Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Message
Auteur
EnHans
Forcené
Messages : 1454
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#31 Message par EnHans » jeudi 24 octobre 2019 à 10:37

oui, je reconnais que c'est lent mais une fois que ça sera installé, plus personne n'emploiera cette fausse excuse de la stigmatisation. C'est n'importe quoi (et je l'ai entendu de la bouche de gens bien sous tous rapports pourtant). Je pense que les raisons sont ailleurs : Financière surtout dans le privé et autre chose aussi... je me souviens qu'au tout début de la scolarité de mon grand, il y avait une prof qui cachait pas que ça l'emmer.ait d'avoir un autre adulte dans sa classe...
De toute manière, un autiste n'est pas à une stigmatisation prêt... alors le choix avs/pas avs est vite fait...
Merci pour votre réponse.
tu peux me tutoyer aussi :D C'est marrant, sur un forum, je tutoie facilement alors que irl, il me faut du temps (bcp).
Modifié en dernier par EnHans le jeudi 24 octobre 2019 à 10:45, modifié 1 fois.
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Avatar du membre
tintaglia227
Habitué
Messages : 82
Enregistré le : lundi 21 octobre 2019 à 13:56

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#32 Message par tintaglia227 » jeudi 24 octobre 2019 à 10:44

mikkel a écrit :
jeudi 24 octobre 2019 à 10:37
oui, je reconnais que c'est lent mais une fois que ça sera installé, plus personne n'emploiera cette fausse excuse de la stigmatisation. C'est n'importe quoi (et je l'ai entendu de la bouche de gens bien sous tous rapports pourtant). Je pense que les raisons sont ailleurs : Financière surtout dans le privé et autre chose aussi... je me souviens qu'au tout début de la scolarité de mon grand, il y avait une prof qui cachait pas que ça l'emmer.ait d'avoir un autre adulte dans sa classe...
De toute manière, un autiste n'est pas à une stigmatisation prêt... alors le choix avs/pas avs est vite fait...
Hélas...
Dès qu'on ne rentre pas dans les cases, on est stigmatisé. Quand je pense à mon enfance et à ma scolarisation, j'étais atypique mais pas autiste, et j'étais stigmatisée...

Après, oui, les raisons sont essentiellement financières. Et comme en plus on va vers la mutualisation (mal interprétée en plus) à outrance...
Atypique maman d'un aspie préadolescent de 12 ans et demi, au collège en milieu ordinaire à temps complet avec un accompagnement par AESH de 18 heures

EnHans
Forcené
Messages : 1454
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#33 Message par EnHans » jeudi 24 octobre 2019 à 10:46

mince, j'avais pas vu que t'avais répondu entre temps alors je la remets là :

tu peux me tutoyer aussi :D C'est marrant, sur un forum, je tutoie facilement alors que irl, il me faut du temps (bcp).
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Avatar du membre
tintaglia227
Habitué
Messages : 82
Enregistré le : lundi 21 octobre 2019 à 13:56

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#34 Message par tintaglia227 » jeudi 24 octobre 2019 à 10:47

mikkel a écrit :
jeudi 24 octobre 2019 à 10:46
mince, j'avais pas vu que t'avais répondu entre temps alors je la remets là :

tu peux me tutoyer aussi :D C'est marrant, sur un forum, je tutoie facilement alors que irl, il me faut du temps (bcp).
Pas de soucis, et merci : j'hésite toujours lorsque l'usage semble plutôt être au vouvoiement !
Atypique maman d'un aspie préadolescent de 12 ans et demi, au collège en milieu ordinaire à temps complet avec un accompagnement par AESH de 18 heures

EnHans
Forcené
Messages : 1454
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#35 Message par EnHans » jeudi 24 octobre 2019 à 10:49

on va vers la mutualisation (mal interprétée en plus) à outrance...
La mutualisation, c'est délicat. Ça peut être bien fait comme ça peut être du n'importe quoi. Dans le doute, vaut mieux une aesh non mutualisée. Après tout dépend des besoins de l'enfant c'est sûr.
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Avatar du membre
tintaglia227
Habitué
Messages : 82
Enregistré le : lundi 21 octobre 2019 à 13:56

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#36 Message par tintaglia227 » jeudi 24 octobre 2019 à 10:52

mikkel a écrit :
jeudi 24 octobre 2019 à 10:49
on va vers la mutualisation (mal interprétée en plus) à outrance...
La mutualisation, c'est délicat. Ça peut être bien fait comme ça peut être du n'importe quoi. Dans le doute, vaut mieux une aesh non mutualisée. Après tout dépend des besoins de l'enfant c'est sûr.
Ben le gros du problème, c'est surtout que l'IA interprête :
accompagnement individualisé avec quotité horaire à définir par l'employeur
par : avs individuelle 8 à 12 heures max.

Alors que la définition de l'avs mutualisée, c'est :
Cet accompagnant des élèves en situation de handicap peut être chargé d'apporter une aide mutualisée à plusieurs élèves handicapés simultanément

Et jusqu'à preuve du contraire, simultanément, simultané se dit d'événements distincts ayant lieu au même moment.
Donc qui dit au même moment, dit au même endroit...

