Autisme, TDA, ritaline et Abilify

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Message
Auteur
Avatar du membre
tintaglia
Régulier
Messages : 54
Enregistré le : mardi 1 août 2017 à 18:05

Autisme, TDA, ritaline et Abilify

#1 Message par tintaglia » mardi 1 août 2017 à 18:19

Bonjour à tous,

Mélange détonnant me direz-vous ? Je trouve aussi.
Il ne s'agit cependant pas de moi, mais de mon enfant de 10 ans et demi. Il a bénéficié de prises en charge excellentes depuis l'age de trois ans (orthophonie, psychomotricité, ABA) en libéral. Il est scolarisé en milieu ordinaire à 100 % avec une avs mutualisée avec un autre enfant. Elle est présente pour les deux 20 heures par semaine.
Aujourd'hui, son évolution a permis de cesser la psychomotricité (depuis ses sept ans), de limiter la prise en charge ABA qui a eu gain de cause sur plein de choses, notamment une opposition massive, mais n'a pas eu autant d'effet sur l'impulsivité. Nous avons finalement réussi à faire reconnaître le déficit de l'attention de notre fils via l'échelle de conners (côté 8/9 pour l'attention, et 5 ou 6/9 pour l'hyperactivité).

partant de là, notre neuropsychologue bien que peut orienté médication nous a envoyé voir un neurologue qui a prescrit du quasym 20 mg (à savoir, l'enfant fait 1m50 pour 40 kgs).
L'effet sur l'attention a été très forte, mais quelques effets secondaires d'importance ont vu le jour : une irritabilité parfois difficile à gérer, des troubles du sommeil (il prend de la mélatonine, 2 mg sans quasym suffisent).
D'après le neurologue, et je veux bien le croire, les troubles du sommeil ne sont pas directement liés au quasym, mais indirectement : l'attention de notre fils étant à un bon niveau, il ressent tout ce qu'il ne ressentait pas auparavant et cela rejailli sur son sommeil sur sa façon d'être. L'opposition revient, par exemple, vite gérée. Cela étant, l'arrêt du quasy a relancé les difficultés à se concentrer.
Nouveau contact avec le neurologue qui nous propose l'abilify, 5 mg.

La HAS recommande l'abilify pour la maniaco dépression et la schizophrénie, mais en regardant la notice, il est noté que c'ets utilisé pour traiter des symptômes de type sentiment d'euphorie, une énergie excessive, une diminution du besoin de sommeil, parler trop vite avec accélération des idées et parfois une irritabilité sévère. Aussi, cela concerne les retraits affectifs et sociaux. En plein ce qui nous concerne.

Alors bien que l'idée de donner un antipsychotique à un enfant jeune poru compenser les effets secondaires d'un autre médicament me gène, nous allons tenter. Cependant voilà, nous ne savons pas trop à quelle heure donner ce médicament. Le soir bien sûr, mais combien de temps avant le coucher ?

Merci par avance.
Mère d'enfant AHN / SA de bientôt 11 ans, au collège avec AVS à temps presque complet, diagnostiqué à l'âge de 3 ans.

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4961
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Autisme, TDA, ritaline et Abilify

#2 Message par Manichéenne » mardi 1 août 2017 à 18:52

Bonjour,

pour savoir quand le donner, je pense qu'il faut soit demander au prescripteur, soit tester par essais successifs.
Vous êtes sûre que c'est pour compenser les effets secondaires du Quazim et mieux dormir ? L'Abilify est parfois donné en remplacement ou en complément pour le TDAH... (même s'il n'y a aucune preuve ni recommandation en ce sens).

Je suis un peu étonnée aussi des différences de discours entre le psychiatre de mon fils et le neurologue du votre. On m'a clairement dit que la ritaline pouvait entrainer des difficultés de sommeil, et c'est pour ça qu'il prend de la mélatonine (alors qu'il n'en avait pas besoin avant, contrairement à son frère).
L'irritabilité, c'est en continu ou quand l'effet du quazim s'estompe ? Pour mon fils c'était quand la ritaline s'estompait : irritabilité, pleurs... Il a donc essayé plusieurs dosages et formes du traitement : Concerta, Ritaline, ritaline LP... Pour estomper l'effet fin de dose, il prend actuellement 2 cachets en décalé.

