TSA, dysgraphie au lycée

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Message
Auteur
Cardamome
Forcené
Messages : 771
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

TSA, dysgraphie au lycée

#1 Message par Cardamome » mardi 3 septembre 2019 à 21:18

le lycée, nous y sommes.

Mon fils dysgraphique possède un ordinateur et sait "efficacement" taper au clavier mais d'entrée depuis lundi, il se heurte aux photocopies à trous distribuées dans plusieurs matières.
Galère: il remplit à la main, dans des espaces trop petits et sans ligne support des mots. Ce n'est donc pas propre, pas lisible, ça part dans tous les sens: sur la phrase de dessous et sur celle de dessus, ça déborde sur la suite de la phrase à compléter et surtout ça ne donne pas envie de bosser dessus, ni d'apprendre...

Dans un lycée de rêve,
Spoiler : 
petite envolée utopique :roll:
comme ils étaient prévenus avant la rentrée, l'administration aurait informé les profs de mon fils, et leur aurait donné des directives: lui fournir les cours et fichiers à trous en support numérique, afin qu'il utilise son ordinateur le plus possible et je n'aurais pas eu à le réclamer, moi la mère chiante pénible
:crazy: :naugty: :yawn: , je me réveille.

je compte demander les versions en PDF (les profs détestent passer les fichiers numériques, une histoire de "propriété intellectuelle" m'avait expliqué l'un d'entre eux...): mon fils pourrait ajouter à l'ordi ce qui manque dans les trous, sans modifier les "propriétés intellectuelles" des profs..
je risque de me heurter à "son AVS n'a qu'à noter son cours", sauf que désolée, mon fils n'apprendra pas un cours écrit à la main par quelqu'un d'autre. Je ne lui jette pas la pierre, je suis pareil. Les gens sont étonnés quand je leur dis ça ... zut je pensais que c'était "courant" de s'approprier sa propre écriture voire un écrit numérique (et pas avec n'importe quelle police s'il vous plait!) plutôt qu'une écriture manuscrite "extérieure".

Il est équipé d'une souris scanner et d'une tablette graphique A5 que l'ergo a préconisé mais nous ne savons pas comment l'utiliser. Il a aussi "Dragon", logiciel de reconnaissance vocale et s'il n'a pas encore l'habitude, je compte lui faire utiliser pour ses devoirs, au lieu de tout devoir taper, le soir, il est épuisé, ça allégera peut-être un petit peu la charge?
je cherche comment utilise la tablette graphique.
je tombe sur l'outil "panneau de saisie mathématiques qui transforme une saisie à la main en écriture mathématique, c'est dans mon windows 7 je regarderai sur l'ordi de mon fils, je ne connaissais pas (!)
il y a aussi un panneau de saisie, je regarderai sur son ordi. sur le mien avec windows seven c'est ds accessoires, tablet PC. Je ne connaissais pas du tout avant ce soir.
voir ici
Spoiler : 
je ne sais pas me servir des balises you tube :oops: :hotcry:
J'ai entre aperçu en vrai de vrai, une "bamboo slate" en format A4 qui me semble bien plus intéressante.

en gros, l'ideal serait que l'AVS écrive à la main et que ce soit pratiquement reconnu et transformé en police de caractère...(je sais, je rêve!)

Avez-vous une "solution", une "piste" à laquelle je n'ai pas pensé?

il y a une ESS bientôt mais je ne me leurre pas, ça m'étonnerait qu'on nous propose une solution à tout ça.
On dirait toujours que mon fils est le premier et le seul à avoir ses difficultés. C'est comme si personne n'avait jamais eu à réfléchir à comment compenser, et au fil des ans et des progrès technologiques (vive l'ordi!), c'est comme si personne n'avait jamais amélioré toute cette réflexion.
et c'est encore moi la maman qui vais devoir quémander, insister, supplier pour essayer de faciliter la scolarité de mon fils.

c'est toujours la même histoire et je crois bien qu'à force, ils vont m'avoir à l'usure.

