collège et self

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Répondre
Message
Auteur
Toutifruitti
Nouveau
Messages : 5
Enregistré le : dimanche 1 avril 2018 à 11:46

collège et self

#1 Message par Toutifruitti » jeudi 6 juin 2019 à 12:24

Bonjour,

Je m'interroge beaucoup pour mon fils de 8 ans (TSA de type asperger) en fin CE2 dans 2 ans ça sera le collège. Je me questionne déjà car je vie à la campagne et mes choix auront ou non un impact sur un éventuelle déménagement...

Je me pose la question sur le collège.. Privé avec moins de changement de classe à chaque intercours (style même classe pour les maths, français etc et dépassement pour musique, art plastique etc). Ou le collège publique de secteur (ou pas ça sera à voir après)

Mon fils est perturbé avec la foule mais si il ne peux pas bouger beaucoup il sera vite insupportable (c'est une pile électrique). Je me dit que je changement de classe peux lui est possible avec un AVS (vu qu'il en a déjà une actuellement).

Mais nouvelle interrogation et la plus important la restauration !
J'ai eu des histoires de parents ce plaindre que leur enfant oubliait de manger car le self n'ai pas toujours à la même heure, et mon fils est capable d'oublier ou ce présenter trop tôt ou trop tard et je ne compte pas sur les "camarades" de classe.

Comme j'ai jamais été au self au collège (habitant tout à côté) et le Lycée ayant souvent des béquilles, ma mère avait opté pour que je sois externe et mangeais dans une "salle de repos" disponible aux élèves, mais de souvenir le self était incroyable bruyant.

Comment avez-vous procédez avec vos enfants ? Quel aménagement est possible ?
Si je ne peux pas le mettre au self alors qu'actuellement la cantine est extrêmement difficile, je devrais déménager pour aller le rechercher à midi et la ramener au collège.

Merci d'avance
Diagnostiqué avec le CRA de ma région TSA sans déficience intellectuelle, Maman de trois enfant :
d'une fille de douze ans diagnostiqué psychose infantile
d'un garçon de sept ans TED NS
et d'un garçon de cinq ans neurotypique.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 2874
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: collège et self

#2 Message par hazufel » jeudi 6 juin 2019 à 12:40

Le collège c'est la jungle, mieux vaut pouvoir prévoir pour lui des aménagements spécifiques avec une avs individuelle si possible, et des temps adaptés pour lui dans des lieux calmes (CDI autant qu'il veut, éventuellement service décalé au self). Le mieux pour lui étant d'avoir une coupure le midi, si ça vous est possible, en mangeant chez vous.
Dès que vous pourrez, quand il sera en CM2, rencontrez l'équipe éducative du collège choisi et voyez avec eux quels aménagements seront possibles.
"pile électrique", il y a toujours une raison. TDAH ou autre, mais le stress n'arrange pas, c'est à prendre en compte pour éviter les accidents.

Mes fils ont le même âge que le votre, l'un d'eux est aussi très speed, sans être TDAH, mais il requiert une surveillance constante.
Diagnostiquée TSA SDI,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA SDI.

mikkel
Forcené
Messages : 702
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: collège et self

#3 Message par mikkel » jeudi 6 juin 2019 à 13:10

Mon fils est en 6ème, on pensait qu'il irait quelques fois à la cantine mais non, il n'y est pas allé 1 seule fois, il refuse catégoriquement car il trouve ça trop long (1h30). Sincèrement, je préfère, ça veut dire que je cuisine pas trop mal :lol: Même si parfois il menace d'appeler Norbert :mryellow:
Spoiler : 
sur les 700 repas environ que je fais dans l'année, ça m'arrive d'en rater ! Et il n'hésite pas à me le dire dans ce cas !
La cantine, c'est de la fatigue, des histoires (et pas des petites...), du stress... Félicitations à ceux qui y parviennent... mais à quel coût ? Mon fils n'a pas eu 1 seul problème de harcèlement cette année (en tout cas, il ne m'en a pas rapporté), c'est la première fois depuis qu'il va à l'école... Ça fait du bien... Il pourra mieux se construire ainsi. C'est sûr il sociabilise pas en attendant mais bon, il a d'autres opportunités qu'à la cantine (les sorties scolaires, le voisinage, ses cousins... etc)
Papa d'un garçon autiste

Répondre