Enfant très sociable mais avec trouble autiste...vos expériences

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Nicolas83
Fidèle
Messages : 125
Enregistré le : vendredi 16 août 2019 à 22:01

Re: Enfant très sociable mais avec trouble autiste...vos expériences

#76 Message par Nicolas83 » mercredi 25 septembre 2019 à 14:21

Ambre16 a écrit :
mercredi 25 septembre 2019 à 13:50
pour le lien c'est super! en revanche tu vois pour les crises, il ne réagit pas comme une personne TOP car jamais il n'a cassé d'objet.
Arrête de dire du mal de ton fils. Mais si, il m'a l'air vraiment top, ce petit gars :lol: !
Père de 3 enfants, dont l'aîné a possiblement un léger TSA de haut niveau. Me posant parfois des questions sur moi également.

Ambre16
Habitué
Messages : 99
Enregistré le : jeudi 29 août 2019 à 0:16

Re: Enfant très sociable mais avec trouble autiste...vos expériences

#77 Message par Ambre16 » mercredi 25 septembre 2019 à 14:23

Nicolas83 a écrit :
mercredi 25 septembre 2019 à 14:21
Ambre16 a écrit :
mercredi 25 septembre 2019 à 13:50
pour le lien c'est super! en revanche tu vois pour les crises, il ne réagit pas comme une personne TOP car jamais il n'a cassé d'objet.
Arrête de dire du mal de ton fils. Mais si, il m'a l'air vraiment top, ce petit gars :lol: !
tu crois il y a quelques qualités :lol: ??
Maman d'un petit garçon de 3 ans en cours de diagnostic

Ambre16
Habitué
Messages : 99
Enregistré le : jeudi 29 août 2019 à 0:16

Re: Enfant très sociable mais avec trouble autiste...vos expériences

#78 Message par Ambre16 » mercredi 25 septembre 2019 à 14:35

Nicolas83 a écrit :
mercredi 25 septembre 2019 à 14:21
Ambre16 a écrit :
mercredi 25 septembre 2019 à 13:50
pour le lien c'est super! en revanche tu vois pour les crises, il ne réagit pas comme une personne TOP car jamais il n'a cassé d'objet.
Arrête de dire du mal de ton fils. Mais si, il m'a l'air vraiment top, ce petit gars :lol: !
c'est vrai que je devrais faire un post pour dire tous ses qualités à mon petit chat :love:
car il en a plus qu'il a de défaut ;)
C'est juste que là l'école obligatoire à 3 ans, ça fait un peu chier lol...je pense qu'attendre un an, nous laisser le temps de voir pas mal de pro aurait pas été de trop
Maman d'un petit garçon de 3 ans en cours de diagnostic

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3433
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Enfant très sociable mais avec trouble autiste...vos expériences

