La 6ème

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Message
Auteur
mikkel
Forcené
Messages : 787
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: La 6ème

#61 Message par mikkel » vendredi 23 novembre 2018 à 16:35

Il pourrait lui servir même à la maison, c'est plutôt calme mais parfois son petit frère n'est pas le roi de la discrétion... il supporte les casques, il en utilise pour lire des vidéos. Je pense que ça doit être possible de le faire accepter en classe mais je ne sais pas si lui voudra, j'ai de plus en plus de mal à lui faire porter un bonnet car les autres n'en mettent pas. On va déjà voir comment il le supporte pour travailler mais ça peut être idéal pour lui, j'ai lu pas mal de témoignage sur ce forum très positif.
Papa d'un garçon autiste

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4321
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: La 6ème

#62 Message par Flower » vendredi 23 novembre 2018 à 16:37

La différence entre le bonnet et le casque, c'est que le casque lui est utile à quelque chose, alors que le bonnet, c'est juste pénible. Voilà mon opinion personnelle sur la chose. :mrgreen:
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

mikkel
Forcené
Messages : 787
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: La 6ème

#63 Message par mikkel » vendredi 23 novembre 2018 à 16:40

Flower a écrit :
vendredi 23 novembre 2018 à 16:37
La différence entre le bonnet et le casque, c'est que le casque lui est utile à quelque chose, alors que le bonnet, c'est juste pénible. Voilà mon opinion personnelle sur la chose. :mrgreen:
meu non, il fait froid en ce moment ! Qui supporte les courants d'air dans les oreilles ?? C'est vraiment bien un bonnet, on se sent pas au chaud sinon. Mais c'est compliqué car il porte un casque de vélo en plus, avec le bonnet, ça lui fait une tête bizarre... alors il n'en met pas sauf pour se rendre à la piscine, sur des trajets car là il est hors de question de sortir la tête mouillée avec 5 ° dehors. Puis ça le gratte aussi !! Bon il vient de rentrer et je viens de lui dire pour le casque en classe, c'est mort... il est hors de question pour lui de mettre ça...
Papa d'un garçon autiste

Aeryn
Forcené
Messages : 501
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: La 6ème

#64 Message par Aeryn » vendredi 23 novembre 2018 à 18:15

hazufel a écrit :
vendredi 23 novembre 2018 à 14:18
Pour la metacognition, ton fils a déjà participé à des ateliers : « La remédiation cognitive permet de diminuer ou de compenser l’impact des déficits cognitifs. Ceux-ci peuvent toucher la neurocognition, la métacognition ou la cognition sociale. »

Pour les consignes orales, (à cause de la mémoire de travail, de l’attention, des interprétations possibles, etc) elles ne sont pas adaptées aux personnes autistes. Ça devrait être indiqué dans son PPS, il ne faut pas manquer de le rappeler aux profs.
La remédiation cognitive est un "grand fourre-tout" qui comprend plein de choses.
On peut faire entrer la métacognition dedans.
Mais certains vont te dire que la méditation pleine conscience est de ma remédiation cognitive, on admettra que ça n'a rien à voir avec la métacognition par exemple.

Donc il faut savoir de quoi on parle.
Et il faut voir comment on été faites les choses, parce que vu ce que tu décris, ça me fait penser à des choses qui ont été mal faites (ou faites sans être adaptées à l'enfant comme tu le dis).
TSA d'intensité légère à modérée

Aeryn
Forcené
Messages : 501
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: La 6ème

#65 Message par Aeryn » vendredi 23 novembre 2018 à 18:25

misty a écrit :
vendredi 23 novembre 2018 à 14:23
Aeryn a écrit :
vendredi 23 novembre 2018 à 13:41
Avec ce type de considération ("non mais de toute façon rien ne fonctionne"), on ne fait plus rien et on se morfond.

Il n'est pas question de rendre neurotypique en enfant autiste.
Il est question d'essayer de donner le moyen à un enfant autiste d'améliorer ses fonctions exécutives, qui font partie du problème évoqué dans ta situation de contrôle de maths (je n'ai jamais dit pour autant que ça résoudrait la situation, puisque le déficit des fonctions exécutives n'est pas responsable à lui seul de la situation que tu décris, et tu le décris bien toi-même).

On n'est pas les méchants profs qui n'y comprennent rien et ne veulent rien y comprendre là.
Flower évoque une solution à Mikkel. Cette solution peut prendre la forme de de qu'on appelle "atelier de métacognition". Point.

On peut aussi ne plus rien suggérer parce que de toute façon ça ne résoudra jamais tout le problème, et qu'en plus les méchantes personnes qui veulent rendre neurotypiques les autistes pourraient s'en saisir pour justifier leur propos. Mais à ce moment là je ne vois plus très bien qu'elle serait la raison d'être du forum, en dehors de se morfondre et s'appitoyer sur son sort, mais là ce sera sans moi.
Je ne vois pas trop de quoi tu parles ni si tu as (vraiment) lu mon message, quelque part je m'en fiche mais il y a une chose que je sais, que je n'ai pas vu dans cette discussion et qui me semble important donc je m'exprime. Dans mon quotidien et mon entourage, je vois pas mal de parents d'autistes signer des chèques à tour de bras pour essayer des "méthodes qui marchent". Toute la nuance étant ce qu'on entend par "marcher". Il y a des gens à qui on dit que ci ou ça, ça va régler tel problème, ou que l'enfant sera "comme les autres". Ce sont des discours que j'entends et que certains croient. Il arrive que, des mois à découvert plus tard, ce discours se transforme en "ah mais ça dépend des enfants, on ne vous a jamais dit que...."

