Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Message
Auteur
Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26278
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#16 Message par freeshost » mardi 30 avril 2019 à 20:54

Comparaison n'est pas raison, surtout en ambiance de coopération.

Puis quand on a des projets, on est prêt à apprendre tout ce qu'il faut pour les réaliser.

On ne va quand même pas développer une ambiance de compétition entre frères et sœurs. :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#17 Message par Family Man » mardi 30 avril 2019 à 21:12

un vote pour mon épouse :(
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26278
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#18 Message par freeshost » mardi 30 avril 2019 à 21:20

J'ai voté comme elle ?

Elle veut voter quoi ?

Tu ne votes pas comme ton épouse ? :mrgreen:

Dans la famille, on s'entraide. :idea:

Vous allez essayer de vous adapter les uns aux autres, sans trop focaliser sur ces chiffres. Le but n'est pas de faire un classement. :lol:

Développons et entretenons la curiosité et la patience. :mrgreen:

Bonne chose que gnothi seauton. Autrement dit, vive le nosce te ipsum. Deine Kräfte und deine Grenzen. Tes forces et tes limites.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#19 Message par Family Man » mardi 30 avril 2019 à 21:32

warum nicht ?

freeshost, j'ai l'impression que ces 3 lignes de chiffres t'ont fait démarrer au quart de tour ...

en fait, mon projet est d'en faire "3 portraits" très différents mais tous positifs
pour que chacun soit fier du sien et cesse de se comparer aux autres.
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26278
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#20 Message par freeshost » mardi 30 avril 2019 à 22:04

À mon avis, tu peux développer trois positivités sans t'enfarger avec tous ces nombres, ou même avec des adjectifs qualificatifs.

Dans une équipe, les personnes évoluent. Leurs savoir-faire évoluent de jours en jours, des fois montants, des fois descendants. Il y a des hauts et des bas, des moments de constance, des moments de yo-yo, des moments clairs, des moments flous.

On s'adapte en continuité aux autres personnes. Quand on s'adapte, on tient compte de beaucoup plus de données, de plus en plus nombreuses (état, humeur, loquacité, fatigue, forme, écoute, empathie, clémence, rancune, patience, impatience, entêtement, je-m'en-foutisme, etc.), inquantifiables, et sans cesse en évolution. Ce serait un gâchis inqualifiable, à mon avis, de tout ramener à des indices pris dans un intervalle de temps [t1;t2].

Je suis d'accord d'encourager la coopération et de réduire la tendance à la comparaison.

Mais ces nombres ne sont qu'une infime partie de chaque tout, de chaque individu.

Ces nombres, non seulement, sont des indices qui cachent une partie de la diversité des nuances. Mais, en plus, ils sont fixes.
Modifié en dernier par freeshost le mercredi 1 mai 2019 à 1:12, modifié 2 fois.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#21 Message par Family Man » mercredi 1 mai 2019 à 0:15

:P ça pique un peu les yeux mais c'est un vrai plaisir de te lire freeshost (wirklich)
À mon avis, tu peux développer trois positivités sans t'enfarger avec tous ces nombres, ou même avec des adjectifs qualificatifs.
Je comprends dans quel travers tu veux m'éviter de tomber : tu penses que tous ces tests enferment, pardon enfargent les gens dans des grilles, des cases, des caricatures grossières et figées dans le temps; dans tous les cas, merci pour l'avertissement.
Ceci dit, je pense que je ne vais pas dans cette direction. Je parle de ces chiffres parce que c'est nouveau et compliqué pour moi et que j'ai trouvé un forum où tout le monde parle couramment le WISC mais je considère que c'est juste un petit bout du vaste et merveilleux puzzle de mes enfants.
Dans une équipe, les personnes évoluent. Leurs savoir-faire évoluent de jours en jours, des fois montants, des fois descendants. Il y a des hauts et des bas, des moments de constance, des moments de yo-yo, des moments clairs, des moments flous.
On s'adapte en continuité aux autres personnes. Quand on s'adapte, on tient compte de beaucoup plus de données, de plus en plus nombreuses (état, humeur, loquacité, fatigue, forme, écoute, empathie, clémence, rancune, patience, impatience, entêtement, je-m'en-foutisme, etc.), inquantifiables. Ce serait un gâchis inqualifiable, à mon avis, de tout ramener à des indices pris dans un intervalle de temps [t1;t2]
Oui, ... un test ne donne qu'une photo instantanée, cadrée serré et avec une dizaine de biais possibles qui te font un gros pif et les dents jaunes;

D'un autre côté, si je prends mon aîné à 7 puis 14 ans, concernant la minuscule partie cognitive de sa personne, les chiffres disent exactement la même chose à 7 ans d'intervalle; tu ne crois pas que dans notre fonctionnement, il y a quand même quelques constantes et qu'il peut être utile de les connaître ?

