comment l'aider à planifier ?

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Message
Auteur
Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: comment l'aider à planifier ?

#16 Message par Family Man » vendredi 1 mars 2019 à 13:44

woaw ! vos retours sont géniaux : bourrés d'idée pratiques et simples, de vécu, de bon sens, de repères, ...
c'est pile ce dont nous avons besoin pour faire le point et mettre une méthode douce en place :)

vais me remettre au clavier ce week end pour vous faire un retour;

concernant la dernière question (Jolteon) : nous avons l'impression que notre fils n'est pas prêt au lycée pour les raisons ci-dessous;

nous avons fait les portes ouvertes des lycées publics et privés qui proposent la nouvelle spécialité informatique (NSI) et avons échangé avec des proviseurs, des infirmières, des professeurs : le lycée dans lequel il devrait aller si on se conforme à la carte scolaire (on étudie les stratégies de dérogation) fait partie d'un groupe scolaire éparpillé sur un campus immense avec des bâtiments vétustes;

tout d'abord, l'infirmière nous a expliqué qu'une jeune autiste accueillie l'an dernier avec un PAI a eu du mal à s'intégrer : elle se perdait et arrivait en retard à cause de la distance séparant chaque bâtiment, souffrait du manque d'insonorisation des locaux et n'avait pas de refuge au calme pendant les interclasses. ;pour notre fils, l'adaptation au collège à pris 1 an, on le surnommait "xxx - le - paumé" et encore en 3ème, il n'ose pas se rendre aux toilettes (questions d'odeurs, d'hygiène et de mauvaises rencontres)

par ailleurs, les itinéraires et transports en communs sont un peu "chauds" pour lui : nous avons fait plusieurs "reconnaissances" en famille et il a du mal avec les correspondances tram/bus sur des lignes bondées; en plus, le contact physique, le bruit, les odeurs (amplifiés) lui font perdre un peu de ses moyens; (PS : actuellement, chaque matin, nous le déposons devant l'arrêt du car scolaire et chaque soir, le chargé de vie scolaire du collège fait monter chaque classe dans le bon car de retour.)

enfin, ce qui nous fait dire qu'il n'est pas prêt pour le lycée, c'est que la réforme renforce les travaux de groupe, les exposés, les stages, ...
et explique que le plus important chez un lycéen, c'est le collectif, la communication, le savoir être :mrgreen:
je ris vert car actuellement, quand le collège forme des groupes, il est quasiment toujours "laissé pour compte" :
certains professeurs l'imposent à un groupe existant, d'autres le compte comme un groupe à lui tout seul.
une fois le groupe formé, il y a du travail la maison et il est pour l'instant incapable de téléphoner à un camarade de classe pour organiser ça.
bilan : il a en général de mauvaises évaluations "de groupe" (ne participe pas, n'explique pas, n'aide pas, ne demande pas d'aide, ...) et il rattrape ce malus avec ses évaluations "individuelles" ... mais il aura plus de mal à équilibrer sa moyenne au lycée.

PS : je suis conscient que tout collégien met un certain temps à s'adapter au lycée, ... c'est juste que la marche paraît haute pour lui.

cdt

family man
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Cardamome
Forcené
Messages : 647
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: comment l'aider à planifier ?

