Hospitalisation nécessaire pour Risperdal ?

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Message
Auteur
seb29
Nouveau
Messages : 8
Enregistré le : lundi 16 septembre 2019 à 17:55

Hospitalisation nécessaire pour Risperdal ?

#1 Message par seb29 » lundi 16 septembre 2019 à 18:30

Bonjour à tous,

Je suis nouveau sur ce forum, je m'appelle Sébastien et mon fils est un autiste TDAH de 6 ans.
Il est scolarisé en Grande Section, classe qu'il vient de redoubler, il est accompagné d'une AVS à plein temps.
Il est suivi en hôpital de jour 2 demi-journées par semaine, et il cumule également psychomotricité et orthophonie 45 min chaque semaine.
Nous avons connu une fin d'année scolaire très difficile et ce début d'année n'est guère mieux.
En effet, il devient violent avec ses camarades, avec la maîtresse, il connaît des états de surexcitation, tantôt de colère, tantôt de joie, il éprouve de grande difficulté à se poser et aussi à se concentrer. Il s'intéresse de plus en plus aux autres mais son comportement n'est pas adapté, ce qui entraîne souvent cette frustration ou et comportements violents.

La situation est donc très compliquée et nous envisageons sérieusement la prise de médicament.
Seulement je me sens un peu démuni car je doute sur 2 points :
Il y a plusieurs mois, un neuropsychologue m'avait conseillé la prise de Ritaline mais plus tard car encore trop jeune
Aujourd'hui possible, je me dirige vers le docteur de l’hôpital de jour qui me dit que la Ritaline n'est pas adapté mais plutôt le Risperdal.
Puis celui-ci m'indique qu'une telle prescription ne peut-être envisagée qu'avec une hospitalisation dans un service psychiatrique qui durerait environ 10 à 15 jours, et dans lequel nous ne pourrions nous rendre les premiers jours et seulement sur des petits moments les jours suivants. Je suis tout de même inquiet, je ne remets pas en cause la compétence de ce médecin, je peux comprendre la nécessité d'une hospitalisation pour la tolérance au médicament, l'observation en milieu neutre H24. Seulement je veux savoir si pour ceux qui ont été dans un cas similaire, l'hospitalisation a été rendue obligatoire. Et pensez-vous que le Risperdal soit plus adapté chez un TED TDAH que la Ritaline (ou autre psychostimulant). Les informations pour répondre à mes questions manquent peut-être, n'hésitez pas à me les demander.

Je vous remercie de m'avoir lu, j'attends avec impatience le partage de votre expérience,

Séb
Papa d'un (formidable) petit garçon autiste de haut niveau associé à un trouble de l'attention avec hyperactivité né en 2013.

Avatar du membre
Flower
Prolifique
Messages : 4855
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: Hospitalisation nécessaire pour RISPERDAL?

#2 Message par Flower » lundi 16 septembre 2019 à 18:34

Bienvenue Seb !

Peux-tu, s’il te plaît, mettre à jour ta signature (dans ton profil) avec ton statut quant au diagnostic (voir notre charte, chapitre 1.2) ?
Spoiler : Pour modifier la signature : 
  • cliquer (en haut à droite) sur ton pseudo ;
  • dans le menu qui apparaît, cliquer sur "Panneau de l'utilisateur" ;
  • cliquer sur l'onglet "Profil" ;
  • cliquer (à gauche) sur "Modifier la signature" ;
  • préciser ton statut dans la zone d'édition
    (exemples : suspicion de TSA, TSA diagnostiqué, parent...) ;
  • cliquer (en bas) sur "Envoyer".
Une petite présentation serait également la bienvenue : Forum Présentation

Merci d’avance !
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
hazufel
Prolifique
Messages : 4503
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Hospitalisation nécessaire pour RISPERDAL?