Par ailleurs, ces constantes, mon intuition les avait remarquées en vrac, sans parvenir à les regrouper ni les classer;
le WISC n'a servi qu'à faire de jolis paquets portant des noms et des adjectifs qualificatifs (parfois pompeux je te l'accorde) mais in fine, ce ne sont pas les chiffres qui mènent la danse, ils viennent juste alimenter une vision, une relation avec mes enfants qui se construit de mille autres choses et évolue sans jamais se figer puisque que je change en permanence et eux aussi (cf tes mots sur l'adaptation)
Je suis d'accord d'encourager la coopération et de réduire la tendance à la comparaison.
Pas mieux.
Mais ces nombres que ne sont qu'un infime partie de chaque tout, de chaque individu.
OK, d'accord, très bien, parfait, ... mais c'était l'objet de mon post : si je veux que mes enfants y voient autre chose que le score d'un concours de fléchettes (ou de quéquette) qui va leur servir à parader ou les obliger à se cacher, il faut leur livrer ces chiffres en pâture (le WISC), leurs montrer les limites, les abus, les manipulations, les interprétations.
Ces nombres, non seulement, sont des indices qui cachent une partie de la diversité des nuances. Mais, en plus, ils sont fixes.
Ces nombres ne sont qu'une boite à outils : ils ne sont pas une représentation fidèle de mes enfants, ils servent à sculpter laborieusement un portrait en mouvement qui ressemblera peut-être un jour à celui de mes enfants si j'apprends à sculpter vite, à me tromper, à recommencer et à bien observer.
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26278
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#22 Message par freeshost » mercredi 1 mai 2019 à 2:14

Ouais, en bref, ne te contente pas de leur parler de ces nombres. Parle-leur aussi de leurs attitudes, de tes ressentis par rapport à leurs attitudes, observe leurs efforts, parle de ces derniers, pose-leur des questions diverses (comment ils voient le monde, quels sont leurs meilleurs souvenirs, quels projets ils ont, quelles attitudes ils cautionnent, quelles attitudes ils désapprouvent, quels problèmes de société les préoccupent, quelles solutions ils entrevoient, à quelles questions n'ont-ils pas trouvé de réponses, etc.).
Family Man a écrit :
mercredi 1 mai 2019 à 0:15
il y a quand même quelques constantes et qu'il peut être utile de les connaître ?
Même si ça demande un plus grand effort cognitif, j'ai pris l'habitude de toujours envisager le changement dans les comportements et les attitudes des personnes. Ceci : d'une part par expérience, les personnes que je côtoie et qui grandissent apprennent de leurs expériences, tirent des leçons, apprennent de nouveaux savoirs, de nouveaux savoir-faire, ont des relations qui évoluent, ont des représentations qui évoluent, et qui alors adaptent leurs attitudes ; d'autre part par précaution pragmatique, si j'envisage le changement, je me prépare (via des expériences de pensée, des anticipations, des mesures de précaution) à ce changement, alors que, si je n'envisage pas le changement, je serai beaucoup plus pris au dépourvu quand celui-ci adviendra. [Bon, pour être plus exact, j'essaie d'évaluer la probabilité de divers changements, évaluation biaisément influencée par mon expérience et mon manque d'expérience.]

Une constante peut n'être qu'apparente ou que provisoire, notamment si elle est inscrire dans une "formule", où le changement d'une variable peut provoquer le changement d'une autre variable (entre autres la variable qu'on prenait pour une constante, faute d'expérience ; le cygne noir).

M'enfin ! Après, mes stratégies d'adaptation n'en sont qu'unes parmi tant d'autres possibles, et tout autant pertinentes. La suite d'expériences et de vécus qu'est ma vie n'en est qu'une parmi d'autres. Il n'y a pas lieu de céder à quelque déterminisme selon lequel "il y aurait une meilleure solution et l'impératif catégorique d'appliquer celle-ci (cette solution évaluée comme "la meilleure")". Après tout, que X rende un coup de poing à un coup de poing ou s'en aille sans rien dire, nous essaierons, avec X de trouver des solutions pour résoudre le conflit. Et notre espèce (entre autres) est encline à trouver de l'espoir et de la croyance même après un point de non-retour ; en fait, elle est peu encline à croire en certains points de non-retour. Et puis, même si on est convaincu/sûr d'avoir dépassé un point de non-retour (exemple : on ne peut plus sauver diverses espèces, dont la nôtre, tellement nous avons pollué, réchauffé, etc.), est-ce une raison/déraison pour abandonner toute croyance / tout espoir / toute action ? Idem pour la mort et la vie éternelle. :mrgreen:

Quand je critique un indice quelconque (notamment pris tout seul), c'est en référence aux critique du facteur g (en psychologie avec le Q.I., mais aussi dans d'autres domaines, liées à la question du déterminisme, abordée entre autres par Alexandre Kojève ; on peut se demander si la sophistication d'un facteur g n'éveillerait pas la tentation de quelque pensée déterministe). Certes, on peut, dans le but de réduire les erreurs d'appréciation (et les coûts que celles-ci peuvent engendrer), prendre en compte beaucoup de paramètres, de données, mais ça ne corrobore pas pour autant des prévisions déterministes. Mais bon, je m'éloigne du sujet. :mrgreen:

Il y a aussi ces débats entre libre-arbitre et déterminisme. :mrgreen:

Je cherche plutôt à rendre saillants nos champs de libre-arbitre (rendus possibles et existants par le hasard sous ses différentes formes).

Un poisson a beau conserver la même méthode de natation, il peut parcourir des kilomètres. :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5118
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#23 Message par Bubu » mercredi 1 mai 2019 à 21:41

Enfant, on me disait précoce, "très éveillé", j'ai appris très tôt à parler, et j'avais de bonnes capacités jusqu'en CE2.
Mais ensuite c'était tout l'inverse, j'ai une intelligence banale voire faible. Et ce jusqu'à aujourd'hui. (Il suffit de voir ce que je fais de ma vie).
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4321
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#24 Message par Flower » mardi 7 mai 2019 à 10:50

Je ne sais pas si c'est utile de trop aller dans les détails des résultats avec les enfants... Oui, il faut en parler évidemment, mais ont-ils besoin de connaître tous les résultats des subtests? Le résultat "global" ne suffit-il pas, ou quand c'est compliqué de le donner, les pics de compétences?

Je ne connais pas tes enfants donc c'est difficile à dire. Chez nous il n'y a jamais vraiment eu ce genre de comparaisons, en tout cas pas de manière sérieuse. Évidemment parfois ça pouvait sortir dans une dispute que je dise à mon frère "c'est que tu n'es pas surdoué", mais c'était rare, et parfois on se moquait aussi un peu. Mais on aurait pu tout aussi bien faire ça sur autre chose. D'ailleurs celui qui a le plus haut QI n'a pas eu les meilleurs résultats scolaires, celui qui a le métier le plus prestigieux n'est pas surdoué, en revanche il est très bon sur le social et l'empathie. Et celle qui avait les meilleurs résultats scolaires est nulle dans ce dernier domaine. ;) Bref, le HQI a été un sujet par rapport aux autres, mais pas au sein de la famille. S'il y avait un sujet sur lequel on se comparait parfois, c'était plutôt les résultats scolaires!
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#25 Message par Family Man » jeudi 9 mai 2019 à 19:16

bonjour flower, personnellement, j'aime les chiffres et je ne voyais pas forcément le danger de les commenter à des enfants de 14, 12 et 8 ans;
après avoir lu les retours du forum, je pense que je vais m'abstenir mais que je vais tout de même leur expliquer les grandes lignes de leurs 3 bilans afin d'apaiser l'ambiance à la maison; ... je m'explique :

avant de prendre un forfait de groupe chez la neuropsychologue, nous avions déjà des conflits quotidiens dus à leurs profils très différents :
le cadet s'exaspérait des retards, de l'indifférence et du sans gêne de l'aîné,
l'aîné était ulcéré par les bavardages incessants et décousus de la petite soeur,
la petite soeur se plaignait d'avoir plus de devoirs et d'être raillée par le cadet

bref, nous avions beau prêcher la tolérance, la bienveillance et tout ça, les enfants ne sont pas tendres et les accusations commençaient à fuser :
les uns reprochant aux autres leur égoïsme, leur manque d'effort ou de respect, leur mauvaise foi, notre favoritisme ou notre laxisme, l'impunité ou le manque d'équité de notre foyer, etc ....

sans rentrer dans les chiffres ou les acronymes, le prédiag TSA de l'aîné permettra peut-être d'expliquer au cadet que :
si l'aîné fait rater le car scolaire au cadet parce qu'il met longtemps à trouver et lacer ses chaussures alors qu'il est l'heure de quitter la maison,
ce n'est pas qu'il est stupide, fainéant, qu'il n'aime pas aller au collège ou qu'il fait exprès de prendre son temps quand tout le monde est pressé;

l'hypothèse de TDA-H de la benjamine permettra éventuellement à l'aîné de comprendre que :
sa petite soeur "ne fait pas en permanence son intéressante" (je cite), qu'elle n'abuse pas honteusement de son jeune âge pour couper la parole, donner son avis sur tout, vanner ses grands frères et monopoliser l'attention par des discours à rallonge dont elle perd, retrouve, reperd X fois le fil.

le bilan de précocité du cadet permettra d'expliquer à la petite soeur :
qu'elle ne le voit jamais faire ses devoirs parce qu'il arrive à tout faire en permanence avant de rentrer à la maison, qu'il l'embête parfois plus par ennui que par méchanceté et qu'il fait erreur quand il attend d'elle qu'elle comprenne ce que lui comprenait déjà à 8 ans.