Sinon, lui est très content :bravo: , comme un poisson dans l'eau, il circule sans aucun problème dans les X hectares du lycée et a déjà retenu la plupart de son emploi du temps :lol:
ce midi, il me dit "ça va être un coup du sort cet après-midi..."
moi"??"
lui "ben oui, j'ai cours en G1D" (comprendre "j'ai un dé", le sort, "alea jacta est" :wink: )
je sais que ça ne durera pas mais je sais aussi que c'est l'effet "repos total durant les vacances d'été" et que je fais bien de le laisser souffler à fond et bien se reposer. Alors je "m'imprègne à fond" de ces/ses bons moments.


Modération (Tugdual) : Correction de balise (YouTube).
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA, en 2017.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2855
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#2 Message par lulamae » mardi 3 septembre 2019 à 22:23

Euh… Je ne vais pas pouvoir t'aider pour la tablette, je n'y connais rien ! J'espère qu'il y aura des pros pour te décrire la marche à suivre.

Pour ce qui est des exercices à trous, je n'ai d'une part jamais vu faire ça (à part pour les dictées à trous), d'autre part, ça n'a aucun intérêt pour les cours, ou effectivement, au pire j'aurais donné ça en version numérique pour qu'il ajoute les mots lui-même.
En cours, je demandais à l'élève dans cette situation (avec ordi) d'écouter et d'essayer sinon de participer (si c'était possible pour lui), du moins d'être capable "de répondre dans sa tête". A la fin du cours, je prenais sa clé USB et j'enregistrais le cours dessus (mais bon, j'avais un cours tapé au propre, j'étais une grande maniaque).

Et cette histoire de "propriété intellectuelle" ! Comme si les profs : 1) écrivaient leurs cours eux-mêmes (peu d'entre nous le faisions) - 2) allaient ensuite éditer ou publier leurs cours !!
Mais n'importe quoi… :crazy: Un formateur a dit un jour en stage que les profs étaient "les plus grands pirates". :lol:
Il n'y a aucune loi sur la propriété intellectuelle des cours des profs, pfff... Sauf peut-être en fac, les maîtres de conférence, ou alors au Collège de France.
la Rubrique Juridique - le café pédagogique a écrit : Cela étant, la protection du droit d'auteur suppose l'originalité de l'œuvre ou l'empreinte de la personnalité de son auteur.

Or, ce n'est pas le cas si la forme de l'œuvre est exclusivement dictée par la fonction et ne nécessite que la mise en œuvre d'un savoir spécifique.
(…)
Pour information, sachez qu’à la différence des professeurs des écoles, des collèges ou des lycées, les professeurs d'université conservent tous les droits sur leurs cours écrits même après les avoir donnés oralement dans le cadre de leurs fonctions.
http://www.cafepedagogique.net/lemensue ... dique.aspx
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3415
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#3 Message par Lilas » mardi 3 septembre 2019 à 22:38

lulamae a écrit :
mardi 3 septembre 2019 à 22:23
Et cette histoire de "propriété intellectuelle" ! Comme si les profs : 1) écrivaient leurs cours eux-mêmes (peu d'entre nous le faisions) - 2) allaient ensuite éditer ou publier leurs cours !!
Ça arrive : mon prof de français, en 1ere, avait écrit et publié un livre (une analyse sur un texte classique), et nous faisait cours à partir de son propre livre (je crois même qu'il nous l'avait fait acheter, mais je n'en suis plus sûre).
Lilas - TSA (AHN)

"Je suis sur la terre comme dans une planète étrangère où je serais tombé de celle que j’habitais" - Jean-Jacques Rousseau

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2855
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#4 Message par lulamae » mardi 3 septembre 2019 à 22:45

Lilas a écrit :
mardi 3 septembre 2019 à 22:38
lulamae a écrit :
mardi 3 septembre 2019 à 22:23
Et cette histoire de "propriété intellectuelle" ! Comme si les profs : 1) écrivaient leurs cours eux-mêmes (peu d'entre nous le faisions) - 2) allaient ensuite éditer ou publier leurs cours !!
Ça arrive : mon prof de français, en 1ere, avait écrit et publié un livre (une analyse sur un texte classique), et nous faisait cours à partir de son propre livre (je crois même qu'il nous l'avait fait acheter, mais je n'en suis plus sûre).
Oui, c'est ce qu'ils disent dans l'article que je citais, lorsque le prof a écrit/publié un livre :