#79 Message par hazufel » mercredi 25 septembre 2019 à 14:36

Ambre16 a écrit :Pour l'école, je parle de refus de l'autorité des adultes dans le sens refus des "consignes de la maîtresse". En gros ils demandent aux enfants de rester à écouter la maitresse chanter ou lire une histoire 20mn sur tapis. La plupart des enfants appliquent les consignes (bêtement j'ai envie de dire) car c'est la maitresse qui le dit. Evidemment tous les enfants n'écoutent pas toujours mais ils ne rentrent pas dans des colères noires pour autant.
Appliquer une telle consigne quand on a trois ans et qu'on a du mal à rester en place, ce n'est pas un refus d'autorité, c'est ne pas gérer une consigne qu'on juge injuste et impossible à tenir. Elle pense vraiment qu'elle va faire aimer la lecture aux mômes de trois ans en agissant ainsi ?
Ce n'est pas parce que c'est la maitresse qui le dit, qu'elle a raison.
Quand je dis il teste et veut prendre le dessus, oui mes mots sont pas forcément très clairs. Je veux dire que je pense qu'il veut faire comprendre à ce moment là que quelque chose ne va pas mais qu'il le fait d'une manière très agressive pour l'autre.
Quand on ne sait pas bien communiquer, on utilise les seules méthodes qu'on a pour le faire. Il ne s'agit pas de prendre le dessus, il s'agit d'essayer de demander quelque chose qu'on ne sait pas formuler.
Par exemple, s'il a besoin d'attention, il va pas venir me voir et me dire "maman vient jouer" (alors qu'il en est complètement capable). Il va se mettre à faire plein de bêtises. Maintenant j'ai décodé et je vois bien que si dans ces moments là , je prends le temps de jouer avec lui, de lire une histoire etc...hop il est content et derrière il ne fait plus aucune bêtise. Donc je commence lui dire que s'il a envie d'un moment avec maman ou papa, il faut qu'il viennent nous dire ça à la place de faire des bêtises.
Avoir besoin d'attention, ça ne veut pas forcément dire, "maman vient jouer". Et pour lui c'est sans doute difficile de demander, ce qu'il souhaite vraiment. Tu pourrais essayer de lui demander : "est-ce que tu veux qu'on joue à un jeu ? si oui lequel", "est-ce que tu veux que je te lise une histoire ? si oui laquelle", comme tu le fais déjà, mais il faut y penser, car quand on voit sa réaction, c'est qu'il ne fait pas une bêtise pour faire une bêtise, il a besoin de quelque chose, mais il ne sait pas le demander clairement. Il a besoin d'aide pour ça.
Mais si je n'ai pas la possibilité de le faire car je dois par exemple faire à manger car je reçois du monde. Là je sèche et je me retrouve impuissante à pas savoir quoi faire et à stresser car à la bourre pour le repas et malheureuse de voir mon fils pas bien.
Oui, c'est pas simple, c'est pour ça qu'il faut prévoir au maximum ces moments là, en les anticipant, lui disant qui va venir, quand et ce qu'il pourra faire s'il ne sent pas bien ou qu'il y a trop de bruit. Lui prévoir les solutions de repli.
Quoi dire à la place de "reste éloigné" de la pompe à chaleur, tu peux la regarder mais de loin etc...je ne sais pas. mais j'ai beau le dire, son intérêt pour cet engin est trop fort. Donc je me dis qu'il y a peut être un travail à faire pour mieux lui faire comprendre que les consignes des adultes sont faites pour le protéger.
Mettre une grille comme celles qu'on met autour des poêles. Mes fils ont bientôt 9 ans, mais c'est pas demain la veille que je vais enlever la grille.
Qu'il faut aussi dans la vie parfois attendre. On ajuste au mieux pour l'aider mais parfois on va se retrouver dans une salle d'attente sans jouet, ou avec trop de stimuli etc..il y a peut être des petites choses qu'un pro pourra nous enseigner pour l'apaiser à ce moment là.
Prévoir, encore. Apporter un livre qu'il aime, un nounours, un album à colorier, des crayons, etc. Essayer un casque anti bruit ou des bouchons d'oreille dans les endroits bruyants.
Ambre16 a écrit :Mon fils lui n'est pas fait pour rester sur un tapis 20mn, pas du tout!! il est fait, éventuellement, pour aller dans son coin prendre un livre et regarder tous les petits détails de son livre.
En quoi ça la dérangerait qu'il aille là, pour écouter ? Tu sais ce qui convient à ton fils, tu le dis à l'instit et elle essaie. Les méthodes qu'elle a employées sont inappropriées.
Ambre16 a écrit :Mais là pour l'instant à l'école il n'arrive pas à faire ce que demande la maîtresse car c'est pas évident pour lui.
Et moi, qui suis-je pour l'instant pour aller dire à la maitresse quoi faire, ne le sachant pas moi même et n'ayant encore de diag pour mon fils.
Donc je vais juste m'assurer lors du rdv avec cette maitresse que nous avons dans 2 semaines, qu'elle le valorise, qu'elle ne pointe pas sans cesse le doigt sur ce qui ne va pas car sinon il va être perdre confiance.
Elle peut pas comprendre qu'il ne peut pas y arriver ? C'est pas juste t'assurer, c'est ne pas la lâcher tous les jours, dès qu'elle fait une remarque à ton fils : pourquoi ? Qu'est-ce qu'il a fait ? Est-ce que vous avez essayer de faire ça, pour voir si ça fonctionnait ?
Oui j'en ai bien conscience pour la confiance en lui donc je vais faire au mieux! Je vais parler à la pédiatre des premiers soucis que l'on rencontre à l'école et je pense qu'elle verra ce qu'elle peut faire pour qu'on ait un doc où quelque chose pour expliquer que ce ne sont pas des caprices mais que physiologiquement c'est compliqué pour lui.
Les docs ce sera à vous de les chercher, et d'instaurer un dialogue avec les enseignants pour qu'ils comprennent. Des guides de scolarisation il y en a ici. Même sans être diagnostiqué, le médecin vous a demandé de faire les bilans pour l'autisme, c'est donc qu'il y a pour lui, présomption d'autisme. Tu peux donc, d'ores et déjà, donner les guides aux enseignants. C'est ce que j'avais fait avec un de mes fils et la maitresse a été super (la seule en 5 ans de scolarisation en établissement scolaire).
En revanche tu vois pour les crises, il ne réagit pas comme une personne TOP car jamais il n'a cassé d'objet. Allez de temps en temps il a essayé de me taper ou il jetait des jouets mais ça n'est pas violent à ce point.
Je n'ai pas dit que ton fils avait un TOP, j'ai dit que le doc pouvait aider à gérer les situations de difficultés à la frustration.
Mais pourtant "on ne cède pas". Je peux te dire que le coup de la mamie on l'a vécu, on s'est même pris des réflexions mais on a jamais cédé mais on a aucune amélioration :lol: ...lui c'est uniquement cri, je me roule par terre etc..
Du coup il ne serait pas autiste si je suis ça;)
ça n'a pas trop de sens, "on ne cède pas". L'éducation n'est pas l'autorité. Il faut habituer les enfants à la frustration, mais en les accompagnant, en aménageant au maximum, en expliquant les contraintes.
Je ne vois pas en quoi ton fils ne serait pas autiste en suivant ça. Le doc est une aide aux TOP. Certains autistes ont un double diagnostic, mais la plupart ont des comportements qui peuvent faire penser au TOP, et on peut les aider à les gérer avec les mêmes méthodes.
S'il n'y a aucune "amélioration", c'est que la situation n'est pas gérée. Pour éteindre un comportement, il faut avant tout comprendre d'où il vient, pourquoi il arrive, et quelles sont les méthodes que je peux mettre en place pour que ça fonctionne.
Il ne s'agit pas d'autorité, ni de laxisme, mais d'accompagnement.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4333
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Enfant très sociable mais avec trouble autiste...vos expériences

