Inclusion en école ordinaire. Fausse bonne idée???

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Message
Auteur
WonderlandAS
Occasionnel
Messages : 13
Enregistré le : dimanche 7 octobre 2018 à 12:46

Inclusion en école ordinaire. Fausse bonne idée???

#1 Message par WonderlandAS » dimanche 7 octobre 2018 à 16:28

Bonjour,
Mon fils , 6 ans , diagnostiqué autiste il y a un an a toujours été scolarisé en milieu ordinaire.
Il n'a pas de déficience intellectuelle et peut tout à faire suivre le programme scolaire correspondant à son niveau de classe (CP actuellement).
Malgré le fait qu'il ne rechigne pas à se rendre à l'école (rituel?) Ça ne se passe pas du tout bien et son comportement ne cesse d'évoluer de façon négative.
Petite section : il ne se mélange pas aux autres, reste passif, dans son monde, ne participe aux activités/ateliers qu'avec la présence de la maitresse ou atsem .
Moyenne section : imitation des autres enfants mais malheureusement pas les bons exemples... maître et maitresse extra qui ont su s'adapter à lui mais début d'un comportement insolent.
Grande section : comportement insolent et qui gêne la classe (renverser le matériel, faire tomber les chaises, répond à la maitresse,...)
CP (classe actuelle avec l'arrivé enfin de l'AESH) : violence verbale et physique (insultes, tape, tire les cheveux, jette le matériel, beaucoup de cris,...)il commence aussi à se faire du mal (se mort et se donne des coups de poing au visage)
A la maison , il se comporte bien même lorsque l'on doit sortir (faire des courses ou autres ) son comportement C'est nettement amélioré. Il faut dire que nous travaillons dessus depuis déjà 3 ans.
Mais depuis la rentrée même à la maison il peut devenir agressif.
Son comportement a un impact direct sur une de ses soeurs qui est scolarisée dans le même établissement et qui a 18 mois de plus que lui. Ses camarades lui disent que son frère est bizarre/ pas normal. Elle le vit très mal et a été jusqu'à donné un coup de poing au visage d'un enfant qui se moquait de son frère. Elle qui a l'école est extrêmement timide et ose à peine parler (mutisme selectif). Ça la rend tellement malheureuse d'avoir perdu le contrôle et t'entendre tout ça.
Je pense que le comportement de mon fils (son agressivité) est du a une surcharge sensorielle (il est très sensible aux bruits et aux contacts des autres) et a un manque de repère dans le temps (il a beaucoup de mal à se repérer dans la journée).
Il a bien un coin calme a sa disposition en classe mais inaccessible pendant les récréations.
Un emploi du temps visuel a été mis en place mais ça n'est pas suffisant...
Je me demande s' il a vraiment sa place au sein d'un établissement ordinaire... Il souffre et ça me rend triste de le voir comme ça. Il a à peine commencé sa scolarité qu'il est déjà dans le rejet de l'école...
L' AESH n'est pas formée et ne sait pas du tout comment il faut faire avec lui.
La maîtresse est pleine de bonnes volontées mais ne peut pas le gérer et gérer sa classe.
Il est scolarisé à temps partiel (tout les matins et 1 h le lundi et vendredi après midi).
Je ne sais plus quoi faire....
Quoi mettre en place? Dois-je essayer une autre école?le scolarisé à domicile?
Merci de m'avoir lu et n'hésitez pas àe faire part de vos expériences/ avis.
En attente d'une convocation pour bilan au CRA (pour moi-même) , maman d'une ado EXTRA-ordinaire, d'une fille atypique et d'un fils autiste (haut niveau)

Cardamome
Passionné
Messages : 498
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Inclusion en école ordinaire. Fausse bonne idée???

#2 Message par Cardamome » dimanche 7 octobre 2018 à 18:32

Bonjour.
Difficile de répondre à votre légitime questionnement.
Je dirai si j'en crois ce que j'ai pu observer avec mon fils ... Il avait durant ses années de primaire un comportement qui ne posait pas question en dehors de l'école mais présentait une attitude décalée et remarquée en classe.

Il est fort possible qu'il soit difficile pour votre fils de "bien se comporter" à la fois à la maison et en classe.

Vous dîtes qu'il n'a aucune déficience intellectuelle, pourquoi n'est il donc scolarisé que si peu de temps ?
Qui n'a pas souhaité qu'il le soit à temps plein ? Pour quelles raisons ? Ses soucis de comportement ?
(J'essaie de comprendre).