"Article L112-2 (Loi nº 94-361 du 10 mai 1994 art. 1 Journal Officiel du 11 mai 1994) Sont considérés notamment comme œuvres de l'esprit au sens du présent code :
1º Les livres, brochures et autres écrits littéraires, artistiques et scientifiques ;
2º Les conférences, allocutions, sermons, plaidoiries et autres œuvres de même nature"

C'est plus que rare au collège déjà, mais il y avait quand même une prof sur le forum Néoprofs auteure d'un manuel scolaire réputé en Lettres, qui enseignait dans un collège en ZEP.
En 15 ans, je n'ai malgré tout rencontré aucun collègue qui ait écrit ou publié quoi que ce soit, sauf ceux qui animaient des stages de formation. A la fac en revanche oui, c'était bien sûr plus fréquent. :)
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Marisol
Habitué
Messages : 71
Enregistré le : mercredi 5 juin 2019 à 8:39

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#5 Message par Marisol » mercredi 4 septembre 2019 à 9:41

Bonjour Cardamome,

Avez vous contacté Aide Handicap Ecole ?
(0 800 730 123 // aidehandicapecole@education.gouv.fr)

J'ai fait appel à ce service pour la mise en place des inclusions espagnol : la personne que j'ai eu m'a proposé de contacter directement l'enseignant.
(mon fils est en ulis collège)

Dans le cas de votre fiston, ils peuvent peut être faire quelque chose ? auprès du Principal, du prof principal, ...

Votre fils a t'il un PPS ? Ce dernier notifie t'il des "adaptations pédagogiques" ?

Si la dysgraphie de votre fils n'est pas prise en compte, c'est une atteinte à sa personne.

Bon courage
maman d'un ado TED

Avatar du membre
mrl
Adepte
Messages : 200
Enregistré le : mardi 2 avril 2019 à 16:41
Localisation : Lyon

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#6 Message par mrl » mercredi 4 septembre 2019 à 10:08

Dans un lycée de rêve certains profs aimeraient être au courant des difficultés des élèves qui arrivent.
J'ai appris hier en faisant remplir des fiches que j'avais six élèves dyslexiques dans la même classe, ce dont je serai sans doute informée officiellement dans quinze jours, au mieux (parce qu'on a une infirmière qui considère qu'on écoute trop les élèves - oui moi non plus je ne vois pas le rapport entre écouter trop un élève et prendre en compte un handicap).
Quand j'étais prof principale, je devais me battre contre certains collègues qui ne voulaient pas mettre en place les aménagements, parce que c'était trop compliqué pour eux (ce qui est scandaleux, aussi, c'est que les manuels pourraient adopter une police de caractère pour les dyslexiques, mais à ma connaissance cet objet rare n'existe pas).

Bref. Il ne faut pas hésiter à vous transformer en maman terrible pour joindre vos forces aux profs qui essaient de faire bouger les choses. :bravo:
Malgré de nombreux traits autistiques, pré-diagnostic qui ne peut affirmer un TSA en l'absence de témoignages sur la petite enfance.
En attente de rendez-vous chez le psychiatre.

Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 326
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#7 Message par Controleur » dimanche 8 septembre 2019 à 10:24

Ne vous laissez pas faire,

Un élève qui était dyspraxique n'a jamais eut d'aménagements qu'il avait besoin quand il étéait en STI génie mécanique, le corps des enseignants techniques était non seuleument réfractaire mais n'avaient pas envie de pénaliser leur classe. Résultat des courses: dégradation de l'ambiance, rebellions et bagarres , début de guerre civile qui as heureusement pas nécessité l'envoie de crs. C'était il y'a des années peu après le vote de la loi 2005 ce dont je vous parle.

:naugty: Ne jamais se soumettre devant des récalcitrants.
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

Cardamome
Forcené
Messages : 771
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#8 Message par Cardamome » dimanche 8 septembre 2019 à 11:44

Spoiler : 
merci Tugdual pour la correction des balises ; je n'arrive toujours pas à me servir de celle de YouTube sur le forum, je ne sais pas comment faire.
Désolée, je ne vois vos messages que ce jour.