#3 Message par hazufel » lundi 16 septembre 2019 à 18:54

Bonjour Seb29, la ritaline et le risperdal sont surtout des médicaments très différents.
La Ritaline est un stimulant, qui aide les TDA/H à se focaliser plus facilement, mais avec des dosages à contrôler très minutieusement.
En revanche le risperdal est un anti psychotique. Il va calmer ton gamin, c’est sur, mais est-ce la solution ? :?
Il vaut mieux essayer de comprendre les réactions de ton fils, avec l’aide des équipes enseignantes.
Est-ce qu’il pourrait avoir un emploi du temps allégé, des pauses sensorielles, des aménagements pour lui expliquer plus pratiquement les relations avec les autres.
Les troubles du comportement sont liés à des difficultés et s’ils s’installent profondément, il est difficile d’en sortir. Mais les médicaments ne font pas aider à comprendre, ils éteignent le comportement, chimiquement.
Est-ce que tu peux en parler au psychologue qui suit ton fils, s’il en a un, pour prévoir des séances de remediation / d’habiletés sociales ?
Sinon si le risperdal nécessite une hospitalisation, c’est surtout pour adapter les doses au fur et à mesure.
Mais tu as le droit de refuser tant que tu n’as pas toutes les informations et solutions envisageables surtout.
Courage.
TSA et SAMA (Syndrome Activation Mastocytaire)
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA, dyspraxiques, dysgraphiques, dysexécutifs.

seb29
Nouveau
Messages : 8
Enregistré le : lundi 16 septembre 2019 à 17:55

Re: Hospitalisation nécessaire pour RISPERDAL?

#4 Message par seb29 » lundi 16 septembre 2019 à 20:20

Merci Flower,

Je viens de me présenter à l'instant!

A bientôt
Papa d'un (formidable) petit garçon autiste de haut niveau associé à un trouble de l'attention avec hyperactivité né en 2013.

seb29
Nouveau
Messages : 8
Enregistré le : lundi 16 septembre 2019 à 17:55

Re: Hospitalisation nécessaire pour RISPERDAL?

#5 Message par seb29 » lundi 16 septembre 2019 à 20:48

Bonjour Hazufel,

Merci beaucoup pour cette réponse.
Nous avons tous beaucoup de mal à décoder ses réactions, c'est vraiment ça le problème,
Le psy qui le suit est en fait ce même médecin de l'HJ (qui en remplace un autre en congé maternité soit dit en passant)
Il est vrai que pour avoir lu dans quels cas sont utilisés la Ritaline et le Risperdal, j'ai vraiment l'impression que le Risperdal n'est pas adapté à mon fils tandis que la Ritaline oui, mais ce n'est que mon avis de papa.
Penses-tu que la Ritaline aussi éteint le comportement ou au contraire en allume un autre?
L'administration de Risperdal nécessite forcément une hospitalisation?
La Ritaline aussi?
Papa d'un (formidable) petit garçon autiste de haut niveau associé à un trouble de l'attention avec hyperactivité né en 2013.

Avatar du membre
hazufel
Prolifique
Messages : 4503
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Hospitalisation nécessaire pour RISPERDAL?

#6 Message par hazufel » mardi 17 septembre 2019 à 8:28

Pour accompagner ton fils au quotidien, un psychiatre n’est pas adapté. Il sait diagnostiquer et prescrire mais il ne fait pas de séances de remédiation.
Je copie un message que j’avais mis ailleurs pour les problèmes de comportement :

Voici un document récent, rédigé par JP Piat, l'auteur de Guide de survie de la personne autiste et auteur du blog Aspieconseil, sur le TOP : TOP.
Je trouve ses conclusions très importantes :

"Il est important que le trouble oppositionnel soit bien accompagné, par du comportemental, par de l’amour aussi et ce dans un souci de bien-être de la personne.
Malgré tout, même si ça vous semble insurmontable au départ, un bon cadre instructionnel est possible. Au départ, la mise en place d’un programme peut conduire à de plus nombreuses crises, à terme, vous aurez les bénéfices de votre accompagnement. Votre enfant TOP a aussi le droit de ne pas être d’accord, laissez-lui des moments calmes, sans objectif et des moyens de s’opposer sereinement. Ainsi vous serez considéré comme quelqu’un d’agréable et non celui qui le contraint tout le temps."