#80 Message par misty » jeudi 26 septembre 2019 à 10:33

Ambre16 a écrit :Pour l'école, je parle de refus de l'autorité des adultes dans le sens refus des "consignes de la maîtresse". En gros ils demandent aux enfants de rester à écouter la maitresse chanter ou lire une histoire 20mn sur tapis. La plupart des enfants appliquent les consignes (bêtement j'ai envie de dire) car c'est la maitresse qui le dit. Evidemment tous les enfants n'écoutent pas toujours mais ils ne rentrent pas dans des colères noires pour autant.
20 minutes c'est bien trop long pour des enfants de 3 ans, ça fait partie de mon travail ce genre de choses. Si vous avez l'occasion d'en discuter (posément) avec la maîtresse, vous pouvez lui dire de regarder dans n'importe quelle ressource concernant les préconisations d'âge pour les activités liées à la lecture... Pour les animations en bibli/heure du conte etc on considère que les PS en cours d'année c'est 15/20 minutes grand maximum. Et encore, ce temps comporte des interruptions régulières et des échanges avec les petits pour les "rattraper" niveau attention. S'ils ne sont pas sollicités en termes d'interaction leur cerveau décroche, c'est automatique. A ce sujet il y a les travaux de Catherine Gueguen qui sont très intéressants et abordables.
Là on est en septembre en plus, ils sont tous frais rentrés et absolument pas prêts. Même pour ceux qui "font semblant d'écouter" ça n'a aucun intérêt si ce n'est les dégoûter de la lecture dès 3 ans.

