Syndrome de dysfonction non verbale, qui connaît ?

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Répondre
Message
Auteur
Beboploula
Nouveau
Messages : 6
Enregistré le : samedi 20 octobre 2018 à 11:52

Syndrome de dysfonction non verbale, qui connaît ?

#1 Message par Beboploula » samedi 20 octobre 2018 à 15:03

Bonjour,
Voilà mon garçon de 4 ans 1/2 a reçu ce diagnostic très récemment suite à des tests neuro-psy
Je voulais savoir si d'autres parents y étaient confrontés sur ce forum.
Merci pour aide
Maman d'un garçon de 4 ans 1/2 diagnostiqué avec un SDNV en oct 2018 et suspicion de SA

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2012
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Syndrome de dysfonction non verbale, qui connaît ?

#2 Message par olivierfh » mardi 12 février 2019 à 11:03

Sur aqnp.ca (Association québecoise des neuropsychologues) il y a des explications et recommandations sur le SDNL (NVLD, nonverbal learning disabilities):

Nathalie Poirier: Syndrome de dysfonction non-verbale

qui indique notamment en référence, en français:
C’est sur le plan clinique que les distinctions sont plus souvent observables. Sur le plan social, les enfants présentant un SA sont moins amicaux et plus rigides quant à leur façon d’interagir avec les autres. Les enfants ayant le SDNV se montent généralement enclins à se faire des amis. Par ailleurs, l’intrusion face aux autres est souvent trop importante pour que les relations soient harmonieuses. Il serait donc pertinent pour eux d’explorer des programmes visant à développer leurs habiletés sociales. Sur le plan sensorimoteur, les enfants ayant le SDNV montrent une forte latéralisation à droite et des maladresses du côté gauche du corps peuvent être observées, ce qui n’est pas le cas chez les enfants ayant le SA. Des interventions en ergothérapie caractéristiques à cette problématique seraient pertinentes à appliquer. Cependant, comme les enfants ayant le SA ont, quant à eux, plus de difficultés en ce qui concerne la sensibilité sensorielle, des interventions spécifiques pour pallier ces difficultés pourraient être mises en place. Les intérêts et les comportements observés sont semblables chez les jeunes présentant les deux syndromes, bien qu’il y ait des comportements stéréotypés, des routines plus rigides chez ceux qui ont le SA. Toutefois, pour les deux syndromes, les capacités métacognitives sont souvent limitées et impliquent qu’une thérapie comportementale soit appliquée pour gérer leur anxiété et diminuer leurs comportements stéréotypés.
Mais ce n'est pas un diagnostic des principales classifications médicales DSM et CIM (ICD), alors que TSA et TCS/TPL le sont.
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 enfants avec légers traits Asperger, le cadet surtout, aucun diagnostic lancé.

Répondre