#17 Message par Cardamome » vendredi 1 mars 2019 à 14:26

Family Man a écrit :
vendredi 1 mars 2019 à 13:44
concernant la dernière question (Jolteon) : nous avons l'impression que notre fils n'est pas prêt au lycée pour les raisons ci-dessous;
tout d'abord, l'infirmière nous a expliqué qu'une jeune autiste accueillie l'an dernier avec un PAI a eu du mal à s'intégrer : elle se perdait et arrivait en retard à cause de la distance séparant chaque bâtiment, souffrait du manque d'insonorisation des locaux et n'avait pas de refuge au calme pendant les interclasses. ;pour notre fils, l'adaptation au collège à pris 1 an, on le surnommait "xxx - le - paumé" et encore en 3ème, il n'ose pas se rendre aux toilettes (questions d'odeurs, d'hygiène et de mauvaises rencontres.
chaque élève est différent et chaque personne avec TSA l'est également, donc votre fils ne sera pas "identique" à la jeune autiste citée par l'infirmière!
j'ajoute aussi que se perdre entre les bâtiments dans un grand lycée, est fréquent pour pas mal de nouveaux élèves (!) non concerné par un TSA.
et le coup de l'interclasse comment dire, tu as juste le temps de sortir un poil en retard d'un cours, traverser la cour pour aller au cours suivant, sans avoir le temps de t'ennuyer! je grossis le trait mais c’est du vécu d'ancienne lycéenne dans un lycée étalé sur 6 hectares!
pour les toilettes beaucoup d'élèves n'y va pas à cause de la saleté et des odeurs...il ne sera pas le seul malheureusement.
(prévoir qu'il soit externe permettrait d'éviter trop de passages aux toilettes dans la journée, coupure salutaire de la collectivité et "refuge au calme" de la journée, ne pas se taper le bruit et la bouffe parfois pas terrible de la cantine...cf la demande de transport et l'ESS pour le PPS!)
Spoiler : 
sympa l'accueil au passage...c'est très maladroit de vous raconter cette anecdote et ça prouve peut-être une certaine frilosité mais surtout une méconnaissance du TSA; à trop vouloir généraliser :naugty:
vous me donnez l'idée de questionner l'infirmière scolaire pour mon fils (sans lui, et avec peu de public autour car ça va rapidement le "tartiner" donc pas pour les portes ouvertes!).
de plus, un simple PAI me semble peut-être "un peu juste" (peut-être me trompe-je ? à force d'y mettre l'asthmatique ou celui réagit violemment à l'iode, je crois qu'on perd un peu les lecteurs/ destinataires qui ne voient pas le "handicap" du TSA si tout le monde ou presque "peut avoir" un PAI; je ne suis peut-être pas claire? souvent le PAI est pour un truc bien particulier auquel il faut faire attention dans une circonstance bien précise...pour le TSA et ses conséquences variées et nombreuses au fil de la journée lycéenne ça me semble risqué d'utiliser ce support mais je ne sais pas, je répète je me trompe peut-être? je lis ici https://www.apedys.org/pap-education-nationale/#PAI que le PAI concerne les élèves atteints de troubles de la santé évoluant sur une longue période sans reconnaissance du handicap : pathologies chroniques, allergies, intolérance alimentaire)...
profitez donc du PPS
S’adresse aux élèves avec reconnaissance de handicap par la CDA ( Commission des Droits et de l’Autonomie relevant de la MDPH Maison Départementale des Personnes Handicapées).
toujours sur https://www.apedys.org/pap-education-nationale/#PAI.
(si vous avez la chance que votre MDPH vous en rédige un complet, mais c'est une autre histoire!)
lire ici les différences : http://www.enfant-different.org/scolari ... p-pia-ppre

je vous conseille de contacter l’enseignant référent du secteur et de vous assurer qu'une ESS sera mise en place très vite après la rentrée pour mettre par écrit tous les aménagements dont votre fils a besoin dans le Gévasco (ces termes devraient vous parler sinon ça va vite devenir un mot de votre lexique "mon enfant est un élève à besoin particulier").