Ensuite de ce que vous décrivez, les conséquences sur lui et sur la grande sœur...
Il faut effectivement changer quelque chose avant que ça ne devienne trop lourd pour l'un, l'autre ou les deux.

A t'il subi du harcèlement ? Ça va vite et c'est souvent minimisé ce genre de choses, par les adultes en présence ...
Les professionnels qui le suivent, ont ils donné des préconisations, des conseils ?
C'est clair qu'il réagit à cause de quelque chose, il faut cerner la (les ?) cause(s).
L'avs peut elle être formée un tant soit peu ?
Une information sur le TSA au sein de l'école aussi tant pour les adultes que pour les élèves est elle prévue ?
Je pense que le comportement de mon fils (son agressivité) est du a une surcharge sensorielle (il est très sensible aux bruits et aux contacts des autres) et a un manque de repère dans le temps (il a beaucoup de mal à se repérer dans la journée).
Il a bien un coin calme a sa disposition en classe mais inaccessible pendant les récréations.
Un emploi du temps visuel a été mis en place mais ça n'est pas suffisant...
Un casque anti bruit ou des bouchons ont ils été envisagés?
Travailler aussi avec les adultes sur la structuration du temps ?
Aberrant, insister sur le nécessité d'acceder au coin calme n'importe quand y compris pendant les récrés !
L'emploi du temps visuel : c'est encourageant les adultes veulent bien faire... Mais il faut faire plus.
Courage...
maman d'un ado EIP, diagnostiqué avec TSA en 2017

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
hazufel
Forcené
Messages : 1964
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Inclusion en école ordinaire. Fausse bonne idée???

#3 Message par hazufel » dimanche 7 octobre 2018 à 18:50

Mes fils aussi ont été à mi temps à la fin de l’année dernière, (en CE1), ils n’ont pas de DI, ils étaient épuisés, ne travaillaient pas l’après-midi en classe, car trop envahis de stimulis.
La maternelle en classique à été une catastrophe. CP / CE1 en Montessori avec plus petit effectif mais moins d’écoute en CE1 pour l’instit d’un de mes fils et la rentrée en CE2 sans presque plus d’aménagements pourtant notifiés dans le PPS.
Nous avons passé l’an dernier à informer, donner de la documentation, échanger.
Là, ne voyant plus de possibilités de mieux être nous avons fait une demande de cned règlementé.
L’inspection d’académie a accepté. Depuis 3 semaines ils travaillent à la maison.
Stress bien moindre, apprentissages beaucoup moins problématiques surtout pour celui qui perdait son attention l’après-midi.
Beaucoup moins d’agressivité chez l’autre qui a beaucoup de mal en interactions. Il faisait le gendarme à l’école.
Si vous pouvez insister à l’ecole, que votre garçon a envie d’y aller, essayer d’échanger au maximum.

Malgré toutes les théories avancées par le gouvernement, la réalité en général est toute autre.
Cf : inclusion
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.

WonderlandAS
Occasionnel
Messages : 13
Enregistré le : dimanche 7 octobre 2018 à 12:46

Re: Inclusion en école ordinaire. Fausse bonne idée???

#4 Message par WonderlandAS » dimanche 7 octobre 2018 à 19:58

Bonsoir,

En effet, C'est l'impression que ça donne, il ne peut pas se comporter à la fois bien à la maison et à l'école, mais le soucis C'est qu'il commence à être agressif également à la maison (par les cris surtout et jets d'objet).

Il n'est pas scolarisé à temps car l'école ne veut pas de lui sans son AESH.Pourtant C'est apparemment pire lorsqu'elle est présente.
Elle n'est là que 8h50 de manière très découpé...nous avons bien eu une notification pour un 3/4 temps de sa présence scolaire mais ils ne sont pas pressés de le mettre en place....malgré mes relances hebdomadaire.

Et oui , C'est à cause de son comportement. Ils ne veulent pas entendre qu'il y a forcément une raison même si pas evidente pour eux....

Il y a peu de professionnels à le suivent. Il a un suivi en orthophonie où il travaille le graphisme et la communication 2 fois par semaine.et bientôt 30 min par semaine au CMP...+ la pedo-psychiatre du CMP qui nous reçoit de temps en temps (prochain rdv dans 2 semaines).
Il lui faudrait un suivi psychologique ainsi qu' en psychomotricité mais j'attends toujours la réponse de la MDPH pour une aide financière car je suis contrainte de le faire en liberal par manque de place au CMP. Et surtout il faudrait travailler les interactions sociales avec les enfants mais pareil, pas de place pour lui.....donc nous sommes un peu "abandonnés" à ce niveau.

