La 6ème

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Message
Auteur
mikkel
Forcené
Messages : 569
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: La 6ème

#46 Message par mikkel » jeudi 22 novembre 2018 à 19:50

Bonsoir Misty, on vient de lui dire qu'on allait faire machine arrière, il a retrouvé le smile même s'il reste un arrière goût... il était vraiment dégoûté et il va devoir chasser cette mauvaise émotion...
Papa d'un garçon autiste

mikkel
Forcené
Messages : 569
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: La 6ème

#47 Message par mikkel » jeudi 22 novembre 2018 à 19:52

Cardamome a écrit :
jeudi 22 novembre 2018 à 19:16
pour le voyage, la question du financement n'a pas a être avancée pour l'accompagnement! si l'AESH est volontaire (car il y a les nuits en présence elles font l’objet d'un rattrapage en heures plus tard...) le coté financier n'a pas à être mis en avant par le collège!
(je n'ai malheureusement pas les textes mais l'AESH a eu son voyage payé par le collège l'an dernier, pour que fiston parte accompagné).
On va creuser, c'est intéressant. Je ne savais pas.
Papa d'un garçon autiste

Aeryn
Passionné
Messages : 469
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: La 6ème

#48 Message par Aeryn » vendredi 23 novembre 2018 à 8:03

Flower a écrit :
jeudi 22 novembre 2018 à 15:44
Il n'y a pas de ressources sur comment apprendre à un élève d'organiser ses pensées? J'imagine qu'il n'y a pas que ton fils qui a des problèmes avec ça! C'est quelque chose qui s'entraîne. Donc peut-être faudrait-il lui faire faire des exercices spéciaux, quitte à alléger sur autre chose si besoin.
Il existe des ateliers de métacognition, généralement organisés par des neuropsychologues. Mais je ne pense pas que ce soit très développé en libéral. Ça vaut le coup de regarder malgré tout.
TSA d'intensité légère à modérée

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 3963
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: La 6ème

#49 Message par misty » vendredi 23 novembre 2018 à 12:18

Ca peut aider c'est sûr, mais il y a aussi beaucoup de gens qui vendent du rêve avec ce genre de truc.

Un enfant autiste en situation de contrôle de maths, c'est quand même: les 3 néons qui clignotent au dessus de sa tête, le gosse de derrière qui bouge sur sa chaise qui grince, la prof qui passe et repasse avec le petit clic que font les boucles de ses bottes chaque fois qu'elle pose le pied par terre, la photocopie qui a un peu bavé et du coup ce 8 ressemble carrément à un scarabée, "c'est drôle ça, ça me rappelle le livre que j'ai vu hier sur Amenhotep III, sur les images Tiyi ressemblait quand même beaucoup à Satamon, je me demande s'ils n'auraient pas confondu (comme dans cette bd avec Frigg et Angrboda)...Il faudra que j'aille vérifier au CDI...Zut je suis où là déja, au fait?=> angoisse+++ => ah oui c'est le contrôle de math je vois l'image de Phytagore affichée on est en math et c'est le contrôle..."=> angoisse+++++++++++++++

Ce n'est pas forcément ça pour tous les enfants autistes (j'espère), mais il y a toujours un peu de ça et même avec toute la métacognition du monde on ne rendra pas un cerveau autiste non-autiste le temps d'un contrôle de maths.

C'est vrai qu'il y a des méthodes qui marchent, et peuvent pallier un peu à certaines difficultés, plein d'ouvrages sont dispos là-dessus (même sans "ateliers" c'est un bon début); mais il faut garder à l'esprit que les difficultés ne disparaîtront pas pour autant. Il y a une marge de progression (variable selon les individus et plein de facteurs extérieurs), elle existe et il faut potentialiser ça, mais il n'y a ni miracles ni baguettes magiques.
Ce serait bien que les enseignants (et certains parents) comprennent qu'aucune méthode, aussi efficace soit-elle, ne rendra un enfant autiste normal et capable de se concentrer de façon similaire à un non-autiste en contexte scolaire (avec tout ce que ce contexte implique au niveau sensoriel).

