choix du lycée / dérogation : comment argumenter ?

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Message
Auteur
Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

choix du lycée / dérogation : comment argumenter ?

#1 Message par Family Man » jeudi 28 mars 2019 à 14:20

bonjour à tous,

sachant que le process et le planning d'affectation des collégiens dans les lycées publics sont les suivants :
- MI-MAI, nous devrons remettre au collège la "fiche de voeux" concernant le choix du lycée où notre fils aspie fera sa rentrée 2019
- FIN MAI, le collège accusera réception de notre demande et saisira cette fiche sur la plateforme "AFFELNET"
- COURANT JUIN, le directeur académique des services de l'éducation nationale du département validera ou non notre dérogation
- FIN JUIN, le collège nous transmettra dans quel lycée notre fils est affecté, puis le lycée concerné prendra contact

sachant que les critères de dérogation sont les suivants (*) :
1. élève souffrant d'un handicap (priorité absolue) ;
2. élève bénéficiant d'une prise en charge médicale importante à proximité de l'établissement demandé ;
3. élève boursier au mérite ou boursier sur critères sociaux ;
4. élève dont un frère ou une sœur est déjà scolarisé (e) dans l'établissement demandé ;
5. élève dont le domicile est situé en limite de secteur et proche de l'établissement souhaité.
6. élève devant suivre un parcours scolaire particulier.

(*) suite à la réforme du bac, les options facultatives de classe de seconde sont exclues de ces critères

sachant que le profil de notre fils est le suivant :
- pré-diag aspie par neuropsychologue
- en attente de diag (ADI-ADOS) au CMP courant septembre 2019
- pas de PAI formalisé avec le collège mais un aménagement significatif validé par le proviseur depuis janvier :
> autorisation d'absence tous les lundi matin pour suivre un atelier d'habiletés sociales au CMP
> aller-retour en taxi et rattrapage des cours l'après-midi pendant les heures de permanence
- bonne moyenne générale (14/20) sauf sport, histoire géo et travaux de groupe
- passionné par les sciences en général et la 3D, le virtuel, le gaming en particulier

... je souhaiterais vous soumettre l'argumentaire que je compte joindre à notre demande de dérogation

"nous demandons une dérogation pour que notre fils aspie soit affecté au lycée B plutôt qu'au lycée A imposé par le carte scolaire :

1- parce qu'il est 4 fois moins peuplé et 10 fois moins vaste (pas de campus)
=> ce qui diminue la pression sociale et génère moins de problème d'orientation et d'organisation
2- parce que ses bâtiments ont 2 ans d'existence contre 30 pour le lycée B
=> ce qui réduit certains problèmes d' hypersensorialité (bruit, chaud/froid)
3- parce que le règlement intérieur réduit certaines nuisances affectant particulièrement les aspies
ex : pas de sonnerie pour marquer le début et la fin de cours => moins de problèmes d'hyperacousie
4- parce qu'il est 5 fois plus près de mon travail, ce qui me permettrait
=> de déposer mon fils pour lui éviter la fatigue des transports en commun (au moins à l'aller)
=> d'être proche de l'établissement en cas d'oubli ou de situation d'urgence
5- parce que sa vocation est d'être un lycée du numérique innovant
=> ce qui est en phase avec les centres d'intérêts restreints de mon fils

veuillez-trouver en PJ l'avis du Collège et du CMP sur le bien fondé de notre démarche."

qu'en pensez-vous ? (des arguments et de l'approche en générale)

cordialement,

Family Man
Modifié en dernier par Family Man le vendredi 29 mars 2019 à 13:31, modifié 3 fois.
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3128
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: choix du lycée / dérogation : comment argumenter ?

#2 Message par hazufel » jeudi 28 mars 2019 à 14:57

Vous pouvez monter un dossier MDPH avant d'avoir le diagnostic officiel. Pour ça il faut au minima les bilans réalisés (psychologue, psychométrique, psychomotricien, orthophoniste, orthoptiste selon les recos HAS TSA_Diagnostic), un certificat médical MDPH rempli par votre médecin traitant ou un psychiatre mentionnant les difficultés au quotidien, dossier Gevasco rempli par l'établissement scolaire et mentionnant les difficultés dans les apprentissages / en cours / avec les autres, et un projet de vie pour expliciter son projet pédagogique. Ainsi vous pourrez mentionner dans votre demande de dérogation les démarches en cours, et que vous êtes en attente de la notification MDPH.
Indiquer ses difficultés sans bilans de professionnels pour vous appuyer, n'aura pas le même impact, voire pas du tout... Les bilans de psychologue seuls, ne sont parfois (souvent) pas pris en compte par les établissements.
Éviter de mentionner "aspie" dans vos courriers, ça n'existe nulle part dans les classifications. La neurospychologue a du établir un pré diagnostic pour des TSA.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2558
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: choix du lycée / dérogation : comment argumenter ?

