TSA, dysgraphie au lycée

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Message
Auteur
Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3318
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#16 Message par hazufel » lundi 9 septembre 2019 à 22:13

C’est super pour ton fils ce début :bravo:
J’espère que la CPE va se ranger à la bienveillance du prof de maths.

Mes fils étant en cours de diagnostics pour la dyspraxie (sur les conseils de la psychomot qui a révélé toutes les difficultés praxiques dans ses bilans mais ne peut poser le diagnostic, juste celui de dysgraphie (présente en cas de dyspraxie)) ton post m’intéresse et je vais le suivre.

J’aimerais savoir en quoi une tablette serait mieux qu’un ordi dans certains cas ? L’ergo l’a mentionné ?
Au départ quand tu as parlé de tablettes j’ai pensé aux tablettes (palettes) graphiques, qui peuvent être aussi pratiques.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Cardamome
Forcené
Messages : 771
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#17 Message par Cardamome » mardi 10 septembre 2019 à 7:14

C'est bien une tablette graphique que l'ergo a préconisé et qui a été octroyée.
Seulement, je n'ai aucune idée de comment lui en faire tirer partie !
Ça semble un très bel outil mais difficile de s'en emparer : ni mon fils ni moi.
(Cet été j'avoue ne pas avoir creusé, j'ai déjà eu du mal à préparer son ordi : tout installer, récupérer les pilotes divers, essayé d'installer une session administrateur et la sienne plus limitée. C'est Windows 10 je ne connais pas du tout.)
Lui, ne s'est pas emparé de cette outil pour l'instant. Comme il est maladroit c'est d'autant plus compliqué je suppose.
Je pense que cette tablette graphique pourrait s'avérer utile mais en attendant

Le "bamboo slate"que je découvre, me paraît très intéressant.
Le fils d'une collègue en a un et, ça me semble bien plus sympa à prendre en main.
Je vais essayer de le voir en fonctionnement. L'idéal serait que mon fils et l'aesh puissent voir ça aussi.

Il commence à se servir du logiciel de reconnaissance vocale mais timidement. Comme il va plus vite à taper à l'ordi, il ne comprend pas qu'il serait judicieux de tester le logiciel pour l'instant sur de courts textes, exercices, afin de bien automatiser son utilisation puis le soir quand il est fatigué de taper, de dicter ses réponses pour ses devoirs, à chaque fois qu'il le peut.
Comme d'habitude, il perd du temps et de l'énergie par exemple en maths, à recopier la fonction avant de donner les réponses demandées. Il ne sait pas "s'économiser".
A l'inverse en langue où il doit développer, exercices prétextes pour placer si voca etc, il se cantonne à répondre "no" ou "yes" par exemple...
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA, en 2017.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Cardamome
Forcené
Messages : 771
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#18 Message par Cardamome » samedi 14 septembre 2019 à 17:23

Deux semaines de la rentrée.
Une super prof principale : les cours sont "waouhhh": c'est dire, fiston m'en parle (!).
Elle leur a fait faire de la cohérence cardiaque pour gérer l'excitation et revenir à un état plus compatible avec le cours. Ils en redemandent.
Elle est hyper réceptive pour le sujet TSA qu'elle ne connait pas du tout, mais elle engrange toutes les infos.

Comme nous avons malheureusement bien compris que l'aide ne viendra pas de l'enseignante référente, nous composons ensemble, avec l'aesh, la prof principale et la psy.

Premiers signes de fatigue pour fiston: l'emploi du temps est resté instable ces deux semaines et entre la vie scolaire qui le convoque (alors qu'il est sans son AESH et qu'ils ne sont pas au courant de son TSA... Nous allons essayé d'arranger ça) en plein cours pour aller à l'ESS alors qu'il a décliné l'invitation et qu'elle est terminée de toute façon, apprendre à 11h qu'il a fini (au lieu de midi) mais reprend à 13h...
Bilan : le soir j'ai retrouvé mon grand, revenu du lycée une heure avant moi chaussures aux pieds, paumé, n'ayant pas osé goûter...
Tous les automatismes, habitudes qu'il a depuis X années, évaporés. Les événements de la journée lui ont grignoté toute énergie pour la fin.
Nous avions déjà parlé ensemble de ce cas de figure et je pense mettre un petit pense bête bien en vue quand il rentre, pour ne pas avoir à réfléchir...
Mercredi, en début d'après-midi, je suis partie faire 3 courses, il s'est endormi sans s'en apercevoir, dans le calme de la maison.