D'autre part, les autres élèves ont peut-être des ressources émotionnelles qui leur permettent de ne pas exploser de colère, ce n'est manifestement pas le cas de votre fils. Je ne crois pas que ça aie quoi que ce soit à voir avec l'autorité.
Sans tomber dans les généralités, je constate que nombre d'enseignants sont tellement autocentrés que tout tourne autour d'eux et que tout est interprété à travers ce filtre. Plein d'enfants ont des difficultés émotionnelles (en particulier avec la colère/rage), c'est classique à ce stade de développement qu'ils soient autistes ou non. Ils ne sont pas pour autant en opposition, en train de provoquer l'instit, ou de défier l'autorité.
C'est important de faire la différence parce que les enfants la font rarement et si tu leur dis sans arrêt qu'ils se comportent comme ça par refus de l'autorité ça devient vrai pour une raison très con: ils le croient. A leur âge ils n'ont aucune idée du pourquoi du comment, juste des émotions brutes et envahissantes, et tout ce que tu leur colles comme interprétation va être assimilé comme réel (surtout si tous les adultes disent la même chose).

Au pire, n'y a-t-il pas moyen de le mettre à l'école que le matin, ou que certains jours? Si la maîtresse est vraiment zéro réceptive ça peut être une solution à tester. Dans le cas où votre fils serait effectivement autiste, sachez aussi que la collectivité peut s'apparenter à l'enfer et lui donner en soi des raisons de disjoncter complètement et très régulièrement. D'où l'intérêt d'y aller très en douceur, parce qu'après comme disait Hazufel c'est vraiment coton à réparer.
Vous savez j'aime mon fils plus que tout au monde donc même si certains propos sont pas assez précis, il n'y a en aucun cas des propos méchant envers lui.
Je n'ai aucun doute là-dessus, c'est pour ça que je prends le temps d'essayer de vous aider.
L'agressivité dans l'autisme est souvent liée à l'hypersensibilité et à l'hypersensorialité. Un autiste qui ne supporte plus le bruit ambiant va souvent se mettre à hurler, c'est paradoxal mais automatique. La violence exprimée est fréquemment proportionnelle à la violence ressentie.

Concernant la frustration, ce qui peut marcher c'est de planifier et habituer à l'attente de l'activité (l'imprévu décuple la frustration). Si vous dites à votre fils que vous l'emmènerez près de la pompe à chaleur à tel moment, après telle et telle étape, ça peut faciliter les choses. Par contre il faut s'y tenir une fois qu'on l'a dit.
*Diag TSA*


"You, sent out beyond your recall,
go to the limits of your longing.
Embody me.
Flare up like a flame
and make big shadows I can move in.
Let everything happen to you: beauty and terror.
Just keep going. No feeling is final..."

Ambre16
Habitué
Messages : 99
Enregistré le : jeudi 29 août 2019 à 0:16

Re: Enfant très sociable mais avec trouble autiste...vos expériences

#81 Message par Ambre16 » jeudi 26 septembre 2019 à 11:12

J'ai senti que la prof n'a pas envie d'emblée de le différencier et veut tester un petit temps sa capacité d'adaptation. Je pense pas qu'elle soit complétement fermée et m'a dit que y avait une prof spécialisée si besoin par la suite. On va en reparler bientôt avec elle. Je pense qu'elle ne sera pas contre voir certain aménagement si cela perdure.
L'école est désormais obligatoire donc non je ne peux pas le sortir et en plus je bosse à temps plein mais par contre je m'organise pour aller le chercher tôt et le mercredi il est gardé par ses papys mamys.
Pour l'instant il est content d'aller à l'école et ça se sent qu'il aime bien sa prof donc je vais surveiller si ça perdure. Tant qu'il a ce type de réaction c'est que ça va.