Sans bienveillance et accompagnement adapté de la famille, une personne autiste, avec ou sans top, ne peut pas gérer seul sa difficulté à la frustration, ou ses difficultés émotionnelles.
Les guidances parentales / familiales existent et des structures le permettent, si nécessaire en libéral. Le dossier MDPH est là pour en communiquer les devis afin d'avoir une aide adaptée.
Si le suivi en hôpital de jour ne vous convient pas, essayez de chercher du côté du libéral avec des psychologues qui font de l’accompagnement comportemental.
La ritaline n’est pas un médicament anodin non plus, le dosage n’est pas facile à trouver et nécessite souvent des tâtonnements mais il peut aider des enfants à réduire les problèmes d’attention.
Personnellement l’hospitalisation d’un enfant si petit, avec interdiction des parents de l’accompagner au départ puis un peu ensuite sur 15 jours serait totalement inenvisagable. :shock:
Vous avez le droit de remettre en question sa potentielle prise en charge et de chercher ailleurs ce qui conviendrait à votre fils.
Courage.
TSA et SAMA (Syndrome Activation Mastocytaire)
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA, dyspraxiques, dysgraphiques, dysexécutifs.

seb29
Nouveau
Messages : 8
Enregistré le : lundi 16 septembre 2019 à 17:55

Re: Hospitalisation nécessaire pour Risperdal ?

#7 Message par seb29 » mardi 17 septembre 2019 à 13:24

Merci encore pour cette réponse, c'est très gentil de prendre le temps de me répondre.
J'ai bien pris connaissance de ces TOP, il est vrai que mon fils est aussi dans la confrontation, la provocation et la contradiction mais ce n'est pas permanent, c'est plutôt dans ces moments de crises où il peut dire noir quand je dis blanc et inversement.
Votre idée de revoir tout ou partie de l'accompagnement est intéressante. Nous devons avant tout étudier toutes les pistes avant de prendre une décision sur ce qui doit être fait.
Nous habitons entre Concarneau et Quimperlé, savez-vous ou je pourrais trouver des informations sur des structures ou des professionnels en libéral et pas trop loin?Je cherche mais sans doute mal.
Je sais qu'il y a un SESSAD spécialisé dans l'autisme à QUIMPER mais il est indiqué que l'enfant doit résider à moins de 30 km, pas de chance nous c'est 40 (pourtant presque tout en 4 voies donc 25 min de route). Un autre à Concarneau mais ne semble pas convenir au profil de mon fils.
Je trouve beaucoup de psychothérapeutes en libéral dans mon secteur mais en lisant les profils je ne vois rien qui fait mention à l'autisme, à la mise en pratique de la méthode ABA... :?
Papa d'un (formidable) petit garçon autiste de haut niveau associé à un trouble de l'attention avec hyperactivité né en 2013.

Avatar du membre
hazufel
Prolifique
Messages : 4503
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Hospitalisation nécessaire pour Risperdal ?

#8 Message par hazufel » mardi 17 septembre 2019 à 18:48

Si ce n’est pas permanent et seulement en période de crise c’est lié à son autisme plus probablement qu’à un TOP (qui peut être une comorbidité).
Mais les méthodes avancées dans le document de JP Piat marche aussi dans ce cas, et il faut avant tout essayer de comprendre ce qui le met en crise, l’anticiper et adapter l’environnement pour qu’elles arrivent le moins souvent possible et surtout que vous aviez des clés pour les désamorcer (repli sensoriel, isolement si le petit en a besoin, câlin si c’est ce qui fonctionne chez lui, etc).
Je ne sais malheureusement pas pour Quimper. Avez-vous un contact éventuel avec une association ? Sinon Asperansa (l’asso) a son siège dans le Finistère, il y a sûrement des possibilités de contacts potentiels près de vous par leur biais.
Courage.
TSA et SAMA (Syndrome Activation Mastocytaire)
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA, dyspraxiques, dysgraphiques, dysexécutifs.

seb29
Nouveau
Messages : 8
Enregistré le : lundi 16 septembre 2019 à 17:55

Re: Hospitalisation nécessaire pour Risperdal ?