Surveiller le sommeil (qualité et quantité) et leur faire faire de la méditation peut vraiment donner des résultats là-dessus aussi (à mon avis + c'est prouvé il me semble).
*Diag TSA*

“Balance every thought with its opposition. Because the marriage of them is the destruction of illusion.”
"Actions prove who someone is, words just prove who they pretend to be."

Aeryn
Passionné
Messages : 469
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: La 6ème

#50 Message par Aeryn » vendredi 23 novembre 2018 à 13:41

Avec ce type de considération ("non mais de toute façon rien ne fonctionne"), on ne fait plus rien et on se morfond.

Il n'est pas question de rendre neurotypique en enfant autiste.
Il est question d'essayer de donner le moyen à un enfant autiste d'améliorer ses fonctions exécutives, qui font partie du problème évoqué dans ta situation de contrôle de maths (je n'ai jamais dit pour autant que ça résoudrait la situation, puisque le déficit des fonctions exécutives n'est pas responsable à lui seul de la situation que tu décris, et tu le décris bien toi-même).

On n'est pas les méchants profs qui n'y comprennent rien et ne veulent rien y comprendre là.
Flower évoque une solution à Mikkel. Cette solution peut prendre la forme de de qu'on appelle "atelier de métacognition". Point.

On peut aussi ne plus rien suggérer parce que de toute façon ça ne résoudra jamais tout le problème, et qu'en plus les méchantes personnes qui veulent rendre neurotypiques les autistes pourraient s'en saisir pour justifier leur propos. Mais à ce moment là je ne vois plus très bien qu'elle serait la raison d'être du forum, en dehors de se morfondre et s'appitoyer sur son sort, mais là ce sera sans moi.
TSA d'intensité légère à modérée

Avatar du membre
hazufel
Forcené
Messages : 2095
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: La 6ème

#51 Message par hazufel » vendredi 23 novembre 2018 à 14:04

Les ouvrages traitant de la remédiation cognitive donnent les résultats des « progrès » juste après les ateliers (qui durent parfois des mois), puis un an après, puis encore plus tard. Il s’avère qu’ils ne sont pas stables et reviennent très souvent à « l’état » de départ.
Personne n’a dit qu’il ne fallait rien essayer, le fils de Mikkel a déjà participé à des séances de remédiation cognitive et ce depuis qu’il est tout petit.
Le hic, c’est qu’on ne peut pas faire appliquer une méthode X à une personne qui a un fonctionnement Y.
L’important et le pertinent c’est d’aider la personne à comprendre son fontionnement et l’aider à trouver ses PROPRES méthodes pour palier à ses difficultés.
Il n’y a pas d’autres solutions pour que ça fonctionne.

Il faudrait un peu que les professionnels tiennent compte des capacités spécifiques à chaque enfant et l’aide à trouver ses repères, ses astuces.
Vouloir faire entrer toutes les pointures dans une seule paire de chaussures ça marche pas.

Que les professionnels écoutent aussi et partagent avec les parents qui connaissent leurs enfants et peuvent leur donner des informations précieuses sur leur mode d’organisation possible.
C’est rappeler dans de nombreux ouvrages (de Temple Grandin et bien d’autres), et c’est aussi ce que rappelle Magali Pignard dans le documentaire Extra-ordinaires...

Il y a beaucoup de professionnels qui surfent sur la vague autisme en présentant des solutions clé en main pour réduire les troubles autistiques, en bourrant les mômes de solutions dites miracle.
Ne pas oubliez que l’offre pro est très réduite, même dans les grandes régions, que l’offre publique est totalement saturée, et que des professionnels qui s’adaptent réellement à l’enfant sans appliquer des méthodes toutes faites, mais en les adaptant, il y en a très très peu.