L'interprétation par l'IA, c'est que les avs mutualisée sont mutualisées entre plusieurs classes voire plusieurs établissement... Ils interprètent la mutualisation sur plusieurs élèves en la mutualisation d'un personnel sur plusieurs endroits...
Atypique maman d'un aspie préadolescent de 12 ans et demi, au collège en milieu ordinaire à temps complet avec un accompagnement par AESH de 18 heures

2N3055
Forcené
Messages : 987
Enregistré le : jeudi 3 août 2017 à 7:10

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#37 Message par 2N3055 » jeudi 24 octobre 2019 à 20:06

Spoiler : 
Postes à pourvoir : avs quantiques
Remarque, c'est bien la suite logique des avs qui disparaissaient …
Asperger diagnostiqué

Avatar du membre
tintaglia227
Habitué
Messages : 82
Enregistré le : lundi 21 octobre 2019 à 13:56

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#38 Message par tintaglia227 » vendredi 25 octobre 2019 à 8:46

Ils n'ont pas aimé quand je leur ai dit qu'à part en physique quantique, c'était physiquement impossible (j'ai ma réputation à tenir, nanmého ! :lol: )
Atypique maman d'un aspie préadolescent de 12 ans et demi, au collège en milieu ordinaire à temps complet avec un accompagnement par AESH de 18 heures

Marisol
Passionné
Messages : 452
Enregistré le : mercredi 5 juin 2019 à 8:39

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#39 Message par Marisol » samedi 26 octobre 2019 à 11:34

Cardamome a écrit :
mardi 22 octobre 2019 à 14:17
Derrière, personne n'a suivi. Je n'ai pas su quelle démarche faire.
(Très récemment j'ai appris qu'une simple décision de l'enseignant référent suffit sans attendre 4 ou 6 mois une décision de la MDPH... On ne me l'a jamais proposé pour mon fils malgré mes demandes).
C'est un peu "marche ou crève". C'est épuisant. Donc on bricole en attendant, on passe pour la mère casse pied, tour à tour trop laxiste, ou qui se met trop la pression ou la mer trop sur son fils, ou qui veut trop sur adapter...
Bonjour !

Pouvez-vous en dire plus sur ce pouvoir décisionnel de l'enseignant référent, svp ?
Sur quel type de décision ?
maman d'un ado TED

Cardamome
Forcené
Messages : 923
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#40 Message par Cardamome » samedi 26 octobre 2019 à 11:50

2 semaines après la rentrée, l'enseignante référente a mis en place pour une élève en situation de handicap, l'année scolaire de seconde, en deux ans.

Ça s'est mis en place "en suivant" sans que ça n'ait besoin de transiter via la MDPH, ce que je croyais obligatoire, n'ayant aucune info sur le sujet.
Spoiler : 
puisque ladite enseignante référente n'a jamais voulu me répondre pour mon fils, alors que je posais la question de comment faire pour son année de seconde, dès l'an dernier.
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Marisol
Passionné
Messages : 452
Enregistré le : mercredi 5 juin 2019 à 8:39

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#41 Message par Marisol » samedi 26 octobre 2019 à 12:54

Cardamome a écrit :
samedi 26 octobre 2019 à 11:50
2 semaines après la rentrée, l'enseignante référente a mis en place pour une élève en situation de handicap, l'année scolaire de seconde, en deux ans.

Ça s'est mis en place "en suivant" sans que ça n'ait besoin de transiter via la MDPH, ce que je croyais obligatoire, n'ayant aucune info sur le sujet.
Spoiler : 
puisque ladite enseignante référente n'a jamais voulu me répondre pour mon fils, alors que je posais la question de comment faire pour son année de seconde, dès l'an dernier.
Merci de votre réactivité.
Quelqu'un d'autre sait il ou trouver les textes sur ces "droits" octroyés à l'enseignant référent ?
(et qui visiblement sont accordés en fonction du "bon" vouloir :( )
maman d'un ado TED

Avatar du membre
tintaglia227
Habitué
Messages : 82
Enregistré le : lundi 21 octobre 2019 à 13:56

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#42 Message par tintaglia227 » samedi 26 octobre 2019 à 13:32

Marisol a écrit :
samedi 26 octobre 2019 à 12:54
Cardamome a écrit :
samedi 26 octobre 2019 à 11:50
2 semaines après la rentrée, l'enseignante référente a mis en place pour une élève en situation de handicap, l'année scolaire de seconde, en deux ans.