ça a peut-être été déjà fait au collège, mais c'est à actualiser en fonction des "nouveaux besoins" qui apparaitront au lycée (cf plus bas dans mon message pour les exemples du transport / tiers temps/ bouchons d'oreille...)
Family Man a écrit :
vendredi 1 mars 2019 à 13:44
par ailleurs, les itinéraires et transports en communs sont un peu "chauds" pour lui : nous avons fait plusieurs "reconnaissances" en famille et il a du mal avec les correspondances tram/bus sur des lignes bondées; en plus, le contact physique, le bruit, les odeurs (amplifiés) lui font perdre un peu de ses moyens; (PS : actuellement, chaque matin, nous le déposons devant l'arrêt du car scolaire et chaque soir, le chargé de vie scolaire du collège fait monter chaque classe dans le bon car de retour.)
il est possible de mettre en place un transport...
https://www.service-public.fr/particuli ... oits/F1894
pour ma part, j'ai du m'y résoudre pour deux jours par semaine, car incompatibilité horaires de bus ou passage très loin du collège (heures et lieu de l’arrêt + retards et gros risques de crise bien qu'il prenne le bus sans problème le matin).
Procédure un peu complexe, la demande est à formuler par l'enseignant référent mais le cas de mon fils n'entrait pas dans les cases...puis ça transite via la MDPH qui accorde ou pas la demande, puis le conseil départemental...qui fait trainer aussi et voulait coller un transport collectif, donc une durée de trajet incompatible avec le temps "gagné" grâce à l'allégement en fin de journée des cours....
je vous conseille de vous y prendre très tôt car les transporteurs ont parfois de drôles d'idée (ils se disent dispos et ensuite ils vous obligent à faire sortir cotre enfant plus tôt du cours, par exemple! ouf on a trouvé un transporteur sympa, qui n'a fait aucune boulette depuis 3 mois genre oubli de l'élève/ retard...)
Family Man a écrit :
vendredi 1 mars 2019 à 13:44
enfin, ce qui nous fait dire qu'il n'est pas prêt pour le lycée, c'est que la réforme renforce les travaux de groupe, les exposés, les stages, ...
et explique que le plus important chez un lycéen, c'est le collectif, la communication, le savoir être :mrgreen:
je ris vert car actuellement, quand le collège forme des groupes, il est quasiment toujours "laissé pour compte" :
certains professeurs l'imposent à un groupe existant, d'autres le compte comme un groupe à lui tout seul.
une fois le groupe formé, il y a du travail la maison et il est pour l'instant incapable de téléphoner à un camarade de classe pour organiser ça.
bilan : il a en général de mauvaises évaluations "de groupe" (ne participe pas, n'explique pas, n'aide pas, ne demande pas d'aide, ...) et il rattrape ce malus avec ses évaluations "individuelles" ... mais il aura plus de mal à équilibrer sa moyenne au lycée.
honte à moi :oops: je ne me suis pas penchée sur cette réforme
Spoiler : 
(mon fils entre au lycée en septembre dans ce bourbier infâme, c'est pas le meilleur moment, mais c'est comme ça! on va se serrer les coudes et échanger si vous le voulez bien!)
mais pour ce qui est des travaux de groupe, les exposés, le TSA est une excellente "raison" pour pouvoir demander des aménagements et pour passer au delà de tout ça (dispense, tiers temps)
Revers de la médaille: c'est du "bricolage", il faut soi même trouver des pistes, proposer chercher et croiser les doigts pour tomber sur des gens compréhensifs,; relancer, penser à plein de choses,
Spoiler : 
faire le boulot de l'enseignant référent mais :wink: je m'égare!
j'ai très souvent l'impression (fausse) que mon fils est le premier et le seul élève avec TSA à accéder en 3° (cf les batailles pour obtenir l'ordi à cause de sa dysgraphie mais comme il n'est pas bête ça a freiné +++ / les aménagements pour le brevet les allégements enfin obtenus et couchés par écrit merci le collège...je ne remercie pas ma MDPH car le PPS est quasi vide mais c'est une autre histoire). alors j'imagine avec le lycée, où il arrive en pleine réforme :crazy:

il va falloir que les professeurs comprennent que votre fils est en situation de handicap et qu'ils ne peuvent pas le sanctionner / le juger sur cette capacité à travailler en groupe sans une certaine clémence, indulgence...
une intervention d'un professionnel du TSA auprès de l'équipe enseignante ne fera pas de mal ... après, il y aura toujours des irréductibles :innocent: , mais plus ils seront informés mieux ça sera!
Family Man a écrit :
vendredi 1 mars 2019 à 13:44
PS : je suis conscient que tout collégien met un certain temps à s'adapter au lycée, ... c'est juste que la marche paraît haute pour lui.
et bien, il va falloir lui trouver un "marche pied" (AVS? aménagements? tiers temps? visite au calme du lycée par exemple certains soirs pour éviter la foule, avec vous puis sans vous? lui fluoter sur le plan les salles de cours de la journée? peut-être la possibilité que sa classe ne se déplace pas beaucoup dans la journée sauf pour certaines matières spéciales comme les sciences les arts plastiques...ça existe; allégements de l'emploi du temps? son année en deux ans? port de bouchons d'oreille autorisé ...) pour que votre fils soit finalement à la même "hauteur" que les autres qui entrent au lycée. Qu'il "galère" un petit peu à s'y faire, mais pas beaucoup plus que l’élève lambda!