Alors, la situation après une semaine de cours.
Globalement, les profs sont de bonne volonté.
Pas très bien compris dans le détail, l'avs récupère les cours soit en les tapant soit grâce aux profs. Mon fils prend aussi les cours, ce qu'il peut, à l'ordi.
J'ai 2 clés USB que je passe à fiston un jour sur deux et les profs ou l'avs lui mettent des choses dessus.
J'essaie d'imprimer au fur et à mesure quand une page de cours est pleine.
J'ai trouvé l'outil panneau de saisie math sur l'ordi de mon fils, l'avs doit chercher sur le sien à elle et faire des essais avec la tablette pour certaines formules mathématiques un peu longues à écrire à l'ordi.
Un des prof m'a expliqué qu'il ne faisait copier en cours qu'un petit peu et mon fils arrive à bien suivre en tapant à l'ordi. Qu'il fait ensuite souligner, surligner sur des photocopies donc c'est deja bien adapté pour mon fils.
Prof d'espagnol lui a passé une barre d'outil avec les caractères spéciaux.
Un autre lui a donné la version Word des TP de chimie du début d'année, pour qu'il puisse remplir à l'ordi.

J'ai envoyé à tous ses profs une fiche de "présentation de son TSA". Le prof de maths est demandeur de documents supplémentaires. Il dit que ce qui sert pour certains élèves, peut servir pour tous. Il semble ouvert d'esprit. C'est cool car il l'a en math et aussi en sciences numériques et techno, donc presque tous les jours.
(Je n'ai pas encore précisé les jours où mon fils a des suivis, je vais le signaler à sa prof principale, vu que ça a repris ça aussi !)

Sinon, la CPE n'a aucune idée de ce qu'est le TSA, j'ai du parlementer au téléphone puis en direct, pour lui expliquer qu'il est dispensé de sport afin de quitter le groupe classe= pour alléger son emploi du temps. Qu'il ne doit pas rester assister au cours en présence des autres, sans faire sport... Sinon c'est le supplice pour lui et contraire à l'effet recherché !
Elle a mis beaucoup de temps à accepter et je ne sais pas si elle a compris. "Il grandit maintenant, il a peut-être envie de faire sport ? Il pourrait venir regarder les autres plusieurs cours." :crazy:

Il ne veut pas venir à l'ESS, entre autre pour ne pas manquer un cours.
Et pour finir sur une touche plus légère : fiston a levé le doigt en classe pour signaler que le stylo du prof avait une odeur bizarre. (...)
Lequel s'est alors rendu compte qu'il écrivait au marqueur permanent sur le tableau au lieu de l'effaçable :mryellow: et donc il a vite arrêté son geste.
Comme quoi, c'est utile une hypersensibilité olfactive :lol:
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA, en 2017.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2855
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#9 Message par lulamae » dimanche 8 septembre 2019 à 12:48

Ca a l'air bien organisé. C'est bien, la réaction du prof de maths, je me souviens que les formateurs en stage disaient souvent que les aménagements pour les élèves à profils particuliers bénéficiaient souvent à tous, parce qu'ils tenaient compte d'intelligences différentes, et que plus on usait de différents moyens pour faire passer une notion importante, mieux c'était (texte/image/vidéo/son ; faire reformuler par d'autres élèves).

Ton fils a l'air de participer sans être trop intimidé ? Heureusement qu'il l'a fait en tout cas, parce qu'écrire au marqueur indélébile sur le tableau (numérique ?) c'est une grosse bourde pour le prof !!

Il reste le problème de la CPE, mais à la limite, tant pis si elle ne comprend pas, le tout c'est qu'elle n'aille pas lui chercher des noises. :roll:

Il n'a pas trop de devoirs à la maison pour l'instant ? Il s'en sort au niveau du temps de travail perso ?
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Cardamome
Forcené
Messages : 771
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#10 Message par Cardamome » dimanche 8 septembre 2019 à 14:04