Je n'ai aucun doute là-dessus, c'est pour ça que je prends le temps d'essayer de vous aider.
L'agressivité dans l'autisme est souvent liée à l'hypersensibilité et à l'hypersensorialité. Un autiste qui ne supporte plus le bruit ambiant va souvent se mettre à hurler, c'est paradoxal mais automatique. La violence exprimée est fréquemment proportionnelle à la violence ressentie.
Oui merci:) et oui j'analyse différemment les choses maintenant quand il est nerveux. A la maison ça se passe beaucoup mieux. je m'organise pour avoir le max de temps dispo et je lui fais tout faire tout seul, il est tout content. Je sens qu'il aime apprendre! le repas se passe bien car maintenant on joue aux chiffres, il a adore ça! il connaît les chiffres jusqu'à 10, les comptent et là il veut apprendre l'ordre. Je vois que ça l'éclate et dans ces cas là le repas est plutôt zen.
Et la soirée était top, au point qu'un moment il me regarde et fait des petits battements des mains! quand je lui ai dit "ouh t'es content toi :!" il m'a fait un sourire comme s'il était content que je le comprenne.
Bon ce soir, ce sera pas la même après l''école mais je vais essayer de faire une activité pour le faire redescendre.
Concernant la frustration, ce qui peut marcher c'est de planifier et habituer à l'attente de l'activité (l'imprévu décuple la frustration). Si vous dites à votre fils que vous l'emmènerez près de la pompe à chaleur à tel moment, après telle et telle étape, ça peut faciliter les choses. Par contre il faut s'y tenir une fois qu'on l'a dit.
ok je vois ce tu veux dire, en gros s'il commence à vouloir faire quelque chose qui ne va pas, lui dire qu'on y retournera à tel moment.
Oui je peux essayer ça!
Là en l'occurrence on va acheter un protège "pompe à chaleur" et on va sécuriser tout le jardin rapidement comme ça ce sera bcp plus simple :wink:

Ah et une petite question :quoi dire pour être bien comprise et quoi faire quand par exemple je dois finir quelque chose et qu'il doit attendre 5/10mn avant que je le rejoigne pour jouer. Ca parait simple dit comme ça, mais généralement il s'énerve toujours. Je dois pas bien dire ou faire les choses je pense
Maman d'un petit garçon de 3 ans en cours de diagnostic

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3433
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Enfant très sociable mais avec trouble autiste...vos expériences

#82 Message par hazufel » jeudi 26 septembre 2019 à 11:30

Ambre16 a écrit :
jeudi 26 septembre 2019 à 11:12
Ah et une petite question :quoi dire pour être bien comprise et quoi faire quand par exemple je dois finir quelque chose et qu'il doit attendre 5/10mn avant que je le rejoigne pour jouer. Ca parait simple dit comme ça, mais généralement il s'énerve toujours. Je dois pas bien dire ou faire les choses je pense
Acheter un time timer, ou un minuteur quelconque, pour lui montrer le temps qu'il reste et dire quand ce sera fini, on pourra faire ça.
La notion du temps est très particulière chez les personnes autistes. Quand on dit 5 minutes c'est 5 minutes pas 6, et souvent les gens disent dans 5 minutes et 15 minutes plus tard ils ne sont pas là, et ça c'est très difficile à gérer.
Avec un temps imparti et visible, c'est plus facile. Il y a des applis qui font timer, on l'utilise beaucoup chez nous.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Ambre16
Habitué
Messages : 99
Enregistré le : jeudi 29 août 2019 à 0:16