#9 Message par seb29 » mardi 17 septembre 2019 à 22:30

Merci Hazufel, l'ensemble des conseils que vous énoncez fonctionnent plutôt bien chez notre fils, je confirme vos propos car je remarque effectivement qu'il se calme lorsque je le prend dans mes bras, lorsqu'on l'isole du bruit ou de l'agitation. L'anticipation de la crise, le désamorçage frontal quand c'est possible, et si le début de crise est indéchiffrable, le dévier vers un autre sujet. La difficulté est cette mise en pratique au quotidien mais on s'accroche! Concernant l'aide et suivi individualisė, je vais me tourner vers ces associations (asperansa et ou autisme cornouaille). Merci pour tout!!
Papa d'un (formidable) petit garçon autiste de haut niveau associé à un trouble de l'attention avec hyperactivité né en 2013.

Avatar du membre
hazufel
Prolifique
Messages : 4503
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Hospitalisation nécessaire pour Risperdal ?

#10 Message par hazufel » jeudi 19 septembre 2019 à 6:23

Vous avez trouvé ce qui fonctionne pour l’apaiser et ça c’est super :bravo:
Est-ce qu’il peut avoir un emploi du temps aménagé à l’ecole avec moins d’heures pour qu’il puisse se reposer, ça limiterait les crises à l’école, qui sont vraisemblablement dues à des trop pleins sensoriels / émotionnels / interactionnels.
En tout cas, évitez tout traitement médicamenteux psychotique au maximum, surtout si petit.
Courage.
TSA et SAMA (Syndrome Activation Mastocytaire)
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA, dyspraxiques, dysgraphiques, dysexécutifs.

Marisol
Prolifique
Messages : 804
Enregistré le : mercredi 5 juin 2019 à 8:39

Re: Hospitalisation nécessaire pour Risperdal ?

#11 Message par Marisol » jeudi 19 septembre 2019 à 11:30

Hazufel est dans le vrai : adapter l'emploi du temps est une bonne solution.

Ce qui fatigue beaucoup, c'est la cantine, le sport (changer de vêtements, de chaussures puis re-changer).
Dans le cas de mon fils, le sport était très anxiogène : peur de faire perdre son équipe, de pas y arriver, de perdre ses vêtements, ...
maman d'un ado TED

Lonelywolf92
Nouveau
Messages : 1
Enregistré le : lundi 4 juillet 2022 à 10:09

Re: Hospitalisation nécessaire pour Risperdal ?

#12 Message par Lonelywolf92 » lundi 4 juillet 2022 à 10:32

Bonjour Sébastien,
Je m'appelle Carlos, je suis l'heureux papa d'un petit garçon, Sohan, qui aura 6 ans au mois d'octobre prochain, qui est TSA et pour qui nous avons commencé à lui donner du Risperdal 0,25ml/jour récemment. Sohan est en classe de GS avec une AVS à plein temps depuis un an et qui sera en CP classe ULIS pour la prochaine rentrée. La prise de ce médicament nous a été conseillé par sa pédopsychologue, qui suite à des comportements de violence envers lui et ses camarades de classe, lui ont valu un aménagement de son temps scolaire, il ne fait que des demi-journées à l'école depuis les vacances de printemps. Dans un premier temps moi et mon épouse, étions réticents à lui donner se médicament, nous sommes plutôt adeptes d'Homéopathie surtout quand il s'agît d'enfants. Nous avons longuement hésité et médité si oui ou non, nous devions lui donner ce médicament et finalement après 1-2 mois, nous avons décidé de sauter le pas et de faire un essai, faute d'autres solutions je l'avoue! Depuis deux jours Sohan prend du Risperdal en solution buvable dans sa plus petite dose.
En faisant quelques recherches sur le net je suis tombé sur ce forum et sur votre message posté initialement en 2019, c'est donc tout naturellement que je vous contacte afin de savoir, si votre enfant prends quelque chose et si oui quels sont les résultats? Nos enfants ont a peu près les mêmes symptômes, une violence qui peut être déclenché par une frustration, une sensibilité accrue aux bruits et à l'agitation alentours, pour cela il serait intéressant d'échanger nos points de vue. Je vous remercie par avance de votre réponse et surtout gardez le courage, car il en faut, mais nous avons aussi en retour beaucoup de bonheur de la part de nos enfants qui sont peut être "différents" mais surement spéciaux.