Pas de harcèlement apparemment mais il a quand même donné un coup de couteau à un autre enfant à la cantine, je le vois mal faire ce geste sans raison...

Il a bien un casque anti-bruit mais ne le mets pas systématiquement. (Il a du mal à le faire seul).

Nous travaillons beaucoup tout les 2 sur la structuration du temps en autre et ce sont des choses qu'il assimile plutôt bien lorsqu'il est avec moi. Même pour les interactions sociales car je le guide depuis maintenant plusieurs années mais à l'école C'est différent.

La maîtresse pense parler de la différence et bien sûr y inclure les TSA , mais les adultes ne sont pas du tout sensibilisés , j'ai envoyé à la directrice le guide de la scolarisation des enfants autistes, j'espère qu'elle le consultera et le fera suivre aux enseignants, je leurs ai conseillé des livres ainsi que des sites intéressants et pertinents. Peut être que ça leurs ouvrira les yeux...?

Le coin calme est inaccessible car aucun enfant ne doit être dans l'école pendant la récréation....ils ne peuvent pas ne surveiller.......

Du coup, en classe il ne travaille que très peu et gene beaucoup les autres enfants, la maitresse ne sait plus quoi faire et moi je le sais en souffrance et pour couronner le tout sa soeur qui commence très légèrement à s'ouvrir aux autres se sent mal.....

Votre témoignage hazufel me fait penser que oui ça pourrait être une bonne solution. Car j'ai peur qu'à force les choses dégénèrent.
En attente d'une convocation pour bilan au CRA (pour moi-même) , maman d'une ado EXTRA-ordinaire, d'une fille atypique et d'un fils autiste (haut niveau)

Avatar du membre
Milinou
Fidèle
Messages : 100
Enregistré le : dimanche 26 novembre 2017 à 22:23

Re: Inclusion en école ordinaire. Fausse bonne idée???

#5 Message par Milinou » mardi 9 octobre 2018 à 2:25

Bonjour WonderlandAS,

Je suis au Chili mais j'ai souhaité scolariser mon enfant dans le systeme francais, c'est a dire dans un établissement de l alliance francaise. Je suis devenue AVS le matin. Mon fils rentre en CP en mars 2019 et je suis moi aussi inquiete.
J ai un éleve qui était comme le votre, hyper violent, il pleurait, criait, parlait de maniere impulsive dans la classe. La maitresse était obligee de ne s'occuper que de lui, elle a viré l AVS précédente, parce qu'elle ne sentait pas aidée par elle. Ici, les AVS sont fournies par les parents. La directrice m a pistonnée aupres des parents de mon éleve, puisque je suis francaise et formée par mon fils au TSA. Mon éleve est TSA, mais résultat assez faible au test ADOS, il est surtout hyper anxieux et opposant. Il s'oppose a tout parce qu'il croit qu'il n'est pas capable. En France, c'est l'enfer d'avoir une AVS, je me doute que vous hésitez a en changer. Le plus important pour eliminer la violence, c'est travailler sur l'anxiété et sur sa confiance en lui-meme. Cet enfant veut faire partie du groupe!!! C'est un grand désir, invisible, mais présent! Bien qu'il doive sortir du groupe quand il est en surcharge, des que la maitresse a l'occasion, elle doit lui demander de rendre un service au groupe: "distribue les cahiers, ferme les rideaux, raconte-nous comment marchent les tgv (si c'est sa passion), etc, etc."
L'AVS doit prendre le temps de construire sa relation avec lui, une relation de confiance ou elle dit qui elle est, ce qu'elle souhaite dans la vie, ce qu'elle attend de cet enfant et qu'elle le fasse s'exprimer sur ses émotions: qu'est-ce qui provoque ta colere, ta peur, ta tristesse? Qu'est-ce qui te rend heureux? En récréation, ce n'est pas sur qu'il ait besoin de rester dans le coin lecture/repli sur soi de la classe. Peut-etre qu'il a besoin de sortir le trop plein d'energie!! Il peut faire des jeux avec l'AVS: sauter (a la marelle, sur un pied) chatouilles, jouer au loup jusqu'a ce qu'il se sente capable de s'intégrer aux jeux des enfants de sa classe.
Pour la gestion du temps, c'est aussi un grave probleme pour mon eleve, j'ai essaye de lui apprendre a lire l'horloge, mais il continue de me demander. C est important qu'il connaisse le programme, ce qui va etre etudié pendant la journee avec les heures correspondantes. Le mien a mis plusieurs mois a connecter entre l'emploi du temps au tableau, écrit chaque matin par la maitresse, et l'emploi du temps de son agenda qui précise les horaires mais est plus vague sur le programme: francais au lieu de "dictée, dictionnaire, lecture" et l'horloge sur le cote droit du tableau. Idéalement, il faudrait que l'emploi du temps soit rafraichi tous les jours par l'AVS avec les heures precises et un minuteur.
Bon courage, il faut tout changer mais tout est possible! Il faut surtout coacher votre fils comme un athlete! Il est capable, il est capable et il va se faire des amis, et quand il rencontre un echec, c'est normal, on fait tous des erreurs, on a tous des points faibles, il peut s'entrainer a la maison. Essayez de vous impliquer au max dans la vie de l'ecole, pour en savoir plus sur ce qui se passe en classe et autour de la classe, et surtout, afin de devenir INCONTOURNABLE et d'obtenir plus d'attention de l'equipe pedagogique. La mere de mon eleve est deleguee des parents d'eleve dans les classes de ses trois enfants! Elle est partout et connait tout le monde par son prenom!! Elle fait aussi partie de l'association des parents d'eleves ou elle doit etre un pilier. Mais ou trouve-t-elle toute cette energie!!
Milinou, maman d'un petit chou trop chou, TSA, diagnostique en juin 2016 a 3 ans et demi, vivant a Valparaiso. Probable Asperger mais retard de langage mais bilingue.