Re: Enfant très sociable mais avec trouble autiste...vos expériences

#83 Message par Ambre16 » jeudi 26 septembre 2019 à 11:39

hazufel a écrit :
jeudi 26 septembre 2019 à 11:30
Ambre16 a écrit :
jeudi 26 septembre 2019 à 11:12
Ah et une petite question :quoi dire pour être bien comprise et quoi faire quand par exemple je dois finir quelque chose et qu'il doit attendre 5/10mn avant que je le rejoigne pour jouer. Ca parait simple dit comme ça, mais généralement il s'énerve toujours. Je dois pas bien dire ou faire les choses je pense
Acheter un time timer, ou un minuteur quelconque, pour lui montrer le temps qu'il reste et dire quand ce sera fini, on pourra faire ça.
La notion du temps est très particulière chez les personnes autistes. Quand on dit 5 minutes c'est 5 minutes pas 6, et souvent les gens disent dans 5 minutes et 15 minutes plus tard ils ne sont pas là, et ça c'est très difficile à gérer.
Avec un temps imparti et visible, c'est plus facile. Il y a des applis qui font timer, on l'utilise beaucoup chez nous.
ah mais ouiiii en plus je sais qu'il va adorer le tic tac, super idée !!! je vais en acheter un et je vais tenter ce week-end, je vous dirais ça :D . Pour l'appli il va rester devant l'écran donc ça me fait un peu penser au dessin animé, j'évite encore au max vu son âge. Je préfère qu'il reste devant un minuteur.
et là pour l'instant il ne peut pas avoir de notion de temps à 3 ans donc je pense que pour lui c'est jamais assez rapide :lol:
Maman d'un petit garçon de 3 ans en cours de diagnostic

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3433
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Enfant très sociable mais avec trouble autiste...vos expériences

#84 Message par hazufel » jeudi 26 septembre 2019 à 11:47

Ou même un beau et grand sablier ! C'est beau à regarder couler :D
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Ambre16
Habitué
Messages : 99
Enregistré le : jeudi 29 août 2019 à 0:16

Re: Enfant très sociable mais avec trouble autiste...vos expériences

#85 Message par Ambre16 » jeudi 26 septembre 2019 à 11:51

hazufel a écrit :
jeudi 26 septembre 2019 à 11:47
Ou même un beau et grand sablier ! C'est beau à regarder couler :D
Oui j'y pensais aussi ! Je pense que je peux trouver chez Nature et Découverte des trucs sympas pour lui
Maman d'un petit garçon de 3 ans en cours de diagnostic

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4333
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Enfant très sociable mais avec trouble autiste...vos expériences

#86 Message par misty » jeudi 26 septembre 2019 à 12:13

J'ai senti que la prof n'a pas envie d'emblée de le différencier et veut tester un petit temps sa capacité d'adaptation.
Je comprends, et je crois que ça fait vraiment partie de leur formation parce que c'est un état d'esprit que je vois souvent. Le souci dans l'histoire, quand on a affaire à un enfant TED, c'est qu'il est déjà différent et que quoi que n'importe qui fasse il le restera. J'ai même envie de dire que plus on essaiera de ne pas le différencier, plus sa différence se verra.
Pour prendre l'exemple des 20 minutes de lecture, si dès le départ on permet à l'enfant qui ne tient pas de faire discrètement un petit truc de son côté (tout en restant avec le groupe), il sera moins identifié par les autres comme "différent" que si on attend qu'il explose de rage devant tout le monde.
Personnellement, quand j'anime un truc je désamorce les situations à la racine parce que sinon je sais d'expérience que c'est le chaos garanti et qu'il va devenir impossible de tenir le groupe. C'est très stressant pour les autres élèves aussi, un enfant en crise, donc ça peut créer des mécaniques de groupes malsaines et explosives quand les situations ne sont pas jugulées ni expliquées.
Oui merci:) et oui j'analyse différemment les choses maintenant quand il est nerveux. A la maison ça se passe beaucoup mieux. je m'organise pour avoir le max de temps dispo et je lui fais tout faire tout seul, il est tout content. Je sens qu'il aime apprendre! le repas se passe bien car maintenant on joue aux chiffres, il a adore ça! il connaît les chiffres jusqu'à 10, les comptent et là il veut apprendre l'ordre. Je vois que ça l'éclate et dans ces cas là le repas est plutôt zen.
Je ne sais pas si c'est une habitude française mais je trouve qu'en psychopédagogie la plupart des sources sont le niveau zéro du pragmatisme. Quand tu es parent ce dont tu as besoin c'est de solutions, pas qu'on extrapole à partir de données minimes sur ce que cherche à faire ou pas un enfant de 3 ans.
Quand ma fille était très petite, lui couper les ongles était vraiment mission impossible. Maintenant je me dis que c'était tout simplement une grosse angoisse, mais à l'époque tu me disais qu'elle crisait pour nous enquiquiner je le croyais. Sauf que tu ne peux pas punir un enfant de 2 ans pour pouvoir lui couper les ongles, il se fout de tout, juste si tu attrapes sa main ou son pied pour le faire il va gigoter dans tous les sens.
Ce qu'on a fait, c'est qu'on lâchait une balle de ping pong du haut de l'escalier, qu'on coupait ce qu'on pouvait le temps où elle focalisait sur la dégringolade de la balle, et qu'on remontait en relâchant la balle autant de fois que nécessaire... Quand j'y pense je me dis que rien que pour ça on aurait pu laisser des fortunes chez des pédopsy, que certaines personnes nous conseillaient de lui donner fessée ou autres gifles, et qu'en fait on a réglé le truc définitivement avec une balle de ping pong... :shock:
et là pour l'instant il ne peut pas avoir de notion de temps à 3 ans donc je pense que pour lui c'est jamais assez rapide
Oui, et c'est aussi une question d'étapes. Quand il peut situer une activité par rapport à une autre, c'est souvent plus simple sur le global parce que le cerveau fonctionne par étapes (surtout chez les autistes).
C'est pareil pour la frustration, et je pense que dans le TSA plein de personnes confondent imprévu et frustration. Si je ne peux pas faire une activité que j'attendais, j'ai besoin de la déplacer (c'est pourquoi j'ai un planning avec des aimants), et ce n'est qu'une fois resituée ailleurs que je suis apaisée en y pensant. Parce que je peux me projeter, chose impossible avec des "on verra", des "plus tard", des "pas maintenant" ou plus simplement des "non"...
*Diag TSA*