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 5035
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Hospitalisation nécessaire pour Risperdal ?

#13 Message par Lilas » lundi 4 juillet 2022 à 10:40

Bonjour et bienvenue Carlos,

Peux-tu mettre à jour ta signature (dans ton profil) avec ton statut quant au diagnostic (voir notre charte, chapitre 1.2) ?
Spoiler : Pour modifier la signature : 
  • cliquer (en haut à droite) sur ton pseudo ;
  • dans le menu qui apparaît, cliquer sur "Panneau de l'utilisateur" ;
  • cliquer sur l'onglet "Profil" ;
  • cliquer (à gauche) sur "Modifier la signature" ;
  • préciser ton statut dans la zone d'édition
    (exemples : suspicion de TSA, TSA diagnostiqué, parent...) ;
  • cliquer (en bas) sur "Envoyer".
Lilas - TSA (AHN - Centre Expert -2015)

Mon roman : Ma dame aux oiseaux

Eyvor
Familier
Messages : 136
Enregistré le : vendredi 17 septembre 2021 à 18:15

Re: Hospitalisation nécessaire pour Risperdal ?

#14 Message par Eyvor » lundi 4 juillet 2022 à 13:55

Bonjour Charles (et bienvenue),

Je suis une maman d'un enfant polyhandicapé (enfin, un jeune homme de 18 ans), nonverbal, malvoyant (dû à son encéphalopatie), épileptique avec important handicap mental et moteur (et des traits autistiques) - il n'est pas diagnostiqué TSA - et il prend Risperdal depuis son âge de 10 ans (prescrit par neuropédiatre qui le suit, 2x 0,5mg/jour). Ce n'est pas le même cas, mais Risperdal lui a été prescrit pour les raisons similaires - agressivité envers lui et les autres, forte agitation,...
Lonelywolf92 a écrit :
lundi 4 juillet 2022 à 10:32
[...] une violence qui peut être déclenché par une frustration, une sensibilité accrue aux bruits et à l'agitation alentours [...]
Nous étions très réticents au début, tout comme vous, mais la situation était devenue très difficile et il était devenu très dangereux pour lui-même. Depuis, il est plus calme, nettement plus réceptif au travail éducatif, paramédicale - kiné, psychomotricité, orthoptie entre d'autres. Il est accueilli dans un IME et il a fait beaucoup de progrès. Il est heureux et épanoui. Pourvu que ça dure et si c'est avec Risperdal, bin... on fait avec.
J'espère que cela vous rapporte quelques réponses, même si c'est n'est pas exactement le même cas.
Suspicion TSA (ADOS-2 qui cogne, parmi d'autres... )
Wait & see... :innocent:

Tree
Passionné
Messages : 333
Enregistré le : vendredi 30 avril 2021 à 8:45

Re: Hospitalisation nécessaire pour Risperdal ?

#15 Message par Tree » lundi 4 juillet 2022 à 19:57

Bonjour,
1mg de Risperdal par jour, ce n'est pas beaucoup.
C'est même une toute petite dose.
Et, si ça l'aide, tant mieux.
diagnostiqué Asperger
TDA
TAG

Répondre