Avatar du membre
Milinou
Fidèle
Messages : 100
Enregistré le : dimanche 26 novembre 2017 à 22:23

Re: Inclusion en école ordinaire. Fausse bonne idée???

#6 Message par Milinou » mardi 9 octobre 2018 à 2:31

Mon eleve a un horaire allege: il arrete le midi. Pas de cantine, pas de temps vide qui leur paraissent une eternite angoissante au possible, pas de bruits!! Il rate trois apres midis par semaine qui sont ratrappes par moi ou par sa mere.
Milinou, maman d'un petit chou trop chou, TSA, diagnostique en juin 2016 a 3 ans et demi, vivant a Valparaiso. Probable Asperger mais retard de langage mais bilingue.

Avatar du membre
hazufel
Forcené
Messages : 1964
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Inclusion en école ordinaire. Fausse bonne idée???

#7 Message par hazufel » mardi 9 octobre 2018 à 6:41

Milinou ton témoignage est intéressant.
On fait tout ce coaching, tout le temps, chez nous.
À l’ecole ça n’a plus été possible, ils n’appliquaient rien. Mon mari était aussi délégué de parents en maternelle, à la caisse des écoles de la mairie, et aidait l’école en informatique...
C’est bien de voir que ça peut marcher quand toutes les bonnes volontés s’émulent :bravo:
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.

Cardamome
Passionné
Messages : 498
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Inclusion en école ordinaire. Fausse bonne idée???

#8 Message par Cardamome » mardi 9 octobre 2018 à 8:41

WonderlandAS a écrit :
dimanche 7 octobre 2018 à 19:58
Bonsoir,

En effet, C'est l'impression que ça donne, il ne peut pas se comporter à la fois bien à la maison et à l'école, mais le soucis C'est qu'il commence à être agressif également à la maison (par les cris surtout et jets d'objet).
c'est bien le signe que quelque chose le perturbe, et vraisemblablement lié à l'école si c'est bien la "nouveauté" ...pendant les grandes vacances, vous n'aviez pas particulièrement noté cela n'est ce pas?
Wonderland a écrit : Il n'est pas scolarisé à temps car l'école ne veut pas de lui sans son AESH.Pourtant C'est apparemment pire lorsqu'elle est présente.
Elle n'est là que 8h50 de manière très découpé...nous avons bien eu une notification pour un 3/4 temps de sa présence scolaire mais ils ne sont pas pressés de le mettre en place....malgré mes relances hebdomadaire.

