au fait que cela puisse être possible de se débrouiller tout seul pendant sa scolarité, c'est cool. :P
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage avec trouble anxio-dépressif associé - C.R.A. (2021)

Dyspraxique : Trouble développemental de la coordination + trouble neurovisuel (2020)

HPI (2018)

~ Les contemplations de Fluxus ~

Avatar du membre
Michelle
Forcené
Messages : 606
Enregistré le : lundi 14 novembre 2005 à 11:03
Localisation : quimper

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#62 Message par Michelle » lundi 26 juillet 2021 à 11:14

Bonjour ,
Ma fille a été scolarisée en milieu "ordinaire" avec des AVS. Ça n'a pas été facile vis à vis de certaines personnes du corps enseignant.
Elle a eu son bac en 2017 qu'elle a pu passer en 3 fois. C'est une grande victoire .
Ayez confiance en vos enfants, soutenez les envers et contre tous :bravo:
Bonne journée
Michelle
Image
Nous ne sommes jamais aussi mal protégés contre la souffrance,
Que lorsque nous aimons

Cardamome
Forcené
Messages : 1365
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#63 Message par Cardamome » lundi 26 juillet 2021 à 14:36

Ce n'est pas tant la question qu'il soit possible ou non qu'ils y parviennent...

C'est ce sentiment désespérant en 2021, en tant que proche, d'entendre autant de bêtises, d'ânerie, de clichés, de mensonges même, en particulier de la part de personnes qui sont là pour en principe épauler les élèves en situation de handicap...(l'enseignant référent pour ne pas les nommer :twisted: ) qui nous pousse à nous dire "c'est pas possible c'est le seul avec un TSA, c'est le premier à être scolarisé par exemple en lycée série générale?". Tout en sachant que non, il ne sont ni les seuls ni les premiers (encore que les exemples sont peu nombreux)...
Et qu'un peu de bon sens, et de grâce, plus autant de batons dans les roues, nous aiderait bien mieux. Ce sentiment contribue largement à décourager les moins pugnaces, surtout après des années de lutte pour l'intégration à l'école par exemple... Les familles finissent par baisser les bras. Quel gâchis. Attention je reste très lucide je ne suis pas non plus pour pousser certains élèves qui n'ont pas les capacités intellectuelles pour suivre certaines filières... Ce n'est pas du tout ce que j'évoque.
Spoiler : 
un responsable de la cellule handicap école me parlait de quelques cas où les familles ont fait des pieds et des mains pour que le jeune intègre telle école... Où il a craqué car au dessus de son niveau... Il ne faut pas mélanger bien entendu. Je parle bien d'une situation où l'élève a tout à fait le niveau d'être scolarisé par exemple en lycée mais qui se retrouvé éjecté du système ou aiguillé vers des séries où il risque d'en baver vu le public pas forcément sympa... Juste parce "on ne sait pas faire avec un élève avec TSA" :naugty:
Spoiler : 
à titre perso mon fils s'approche de la fin du lycée et malgré les félicitations, de très bonnes appréciations... Risque fort d'arrêter après son bac général :? faute de soutien adapté car là en revanche c'est flagrant+++++ les aides proposées ne sont pas du tout prévues pour les profils des étudiants TSA mais issues d autres handicaps style visuel, auditif ou physique mais rien de réfléchi par rapport à une problématique bien spécifique qu'engendre le TSA. Pourquoi disparation de l'AESH? Les besoins sont toujours là mais hop hop hop il a le bac c'est un grand garçon? Il n'a qu'à se contenter d'un élève 2,3 ans de plus que lui qui sera là une fois de temps en temps il n'aura qu'à lui demander de l'aide :naugty: justement il ne sait toujours pas demander de l'aide...
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
Controleur
Forcené
Messages : 533
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#64 Message par Controleur » mardi 27 juillet 2021 à 19:39

Cardamome a écrit :
lundi 26 juillet 2021 à 14:36
Ce n'est pas tant la question qu'il soit possible ou non qu'ils y parviennent...