pas trop de devoirs pour l'instant, et quand il y en a ce sont pour la plupart des révisions pour se remettre en train. Il n'a pas encore fait le tour de tous ses profs! demain matin, ce sera fait.
J'essaie dès le départ de lui faire imprimer ses cours et exos et classer. L'an dernier, c'était très difficile pour moi; il ne voulait pas avoir un autre support que l'écran. Je trouve plus pratique d'avoir aussi la version imprimée.
il s'y tient, mais comme je ne vais pas manquer de le préciser en ESS: ce dont il est capable actuellement, c'est uniquement grâce à un très bon repos cet été durant deux mois! il ne le pouvait pas en juin, à cause de la fatigue de l'année scolaire.
Parce que le prof de math m'a dit que si je ne lui avais pas précisé le TSA, il ne se rendait compte de rien...j'ai marqué dans la fiche de présentation qu'il faut garder à l'idée que s'il ne parait pas concerné, c'est un camouflage dû à des efforts permanents de sa part. Le prof m'a répondu comprendre à 200% car sa fille a longtemps camouflé, compensé une "différence peu visible" et donc il imagine bien.
Je croise les doigts pour que ça dure, mais je sais que mon fils ne peut pas vivre sur cette réserve de repos indéfiniment + les horaires du midi: pause d'une seule heure 3 jours sur 4 certaines semaines, avec repas soit à 11h, soit à 11h30 soit à 12 soit à 13...lui pour qui la nourriture est sacrée et la pause méridienne de deux heures, salutaire, je pense que ça va l'épuiser plus vite.

On discutait avec l'AESH de prévoir d'ores et déjà une "porte de sortie" à évoquer en ESS: qu'il n'aille pas en cours entre midi et deux, à certains moments de l'année (?)

sinon pour la CPE, on va voir à la réunion si elle n'y connait juste rien ou si elle a une volonté de mal faire :lol: elle proposait quand il a étude, de le mettre dans une salle d'étude de dos aux élèves, derrière le surveillant :naugty:
j'espère pouvoir trouver une salle tranquille, car il a un gros trou le vendredi matin, et ça serait bien qu'il puisse travailler avec son AESH, donc en parlant à voix haute, le CDI ne permet pas cela de prime abord (bien qu'il y ait une petite salle isolée qui peut être dispo de temps à autre je pense).
Pour l'instant, il retrouve quelques copains de collège, disséminés dans plusieurs classes, quand il a des trous; je le laisse faire, tant qu'il n'y a pas trop de travail, il reprend contact.
C'est marrant, car cet été il a subitement pris l'habitude d'envoyer des SMS à l'un d'entre eux; il l'a retrouvé en ville quand ce copain est venu animer avec son harmonie du village, et en a revu deux autres! depuis il écrit plein de SMS, ce qu'il n'avait jamais fait.
Pareil, un truc très étonnant, car "rare": il s’est porté volontaire pour présenter la section judo au forum des associations. Il était plutôt à l'aise car il n'a pas renseigné les gens, juste fait des démos et fait faire aux enfants qui veulent essayer! du coup, il est même allé tout seul, demander s'il pouvait essayer un autre sport en démo à coté des tatamis! il était ravi toute la journée, ça m'a fait plaisir de le voir comme ça. Une telle chose venant de lui, n'est possible que quand il se sent très bien, en confiance et qu'il est reposé.
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA, en 2017.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Cardamome
Forcené
Messages : 771
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#11 Message par Cardamome » dimanche 8 septembre 2019 à 14:12

Marisol a écrit :
mercredi 4 septembre 2019 à 9:41
Votre fils a t'il un PPS ? Ce dernier notifie t'il des "adaptations pédagogiques" ?
Bon courage
:roll: vaste sujet.
Il y a un Gévasco que je m'évertue à bien faire compléter et préciser au maximum chaque année, mais changement d’établissement oblige, je ne sais pas ce que le lycée "voudra" bien faire
et le PPS le vrai, le seul document faisant foi devant la loi, celui rédigé par la MDPH, est quasiment vide ! le paragraphe "préconisations" est vierge!
j'ai réclamé naïvement, quand j'ai reçu le premier PPS aussi vide...je n'ai rien obtenu. J'ai pensé en avoir un mieux lors de la deuxième ESS où le Gévasco s'est rudement étoffé (le premier faisait suite au diagnostic de dysgraphie) et bien la MDPH m'a répondu qu'en l'absence de nouveaux éléments ils ne feraient pas un autre papier! alors qu'il y avait plein de nouvelles choses sur le Gévasco...
L'asso locale TSA cautionne, ça leur convient. On m'a fait comprendre que je cherchais des embrouilles (?).
Je croise les doigts que le lycée soit sympa pour bien écrire les aménagements en détail sur le Gévasco et que les profs s'y tiendront...
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA, en 2017.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Cardamome
Forcené
Messages : 771
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