Il a repris le judo et je le laisse sans souci (avant je devais rester vu les gosses pas très sympas parfois), c'est le groupe des 15 ans à adultes.
Beaucoup d'adultes très accueillants, chacun y va de son conseil. Ils sont très chouettes avec lui.
Fiston a le sourire jusqu'aux oreilles, quand je viens à la fin du cours.
Il lui faut malgré tout un "sas de décompression": il ne parle pas et refuse que je lui parle sur le chemin du retour, puis il se douche à la maison. Là encore, il est comme paralysé. Il met beaucoup de temps pour se déshabiller et se doucher... je gère le lavage du judogi (ce qu'il faisait parfois avant).
Il mange avant le cours qui termine à 21h30. En semaine, avec le lycée le lendemain, ce serait impossible.
Je guette mais l'apport semble supérieur à ce que ça lui coûte. Il est heureux et ravi.
Les responsables sont au courant de son TSA qu'il ne s'avouera pas fatigué ; ils ont un œil attentif et le modèrent.
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA, en 2017.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Cardamome
Forcené
Messages : 771
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#19 Message par Cardamome » samedi 14 septembre 2019 à 17:51

Une maman d'un lycéen dysgraphique me fait découvrir "studys", une barre d'onglet bien pratique qui s'intègre à word.

https://praxicode.weebly.com/studys.html


Je commence juste à me plonger dedans, je pense que mon fils pourra en avoir utilité.
Mais reste à prendre en main tous ces outils, le temps nous manque.
Entre passer à côté de choses qui découvertes plus tôt, auraient facilité la tâche des enseignants et la sienne aussi...
Et quand il a enfin un ordi, toutes les choses sympas qui peuvent l'aider... On n'a plus trop le temps de s'y mettre, en même temps que le lycée.
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA, en 2017.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Marisol
Habitué
Messages : 71
Enregistré le : mercredi 5 juin 2019 à 8:39

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#20 Message par Marisol » samedi 14 septembre 2019 à 17:59

Cool cette Prof ! "cohérence cardiaque pour gérer l'excitation" ? C'est incroyable !! quelle chance.

Et le trio aesh / prof principale / psy à l'air tout bonnement redoutable, yeah ! :lol:


Pour ce qui est de la vie scolaire (et CPE ?), ne lâchez pas : dans l'ancien collège de mon fils, la vie sco (et CPE) ne gérait RIEN mais croyait tout savoir (je ne parle pas de mon fils en particulier, mais bien d'une ambiance générale à l'établissement).

Dans certains cas (orthodontiste remplaçante, nouvelle ophtalmo, ...) je fais un courrier à l'avance pour annoncer la couleur, à savoir le TSA, en priant de bien vouloir en tenir compte (et j'ajoute que je suis dispo pour en parler). J'ai jamais eu besoin, chez les pros santé.

Par contre, j'ai fais ça au moins 15 fois dans l'ancien collège avant que ça rentre ! (+ mail au principal/cpe). Problème de communication au sein du service ? Heureusement, dans l'actuel établissement, ça va.

Comme le dit Contrôleur : Ne jamais se soumettre devant des récalcitrants.

N'hésitez pas à contacter aide handicap école, il peuvent donner conseils ou même intervenir directement.

Courage et bravo
maman d'un ado TED

Marisol
Habitué
Messages : 71
Enregistré le : mercredi 5 juin 2019 à 8:39

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#21 Message par Marisol » samedi 14 septembre 2019 à 18:20

hazufel a écrit :
lundi 9 septembre 2019 à 22:13
J’aimerais savoir en quoi une tablette serait mieux qu’un ordi dans certains cas ? L’ergo l’a mentionné ?
Au départ quand tu as parlé de tablettes j’ai pensé aux tablettes (palettes) graphiques, qui peuvent être aussi pratiques.

L'ergo de Fiston à préconisé une tablette tactile "de base" : bien équipée (clavier Bluetooth, coque anti-chocs, ...) c'est, d'après lui, plus pratique q'1 ordi (moins encombrant, entre facilement dans le cartable, ...). Facile de faire des pdf des cours … pleins d'argument de ce genre que je n'ai plus en tête mais qui me semblent bien aller à Fiston.

Dans un collège privé (Paris), dès la 6e : tout est sur tablette. Interdiction de télécharger des trucs et bidules (mouchard sur le matos) ; c'est dédié au travail.

C'est un poil trop, non ? : faut garder un peu d'écrit quand même, pas vrai ? (mais je suis une vieille, moi :lol: ).
maman d'un ado TED

Avatar du membre
Nanar02
Forcené
Messages : 1357
Enregistré le : samedi 1 octobre 2016 à 17:37

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#22 Message par Nanar02 » samedi 14 septembre 2019 à 18:52

Tu n'aurais pas une association capable d'informer efficacement tous les acteurs autour de ton enfant afin d'améliorer la prise en charge ?