"You, sent out beyond your recall,
go to the limits of your longing.
Embody me.
Flare up like a flame
and make big shadows I can move in.
Let everything happen to you: beauty and terror.
Just keep going. No feeling is final..."

Avatar du membre
Nicolas83
Fidèle
Messages : 125
Enregistré le : vendredi 16 août 2019 à 22:01

Re: Enfant très sociable mais avec trouble autiste...vos expériences

#87 Message par Nicolas83 » jeudi 26 septembre 2019 à 12:42

Ambre16 a écrit :
mercredi 25 septembre 2019 à 12:51
je n'ai pas trouvé les clés pour faire qu'il supporte plus facilement le refus et la frustration.
Si tu trouves les clés, fais-m'en un double stp ! Ce qui me trouble un peu dans le lien que tu suggères entre l'autisme et la difficulté à gérer la frustration, c'est que je vis un peu l'expérience inverse : mon fils aîné me semble bien mieux supporter la frustration (du moins à court terme) que mon fils cadet, qui m'a l'air pourtant assez neurotypique. Je ne veux pas généraliser bien sûr mais je me demande si la difficulté à gérer la frustration n'est pas plus une caractéristique de l'enfance que de l'autisme (j'ai l'impression que c'est un peu ce que dit misty aussi dans un post plus haut). Après, sans doute que, dans certains cas, l'autisme peut accentuer cette difficulté.
Père de 3 enfants, dont l'aîné a possiblement un léger TSA de haut niveau. Me posant parfois des questions sur moi également.