Mon propos ce n'est pas que rien ne marche, ça me paraît clair dans le message dont tu parles, mais juste attention, car il faut nuancer (ce que ne font pas toujours les vendeurs de ces méthodes, ou après coup). Il y a aussi des enseignants qui vont attendre tel progrès de tel élève autiste sous prétexte qu'il a suivi telle méthode/thérapie qui "marche", et le gamin en prend plein la figure quand ce n'est pas le cas. Ou voyant qu'il n'est pas complètement en souffrance on va lui coller des "objectifs de socialisation" supplémentaires, pour être sûrs qu'il ne "stagne" pas...

Il y a vraiment aujourd'hui des gens qui pensent qu'un enfant autiste peut devenir autre chose qu'un adulte autiste, c'est un peu ce que vend le plan autisme d'ailleurs. Personnellement, j'émets beaucoup de réserves là-dessus et dresse juste un constat. Tu peux bien penser ce que tu veux et l'exprimer, je le peux aussi.
J'adhère beaucoup plus à ce que tu exprimes là qu'à ce que j'ai compris de ton message précédent. Peut être est-ce une erreur de compréhension de ton premier message de ma part, peut être que tu dis autre chose dans ce message, je n'en sais rien.
En tout cas, merci d'avoir apporté ces précisions.

J'ajoute que je suis entièrement d'accord quand tu dis que certains parents paient très cher des prises en charges qui n'ont aucun fondement scientifique (= dont l'efficacité, ne serait-ce que sur une proportion d'enfants autistes, n'a jamais été prouvée), et qu'il faut faire très attention à ça. Je pense notamment à la méthode Padovan, puisqu'on voit pas mal d'enfants qui voient des thérapeutes utilisant cette méthode, mais il y en a d'autres ...

Cependant, la métacognition est une méthode reconnue, qui a fait ses preuves (ce qui ne veut pas dire que c'est une méthode miracle, je suis d'accord que l'effet bénéfique a l'air de s'estomper au fil du temps si on ne fait pas de séances de "rappel" de temps en temps). Mais c'est une méthode qui peut aider, et dont l'effet peut être maintenu si la rééducation est effectuée selon un programme cohérent (c'est à dire pas plein de séances groupées puis plus rien, mais plutôt des séances rapprochées pour donner les bases à l'enfant puis des séances plus espacées pour vérifier que l'enfant s'est saisi de ce qu'on lui a appris, qu'il arrive à le mettre en œuvre en milieu écologique, comprendre pourquoi ce n'est pas le cas le cas échéant et essayer de trouver des solutions puis réévaluer à distance ...)
TSA d'intensité légère à modérée

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3134
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: La 6ème

#66 Message par hazufel » vendredi 23 novembre 2018 à 18:58

Aeryn a écrit :
vendredi 23 novembre 2018 à 18:15

La remédiation cognitive est un "grand fourre-tout" qui comprend plein de choses.
On peut faire entrer la métacognition dedans.
Mais certains vont te dire que la méditation pleine conscience est de ma remédiation cognitive, on admettra que ça n'a rien à voir avec la métacognition par exemple.

Donc il faut savoir de quoi on parle.
Et il faut voir comment on été faites les choses, parce que vu ce que tu décris, ça me fait penser à des choses qui ont été mal faites (ou faites sans être adaptées à l'enfant comme tu le dis).
Le grand fourre tout dont tu parles ce sont les professionnels qui l’emploient (cf la littérature et les prises en charges affichées des professionnels).
Des choses mal faites avec des professionnels qui appliquent des méthodes de base sans les adapter à l’individualité de la personne et n’échangent pas avec les parents sous prétexte qu’ils n’y connaissent rien, c’est plutôt la majorité du genre de tout ce que j’ai vu ou lu.
Ce sont des professionnels compétents qui le disent aussi.

La psychomot qui suit mes fils n’est pas de ceux là, heureusement.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

mikkel
Forcené
Messages : 787
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: La 6ème

#67 Message par mikkel » jeudi 14 mars 2019 à 14:09

Juste pour faire un retour sur l'avs, la mdph vient de lui accorder 12h par sem pendant 3 ans en suivi individualisé (sauf que l'avs aura 2 enfants à s'occuper dans les faits). Donc il aura encore une aide jusqu'à la 3 ème normalement. Le brevet des collèges pourra lui ouvrir des portes vers des formations. Il voudrait être pêcheur, un métier difficile mais il est capable. Il a encore le temps de réfléchir. Au niveau scolaire, il suit cahin caha, il s'en sort... hormis en Anglais, où le niveau est bien trop élevé je trouve. Il est à fond dans fortnite, il a joué avec un utubeur avant hier qui va poster la vidéo de leur partie, il est super fier !
Papa d'un garçon autiste

Répondre