Diagnostic pour ma fille de 14 ans / Suivi

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Message
Auteur
Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 4045
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Diagnostic pour ma fille de 14 ans / Suivi

#76 Message par hazufel » dimanche 29 décembre 2019 à 9:02

Quelles bonnes nouvelles pour votre famille :bravo:
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

LoutreDesIles
Habitué
Messages : 91
Enregistré le : mercredi 4 avril 2018 à 10:40

Suivi de ma fille de 15 ans / Fratrie

#77 Message par LoutreDesIles » dimanche 9 février 2020 à 18:50

Bonjour à tous,

Quelques nouvelles de chez nous.
ça va plutôt pas mal à la maison si on regarde les relations entre ma fille et ses parents, même si c'est clairement plus marqué avec moi.
On se comprend vraiment bien et parfois ma fille vient même discuter 20 minutes avec moi, ou se mettre sur le canapé à côté de moi pour regarder la télé (en général elle reste dans sa chambre à regarder des animés japonais, sa passion du moment). Avec son père c'est moins facile mais disons qu'ils ne sont pas en conflit comme avant. Et puis elle est assez fatiguée par l'hiver, le bac (elle est en 1ère) etc.
C'est avec son frère (12 ans) que c'est très compliqué. Elle n'est plus violente avec lui comme avant, elle ne le frappe plus. En revanche verbalement ça reste violent dans un cas précis : le bruit. Mon fils en fait beaucoup, il a une voix qui porte énormément, et en plus il a un tempérament assez chouineur. Du coup c’est une agression pour elle, et on ne peut pas non plus passer notre temps à dire à notre fils de se taire ou de parler moins fort. Il baisse la voix 10 secondes et ensuite ça remonte (apparemment c'est un truc de famille, et en plus inconsciemment je pense qu'il veut attirer l'attention justement...). Donc elle l'évite et lui en veut, et en gros tout ce qu'elle lui dit (crie) c’est "Ta gueule !".
Or elle lui manque, ils ne se parlent jamais car se croisent peu, aux repas en ce moment elle l'évite et vient moins manger en même temps que nous (alors que ça allait mieux), et il voudrait partager des choses avec elle, discuter, jouer à des jeux vidéos etc... Il en souffre énormément et a fait plusieurs crises spectaculaires ces derniers temps : "t'es pas ma sœur, va au diable, j't'aime pas, je suis malheureux" ou encore aujourd'hui "je vais me suicider" (en montant sur la balustrade du premier étage quand même...). Il veut qu'elle parte, il évacue tout ce qu'il garde depuis des années et il n'en peut plus, il ne la supporte plus. A son âge il ne peut pas bien comprendre qu'établir une connexion est difficile et les stratégies qu'il peut être possible d'employer (déjà nous ça demande des efforts...)
Nous avons rdv pour notre suivi CMP mercredi, et guidance parentale vendredi, mais on en a déjà parlé. Je pense vraiment que mon fils a besoin d'aide mais pour l'instant il est extrêmement réfractaire. On atteint les limites de ce qu'on peut faire "indirectement", en agissant sur les parents (nous), on va sans doute nous parler de thérapie familiale cette semaine (après il faut trouver de la place et arriver à les faire venir...).
En plus les deux nous en veulent parce qu'on ne fait rien pour les défendre selon eux :crazy:

Comment les fratries vivent le TSA d'un ou de plusieurs de leurs membres chez vous ?
Franchement je crois de moins en moins qu'un jour ils seront proches, mais je voudrais au moins qu'il n'y ait pas de violence et pas de souffrance aiguë comme en ce moment...

Merci de vos témoignages !
Maman d'une fille de 14 ans EIP + Asperger. Diagnostic TSA en octobre 2018, après 10 ans d'errance.
Eté 2019 : Enfin ça avance avec la prise en charge en CMP, incluant de la guidance parentale.

Avatar du membre
TiZ
Forcené
Messages : 3026
Enregistré le : dimanche 16 septembre 2012 à 11:31

Re: Diagnostic pour ma fille de 14 ans / Suivi

#78 Message par TiZ » dimanche 9 février 2020 à 20:52

Avec ma soeur, c'était assez compliqué, on s'engueulait souvent, on se frappait (et comme je suis la grande soeur, c'est souvent moi qui "gagnait"... parfois elle avait la respiration coupée tellement les coups étaient forts...). Elle me disait souvent des trucs comme "handicapée de la vie" ou d'autres méchancetés. Mais on arrivait quand même à faire des trucs ensemble.
Ce qui a beaucoup amélioré la situation, c'est quand je suis partie de chez mes parents pour faire mes études, et qu'elle est partie en internat : comme on se voyait moins souvent, on était contentes de se retrouver quand c'était le cas, et c'était beaucoup plus calme. Le fait qu'on ait grandit joue aussi je pense.
Je n'ai pas de solution "miracle", mais je pense que ça va finir par aller mieux entre tes enfants :wink:
Diagnostiquée Aspie en février 2015 (psychiatre libéral) puis confirmation au CRA en novembre 2016

On peut revenir de tout, sans être parti très loin, on peut revenir de loin, sans être parti du tout ! - Bazar et bémols

Répondre