#3 Message par lulamae » jeudi 28 mars 2019 à 17:32

De manière pragmatique : est-ce que le lycée que vous demandez est proche du CMP par exemple ? Je pense au critère de dérogation 2.
Il me semble que les arguments que vous avancez seraient recevables avec, comme le dit @hazufel, les bilans du neuro-psychologue accompagnant la demande auprès de la MDPH (les délais sont longs, mais vous recevrez un accusé de réception du dossier qui vaut "preuve") ; toutefois, ils demandent de la part du récepteur du dossier une bonne connaissance des TSA, ce qui ne sera vraisemblablement pas le cas d'un proviseur de lycée.
En dehors de ce risque de méconnaissance par l'administration du cas particulier de votre fils - le risque est qu'ils perçoivent ces raisons comme "de convenance" (ce serait injuste, j'en conviens, mais c'est un risque objectif).
Je vous conseillerais (ayant été prof 25 ans) de rencontrer d'avance un RV le médecin scolaire du lycée de votre choix.
Diagnostic TSA en cours => RV de restitution le 31/07/2019 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel SED) ; HPI en 2016.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: choix du lycée / dérogation : comment argumenter ?

#4 Message par Family Man » jeudi 28 mars 2019 à 18:31

bonjour lulamae,

c'est une excellente idée, malheureusement les 2 lycées sont à égale distance du CMP;

je vais suivre votre conseil et essayer de prendre RV avec le médecin scolaire du lycée de mon choix;
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: choix du lycée / dérogation : comment argumenter ?

#5 Message par Family Man » jeudi 28 mars 2019 à 19:17

bonjour hazufel, merci pour ce retour !

nous avions déjà échangé sur le dossier MDPH il y a quelques mois et j'avais bien compris que c'était le "sésame" pour AMENAGER une scolarité dans un établissement donné; mais comme les besoins d'aménagement de mon fils étaient faibles, j'avais priorisé d'autres démarches et maintenant je m'en mords les doigts ! :x

il me reste donc 7 semaines pour réunir tous les éléments; j'en ai certains mais j'ai besoin de vous solliciter de nouveau pour les autres :
Pour ça il faut au minima les bilans réalisés (psychologue, psychométrique, psychomotricien, orthophoniste, orthoptiste selon les recos HAS TSA_Diagnostic)
- un psychomotricien aurait beaucoup de chose à consigner dans son bilan mais ça va être difficile à trouver dans des délais aussi courts; j'imagine qu'un ergothérapeute ne peut pas effectuer ce type de bilan (il se trouve que j'en connais un)
un certificat médical MDPH rempli par votre médecin traitant ou un psychiatre mentionnant les difficultés au quotidien
- pourriez-vous me donner un exemple de "difficultés au quotidien" svp ?
=> c'est plutôt "a du mal à couper sa viande à 14 ans" ou "répète 50 fois <chuut !> dans la journée parce qu'un bruit l'agresse" ?
dossier Gevasco rempli par l'établissement scolaire et mentionnant les difficultés dans les apprentissages / en cours / avec les autres, et un projet de vie pour expliciter son projet pédagogique.
- pourriez-vous me donner également un exemple de "projet de vie" :
=> c'est plutôt "trouver un job dans l'industrie du gaming"ou "décrocher un bac scientifique tout en travaillant ses habiletés sociales" ?
... ou encore "intégrer un lycée à taille humaine acceptant 1/2 journée d'absence pour le CMP" ?
Modifié en dernier par Family Man le jeudi 28 mars 2019 à 21:40, modifié 1 fois.
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: choix du lycée / dérogation : comment argumenter ?

#6 Message par Benoit » jeudi 28 mars 2019 à 19:19

Vous n'avez pas d'association (de parents) près de chez vous ? Ils seraient les plus à même de vous donner des tuyaux sur la "plomberie' locale (et en particulier le type de réponse attendues à ces questions).
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Cardamome
Forcené
Messages : 713
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: choix du lycée / dérogation : comment argumenter ?

