Que pensez-vous du TERCIAN ?

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Message
Auteur
Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10469
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Que pensez-vous du TERCIAN ?

#31 Message par Lilette » samedi 24 novembre 2018 à 19:40

hazufel a écrit :
vendredi 23 novembre 2018 à 23:04
Bubu a écrit :
vendredi 23 novembre 2018 à 16:36
Oui c'est vrai, mais il y a des autistes qui ont développé des comorbidités.
Personnellement, je vis très bien mon autisme.
Mais la dépression non. Sansprescription, je vais à L'HP direct.

Je n'ai aucun traitement pour l'autisme, de toute façon ce n'est pas une maladie.
Mais j'en ai pour ma dépression. Un infirmier passe tous les jours.
Honnêtement, j'ai 2 prozac le matin et 2 Zyprexa le soir....
Et ça me va comme ça, je pense être serein quand-même. :kiss:
Je suis tout à fait d’accord avec toi Bubu.
Certaines comorbidités nécessitent des aides pharmaceutiques, qui permettent au patient d’évoluer et « d’exploiter son potentiel » en soulageant une très grande anxiété et / ou une dépression.
Je confirme, je ne sais pas comment je ferais sans mon traitement (contre l'anxiété, AD+anxyo).
Même avec c'est encore parfois compliqué, mais oui ce ne sont pas des neuroleptiques.
TSA.

Enogit
Régulier
Messages : 45
Enregistré le : dimanche 28 octobre 2018 à 22:28

Re: Que pensez-vous du TERCIAN ?

#32 Message par Enogit » samedi 24 novembre 2018 à 20:28

Lilette a écrit :
samedi 24 novembre 2018 à 19:40
Je confirme, je ne sais pas comment je ferais sans mon traitement (contre l'anxiété, AD+anxyo).
Même avec c'est encore parfois compliqué, mais oui ce ne sont pas des neuroleptiques.
Quelle est exactement la différence entre neuroleptique en anxiolytique ? Parce que on m'a prescrit du tercian (donc un neuroleptique) pour calmer mes angoisses et un autre neuroleptique pour dormir. Du coup je pensais que tout ça revenait un peu au même.
Démarche de (pré)diagnostic lancée (02/2019)
Soupçonnée de SA par un psychiatre (10/2018), diagnostiquée HQI (2013)

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10469
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Que pensez-vous du TERCIAN ?

#33 Message par Lilette » samedi 24 novembre 2018 à 22:32

Les neuroleptiques sont des antipsychotiques, notamment prescrits en cas de schyzophrénie/bipolarité qui certes causent de l'anxiété, mais à la base l'usage n'est pas le même.
Les anxiolytiques sont conçus pour réduire/limiter l'anxiété causée par divers troubles, mais ne sont pas des psychoses.
http://www.psychomedia.qc.ca/anxiete/le ... es-anxieux
TSA.

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2322
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Que pensez-vous du TERCIAN ?

#34 Message par olivierfh » dimanche 25 novembre 2018 à 9:31

Enogit a écrit :
samedi 24 novembre 2018 à 20:28
(donc un neuroleptique) pour calmer mes angoisses et un autre neuroleptique pour dormir.
L'usage de neuroleptiques à dose relativement faible dans un autre but que celui antipsychotique de leur autorisation de mise sur le marché semble être assez discuté dans la littérature scientifique (exemple): autrement dit même si beaucoup de psychiatres le font, c'est apparemment sur des bases peu sûres en termes d'essais/évaluations.
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

Enogit
Régulier
Messages : 45
Enregistré le : dimanche 28 octobre 2018 à 22:28

Re: Que pensez-vous du TERCIAN ?

#35 Message par Enogit » dimanche 25 novembre 2018 à 13:08

olivierfh a écrit :
dimanche 25 novembre 2018 à 9:31
Enogit a écrit :
samedi 24 novembre 2018 à 20:28
(donc un neuroleptique) pour calmer mes angoisses et un autre neuroleptique pour dormir.
L'usage de neuroleptiques à dose relativement faible dans un autre but que celui antipsychotique de leur autorisation de mise sur le marché semble être assez discuté dans la littérature scientifique (exemple): autrement dit même si beaucoup de psychiatres le font, c'est apparemment sur des bases peu sûres en termes d'essais/évaluations.
Merci j'irai lire tout ça précisément ! Je crois que l'idée était que contrairement aux anxiolytiques, le tercian ne développait pas d'accoutumance. Alors il faut aussi que je vois si les phobies d'impulsion ne sont pas considérées comme une forme de psychose (je ne sais pas si c'est le bon terme).
Démarche de (pré)diagnostic lancée (02/2019)
Soupçonnée de SA par un psychiatre (10/2018), diagnostiquée HQI (2013)

Avatar du membre
Elinounette
Fidèle
Messages : 115
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 11:41

Re: Que pensez-vous du TERCIAN ?