ça me fait penser à ceci:
Emploi-Handicap-Egalite-Equite-1130x580.jpg
courage ... tenons-nous au courant!
plusieurs éditions du message pour fautes, oublis (et j'ai encore dû oublier des fautes et des choses! mea culpa)
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA, en 2017.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
Flower
Modérateur
Messages : 4223
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: comment l'aider à planifier ?

#18 Message par Flower » vendredi 1 mars 2019 à 15:41

J'ai l'impression qu'il faut faire très attention au choix du lycée surtout... Mais j'avoue que je n'ai connu que des lycées relativement petits et ça teinte évidemment mon impression de ce qu'il faut pour être "prêt pour le lycée". Le truc du campus éparpillé, je ne l'ai vu qu'à partir de l'université. J'en déduis qu'il faut bien choisir le lycée... (Le mien est peut-être un peu loin pour vous malheureusement. :mrgreen: ) Et comme le dit Cardamome, insister pour qu'il soit tenu compte du handicap. Après tout, on ne demandera pas à un élève en fauteuil de monter les escaliers non plus.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25877
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: comment l'aider à planifier ?

#19 Message par freeshost » vendredi 1 mars 2019 à 15:53

Qu'est-ce qui leur prend de considérer le travail en groupe plus important que les savoirs et les savoir-faire ? :shock:

Est-ce qu'il travaille mieux/bien tout seul ? Si oui, pourquoi imposer le groupe ?

Hmmm... ya pas un autre lycée avec bonnes isolations thermique et sonore ?

N'est-il pas passionné des réseaux de transports publics et des horaires ? :mrgreen: Bon, c'est vrai qu'il y a du monde donc beaucoup de sensorialité dans les transports publics.
Modifié en dernier par freeshost le vendredi 1 mars 2019 à 17:10, modifié 1 fois.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Cardamome
Forcené
Messages : 647
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: comment l'aider à planifier ?

#20 Message par Cardamome » vendredi 1 mars 2019 à 16:04

Flower a écrit :
vendredi 1 mars 2019 à 15:41
J'ai l'impression qu'il faut faire très attention au choix du lycée surtout...
Avec la réforme, le lycée dans le public, est "imposé" par l'adresse de résidence...
Donc ça limite un peu le "choix".
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA, en 2017.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
Flower
Modérateur
Messages : 4223
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: comment l'aider à planifier ?

#21 Message par Flower » vendredi 1 mars 2019 à 17:02

A ma connaissance, c'était déjà le cas avant, sauf à choisir des options non disponibles - ça devrait fonctionner encore, non? (Les élèves du collège d'à côté allaient tous à Versailles, car c'était là où il y avait les lycées les plus proches, mis à part le mien mais qui avait justement une spécialité puisqu'il était bilingue. Du coup chez nous les élèves venaient de quasi toute l'Ile-de-France...)
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Cardamome
Forcené
Messages : 647
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: comment l'aider à planifier ?

#22 Message par Cardamome » vendredi 1 mars 2019 à 19:47

J'ai cru comprendre que ça sera moins facile.
J'ai entendu "Les options ne seront pas dérogatoires" ...
Mais aussi des choses en contradiction donc ?
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA, en 2017.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
Flower
Modérateur
Messages : 4223
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: comment l'aider à planifier ?

#23 Message par Flower » lundi 4 mars 2019 à 10:28

Là j'imagine que ça concernera aussi les cours, puisqu'il me semble que tous les lycées n'enseigneront pas toutes les matières? Après, je disais "options" au sens large, ça pouvait être pour apprendre une langue vivante plus rare ou le fait d'aller dans un lycée international.