Ambre16
Habitué
Messages : 99
Enregistré le : jeudi 29 août 2019 à 0:16

Re: Enfant très sociable mais avec trouble autiste...vos expériences

#88 Message par Ambre16 » jeudi 26 septembre 2019 à 13:34

Nicolas83 a écrit :
jeudi 26 septembre 2019 à 12:42
Ambre16 a écrit :
mercredi 25 septembre 2019 à 12:51
je n'ai pas trouvé les clés pour faire qu'il supporte plus facilement le refus et la frustration.
Si tu trouves les clés, fais-m'en un double stp ! Ce qui me trouble un peu dans le lien que tu suggères entre l'autisme et la difficulté à gérer la frustration, c'est que je vis un peu l'expérience inverse : mon fils aîné me semble bien mieux supporter la frustration (du moins à court terme) que mon fils cadet, qui m'a l'air pourtant assez neurotypique. Je ne veux pas généraliser bien sûr mais je me demande si la difficulté à gérer la frustration n'est pas plus une caractéristique de l'enfance que de l'autisme (j'ai l'impression que c'est un peu ce que dit misty aussi dans un post plus haut). Après, sans doute que, dans certains cas, l'autisme peut accentuer cette difficulté.
ah non mais globalement je parle de lui tel qu'il est! pas forcément de chose que je pense être des troubles. je suis en cours de diag justement pour voir s'il y a un trouble avéré et ce qu'on peut faire.
Pour ma part, ce que je voies comme des troubles, ce sont les mouvements de bras et mains stéréotypés et ses obsessions sur les objets qui tournent.
Pour le reste, je parle de son caractère en général mais je serais incapable de jauger moi même si ce sont des troubles ou si juste une question d'âge.
Des enfants qui ne tiennent pas en place à 3 ans, il y en a un paquet! mais ça n'empêche que les conseils prodigués ici sont très bons;)
Maman d'un petit garçon de 3 ans en cours de diagnostic

Ambre16
Habitué
Messages : 99
Enregistré le : jeudi 29 août 2019 à 0:16

Re: Enfant très sociable mais avec trouble autiste...vos expériences

#89 Message par Ambre16 » jeudi 26 septembre 2019 à 13:37

Personnellement, quand j'anime un truc je désamorce les situations à la racine parce que sinon je sais d'expérience que c'est le chaos garanti et qu'il va devenir impossible de tenir le groupe. C'est très stressant pour les autres élèves aussi, un enfant en crise, donc ça peut créer des mécaniques de groupes malsaines et explosives quand les situations ne sont pas jugulées ni expliquées.
tu fais quoi du coup comme travail?
Quand ma fille était très petite, lui couper les ongles était vraiment mission impossible. Maintenant je me dis que c'était tout simplement une grosse angoisse, mais à l'époque tu me disais qu'elle crisait pour nous enquiquiner je le croyais. Sauf que tu ne peux pas punir un enfant de 2 ans pour pouvoir lui couper les ongles, il se fout de tout, juste si tu attrapes sa main ou son pied pour le faire il va gigoter dans tous les sens.
Ce qu'on a fait, c'est qu'on lâchait une balle de ping pong du haut de l'escalier, qu'on coupait ce qu'on pouvait le temps où elle focalisait sur la dégringolade de la balle, et qu'on remontait en relâchant la balle autant de fois que nécessaire... Quand j'y pense je me dis que rien que pour ça on aurait pu laisser des fortunes chez des pédopsy, que certaines personnes nous conseillaient de lui donner fessée ou autres gifles, et qu'en fait on a réglé le truc définitivement avec une balle de ping pong... :shock:
Pour ce genre de chose, j'ai lu des bons bouquins donc je n'ai jamais eu de soucis avec les soins des mains, cheveux (sauf une fois où y avait rien pour distraire un enfant type livre)...d'ailleurs les ongles maintenant il me regarde faire et fait "clic" quand ça coupe sans avoir besoin de quelque chose pour le distraire.
Là je vais voir pour lire le livre de Céline Alvarez, ça a l'air pas mal du tout
Maman d'un petit garçon de 3 ans en cours de diagnostic

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3433
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Enfant très sociable mais avec trouble autiste...vos expériences

#90 Message par hazufel » jeudi 26 septembre 2019 à 13:43

Nicolas83 a écrit :
jeudi 26 septembre 2019 à 12:42
Je ne veux pas généraliser bien sûr mais je me demande si la difficulté à gérer la frustration n'est pas plus une caractéristique de l'enfance que de l'autisme (j'ai l'impression que c'est un peu ce que dit misty aussi dans un post plus haut). Après, sans doute que, dans certains cas, l'autisme peut accentuer cette difficulté.
Il y avant tout à mener une analyse du comportement. Les difficultés de gestion de la frustration sont souvent pregnantes dans l'autisme, donc visibles et souvent ramenés à "troubles du comportement", alors que ça n'en est pas, quand on analyse le comportement.
JP Piat a beaucoup étudié la question, grâce à ses formations et ses multiples expériences, et c'est bien résumé là :
comprendre un comportement.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Répondre