C'est ce sentiment désespérant en 2021, en tant que proche, d'entendre autant de bêtises, d'ânerie, de clichés, de mensonges même, en particulier de la part de personnes qui sont là pour en principe épauler les élèves en situation de handicap...(l'enseignant référent pour ne pas les nommer :twisted: ) qui nous pousse à nous dire "c'est pas possible c'est le seul avec un TSA, c'est le premier à être scolarisé par exemple en lycée série générale?". Tout en sachant que non, il ne sont ni les seuls ni les premiers (encore que les exemples sont peu nombreux)...
Et qu'un peu de bon sens, et de grâce, plus autant de batons dans les roues, nous aiderait bien mieux. Ce sentiment contribue largement à décourager les moins pugnaces, surtout après des années de lutte pour l'intégration à l'école par exemple... Les familles finissent par baisser les bras. Quel gâchis. Attention je reste très lucide je ne suis pas non plus pour pousser certains élèves qui n'ont pas les capacités intellectuelles pour suivre certaines filières... Ce n'est pas du tout ce que j'évoque.
Spoiler : 
un responsable de la cellule handicap école me parlait de quelques cas où les familles ont fait des pieds et des mains pour que le jeune intègre telle école... Où il a craqué car au dessus de son niveau... Il ne faut pas mélanger bien entendu. Je parle bien d'une situation où l'élève a tout à fait le niveau d'être scolarisé par exemple en lycée mais qui se retrouvé éjecté du système ou aiguillé vers des séries où il risque d'en baver vu le public pas forcément sympa... Juste parce "on ne sait pas faire avec un élève avec TSA" :naugty:
Spoiler : 
à titre perso mon fils s'approche de la fin du lycée et malgré les félicitations, de très bonnes appréciations... Risque fort d'arrêter après son bac général :? faute de soutien adapté car là en revanche c'est flagrant+++++ les aides proposées ne sont pas du tout prévues pour les profils des étudiants TSA mais issues d autres handicaps style visuel, auditif ou physique mais rien de réfléchi par rapport à une problématique bien spécifique qu'engendre le TSA. Pourquoi disparation de l'AESH? Les besoins sont toujours là mais hop hop hop il a le bac c'est un grand garçon? Il n'a qu'à se contenter d'un élève 2,3 ans de plus que lui qui sera là une fois de temps en temps il n'aura qu'à lui demander de l'aide :naugty: justement il ne sait toujours pas demander de l'aide...
:arrow: C'est juste que ces référents ne s'imaginent pas qu'il y'a eut des autistes dans le système éducatif mais comme le diagnostic n'était pas celui d'aujourd'hui, on en parlait pas ou on le mettait sur le compte de particularités pas bien méchantes. Qu'es ce que réussir ? Pas qu'une question d'ingérer des connaissances mais de les restituer et ça c'est une sacré pair de manches.

Si l'élève en question a des capacités suffisantes :d) cned, lycée de secondes chances.

Parcoursup n'a pas vraiment été pensé pour les élèves avec un handicap très spécifique
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la course à pied.

Cardamome
Forcené
Messages : 1365
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#65 Message par Cardamome » mardi 27 juillet 2021 à 19:52

Controleur a écrit :
mardi 27 juillet 2021 à 19:39
Si l'élève en question a des capacités suffisantes :d) cned, lycée de secondes chances.
Tout dépend des élèves. Mon fils est incapable de s'organiser tout seul devant son ordi. Il n'a pas cette capacité là bien qu'il en ait d'autres :lol:
J'ai bien vu durant le confinement en mars 2020. Je lui établisssais un planning pour la journée et vue sur le lendemain et la semaine. Je m'occupais de tout récupérer et tout déposer. Il n'aurait plus eu aucune énergie s'il avait du faire ça et est incapable de planifier quand des profs donnaient tout d'un coup pour la semaine suivante tandis que d'autres c'était du jour pour le lendemain certains autres pour la mi semaine. Sans parler de travail de longue haleine donné 3 semaines avant la date pour le rendre. Ça pour lui c'est :crazy: :crazy: :crazy:
Il ne sait pas faire. Je suis consciente que dans le monde du travail ça va lui manquer/lui bouffer une énergie considérable...
Mais je suis aussi consciente qu'il ne pourra pas travailler en milieu ordinaire et/ou sans aménagement (temps partiel/ équipe réduire)...
Ce dont l'entourage ne se rend absolument pas compte car il n'est pas déficient intellectuel
Spoiler : 
c'est même le contraire
. Même sa psy se laisse aveugler et ne voit pas ce qui va poser problème.
Le CNED ce sera en dernier recours. Il n'y arrivera pas car .. Il ira sur Internet pour autre chose et y perdra tout son temps. Il ne sait pas gérer tout ça seul.
Mais peut être que d autres n'ont pas cette difficulté auquel car oui, les cours par correspondance c'est une bonne solution.
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

emma75
Régulier
Messages : 37
Enregistré le : dimanche 25 avril 2021 à 20:05
Localisation : Paris