Et oui , C'est à cause de son comportement. Ils ne veulent pas entendre qu'il y a forcément une raison même si pas evidente pour eux....
c'est pour ça que je posais la question...je "sentais" une excuse terrible derrière tout ça...
déjà l'école ne peut pas le refuser sans AESH, c'est illégal. En pratique bien entendu, difficile d'aller leur rappeler sans que le dialogue ne se rompe, et que tout cela ne retombe sur vous et votre fils :oops:
mais gardez l'idée en tête: le système est tel que par manque d'information ou carrément par véritable désinformation, les parents, finissent par douter de tout et croire ce qu'assène l'école, et parfois même les MDPH!
Wonderland a écrit : Il y a peu de professionnels à le suivent. Il a un suivi en orthophonie où il travaille le graphisme et la communication 2 fois par semaine.et bientôt 30 min par semaine au CMP...+ la pedo-psychiatre du CMP qui nous reçoit de temps en temps (prochain rdv dans 2 semaines).
Il lui faudrait un suivi psychologique ainsi qu' en psychomotricité mais j'attends toujours la réponse de la MDPH pour une aide financière car je suis contrainte de le faire en liberal par manque de place au CMP. Et surtout il faudrait travailler les interactions sociales avec les enfants mais pareil, pas de place pour lui.....donc nous sommes un peu "abandonnés" à ce niveau.
êtes vous en rapport avec une association locale de familles concernées par le TSA? quelquefois elles ont des liens avec les MDPH, ça peut aider ...
j'espère que vous aurez vite votre réponse; les aides financières hélas se font attendre. et même si ensuite les arriérés sont versés, en attendant, il faut pouvoir commencer les suivis.
Je vous comprends bien, les parents sont souvent confrontés au suivi d'argent pour financer les suivis...Perso je n'ai pas pu démarrer tous ce qui était préconisé par manque de moyens, mais heureusement ça n'a pas trop trainé.
Wonderland a écrit : Pas de harcèlement apparemment mais il a quand même donné un coup de couteau à un autre enfant à la cantine, je le vois mal faire ce geste sans raison...
vous connaissez votre fils, ne laissez personne vous en faire douter. Vous le voyez mal faire ce geste sans raison, vous êtes dans le vrai; c'est parce qu'il a "une raison" de le faire...laquelle? quelquefois on arrive à reconstituer ce qui mène au geste reproché, bien souvent hélas non...et c'est terrible.
Wonderland a écrit : Il a bien un casque anti-bruit mais ne le mets pas systématiquement. (Il a du mal à le faire seul).
classique il a besoin d'être "dirigé" dans cette action...j'ai le même! s'il y a étude marqué sur l'emploi du temps, ben...il y va alors qu'il y a une salle plus tranquille pour les élèves qui veulent plus de calme moins de monde, ben c'est pas marqué donc il n'y allait pas, jusqu'à l'arrivée de son AESH qui lui rappelle et hop, finies les heures d'étude impossibles à 45 par salle!!!
Wonderland a écrit : Nous travaillons beaucoup tout les 2 sur la structuration du temps en autre et ce sont des choses qu'il assimile plutôt bien lorsqu'il est avec moi. Même pour les interactions sociales car je le guide depuis maintenant plusieurs années mais à l'école C'est différent.
La maîtresse pense parler de la différence et bien sûr y inclure les TSA , mais les adultes ne sont pas du tout sensibilisés , j'ai envoyé à la directrice le guide de la scolarisation des enfants autistes, j'espère qu'elle le consultera et le fera suivre aux enseignants, je leurs ai conseillé des livres ainsi que des sites intéressants et pertinents. Peut être que ça leurs ouvrira les yeux...?
Le coin calme est inaccessible car aucun enfant ne doit être dans l'école pendant la récréation....ils ne peuvent pas ne surveiller.......
Du coup, en classe il ne travaille que très peu et gène beaucoup les autres enfants, la maitresse ne sait plus quoi faire et moi je le sais en souffrance et pour couronner le tout sa sœur qui commence très légèrement à s'ouvrir aux autres se sent mal.....
Pensez vous pouvoir faire intervenir une association, un professionnel pour sensibiliser l’équipe?

tant que rien de plus n'est fait par l'école (...), la situation ne s'arrangera pas.
effectivement Hazufel a raison de préciser que parfois (trop souvent!) il n'y a rien de plus à attendre de l'école...
c'est dur.

mais il ne faut pas non plus "sacrifier" le bien être de son enfant, "juste" pour aller à l'école.