Et Misty a justement donner des solutions. Tout ne passe pas par les professionnels pour comprendre et accompagner l’autisme. Ceux qui le pensent pour eux et / ou pour leurs enfants se trompent absolument. La clé n’est pas à l’extérieur de la maison...
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.

mikkel
Forcené
Messages : 569
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: La 6ème

#52 Message par mikkel » vendredi 23 novembre 2018 à 14:11

Bonjour et merci pour vos messages,

Mon fils est attentif à tous les bruits et ça le déconcentre (d'ailleurs ça été abordé pendant la réunion car il a à plusieurs reprises exigé le calme dans la classe) et lorsqu'il y a une image, il pense à comment il devrait l'aborder pour la dessiner, ça lui fait perdre un temps précieux. Et quand il rate un ou des exercices, il m'explique qu'ils sont mal placés, trop proche d'un autre souvent.

Pour le sommeil, je suis d'accord également, son attention diffère selon s'il a bien dormi et l'heure à laquelle il va au lit est primordiale, qu'il puisse avoir au moins 30 mn de lecture, dans son lit, avant de dormir. L'heure du couché est à 21h max tous les soirs de la semaine. De toute les façons, il se réveillera avant 7 h que ce soit le we ou en semaine. Il s'endort très vite sans médicaments, ça lui fait des nuits de 9 heures au moins en moyenne, 10 heures s'il arrive jusqu'à 7 h mais ça arrive qu'1 fois/mois environ. C'est pas mal du tout.

Je ne connaissais pas la métacognition, je trouve ça très intéressant.

On aborde souvent l'apprentissage par le message en omettant l'émetteur alors qu'il apprend différemment selon la personne qui l'instruit. Il y a des gens qu'il écoute attentivement et d'autres qu'il ignore... il faudrait chercher de ce côté là aussi. J'ai l'impression qu'il est sensible à l'intonation, le calme, la conviction... etc Bon c'est sûr que l'état de fatigue reste le point essentiel... S'il est fatigué, t'auras beau être calme, limpide... il n'enregistrera pas. Et si ça l'intéresse pas non plus à vrai dire... mais quand même ça m'intéresse de savoir s'il n'y aurait pas une façon plus efficace pour transmettre une information. Ce qui pêche chez mon fils, c'est surtout les informations transmisent par voie orale.

Il lui faut du temps pour intégrer des méthodes, depuis tout petit. Tout est plus long mais une fois que c'est rentré, il peut être largement plus performant que les autres. Il m'explique que c'est souvent le stress qui lui fait oublier ce qu'il doit faire... et il faut trouver un équilibre, continuer si c'est possible mais jusqu'où ?
Modifié en dernier par mikkel le vendredi 23 novembre 2018 à 14:21, modifié 1 fois.
Papa d'un garçon autiste

Avatar du membre
hazufel
Forcené
Messages : 2095
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: La 6ème

#53 Message par hazufel » vendredi 23 novembre 2018 à 14:18

Pour la metacognition, ton fils a déjà participé à des ateliers : « La remédiation cognitive permet de diminuer ou de compenser l’impact des déficits cognitifs. Ceux-ci peuvent toucher la neurocognition, la métacognition ou la cognition sociale. »

Pour les consignes orales, (à cause de la mémoire de travail, de l’attention, des interprétations possibles, etc) elles ne sont pas adaptées aux personnes autistes. Ça devrait être indiqué dans son PPS, il ne faut pas manquer de le rappeler aux profs.
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.

mikkel
Forcené
Messages : 569
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: La 6ème

#54 Message par mikkel » vendredi 23 novembre 2018 à 14:22

hazufel a écrit :
vendredi 23 novembre 2018 à 14:18
Pour la metacognition, ton fils a déjà participé à des ateliers : « La remédiation cognitive permet de diminuer ou de compenser l’impact des déficits cognitifs. Ceux-ci peuvent toucher la neurocognition, la métacognition ou la cognition sociale. »

Pour les consignes orales, (à cause de la mémoire de travail, de l’attention, des interprétations possibles, etc) elles ne sont pas adaptées aux personnes autistes. Ça devrait être indiqué dans son PPS, il ne faut pas manquer de le rappeler aux profs.
Ah d'accord
Papa d'un garçon autiste

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 3963
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: La 6ème

#55 Message par misty » vendredi 23 novembre 2018 à 14:23

Aeryn a écrit :
vendredi 23 novembre 2018 à 13:41
Avec ce type de considération ("non mais de toute façon rien ne fonctionne"), on ne fait plus rien et on se morfond.