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#66 Message par emma75 » mercredi 28 juillet 2021 à 17:37

Le CNED ce sera en dernier recours. Il n'y arrivera pas car .. Il ira sur Internet pour autre chose et y perdra tout son temps. Il ne sait pas gérer tout ça seul.
Peut-être est-ce que cela peut évoluer, et que ça vaut la peine d'essayer?
Au pire il aura perdu un peu de temps à essayer. Peut-être aussi que s'il se rend compte que ça coince parce qu'il n'arrive pas à s'organiser il pourra mettre en place des stratégies... Il peut peut-être prendre plus de temps pour passer ses diplômes? Comme des études à mi temps?

Bon, toutes les personnes, toutes les histoires sont différentes, mais je connais une personne proche qui a visiblement bcp évolué au sortir de l'adolescence. Ses difficultés étaient très importantes au niveau de l'organisation ( d'ailleurs il a eu son bac avec je crois 3 ans de retard alors qu'il est très intelligent) et aussi des soucis importants par rapport au corps ( il ne sent pas ses besoins corporels, ce qui a créé des pbles de santé parfois sérieux), et enfin visiblement aussi au niveau de la communication et des relations avec ses pairs. Mais ça a bougé d'après ce qu'il m'a dit à partir de 17 ans, parce qu'il "en avait marre" , et petit à petit.
Il a été autonome au niveau du boulot je pense vers 27 ans.
Enfin tout ça pour dire que parfois les gens peuvent nous surprendre.

Peut-être aussi est-ce que ton fils pourrait prendre une année sabbatique après le bac pour travailler d'autres compétences que les compétences académiques? Et après revenir aux études?

J'espère en tout cas que vous trouverez une voie.
Maman d'un ado TSA

Cardamome
Forcené
Messages : 1365
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#67 Message par Cardamome » mercredi 28 juillet 2021 à 18:47

Spoiler : 
Ouh la la .. S'il prend une année sabbatique, il ne reprendra jamais le chemin d'une quelconque formation.

Je vois à contre coup les dégâts du permet confinement, où il s'est bien accroché... Un an plus tard, relâche totale.
Bref, je ne vois aucune évolution possible, cela fait des années qu'on y travaille.

Depuis le début de ses vacances il ne fait rien c'est une vraie caricature... Même le judo stoppé il y a un an et demi cause covid et qui lui plaît, c'est compliqué. Il refuse retourner sur le tatami, juste parce qu'il a perdu l'habitude. Il y a des cours sans contact pour se remettre en forme...

Il prend des habitudes de rester au max dans sa chambre et c'est tout. L'adolescence certes, mais l'adolescence d'un autiste c'est :evil:
Épuisant. Donc il regresse sur ce qu'il a acquis; et on est très loin d'une autonomie à la hauteur de ses capacités intellectuelles et de l'éducation qu'il a reçue jusqu'à là. C'est :crazy:

Si point mort dans un an, moi je ne vais plus pouvoir tenir très longtemps.
Spoiler : 
je préférais presque quand ça merdait en classe, à la maison c'était très bien :lol: :lol: ironie!
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

emma75
Régulier
Messages : 37
Enregistré le : dimanche 25 avril 2021 à 20:05
Localisation : Paris

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#68 Message par emma75 » mercredi 28 juillet 2021 à 19:35

Et s'il est confronté à un échec ou un risque d'échec ? Est-ce que ça le ferait peut-être prendre des choses en main? Par exemple s'il commence le CNED et qu'il voie qu'il doit mieux s'organiser?
Après parfois j'ai le sentiment que ado + autiste fait qu'ils se reposent un peu sur nous alors qu'ils sont capables. J'ai vu ça avec mon fils récemment, là il est en camp scout et il fait des trucs concrets au niveau corvées que jamais au grand jamais il ne ferait à la maison, et comme il est très maladroit (sans doute dyspraxique) à la maison c'est le bon prétexte.
Autre idée est-ce qu'il a déjà fait du bénévolat? Ca l'aiderait peut-être à s'organiser et à se responsabiliser.
Je te dis peut-être des b^étises, je ne sais pas, en tout cas de tout coeur avec toi et j'espère que vous trouverez une solution.
Maman d'un ado TSA