Pour le positif, j'ai pu constater pour mon fils ce que le psychiatre nous avait annoncé, à savoir qu'en ayant une meilleure capacité de concentration les capacités sociales s'améliorent. Je vous souhaite que ce soit le cas aussi. :)
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
philigram
Forcené
Messages : 1863
Enregistré le : mercredi 14 septembre 2016 à 9:14
Localisation : Gironde

Re: Autisme, TDA, ritaline et Abilify

#3 Message par philigram » mardi 1 août 2017 à 19:16

J'ai pris 1 an de l'Abilify, le soir. Je n'ai vu aucun effet positif, ni négatif d'ailleurs.
Ce genre de médicaments a des effets assez variables selon les personnes.
Diagnostiqué asperger avec anxiété sociale marquée par le CRA.

Avatar du membre
tintaglia
Régulier
Messages : 54
Enregistré le : mardi 1 août 2017 à 18:05

Re: Autisme, TDA, ritaline et Abilify

#4 Message par tintaglia » mercredi 9 août 2017 à 18:34

Bonjour,
Et merci pour vos réponses.

Philigram : je suis heureuse de voir que certains n'ont pas d'effets secondaires, même si vous auriez préféré en avoir les effets positifs !

Manichéenne : oui, il s'agit bien de compenser certains effets secondaires du quasym, qui en donnant à mon fils toutes possibilités d'entendre ce qui se dit, ce qui est dit, en ouvrant les vannes, en quelques sortes, l'a rendu quelque peu intolérant au bruit. Son sommeil était par ailleurs très perturbé par le quasym, et l'abilify règle globalement le souci.
Nous savions que la ritaline pourrait poser des soucis de sommeil, et il était déjà sous mélatonine, 2mg. Peut être augmenter la dose aurait été suffisant pour le sommeil, cependant, sans doute pas pour l'intolérance au bruit et un énervement tournant en agressivité.

Cela étant, il est vrai que j'ai constaté à la maison une grosse amélioration sociale, une meilleure écoute. J'espère aussi que ça continuera, merci beaucoup pour votre réponse.
Mère d'enfant AHN / SA de bientôt 11 ans, au collège avec AVS à temps presque complet, diagnostiqué à l'âge de 3 ans.

Anja-louise
Fidèle
Messages : 162
Enregistré le : jeudi 27 octobre 2016 à 19:59

Re: Autisme, TDA, ritaline et Abilify

#5 Message par Anja-louise » samedi 12 août 2017 à 9:49

Je prends de l'Abilify depuis à peu près 3 ans, d'abord en injection puis en cachets (20mg/jour) car on m'avait diagnostiqué un trouble schizo-affectif à l'âge de 18 ans. Le CRA vient de me dire que je ne présentais pas de schizophrénie (pas de manifestations à l'heure actuelle ni symptômes résiduels) mais plutôt un TED léger dans l'enfance auxquels s'est ajouté depuis des troubles de l'humeur avec des grosses angoisses de nature psychotique.
Je dois cependant conserver l'Abilify pour cette dernière raison (angoisses massives) ainsi que pour mes crises de colère et d'impulsivité pendant lesquelles je ne sais pas du tout gérer le trop plein d'émotions :crazy:
Après pour les effets secondaires je dirais que je les ai tous :( (difficulté de concentration, manifestations physiques:hypersécrétions , transpiration excessive, contractures musculaires intenses et j'en passe...) sauf la prise de poids.
En ce qui concerne le sommeil, je ne savais pas du tout que ça le favorisait :shock: pour moi en tout cas j'ai l'impression qu'il a réduit son temps: je m'endors très facilement (23h) par contre je suis réveillée tôt (5h30) et là impossibilité de retrouver le sommeil
TSA+ nombreuses comorbidités

Avatar du membre
tintaglia
Régulier
Messages : 54
Enregistré le : mardi 1 août 2017 à 18:05

Re: Autisme, TDA, ritaline et Abilify

#6 Message par tintaglia » mercredi 30 août 2017 à 19:43

Bonsoir Anja-Louise, et merci pour cette réponse.
Pour l'abilify, l'atténuation fait partie des effets secondaires, et pris le soir favorise l'endormissement.

Vos angoisses sont donc gérées grâce à l'abilify ? Quel âge avez-vous si ça n'est pas indiscret (rapport au dosage : mon fils ne prenait que 5mg)

Cela étant, nous avons arrêté l'abilify à cause des effets secondaires, plus handicapants que les effets positifs :-(
Mère d'enfant AHN / SA de bientôt 11 ans, au collège avec AVS à temps presque complet, diagnostiqué à l'âge de 3 ans.