Il y a des domaines où ça peut être intéressant de s'inspirer du modèle allemand, mais le système éducatif n'en fait clairement pas partie... :innocent:
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4102
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: comment l'aider à planifier ?

#24 Message par misty » lundi 4 mars 2019 à 10:55

Rien à voir mais concernant les rdv (question au tout début), j'ai trouvé un truc plutôt pas mal qui est de les mettre à un rythme très régulier toujours dans le même ordre. Bon le coiffeur c'est réglé parce que je n'y vais jamais :mrgreen: mais pour tout ce qui concerne la thérapie par exemple je vois toujours telle personne le mardi, telle personne le mercredi, et un peu "en rafale" c'est à dire que si je vais à tel endroit un mardi je sais que le mercredi d'après j'irais à tel autre endroit.
J'ai beaucoup écrémé depuis que je travaille car je n'y arrivais plus mais pour ceux que j'ai gardés, j'essaie d'en mettre un par semaine pas plus, tous le matin...

Evidemment j'ai aussi 2 agendas et des plannings affichés partout, mais peut-être que votre fils se repèrerait mieux s'il avait ses rdv toujours le même jour de la semaine avec la même personne, et avec ce système de suite c'est à dire que mettons s'il va chez le coiffeur tel jeudi de telle semaine il ira automatiquement chez l'orthophoniste le lundi suivant. Dans mon cas le cerveau s'est mis à anticiper automatiquement et j'ai l'impression que ça me facilite les choses. :)
*Diag TSA*

"Aucun arbre ne peut pousser jusqu'au paradis sans que ses racines n'atteignent l'enfer."

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: comment l'aider à planifier ?

#25 Message par Family Man » samedi 9 mars 2019 à 8:59

bonjour à tous,

j'ai mis un peu plus de temps que prévu à revenir vers vous;

je vais sans doute ouvrir un thème rien que pour le choix des études et de l'établissement scolaire tellement c'est complexe (j'y reviendrai cet apm)

concernant la planification : un agenda papier unique avec 2 couleurs pour distinguer scolaire et maison est en place et tourne doucement depuis 10 jours; la faille est la même que pour n'importe quel neurotypique : poids et encombrement font qu'il l'a rarement à portée de main et qu'il le consulte parfois trop tard. (au collège, il faut du A5 car il y a déjà beaucoup de choses à noter)

Solution : passer sur l'agenda du smartphone; comme mon fils est branché techno, pas de problème pour l'utilisation du smartphone, par contre il est très réticent pour le sortir de sa chambre, de son sac, de sa veste en raison de sa phobie du vol, de la casse ou de la curiosité des ados qui pourraient l'aborder pour en parler ou l'essayer; et bien entendu, pas question de faire retentir la sonnerie en public pour se rappeler un RV :?

Solution : le couple (Agenda Google) + (montre connectée vibrante) => je suis en train de creuser cette idée d'Azufel; le compte google est créé mais la montre pose problème car il a les poignets extrêmement fins et la plupart de ces montres sont lourdes et imposantes (quel modèle utilises-tu Hazufel ?); finalement j'ai déniché une Fitbit Versa d'occasion (40x39 mm pour 36 g): je lui en ai parlé : le côté gadget a l'air de lui plaire. Je devrais la recevoir aujourd'hui et me lancer dans l'appairage et le paramétrage du compte dans les jours qui viennent.

Sur le papier, ça fait rêver : on pourrait caler ensemble l'agenda du mois et programmer une ou plusieurs alarmes avant la tâche ou le RV concerné : la montre vibre et affiche le texte du rappel et même celui de mes éventuels mails, sms de relance ... à suivre.