Ça s'est mis en place "en suivant" sans que ça n'ait besoin de transiter via la MDPH, ce que je croyais obligatoire, n'ayant aucune info sur le sujet.
Spoiler : 
puisque ladite enseignante référente n'a jamais voulu me répondre pour mon fils, alors que je posais la question de comment faire pour son année de seconde, dès l'an dernier.
Merci de votre réactivité.
Quelqu'un d'autre sait il ou trouver les textes sur ces "droits" octroyés à l'enseignant référent ?
(et qui visiblement sont accordés en fonction du "bon" vouloir :( )
C'est lors de l'ESS qu'il peut être décidé qu'une année scolaire peut se faire en deux ans. C'est à mettre dans le PPS, ça se fait avec le PAOA
http://scolaritepartenariat.chez-alice. ... 8.htm#PAOA

Chez Alice, j'ai aussi trouvé ça :
L'organisation de l'emploi du temps des élèves en situation de handicap
Parmi les aménagements de la scolarité, les textes accordent une attention particulière à l'organisation des emplois du temps. L'emploi du temps de l'enfant handicapé doit prendre en compte des contraintes particulières liées à la fatigabilité de l’élève, aux prises en charges extérieures à l'établissement, aux transports ou encore aux périodes de formation en milieu professionnel. C’est l'équipe de suivi de la scolarisation qui est alors chargée d'organiser l'emploi du temps, en respectant le volume horaire inscrit dans le PPS .

Les textes demandent à l’ESS de se montrer particulièrement attentive à l’organisation de l’emploi du temps des élèves scolarisés en Unité d’Enseignement externalisée.
Parmi les aménagements de la scolarité, l’ESS peut proposer une durée du parcours de formation aménagée, par exemple le déroulement d’une année scolaire sur deux ans.
ici : http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page237.htm


Et là c'est la circulaire (mais je ne l'ai pas lue) : http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page229.htm
Il faut explorer le contenu du PPS en fait (il faut que je parte, je n'ai pas le temps là, mais je reviendrai dans la semaine.)

Il y a plein de choses hyper intéressantes sur le site chezalice.
Atypique maman d'un aspie préadolescent de 12 ans et demi, au collège en milieu ordinaire à temps complet avec un accompagnement par AESH de 18 heures

Cardamome
Forcené
Messages : 923
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#43 Message par Cardamome » samedi 26 octobre 2019 à 15:52

Il est fait mention du PPS, ah vaste programme...
:lol:
C'est ambigu ! En effet, le PPS est rédigé par la MDPH, laquelle s'appuie sur le gevasco et sur les recommandations de l'enseignant référent en suivant tout ou partie de ces infos.

Et selon les départements, les MDPH rédigent des PPS plus ou moins complets et détaillés.

Nous n'avons pas cette chance. Le nôtre comprend des paragraphes vierges !
Et une petite mention de l AESH. Rien d'exploitable, du vent !
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
tintaglia227
Habitué
Messages : 82
Enregistré le : lundi 21 octobre 2019 à 13:56

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#44 Message par tintaglia227 » dimanche 27 octobre 2019 à 18:11

D'après l'enseignante référente de notre secteur, on peut mettre à peu près tout dans un PPS... y compris ce genre de chose.
Plus que le rôle et les droits de l'enseignant référent, il faut voir au niveau du PPS.

Des amis se sont vus proposer la mise en place de la première et terminale en trois ans... sans la présence de l'enseignant référent. Le proviseur a commencé à mettre ça en place avant de tenir l'enseignant référent au courant et de le faire officialiser sur le PPS

LE PPS est rempli / élaboré par l'équipe pluridisciplinaire qui suit l'enfant : pour nous, l'équipe enseignante principalement, suivie du neuropsy et nous, parents, y mettons la patte.
Et ensuite doit en effet être validé et notifié par la CDAPH. C4est là que ça se corse, nous n'avons jamais eu ce genre de document, mais les établissement de notre fils se sont toujours tenus à ce qui avait été discuté en ESS.
Peut être avons nous eu de la chance ? Il se trouve que nous nous sommes toujours trouvés devant des personnes (éducation nationale) ayant à coeur d'intégrer notre fils (pour une, à la limite, on avait l'impression de leur permettre de réaliser un rêve qu'ils pensaient ne jamais pouvoir réaliser...

Mias je vais me pencher là dessus, car au lycée, ça sera peut être plus coton (oui, je vois loin : il est en quatrième, mais j'ai besoin de me projeter.)
Atypique maman d'un aspie préadolescent de 12 ans et demi, au collège en milieu ordinaire à temps complet avec un accompagnement par AESH de 18 heures

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 4066
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Sentiment d'être "les seuls" à scolariser un ado autiste en milieu ordinaire

#45 Message par hazufel » dimanche 27 octobre 2019 à 18:52

C’est l’équipe multi disciplinaire de la mdph qui élabore le PPS, en fonction de ce qui est indiqué dans le gevasco.
élaboration du PPS
Le projet de vie rédigé par la famille ainsi que ses demandes explicites pour l’elaboration du PPS doivent être pris en compte pour la validation du PPS par la CDAPH mais si les enseignants n’indiquent pas clairement les besoins de l’enfant dans le gevasco, les PPS demeurent incomplets comme dans le cas de Cardamome et beaucoup d’autres, malheureusement.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Répondre