Tu as aussi la possibilité de faire un complément dans le dossier MDPH pour faire inscrire les préconisations et le besoins de ton enfant.
Diagnostiqué Asperger 01/04/2019

Marisol
Habitué
Messages : 71
Enregistré le : mercredi 5 juin 2019 à 8:39

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#23 Message par Marisol » samedi 14 septembre 2019 à 18:57

Nanar02 a écrit :
samedi 14 septembre 2019 à 18:52
Tu as aussi la possibilité de faire un complément dans le dossier MDPH pour faire inscrire les préconisations et le besoins de ton enfant.
Nanar02,
SVP, pouvez vous en dire plus sur "faire inscrire les préconisations et besoins" ?
Est-ce un formulaire de plus ? Un écrit du pédopsy ?
maman d'un ado TED

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3318
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#24 Message par hazufel » dimanche 15 septembre 2019 à 8:21

Marisol a écrit :
samedi 14 septembre 2019 à 18:20

L'ergo de Fiston à préconisé une tablette tactile "de base" : bien équipée (clavier Bluetooth, coque anti-chocs, ...) c'est, d'après lui, plus pratique q'1 ordi (moins encombrant, entre facilement dans le cartable, ...). Facile de faire des pdf des cours … pleins d'argument de ce genre que je n'ai plus en tête mais qui me semblent bien aller à Fiston.
Il y a des pc qui font à peine moins d’un Kg (j’en ai un que j’avais acheté pour une formation longue durée) une tablette + un clavier + une souris, c’est pas forcément moins lourd / encombrant / facile à manipuler, je trouve.

Dans un collège privé (Paris), dès la 6e : tout est sur tablette. Interdiction de télécharger des trucs et bidules (mouchard sur le matos) ; c'est dédié au travail.

C'est un poil trop, non ? : faut garder un peu d'écrit quand même, pas vrai ? (mais je suis une vieille, moi :lol: ).
Ce n’est pas que tu es une vieille (j’en suis une aussi :mryellow: ) mais le fonctionnement cognitif des écritures manuelles et numériques est différent et le premier sert à mémoriser davantage, en privilégiant la mémoire sensori-motrice, tout en n’étant qu’un seul espace de travail (ce n’est pas le cas pour l'écriture numérique).
Voir l’excellent article sur la cognition des écritures : écriture manuscrite vs écriture numérique.
L’écriture manuscrite n’est donc pas à proscrire même quand on est dyspraxique (et dysgraphique aussi du coup).
L’instit du cned l’an dernier incitait mes fils à beaucoup écrire sur clavier, et comme il y a pas mal d’exercices en ligne, ils se sont mis à écrire de plus en plus avec leur ordi (plus que des enfants de leur âge en classe en tout cas). Cependant, nous refusons de supprimera l’écriture manuscrite.
Ils rédigent leurs traces écrites demandées en CM1, dans des traces écrites récupérées dans les manuels par mon mari et mises en statut « ouvert », et imprimées, comme ça, ils écrivent les groupes de mots qu’on a sciemment laissées vides.
Ils écrivent donc moins que demandé, mais écrivent un peu.
Ils apprennent aussi à tenir un cahier propre et bien organisé, avec des titres, des couleurs. Je trouve que c’est important pour structurer son espace de travail aussi.
On demandera conseil au centre des troubles des apprentissages quand on y rencontrera les neuro pédiatres.


Cardamome, c’est vraiment super pour ton fils :bravo: appuyez vous sur la super prof principale pour qu’elle se fasse l'émissaire du fonctionnement de ton fils auprès des autres profs.
Le lycée c’est pas le collège, ton fils devrait davantage s'épanouir et être moins ennuyé :bravo:

Pour le petit mémo quand il rentre, je trouve que c’est une super idée.
Dans l’entrée, tu peux mettre des petits pictos sur une bande temporelle, avec quelques mots (pas plus pour ne pas encombrer l’espace de compréhension quand on rentre crevé.), avec une suite toute simple, du genre :
Je referme la porte à clé / je dépose mes clefs dans la boîte à clés / j’enlève mes chaussures / je range mes chaussures / je vais me laver les mains / je vais goûter (selon l’heure de rentrée, adapter) / je me repose 30 minutes / je revois mes leçons, etc.

Si j’ai un fils qui est très rituel et fais tout de façon minuté comme ça tout seul, l’autre plane tellement à 15000 que même à 15 ans, je ne suis pas sure, qu’il saura quoi faire sans qu’on lui dise...

Mais on peut les aider :bravo:
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
Nanar02
Forcené
Messages : 1357
Enregistré le : samedi 1 octobre 2016 à 17:37

Re: TSA, dysgraphie au lycée

#25 Message par Nanar02 » dimanche 22 septembre 2019 à 21:10

Marisol a écrit :
samedi 14 septembre 2019 à 18:57
Nanar02 a écrit :
samedi 14 septembre 2019 à 18:52
Tu as aussi la possibilité de faire un complément dans le dossier MDPH pour faire inscrire les préconisations et le besoins de ton enfant.
Nanar02,
SVP, pouvez vous en dire plus sur "faire inscrire les préconisations et besoins" ?
Est-ce un formulaire de plus ? Un écrit du pédopsy ?
Non en fait dans le dossier mdph il y a une partie besoin et preconisations
Diagnostiqué Asperger 01/04/2019

Répondre