Anja-louise
Fidèle
Messages : 162
Enregistré le : jeudi 27 octobre 2016 à 19:59

Re: Autisme, TDA, ritaline et Abilify

#7 Message par Anja-louise » jeudi 31 août 2017 à 13:59

Bonjour tintaglia :)
A vrai dire je ne sais pas trop si mes angoisses se sont atténuées depuis la prise d'Abilify; je dirais peut être un petit peu. Là où je vois une amélioration, c'est sur la manière de les gérer et de ne plus me laisser submerger par celles ci
d'où un meilleur contrôle. Après, ma psychothérapeute me dit que j'ai beaucoup progressé depuis quelques temps mais elle n'est pas convaincue que cela soit entièrement du à l'Abilify
Pour répondre à votre question, j'ai 29 ans. Concernant le dosage, on m'avait expliqué que la dose maximale est de 30mg/jour (chez l'adulte). Entre 0 et 15mg, cela a plutôt un effet stimulant, c'est pourquoi on le donne a certains patients schizophrène qui sont apathiques (un des symptômes négatifs majeurs de cette maladie)
Entre 15 et 30mg, cela aurait plutôt un effet calmant et apaisant.
Mais je pense qu'après tout dépend de l'individu: le dosage est à étudier au cas par cas car chacun réagit différemment.
J'espère que cela aura pu vous aider :)
TSA+ nombreuses comorbidités

bidouille
Forcené
Messages : 3053
Enregistré le : lundi 16 janvier 2012 à 7:15
Localisation : region parisienne
Contact :

Re: Autisme, TDA, ritaline et Abilify

#8 Message par bidouille » jeudi 12 octobre 2017 à 9:25

bonjour,

Mon fils est dans la meme situation, TDAH et autiste, sous traitement ritaline. il fait des crises très violentes. Nous allons faire un bilan pour l'epilepsie, et si l'EEG reviens normal il nous propose l'abilify.
Maman bizarroïde d'un grand boud de 11 ans (EIP TDA) et d'un ptit bouyou de 10 ans Asperger TDAH.
En cours de diagnostic pour une myasthenie grave
Tous différents , tous humains!

Avatar du membre
tintaglia
Régulier
Messages : 54
Enregistré le : mardi 1 août 2017 à 18:05

Re: Autisme, TDA, ritaline et Abilify

#9 Message par tintaglia » jeudi 16 novembre 2017 à 10:43

Bonjour Bidouille.
Mon fils est essentiellement AHN et TDA, avec hyperactivité légère (échelle de conners à 8/9 pour les troubles de l'attention, et 6/9 pour l'hyperactivité).

Je viens donner des nouvelles (je suis très prise par le quotidien et viens très peu. Pardon)
Nous avons arrêté l'abilify assez vite à cause des effets secondaires, notamment une zombification (il est très sensible à tout ça), et d'autres soucis.
Il est rentré avec bonheur au collège, tout se passe vraiment bien, la plupart des enseignants sont très à l'écoute et la classe est calme. Et surtout, l'enseignement est carré, structuré, et il en avait besoin.

Du coup, le quasym lui permet d'avoir le niveau attentionnel requis (enfin à peu près, des fois je me dis qu'il en faudrait une dose plus forte), ça aide pas mal pour les relations sociales avec les camarades. Bon, il ne va pas trop vers les nouveaux élèves qu'il ne connaît toujours pas.... Mais en même temps, l'AVS est tout le temps à côté de lui.

Il a un bon rythme veille sommeil avec la mélatonine (on a le droit de mettre des marques ou pas ?), deux mg 1 heure avant de dormir, et le quasym le matin, qui a eu l'avantage de lui couper un peu l'appétit et de lui rendre une ligne parfaite.

Merci pour vos réponses, votre écoute, surtout que je ne suis vraiment pas présente.
Mère d'enfant AHN / SA de bientôt 11 ans, au collège avec AVS à temps presque complet, diagnostiqué à l'âge de 3 ans.

bidouille
Forcené
Messages : 3053
Enregistré le : lundi 16 janvier 2012 à 7:15
Localisation : region parisienne
Contact :

Re: Autisme, TDA, ritaline et Abilify

#10 Message par bidouille » jeudi 16 novembre 2017 à 10:48

bonjour tintaglia merci d'etre venue nous donner ton retour d'experience.
Pour mon fils les crises se sont a nouveau calmées. l'EEG sera fait debut janvier.
Maman bizarroïde d'un grand boud de 11 ans (EIP TDA) et d'un ptit bouyou de 10 ans Asperger TDAH.
En cours de diagnostic pour une myasthenie grave
Tous différents , tous humains!