J'ai passé les années de primaire et le début du collège pour mon fils à réfléchir si le "jeu en valait la chandelle" en gros quels atouts tirait-il de sa présence au sein des établissements...(et le bilan du primaire n'est pas brillant: il n'y a rien appris sauf à se faire humilier par les adultes qui cautionnaient le harcèlement qu'il vivait de la part de ses pairs! en gros...)
Le diagnostic n'était pas posé. Je n'avais pas notamment les moyens financiers et d’organisation pour le déscolariser. Si je les avais eus, il ne serait pas resté à l'école primaire c'est certain...
mais réfléchir aussi à un éventuel "retour" dans le système à plus ou moins long terme...bref, ça soulève énormément de question.

Cela évolue bien plus positivement depuis le diagnostic, mais je dois être considérée comme la mère pénible (!!!) car sans arrêt c'est relance, demande de réunion, d'aménagement etc...et c'est fatigant.

courage
maman d'un ado EIP, diagnostiqué avec TSA en 2017

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

WonderlandAS
Occasionnel
Messages : 13
Enregistré le : dimanche 7 octobre 2018 à 12:46

Re: Inclusion en école ordinaire. Fausse bonne idée???

#9 Message par WonderlandAS » mardi 9 octobre 2018 à 15:12

<r>Bonjour!
Il va être difficile pour moi de répondre à ces messages, (trop d'informations d'un coup) mais je vais faire au mieux! Et sûrement en plusieurs fois!

Tout d'abord vos conseils, avis, expériences sont très intéressants!merci!

-oui , je sais que C'est illégal de refuser un enfant avec pour motif que l'avs n'est pas présente. Mais même si je préfèrerai qu'il soit scolarisé à temps complet, il est utile de lui faire travailler ses exercices seul avec moi. Il est plus concentré et très sérieux dans son travail. D'ailleurs il est toujours dans la réussite. Mais je crois qu'il trouve ça un peu trop facile. (Ennuie qui générerait son comportement inadapté ???) Il est en CP mais déjà lecteur de presque tous les sons et de grandes facilités en maths. Je dirais qu'il a un niveau fin CP si je me réfère ce qu'apprenait ses soeurs. Mais tient à peine un crayon correctement....

-en effet pas de comportement violent avant sa rentrée.
Et surtout pas envers lui même...
Pour son comportement violent à la cantine j'ai enfin eu (la vraie?) version de la part des adultes qui l'encadraient. Le gamin l'a un peu titiller en lui disant bonjour plusieurs fois. Mais ils avaient vu que mon fils était déjà un peu sur les nerfs car mini dispute avec une de ses camarades juste avant, ça plus le bruit et le gamin qui le cherche bah, il s'est énervé. Mais je suis rassurée il a fait juste le geste mais n'a pas touché le gamin.
Je comprends également la réaction de sa soeur car dans la récréation ce même gamin est venu dire à mon fils qu'il "n'allait pas en rester là" , je sais que ça n'est pas bien mais je suis quand même contente qu'elle ai défendu son frère. Et j'espère qu'ils vont en rester là.

- Je ne suis pas en contact avec des associations , j'ai beaucoup de mal avec ça....enfin à me mettre en contact avec des personnes. Mais j'ai rencontré une fois une association lors d'une journée de sensibilisation et leur président m'a bien aider par la suite pour des démarches administratives pour l'obtention de cette fameuse AVS...
Peut être que je devrais le recontacter. J'y pense depuis un petit moment déjà mais ai du mal à en faire la démarche.

-Je relance la MDPH systématiquement 1 fois par semaine et je fais pareil avec l' IEN.
D'ailleurs la secrétaire me conseille de faire part de tout ceci (problème de comportement, difficulté à s'intégrer, gérer ses émotions, son temps,...) à l'inspecteur. Elle me conseille également d'attendre et de voir comment ça se passe quand il aura une AVS avec plus d'heure. (Ils sont en cours de recrutement)

- Je suis assez présente à l'école même si je ne fais pas partie de l'association des parents d'élèves.enfin je fais au mieux malgré mais difficultés de communication. Je vois la maitresse tous les jours afin de faire un mini-bilan de la journée et je me renseigne dès que possible auprès des personnes qui s'occupent de lui à la cantine. Je pourrais difficilement faire plus . Je leur apporte/ conseille de la documentation également.
La plupart sont tout de même à l'ecoute.

- oui le descolarisé veut dire le réintégrer dans quelques temps . Ça en effet, ça me préoccupe aussi...