#7 Message par Cardamome » jeudi 28 mars 2019 à 20:09

Family Man a écrit :
jeudi 28 mars 2019 à 19:17
ou encore "intégrer un lycée à taille humaine acceptant 1/2 journée d'absence pour le CMP"
je ne crois pas qu'un établissement refuse une absence pour son suivi...
Mais...car il y a un gros "mais", c'est surtout le rattrapage des cours qui auront lieu durant son absence, dont il va falloir que tu te préoccupes. Il rattrape ça quand? entre midi et deux? le soir en plus des devoirs quotidiens qu'ont tous les copains? les exos faits en classe, avec qui va t-il les faire, les comprendre?
C'est l'hypocrisie du système, hélas.

Mon fils au collège, était "dispensé" de sa dernière heure de cours l'an passé, tant pis pour les jours où c'était des maths et qu'il avait cours de math le lendemain.
Il se débrouillait. Il devait suivre le cours sans avoir fait ce que les autres avaient bossé la veille!
Personne ne répondait quand je relevais l'incohérence de s'apercevoir qu'après 16h, il fatiguait tellement que lui imposer de suivre le dernier cours de la journée ne servait à rien, il était complètement inefficace, mais le système attendait de lui que, brave soldat, une fois de retour à la maison à 17h45, il fasse ses devoirs et étudie ses leçons.
Ben oui, après le collège, "on" s'en moque, ce n'est plus leur problème.

au primaire, ça passe encore, les suivis peuvent empiéter sur le temps scolaire sans trop de conséquences mais ça ne s'arrange pas lorsque l'élève devient collégien puis lycéen etc.
Je suis réduite à faire des choix pour mon fils: ou certains suivis, ou certains devoirs passent à la trappe (c'est très dur en tant que parent de devoir choisir le travail qu'il ne va pas pouvoir faire: sur quel critère?)
Idem quand je lis "réduire la quantité de travail personnel et de devoirs donnés à la maison" sur le Gévasco: il a tout pareil que les copains avec moins de temps pour les faire à cause des suivis et du coup, moins de temps de repos le soir et le WE, alors qu'il en a plus besoin que le commun des collégiens!
et si vraiment tout d'un coup, un prof joue le jeu, et lui donne moins de devoirs, ça ne suit pas jusqu'au bout de la chaine; il a les mêmes interros que les autres! le brevet ne sera pas allégé, ni le bac! c'est vraiment un système qui fait tout pour éjecter nos enfants gênants et encombrants
Spoiler : 
et leurs familles casse pieds :roll: .
le pire étant cette sensation de soulever une question à laquelle personne n'a jamais pris le temps de réfléchir et encore moins de trouver comment faire pour aboutir à ne serait-ce qu'une ébauche de solution raisonnable...et d'être considéré comme pppffff la mère chiante :innocent:
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA, en 2017.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: choix du lycée / dérogation : comment argumenter ?

#8 Message par Family Man » jeudi 28 mars 2019 à 20:26

bonjour Benoit,
tuyaux sur la "plomberie' locale
les seuls tuyaux glanés par les associations de parents locales sont que les fausses déclarations de domicile se multiplient et laissent de moins en moins de places aux demandes légitimes;

la pratique en vogue serait pour les parents de demander à un ami résidant dans une commune appartenant à la carte scolaire convoitée de rédiger un bail en bonne et due forme, du type "chambre chez l'habitant", pour que leur enfant soit affecté en priorité au lycée local.
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: choix du lycée / dérogation : comment argumenter ?

#9 Message par Benoit » jeudi 28 mars 2019 à 20:29

Comme on est entre nous dans un forum confidentiel, je vais vous demander sans trop de risque, ça ne vous dirait pas de faire comme eux ?
Je veux dire, personne ne viole la loi volontairement, s'ils en sont là, c'est probablement parce qu'il y a d'énorme freins ou blocages pour une alternative comme celle que vous cherchez.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: choix du lycée / dérogation : comment argumenter ?