Avatar du membre
tintaglia
Régulier
Messages : 54
Enregistré le : mardi 1 août 2017 à 18:05

Re: Autisme, TDA, ritaline et Abilify

#11 Message par tintaglia » jeudi 16 novembre 2017 à 11:34

ça fait long à attendre, je trouve.
J'ai toujours trouvé les délais insupportables. C'est pourquoi notre fils a été diagnostiqué très tôt, en libéral (mais ça fait mal au portefeuille).
Diagnostic plus ou moins confirmé par le CRA... 18 mois plus tard.
Bah oui, avec 18 mois de prise en charge intensive, il a appris à parler (il était totalement averbal), quelques comportements socialement acceptables etc.

Mais pour les anti psychotiques, je trouve que les neurologues ont tendance à en donner un peu facilement. Celui qui suit mon fils, par exemple, ne croit pas du tout à l'efficacité ni même à l'utilité des prises en charges psycho éducatives type ABA.
Pourtant...
Alors bon, quand il faut il faut, je ne dis pas le contraire, mais quand on peut s'en débrouiller autrement...
Mère d'enfant AHN / SA de bientôt 11 ans, au collège avec AVS à temps presque complet, diagnostiqué à l'âge de 3 ans.

Avatar du membre
3enfants
Forcené
Messages : 1283
Enregistré le : vendredi 23 novembre 2012 à 21:51
Contact :

Re: Autisme, TDA, ritaline et Abilify

#12 Message par 3enfants » jeudi 16 novembre 2017 à 14:42

pour tout ce qui concerne l'attention et autres fonctions exécutives : cela peut être travaillé en ergothérapie.
3 enfants : une fille Asperger, un fils TED NS et le frère ... "sans étiquette" (traits autistiques + éléments de précocité)... !
mon blog : cuisineallergo.canalblog.com

bidouille
Forcené
Messages : 3053
Enregistré le : lundi 16 janvier 2012 à 7:15
Localisation : region parisienne
Contact :

Re: Autisme, TDA, ritaline et Abilify

#13 Message par bidouille » jeudi 16 novembre 2017 à 14:44

L'abilify c'st pas pour les TDA et autres fonction executive, c'est pour la violence.
Maman bizarroïde d'un grand boud de 11 ans (EIP TDA) et d'un ptit bouyou de 10 ans Asperger TDAH.
En cours de diagnostic pour une myasthenie grave
Tous différents , tous humains!

Avatar du membre
tintaglia
Régulier
Messages : 54
Enregistré le : mardi 1 août 2017 à 18:05

Re: Autisme, TDA, ritaline et Abilify

#14 Message par tintaglia » vendredi 17 novembre 2017 à 9:07

@3enfants : l'attention, travaillée en ergothérapie ? Comment ? aurais-tu des pistes pour moi ?
La ritaline aide bien mon fils mais bon, c'est perfectible.

@bidouille : l'abilify, oui, c'est pour la violence, ou pour des manifestations un peu moins fortes. Le neurologue qui avait donné ça à mon fils avait vu un peu fort, je trouve : il n'est pas violent du tout, simplement, il était excédé par le bruit en classe et s'énervait parfois... C'était un peu le bazooka pour assommer la mouche...
Mère d'enfant AHN / SA de bientôt 11 ans, au collège avec AVS à temps presque complet, diagnostiqué à l'âge de 3 ans.

bidouille
Forcené
Messages : 3053
Enregistré le : lundi 16 janvier 2012 à 7:15
Localisation : region parisienne
Contact :

Re: Autisme, TDA, ritaline et Abilify

#15 Message par bidouille » vendredi 17 novembre 2017 à 9:11

il existe tout un tas de traitement non medicamenteux pour les TDA, et des adaptations, mais parfois ils sont insufisant, ou il y'a urgence, et les traitements methylphenildates sont très efficaces.
Maman bizarroïde d'un grand boud de 11 ans (EIP TDA) et d'un ptit bouyou de 10 ans Asperger TDAH.
En cours de diagnostic pour une myasthenie grave
Tous différents , tous humains!

Répondre