Dinolette
Passionné
Messages : 496
Enregistré le : dimanche 26 janvier 2020 à 10:38
Localisation : Grand Est

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#69 Message par Dinolette » mercredi 28 juillet 2021 à 19:46

Courage Cardamone :kiss: :kiss:
Maman d'un petit garçon de 6 ans, TSA niveau modéré confirmé le 16/03/2020!
Super calée sur les dinosaures, les parcs d'attractions et les bassins aquatiques!
En questionnement sur moi-même...Qui suis-je ?

Avatar du membre
Michelle
Forcené
Messages : 606
Enregistré le : lundi 14 novembre 2005 à 11:03
Localisation : quimper

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#70 Message par Michelle » mercredi 28 juillet 2021 à 21:50

Bonjour :bravo:
Mes conseils viennent juste de l'expérience que j'ai eu avec ma fille. Je crois qu'il faut vraiment aider et accompagner nos enfants dans leur scolarité.
C'est vrai que les échecs sont des valeurs qu'ils n'aiment pas. Il faut leur dire que chaque fois qu'on se trompe on apprend mieux .
Ils ont besoin de temps de repos, de" buller "comme je dis. Une année sabatique oui ça aide.
Ils ont un problème de concentration , il faut en prendre conscience. Cela n'empêche pas de reconnaître qu'ils ont souvent un Haut Potentiel Intellectuel.
Le temps ne doit pas devenir notre ennemi ......laissons les jours, les mois tranquillent..
Bon courage et surtout ayez confiance en vos enfants .

Michelle :kiss:
Modifié en dernier par Michelle le jeudi 29 juillet 2021 à 9:43, modifié 1 fois.
Image
Nous ne sommes jamais aussi mal protégés contre la souffrance,
Que lorsque nous aimons

emma75
Régulier
Messages : 37
Enregistré le : dimanche 25 avril 2021 à 20:05
Localisation : Paris

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#71 Message par emma75 » jeudi 29 juillet 2021 à 8:49

C'est vrai que les échecs sont des valeurs qu'ils n'aiment pas. Il faut leur dire que chaque fois qu'on se trompe on apprend mieux .
Oui je suis d'accord. Et un échec peut aider aussi à une prise de conscience et à responsabiliser. Si c'est accompagné de façon positive, en dédramatisant, un échec ou risque d'échec peut être positif.
Le temps ne doit pas venir notre ennemi ......laissons les jours, les mois tranquillent.
Tout à fait d'accord aussi. On n'est pas obligé d'avoir un circuit tout droit au niveau des études, on peut prendre des chemins de traverse. ;)
Maman d'un ado TSA

krampouz-56
Nouveau
Messages : 3
Enregistré le : jeudi 26 août 2021 à 16:53

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#72 Message par krampouz-56 » jeudi 26 août 2021 à 17:04

Mon fils a maintenant 17 ans et va faire sa rentrée en terminale :)
Il a toujours été scolarisé en milieu ordinaire avec aesh. Mais la chose qui est sûre c'est qu'il a fallu batailler chaque année et aujourd'hui encore je me bats pour que tout se passe le mieux possible pour lui...
C'est dur, il faut se battre, faire des réunions, envoyer des mails, passer des coups de fils, connaître les bons interlocuteurs et persévérer....
C'est épuisant pour moi (j'avoue que j'en ai souvent ras le bol de l'éducation nationale et de tout le système) car toujours la même rengaine partout où il va mais ça vaut le coup pour lui !

Avatar du membre
Michelle
Forcené
Messages : 606
Enregistré le : lundi 14 novembre 2005 à 11:03
Localisation : quimper

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#73 Message par Michelle » vendredi 27 août 2021 à 10:07

Bonjour krampouz-56
C'est exactement le même combat que j'ai du mener pour ma fille; Donc surtout ne baissez pas les bras .
Bonne journée
Michelle :kiss:
Image
Nous ne sommes jamais aussi mal protégés contre la souffrance,
Que lorsque nous aimons

Répondre