-c'est vrai que de se défouler dans la cours lui permettrait peut être de mieux se recentrer en classe, je vais essayer de proposer ça a l'AVS . Desfois il joue dans la cours mais avec sa soeur et ses copines et apparemment ça gêne....puisqu'on m'en a fait la remarque.Pourtant les amies de ma fille aiment bien mon fils et ils ont des copines en commun même. Il est beaucoup plus proche des filles! Il a compris comment les charmer!
En attente d'une convocation pour bilan au CRA (pour moi-même) , maman d'une ado EXTRA-ordinaire, d'une fille atypique et d'un fils autiste (haut niveau)

Avatar du membre
hazufel
Forcené
Messages : 1964
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Inclusion en école ordinaire. Fausse bonne idée???

#10 Message par hazufel » mardi 9 octobre 2018 à 16:01

Pourquoi le fait qu'il soit avec sa sœur et ses copines est gênant ?! Qu'on le laisse avec elles, s'il y est bien et que les filles l'apprécient !
Attention aux cours de récré défouloirs. Pour les autistes c'est surtout un creuset de stimuli sensoriels et d'interactions dans tous les sens, ça peut vite tourner au vinaigre. D'autant que les lâcher sans but, et sans consignes, peut les amener à courir en satellite (parce qu'il ne sait pas ce qu'il doit faire) et se blesser. C'est arrivé plusieurs fois à un de mes fils, qui est très physique. Il ne marche quasiment jamais, il court. La psychomot m'a conseillé pour lui, des activités physiques encadrées, avec très peu de personnes, ou sinon, du défoulage en toute sécurité, sous surveillance et sans autres personnes. L'idéal serait une salle de jeu avec des tapis partout...

Le guide ici est bien fait et résume beaucoup de choses très importantes : Guide de scolarisation.

Pour les assos, je n'ai pas trouvé non plus d'aide particulière de ce côté là, et ai tout fait avec les conseils de ceux qui avaient bilanté / suivi mes fils ou seule, d'après mes lectures.

Pour la déscolarisation, il y a beaucoup d'activités annexes possibles pour que les enfants puissent avoir des interactions positives qui leur permettront de construire leur confiance en eux et d'être acceptés pour ce qu'ils savent faire (ex, un de mes fils fait du judo, l'autre des échecs, les profs sont au courant de leurs différences, mais ils sont intégrés dans les groupes et sont contents).
Franchement, vu les conditions actuelles de scolarisation, si on peut, je ne vois pas de frein à sortir du système obsolète, dégradé et inadapté. Les miens ne sont pas prêts d'être réintégrés, en tout cas ni dans le primaire ni au collège.

Bon courage.
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.

WonderlandAS
Occasionnel
Messages : 13
Enregistré le : dimanche 7 octobre 2018 à 12:46

Re: Inclusion en école ordinaire. Fausse bonne idée???

#11 Message par WonderlandAS » mardi 9 octobre 2018 à 16:46

Oui, je trouve ça aberrant que ça les dérangent! Ils devraient même être contents que mon fils ai quelqu'un de confiance pas loin et qui s'occupe de lui! Mais non, les enfants d'une même fratrie de doivent pas être trop en contact à l'école d'après eux, ça les empêcherait de se construire de manière indépendante!
Je n'avais pas pensé à ces conséquences de la récré défouloir...en effet ça n'est peut etre pas une bonne idée pour lui.
Mais pourquoi pas faire des jeux dans lesquels il pourra se dépenser avec l'AVS. D'autres enfants pourraient avoir envie de se joindre à eux.
Le guide c'est celui que j'ai envoyé à la directrice. J'espère qu'ils ont feront bonne usage.
Malheureusement peu d'activités pour les enfants de son age autours de nous et je ne conduis pas :-(
Mais Oui, si je le descolarise il est évident qu'il faudra qu'il fasse des activités en dehors de la maison.
Merci pour tous ces conseils et cette écoute! Je me sens bien moins seule!
En attente d'une convocation pour bilan au CRA (pour moi-même) , maman d'une ado EXTRA-ordinaire, d'une fille atypique et d'un fils autiste (haut niveau)

Avatar du membre
hazufel
Forcené
Messages : 1964
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Inclusion en école ordinaire. Fausse bonne idée???