Il n'est pas question de rendre neurotypique en enfant autiste.
Il est question d'essayer de donner le moyen à un enfant autiste d'améliorer ses fonctions exécutives, qui font partie du problème évoqué dans ta situation de contrôle de maths (je n'ai jamais dit pour autant que ça résoudrait la situation, puisque le déficit des fonctions exécutives n'est pas responsable à lui seul de la situation que tu décris, et tu le décris bien toi-même).

On n'est pas les méchants profs qui n'y comprennent rien et ne veulent rien y comprendre là.
Flower évoque une solution à Mikkel. Cette solution peut prendre la forme de de qu'on appelle "atelier de métacognition". Point.

On peut aussi ne plus rien suggérer parce que de toute façon ça ne résoudra jamais tout le problème, et qu'en plus les méchantes personnes qui veulent rendre neurotypiques les autistes pourraient s'en saisir pour justifier leur propos. Mais à ce moment là je ne vois plus très bien qu'elle serait la raison d'être du forum, en dehors de se morfondre et s'appitoyer sur son sort, mais là ce sera sans moi.
Je ne vois pas trop de quoi tu parles ni si tu as (vraiment) lu mon message, quelque part je m'en fiche mais il y a une chose que je sais, que je n'ai pas vu dans cette discussion et qui me semble important donc je m'exprime. Dans mon quotidien et mon entourage, je vois pas mal de parents d'autistes signer des chèques à tour de bras pour essayer des "méthodes qui marchent". Toute la nuance étant ce qu'on entend par "marcher". Il y a des gens à qui on dit que ci ou ça, ça va régler tel problème, ou que l'enfant sera "comme les autres". Ce sont des discours que j'entends et que certains croient. Il arrive que, des mois à découvert plus tard, ce discours se transforme en "ah mais ça dépend des enfants, on ne vous a jamais dit que...."

Mon propos ce n'est pas que rien ne marche, ça me paraît clair dans le message dont tu parles, mais juste attention, car il faut nuancer (ce que ne font pas toujours les vendeurs de ces méthodes, ou après coup). Il y a aussi des enseignants qui vont attendre tel progrès de tel élève autiste sous prétexte qu'il a suivi telle méthode/thérapie qui "marche", et le gamin en prend plein la figure quand ce n'est pas le cas. Ou voyant qu'il n'est pas complètement en souffrance on va lui coller des "objectifs de socialisation" supplémentaires, pour être sûrs qu'il ne "stagne" pas...

Il y a vraiment aujourd'hui des gens qui pensent qu'un enfant autiste peut devenir autre chose qu'un adulte autiste, c'est un peu ce que vend le plan autisme d'ailleurs. Personnellement, j'émets beaucoup de réserves là-dessus et dresse juste un constat. Tu peux bien penser ce que tu veux et l'exprimer, je le peux aussi.
*Diag TSA*

“Balance every thought with its opposition. Because the marriage of them is the destruction of illusion.”
"Actions prove who someone is, words just prove who they pretend to be."

Avatar du membre
hazufel
Forcené
Messages : 2095
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: La 6ème

#56 Message par hazufel » vendredi 23 novembre 2018 à 14:28

mikkel a écrit :
vendredi 23 novembre 2018 à 14:22
hazufel a écrit :
vendredi 23 novembre 2018 à 14:18
Pour la metacognition, ton fils a déjà participé à des ateliers : « La remédiation cognitive permet de diminuer ou de compenser l’impact des déficits cognitifs. Ceux-ci peuvent toucher la neurocognition, la métacognition ou la cognition sociale. »

Pour les consignes orales, (à cause de la mémoire de travail, de l’attention, des interprétations possibles, etc) elles ne sont pas adaptées aux personnes autistes. Ça devrait être indiqué dans son PPS, il ne faut pas manquer de le rappeler aux profs.
Ah d'accord
Ça fait partie d’un gros gros problème : les professionnels n’échangent pas suffisamment avec les parents ni avec les enfants ! Ils appliquent point. Ça ne fonctionne pas ou peu !