#10 Message par Family Man » jeudi 28 mars 2019 à 20:39

on n'a pas beaucoup d'amis, en tout cas pas sur les bonnes communes, et si c'était le cas
je ne suis pas sûr qu'on serait prêts à leur faire courir un risque de sanctions à cause de nous
... mais je ne vais pas dire que ça ne m'était pas venu à l'esprit :?
Modifié en dernier par Family Man le jeudi 28 mars 2019 à 20:54, modifié 1 fois.
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: choix du lycée / dérogation : comment argumenter ?

#11 Message par Family Man » jeudi 28 mars 2019 à 20:53

bonjour Cardamome,

pour l'instant, au bout d'un trimestre de collège, rater 1 heure d'anglais et 1 heure de français le matin, c'est gérable si c'est rattrapé pendant les heures de permanence de l'après-midi ... on a pas eu le choix des matières ni du jour mais le lundi matin n'est pas une mauvaise pioche car notre fils est "plus frais" en tout début de semaine.
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: choix du lycée / dérogation : comment argumenter ?

#12 Message par Family Man » jeudi 28 mars 2019 à 20:58

ceci dit Cardamome, ça va sans doute se corser au lycée, ... d'où notre souci d'intégrer un établissement dont la taille, les locaux et l'approche pédagogique minimisent la fatigue et encouragent les vocations scientifiques.
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Cardamome
Forcené
Messages : 713
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: choix du lycée / dérogation : comment argumenter ?

#13 Message par Cardamome » jeudi 28 mars 2019 à 21:48

Il faut effectivement mettre toutes les chances de son côté et du votre.
Courage !
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA, en 2017.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: choix du lycée / dérogation : comment argumenter ?

#14 Message par Family Man » jeudi 28 mars 2019 à 22:32

c'est bon hazufel :bravo:

j'ai le GEVA-SCO et son manuel d'utilisation, vais prendre RV avec le collège pour valider les points suivants :

- Plan ou projets formalisés :
cocher "Mesures éducatives"
commentaires, précisions : noter "encouragement et suivi régulier de la participation orale" / durée : "2nd trimestre" / effets : "bénéfiques"

- Accompagnement et soins :
cocher "CMP"
commentaires, précisions : noter "atelier d'habiletés sociales tous les lundi matin"

Tâches et exigences générales :
- s’orienter dans le temps : cocher "B" (activité réalisée avec des difficultés ponctuelles et/ou une aide ponctuelle)
- s’orienter dans l'espace : cocher "B"

Relation avec autruis :
avoir des relations avec autrui conformes aux règles sociales : cocher "C"
(activité réalisée avec des difficultés régulières et/ou une aide régulière)
commentaires indispensables si la case "C" est cochée : "xxxxxxxxxxxxxxxx"

Communication :
produire et recevoir des messages non verbaux : cocher "B"

Tâches et exigences en relation avec la scolarité :
organiser son travail : cocher "B"

Remarque de l'élève par rapport au projet de vie et professionnel :
"xxxxxxxxxxxxxxxxx"
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

bézèdach44
Forcené
Messages : 1251
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 21:17
Localisation : Breizh

Re: choix du lycée / dérogation : comment argumenter ?

#15 Message par bézèdach44 » vendredi 29 mars 2019 à 1:39

Une idée me vient et elle vaut ce qu'elle vaut (c'est à dire, ça peut être une bonne idée comme un truc totalement infaisable) mais est ce que le lycée en question à une section sport étude ? Je pense à ça pour le rattrapage des cours que ton fils manque pour son suivi. En effet lorsque l'on est en sport étude, on loupe parfois des cours (en fonction de comment les emploi du temps sont faits, certaines années on en loupe quelques-un chaque semaine, parfois aucun), que l'on rattrape du coup en cours particulier.
Exemple si on loupait 2h de maths tous les vendredis aprem, ben on rattrapait 40min ou 1h avec un prof de maths du lycée, à seulement 3-4 élèves, ce qui fait avancer plus vite vu que le profs est quasiment à 100% là pour chaque élève. Donc peut être que ça serait possible de voir si rattraper les cours avec les élèves de section sportive pourrait être envisageable (mais bon la probabilité semble faible, il faudrait que le lycée ait une section sportive, que les cours manqués par ton fils soient les mêmes que ceux des sportifs, qu'il y ait un système de rattrapage hebdomadaire des cours, que les créneaux de rattrapage conviennent et que le lycée accepte de faire ça comme ça :crazy: ). Mais bon, je propose quand même, on sait jamais...
Autiste.

Répondre