#12 Message par hazufel » mardi 9 octobre 2018 à 16:51

Il ne s'agit pas d'un enfant comme les autres, le besoin d'être avec sa sœur, le rassure surement. Leurs consignes ne s'adaptent pas à des enfants autistes, c'est quand même fou :? Ils préfèrent qu'il réagisse au réfectoire plutôt que d'être content avec les filles ? C'est vraiment illogique. Bon courage pour le leur faire entendre.
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.

mikkel
Forcené
Messages : 510
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Inclusion en école ordinaire. Fausse bonne idée???

#13 Message par mikkel » mardi 9 octobre 2018 à 17:16

Bonjour,

Ça me choque ce que tu dis : "ce même gamin est venu dire à mon fils qu'il "n'allait pas en rester là"

Est-ce que cet enfant à le même âge que ton fils ? J'hallucine qu'à 6 ans on puisse dire un truc pareil. Il se croit dans un film ? Tu devrais en parler au directeur directement, ce sont des menaces graves. Surtout que ton fils avait mis les grands moyens pour le calmer je trouve, ça aurait dû lui faire peur au moins... Il faut absolument veiller à ce qu'il ne mette pas ces menaces à exécution et le calmer tout de suite, sans attendre qu'il tente quoi que ce soit, selon moi.

Mon fils a subit du harcèlement vers cet âge là, et ça prenait des proportions incroyables. Je lui avais dit de se défendre, je m'étais trompé car il était incapable de le faire "avec le bon dosage" et les situations (il y avait plusieurs problèmes) empiraient. Ça s'est calmé avec le temps et à force d'intervenir (environ 1 fois/sem), c'est harassant. Aujourd'hui, il n'est plus harcelé mais il est toujours seul.

On a définitivement arrêté la cantine, on pouvait le faire. Je comprends qu'on ne puisse pas avoir ce choix là à cause du travail. Dans ce cas, il faut absolument qu'il puisse se réfugier aller dans un endroit calme (une salle, un cdi). La récré, c'est un peu la jungle. Où alors le faire jouer au foot, mon fils le faisait avec son petit frère et ses copains. Il était nul mais comme il était dans un groupe qui le défendait, il n'avait plus besoin de se battre.

Bon courage, c'est à pleurer ces histoires là...
Papa d'un garçon autiste

WonderlandAS
Occasionnel
Messages : 13
Enregistré le : dimanche 7 octobre 2018 à 12:46

Re: Inclusion en école ordinaire. Fausse bonne idée???

#14 Message par WonderlandAS » mardi 9 octobre 2018 à 18:58

Oui et ça rassure aussi sa soeur (elle est très anxieuse)
Ils me disent pourtant qu'il doit être reconnu dans sa différence mais en réalité , ils veulent juste ne pas être dérangé par son comportement.
Le gamin en question est plus grand (l'âge de sa soeur) et est déjà bien connu de l'école par son comportement provocateur. Je suis heureuse que ma fille est réagi et ne s'est pas laisser démonté face à lui.(Elle lui a donné un coup de poing au visage) Même si je sais que ça n'est pas bien , je suis fière qu'elle ai réussi défendre son frère et J'espère que cet enfant ne le dérangera plus.
La cantine est suspendue jusqu'au retour des vacances (c'est mon choix) le personnel de la cantine est très bien, de ce côté je n'ai rien à dire, ils me demandent aux même de la documentation et prennent la différence de mon fils très au serieux. Mais je préfère le laissé souffler. Et prendre du recul.
En attente d'une convocation pour bilan au CRA (pour moi-même) , maman d'une ado EXTRA-ordinaire, d'une fille atypique et d'un fils autiste (haut niveau)

Avatar du membre
hazufel
Forcené
Messages : 1964
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Inclusion en école ordinaire. Fausse bonne idée???

#15 Message par hazufel » mardi 9 octobre 2018 à 19:05

Pour les activités défouloirs, selon où tu peux aller à pieds, vous pouvez marcher quand il n’y a presque personne, assez vite, dans les parcs aux heures creuses, le mieux en forêt. Voire aller à la piscine si ça lui plaît.
Ta fille a du cran, mais j’hallucine qu’on te fasse une remarque sur ton fils alors que l’autre a un comportement violent reconnu et avéré.
Malheureusement il y a beaucoup de cas de pression mise aux parents pour mettre moins les enfants à l’ecole voire les enlève à cause de réactions face à ce type d’élèves. J’ai connaissance de deux cas précis. En maternelle et au collège...
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.

Répondre