Un dialogue interpros / famille existant, riche et pertinent en échange (des méthodes, des astuces, des particularités) est LE seul fonctionnement possible pour que la personne autiste trouve en elle ses propres clés pour arriver à surmonter le plus d’obstacles possibles.
Sans ça, ça marche pas. (Cf ouvrages de Temple Grandin, et des tas d’autres).
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.

Cardamome
Forcené
Messages : 563
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: La 6ème

#57 Message par Cardamome » vendredi 23 novembre 2018 à 14:42

mikkel a écrit :
vendredi 23 novembre 2018 à 14:11
Mon fils est attentif à tous les bruits et ça le déconcentre (d'ailleurs ça été abordé pendant la réunion car il a à plusieurs reprises exigé le calme dans la classe)
En 5° la prof principale avait suggéré les bouchons d'oreille. Je n'osais pas demander avant, (pas de diagnostic) fiston s'est emparé de ça, pour certaines évaluations où le moindre cliquetis le gênait. C'est mentionné dans un document de suivi, cette possibilité qu'il a de mettre ses bouchons.
Ce qui pêche chez mon fils, c'est surtout les informations transmisent par voie orale
Du coup, c'est bête mais le collège doit privilégier au maximum les traces écrites.
Les cartes mentales, sur certaines leçons ou parties de leçon, ça peut fonctionner; il faut essayer. C'est selon les élèves ça ...
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA, en 2017.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
Flower
Forcené
Messages : 3984
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: La 6ème

#58 Message par Flower » vendredi 23 novembre 2018 à 15:25

Bon, je ne pensais pas déclencher une telle polémique... J'avais dans l'idée des choses bien plus "simples", partant du principe que ce n'est pas forcément inné d'organiser ses pensées dans un devoir de français, et qu'il devrait y avoir des techniques et exercices pour l'apprendre. J'ai été dans une école internationale et on a passé des heures sur comment faire un plan de dissertation... En cours d'allemand, on avait aussi eu beaucoup d'exercices sur comment résumer un texte. Donc je me disais que vu que ça fait partie des enseignements en collège/lycée, il doit y avoir des choses pour les enfants qui ont des difficultés à faire ça. Que ce soit en raison d'un TSA, TDA(H) ou juste "comme ça".

Pour les contrôles, les bouchons d'oreilles me paraissent une bonne idée. Et s'il y en a qui objectent: l'usage de bouchons d'oreilles dans les examens est super courant chez les étudiants et dans les concours. J'avais même des camarades qui en mettaient au lycée. Donc ça n'a rien de très particulier.
Détectée HQI à 7 ans, diagnostiquée aspie le 07/07/2015.

mikkel
Forcené
Messages : 569
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: La 6ème

#59 Message par mikkel » vendredi 23 novembre 2018 à 15:34

aïe, il déteste les bouchons d'oreilles, il faut que je réessaie, il a peut-être changé d'avis. Je pensais lui acheter un casque.
Oui les cartes mentales, c'est génial, très efficace, il adore et apprend bien avec ça mais c'est un aussi un message écrit.
Papa d'un garçon autiste

Avatar du membre
Flower
Forcené
Messages : 3984
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: La 6ème

#60 Message par Flower » vendredi 23 novembre 2018 à 16:24

Le casque est évidemment une possibilité aussi. :) Mais là j'imagine qu'il faut vraiment le prévoir avec le collège pour éviter des problèmes, parce que c'est quand même bien plus visible que les bouchons.
Détectée HQI à 7 ans, diagnostiquée aspie le 07/07/2015.

Répondre