#12 Message par Cardamome » dimanche 8 septembre 2019 à 14:21

mrl a écrit :
mercredi 4 septembre 2019 à 10:08
Dans un lycée de rêve certains profs aimeraient être au courant des difficultés des élèves qui arrivent.

oui! j'ai découvert stupéfaite, qu'aucun des profs n'a été informé ni de la présence d'un élève avec handicap dans la classe , ni de la présence d'une AESH...
je travaille sur place, j'ai parlé avec sa prof principale que je ne connaissais pas, juste de vue, 5 mn avant 8 h l'accueil des élèves. Dans la foulée je lui ai bien sur précisé de quel handicap il s'agissait.
Idem pour ses profs de langue, vues juste avant 14 h pour cours avec lui l'après-midi. L'une a très bien réagi, l'autre "je ne suis pas formée pour ça" style un peu inquiète à l'annonce du TSA...avant de me dire "bénéficie t'il d'une notation particulière?" ce qui m'a désarçonnée comme question, pas du tout une de celles à quoi je m'attendais de prime abord!
tout ça pour dire que oui, je plains les profs qui ont ce genre de surprise! avec des familles qui pensent avoir suffisamment informé à l'inscription etc etc. J'ai même sollicité un RV avec les proviseurs en charge des élèves à "besoins éducatifs particuliers" comme d'autres, mais l'info ne circule pas.
Pour "rassurer" j'ai indiqué que l'AESH est de confiance et très efficace car on en voit passer certaines...qui font des mots croisés pendant certains cours et où l'élève en situation de handicap doit donner un coup de coude pour qu'elles se mettent à prendre le cours :roll: ou qui ne savent pas du tout gérer les problèmes etc etc ce qui n'est pas le cas de la perle rare qui suit mon fils! ouf!
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA, en 2017.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2855
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#13 Message par lulamae » dimanche 8 septembre 2019 à 14:39

J'espère que ton fils va tenir le rythme et ne sera pas fatigué trop vite ; en attendant, c'est bien qu'il démarre comme ça sur un bon pied et bien reposé, parce qu'il va emmagasiner des impressions positives de sa rentrée et que ça restera.

Pour l'info qui ne circule pas, c'est une constante, quand on est parent d'un enfant en situation de handicap (pour moi, je parle du TCA, les filles ne sont pas diagnostiquées autistes), que l'info ne passe pas, il y a toujours un maillon où ça bloque.
C'est souvent une bonne chose de s'adresser à plusieurs créneaux à la fois (principal ou proviseur ou adjoint, CPE, prof principal). Il y aura probablement bientôt une réunion parents/profs où tu pourras voir les profs de la classe de ton fils.
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Marisol
Habitué
Messages : 71
Enregistré le : mercredi 5 juin 2019 à 8:39

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#14 Message par Marisol » dimanche 8 septembre 2019 à 18:34

Bonjour, ça n'a pas l'air trop mal !

J'espère que ça va continuer ainsi et même en s'améliorant. Le feutre : trop drôle. Bravo a votre fils :bravo:

Pour la CPE : le problème est le sport ? Avez vous un médecin compréhensif qui peut/veut bien faire une dispense ? et … point
maman d'un ado TED

Cardamome
Forcené
Messages : 771
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#15 Message par Cardamome » dimanche 8 septembre 2019 à 18:47

Marisol a écrit :
dimanche 8 septembre 2019 à 18:34
Le feutre : trop drôle.
oui :lol: !
Pour la CPE : le problème est le sport ? Avez vous un médecin compréhensif qui peut/veut bien faire une dispense ? et … point
J'ai une dispense mais pour l'instant de "courte durée", pour ce mois ci. La remplaçante de notre médecin n'a pas osé faire plus. Nous obtiendrons la dispense annuelle auprès de lui, au prochain RV.
Il me fallait directement expliquer la raison de la dispense, pour dès les premiers cours où il est dispensé, afin de quitter le lycée avec accord de la vie scolaire.
En principe en effet, le lycée exige la présence de l'élève en cours de sport, si dispense courte.
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA, en 2017.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Répondre