évidemment, cette fratrie ne se résume pas à un bilan psy; évidemment, ils ont chacun une personnalité amenée à évoluer,
mais y a quand même un message à leur faire passer (avec ou sans chiffres) sur le fait qu'ils ont tous les 3 un profil qui prend parfois le dessus,
que c'est neurologique, que ça s'accentue avec la fatigue, que ça peut leur rendre service ou leur jouer des tours, que ça dépend des situations, qu'il ne faut jamais en avoir honte et (ça va faire plaisir à freeshost :) ) ... que c'est important de se serrer les coudes en famille.
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4321
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#26 Message par Flower » jeudi 9 mai 2019 à 19:47

Je suis bien d'accord avec cette approche. De toute façon, tes enfants savent très bien qu'ils ont passé des tests et sont donc en droit de savoir ce qu'il en est ressorti.
Les chamailleries après, c'est normal - je suis issue d'une famille nombreuse et on s'est beaucoup chamaillé aussi, juste pas sur le QI, plutôt sur l'heure du coucher ou des trucs comme ça. (A un moment les garçons devaient passer la tondeuse et se plaignaient parce que je ne le faisais pas. Et moi je me plaignais d'être toujours celle qui devait lire une histoire à ma soeur...)
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3128
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#27 Message par hazufel » vendredi 10 mai 2019 à 16:18

Je trouve qu’il est vraiment important d’expliquer les comportements de chacun au vu de leurs particularités mais de ne pas leur donner les chiffres. Tu ne sais jamais ni ce qu’ils en feront (il y a des écoles EIP où les élèves font le concours du plus gros QI et où la compétition est sévère et plutôt malsaine), ni comment ils l’interprèteront entre eux.
A noter que si les diagnostics de ton aîné et de ta benjamine sont confirmés, rappeler qu’il s’agit de handicaps dans les deux cas n’est pas anodin.
Les efforts pouvant être faits n’étant pas possibles pour certaines choses. Ou à une moindre échelle.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
Family Man
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 13 décembre 2018 à 23:09
Localisation : NANTES

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#28 Message par Family Man » vendredi 10 mai 2019 à 18:26

hello hazufel, j'ai renoncé à utiliser les chiffres ... c'est le rôle modérateur et bénéfique de ce forum :)

au final, je vais attirer leur attention sur le fait que chacun(e) semble avoir des facilités sur certaines compétences et plus de mal sur d'autres,
préciser que dans la vraie vie, c'est compliqué de savoir quelles compétences on utilise pour une activité et quels résultats on peut espérer,
leur dire qu'un test, c'est juste une piste pour apprendre à mieux se connaître, que c'est très réducteur mais que c'est mieux que rien.

anecdote : avec une suspicion de TDA-H, notre benjamine était mal partie pour un tournoi de tir à l'arc (100 flèches sur un blason à 10 m)
ça exige d'être concentré et régulier sur les séquences de motricité, attentif au règlement et aux signaux (lumineux, sonores), patient (2 heures !)

allez savoir, quelle compétence ou motivation elle a mis en oeuvre, quels contournement ou compensation elle a activé
mais elle s'est bien comportée, a passé une après-midi agréable et a ramené une médaille méritée :kiss:

pendant les volées : ni bavardage, ni précipitation, ni découragement (archers plus âgés qui tiraient sur la même cible !)
pendant les pauses : défoulement, rires et jeux avec ses camarades, ... c'est peut-être ce qui lui a permis de gérer le reste ?

cerise sur le gâteau : sur le pas de tir, les poussins (10 ans ou moins) étaient placés à côté des archers du handisport :
ma fille a découvert des personnes joyeuses, passionnées et super-motivées, en fauteuil, sans bras d'arc ou non voyantes (*)

(*) :wink: ce type de handicap est compensé par une visée sonore !
père de 3 enfants pré-diagnostiqués Asperger (l'aîné), HPI (le cadet) et TDA-H (la benjamine)

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3128
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Précocité Intellectuelle : comprendre le diag / organiser la suite

#29 Message par hazufel » vendredi 10 mai 2019 à 18:30

Super ;-) bravo à ta fille !

C’est bien je trouve l’exploration des facettes pour déterminer les forces et les difficultés sans qu’ils aient de chiffre en tête pour ça (qui sont réducteurs et pas représentatifs de ce que sont les gens dans la vie).
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Répondre