#36 Message par Elinounette » dimanche 21 juillet 2019 à 22:35

Enogit a écrit :
dimanche 25 novembre 2018 à 13:08
olivierfh a écrit :
dimanche 25 novembre 2018 à 9:31
Enogit a écrit :
samedi 24 novembre 2018 à 20:28
(donc un neuroleptique) pour calmer mes angoisses et un autre neuroleptique pour dormir.
L'usage de neuroleptiques à dose relativement faible dans un autre but que celui antipsychotique de leur autorisation de mise sur le marché semble être assez discuté dans la littérature scientifique (exemple): autrement dit même si beaucoup de psychiatres le font, c'est apparemment sur des bases peu sûres en termes d'essais/évaluations.
Merci j'irai lire tout ça précisément ! Je crois que l'idée était que contrairement aux anxiolytiques, le tercian ne développait pas d'accoutumance. Alors il faut aussi que je vois si les phobies d'impulsion ne sont pas considérées comme une forme de psychose (je ne sais pas si c'est le bon terme).
Je remonte le post pour apporter mon expérience du Tercian. Ma psychiatre me l'a prescrit suite à un combo burn-out/dépression. Le burn-out ayant été causé par une surcharge sensorielle (odeur/bruit de la rue/métro et de l'openspace) + climat angoissant du licenciement économique qui se profilait, et le dépression par le suicide d'une copine qui a été victime d'abus sexuels par son oncle quand elle était enfant et dont la famille ne la croyait pas.
Dans un premier temps, elle m'a prescrit du Xanax + antidépresseur. J'étais cassée, un vrai zombie, capable de rien.
J'ai demandé à changer de médication et ma psy m'a prescrit le Tercian, dose la plus petite 5 gouttes matin et soir. 3 jours plus tard, je commençais à retrouver de l'énergie, j'étais davantage volontaire, je retrouvais l'envie de faire des choses.
Actuellement, je suis encore très angoissée mais j'ai des raisons de l'être. Je ne sais pas s'il faut que je vois avec ma psy pour augmenter les doses. Sachant que j'ai une très forte résistance aux médicaments ainsi qu'aux psychotropes.
Pré-diag TSA par ma psychiatre le 09/05/19
Hypersensorielle, troubles anxieux, phobie sociale, défaut d'affirmation de soi
Entretien pré-tests à la Salpêtrière le 10/10/19
-----------------------------------
Ghost plus vite que son ombre

Avatar du membre
Alpha
Fidèle
Messages : 131
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: Que pensez-vous du TERCIAN ?

#37 Message par Alpha » lundi 22 juillet 2019 à 8:50

Comme Bubu, j'ai un très mauvais souvenir de ce médicament. Même si on me l'a administré pendant longtemps, et associés à d'autres molécules, je l'ai vraiment vécu comme une camisole chimique.
Peut être y a t il d'autres alternatives thérapeutique plutôt qu'une augmentation des doses ?
D'autant que tout dépend du dosage, mais c'est étonnant que tu sois plus énergique sous Tercian que sous Xanax..
Sans diagnostic
Suspicion par le psychiatre HPI et/ou TSA

Avatar du membre
Elinounette
Fidèle
Messages : 115
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 11:41

Re: Que pensez-vous du TERCIAN ?

#38 Message par Elinounette » lundi 22 juillet 2019 à 9:06

Alpha a écrit :
lundi 22 juillet 2019 à 8:50
Peut être y a t il d'autres alternatives thérapeutique plutôt qu'une augmentation des doses ?
D'autant que tout dépend du dosage, mais c'est étonnant que tu sois plus énergique sous Tercian que sous Xanax..
Je pense que c'est l'antidépresseur qui me cassait. Le Xanax faisait effet pendant 30min à 1h.
Le Tercian me permet d'être plus détachée des problèmes et de l'environnement toxique dans lequel j'évolue actuellement. Il a l'avantage aussi d'avoir des effets prolongés sur plusieurs heures.
En revanche, je suis assez agressive depuis quelques semaines. J'ai failli détruire ma tablette graphique parce que mon logiciel buguait. J'arrivais mieux à gérer mes accès de colères avant. Mais je ne sais pas si c'est avant le Tercian ou avant le burn-out.
Pré-diag TSA par ma psychiatre le 09/05/19
Hypersensorielle, troubles anxieux, phobie sociale, défaut d'affirmation de soi
Entretien pré-tests à la Salpêtrière le 10/10/19
-----------------------------------
Ghost plus vite que son ombre

Avatar du membre
Kalevipoeg
Régulier
Messages : 57
Enregistré le : mardi 1 août 2017 à 7:29
Localisation : Nordiste émigrée

Re: Que pensez-vous du TERCIAN ?

#39 Message par Kalevipoeg » lundi 22 juillet 2019 à 10:54

Pour les accès de colère dont tu parles, cela m'arrivait parfois aussi quand j'étais sous médicaments psychotropes. J'étais aussi beaucoup plus impulsive et j'avais des passages à l'acte très fréquents.
C'est peut-être ton antidépresseur car ceux-ci peuvent justement induire des passages à l'acte et augmenter l'impulsivité. Beaucoup d'antidépresseurs sont d'ailleurs fortement suspectés de provoquer des passages à l'acte suicidaire ou criminel chez certaines personnes. Mais ton psychiatre ne reconnaîtra sans doute pas cet état de fait et mettra ton agressivité sur le compte de ta dépression... On parie ? :?
Que prends-tu comme antidépresseur ?

Quand j'ai arrêté la médication, mon impulsivité a fortement diminué et je n'ai plus eu aucun passage à l'acte ensuite... Cherchez l'erreur...
Je reste émotive et hypersensible mais cela n'a plus rien à voir avec ce que je vivais sous médicaments.
Le Tercian, j'ai testé aussi : très mauvais souvenir... Mais si tu en as besoin provisoirement pour essayer de gérer une mauvais passe, pourquoi pas, attention peut-être à ne pas en prendre sur le long terme. C'est sûr, cela atténue les mauvais moments, les émotions difficiles à supporter, mais sans t'en rendre compte, tu risques aussi de perdre les émotions positives, ta sensibilité sensorielle et les plaisirs qui lui sont éventuellement associés (en tant qu'autiste, on peut être très sensible à la musique, à la beauté des choses etc...) et perdre cela, qui plus est, sans s'en rendre compte, c'est aussi perdre une partie de soi-même, non ?
Bon courage
Born again in Summer 2017, when God told me I was an aspie.

TSA - type Asperger

Répondre