Concernant ta piste misty : c'est vrai qu'il enregistre plus facilement des événements réguliers, récurrents, organisés en séquences du genre : "si j'ai vidé le lave vaisselle la semaine dernière, alors c'est mon tour de m'occuper des lapins cette semaine", "si j'ai maths ce lundi, j'aurai sport lundi prochain" ... mais comme tu le dis : on a pas toujours le choix pour programmer certaines tâches ou RV et la moindre rupture dans la chaîne d'événements fait perdre le fil pour les événements qui suivent;

Dès que j'aurai fini le "Guide de survie de la personne autiste" et "décoder les mystères de la vie en société", je vais rechercher un ouvrage sur fonctionnement de la mémoire. :wink:

Cordialement,

Family Man
Modifié en dernier par Family Man le dimanche 10 mars 2019 à 23:52, modifié 1 fois.
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Avatar du membre
hazufel
Modérateur
Messages : 2760
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: comment l'aider à planifier ?

#26 Message par hazufel » dimanche 10 mars 2019 à 22:07

Pour la mémoire, je vous conseille ce livre : Tout sur la mémoire . En plus d’expliquer le fonctionnement des différents mécanismes neuronaux liés à la mémoire, l’auteur explicite les différentes méthodes de mémorisation possibles et aide chacun à trouver le sien, grâce à ses intérêts.
Il rappelle aussi des choses toutes simples comme d’écrire ce qu’on doit faire plutôt que de monopoliser une énergie à se le rappeler.
Tout en rappelant aussi qu’apprendre par cœur (des poésies, des textes, etc) est essentiel et primordial pour le bon fonctionnement cognitif.

Comme déjà dit le calendrier familial dans une pièce comme la cuisine, aide à visualiser la semaine de tous et de chacun. On est aussi moins pris au dépourvu (= stress chez un autiste) quand on apprend que papa est chez le dentiste, si on l’avait visualisé avant et je trouve qu’il aide à se sentir dans un tout familial aussi.
On peut y noter les devoirs importants de chaque enfant et évidement tous les rdv.
Passer devant chaque jour aide vraiment à se les approprier.
Les indiquer au début de chaque mois, aide à visualiser le mois et à anticiper les périodes chargées.

Sinon j’ai un bracelet Fitbit charge 3 qui vibre chaque fois qu’un rdv noté dans le calendrier de mon téléphone a une alerte de programmée. Il ne faut pas les démultiplier (ce qui peut causer un stress contre efficace) mais essayer de trouver le bon équilibre. Je trouve que ça aide vraiment bien.
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: comment l'aider à planifier ?

#27 Message par Family Man » dimanche 10 mars 2019 à 23:51

merci pour la référence bibliographique Hazufel, vais mettre la montre connectée en service et essayer de rendre notre affichage sur le frigo plus lisible, ... (calendrier mal fichu et écriture trop petite); question technique : votre bracelet retransmet les notifications de l'agenda du téléphone ou d'un compte google ? a priori, je m'oriente vers la seconde solution nécessite un peu plus de travail mais a l'intérêt de rendre l'agenda consultable de n'importe quel terminal : pc, tablette, perso ou emprunté ... bonne semaine, cordialement, Family Man
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Avatar du membre
hazufel
Modérateur
Messages : 2760
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: comment l'aider à planifier ?

#28 Message par hazufel » lundi 11 mars 2019 à 8:37

Mon bracelet remonte les alertes configurées dans l’agenda de mon téléphone.
Je n’ai pas d’agenda dans Google, c’est mon téléphone qui est le plus avec moi.
Dans mon téléphone je peux aussi mettre des rappels pour éviter de surcharger l’agenda. Ces rappels sont configurables à une heure donnée ou à un endroit donné (si la géolocalisation est active) et ils apparaissent sur l’écran verrouillé. Genre pour : « aller chercher du pain / acheter du dentifrice / prendre rdv avec le vétérinaire, etc ».

J’ai aussi un agenda papier pour mon travail, avec une semaine sur deux pages, et où je note tout ce que je dois faire dans mon travail, et je barre au fur et a mesure.
Spoiler : 
D’après les conclusions de mon bilan Wais ce sont des méthodes efficaces, pour quelqu’un qui a une mémoire de travail dans la moyenne et bien plus basse que le reste des subtests comme moi.
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.

Répondre