École de ski

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Répondre
Message
Auteur
Papa de choupichou
Occasionnel
Messages : 13
Enregistré le : mercredi 19 février 2020 à 18:05

École de ski

#1 Message par Papa de choupichou » samedi 12 décembre 2020 à 19:08

bonjour,
J’emmène mon petit loulou au ski en février, il aura tout juste 3 ans.
J’hésite à l’inscrire à l’ESF en cours collectif pour qu’il profite des autres enfants.

Quelqu’un a t’il fait une expérience similaire parce que j’appréhende un peu mais j’aimerai qu’il connaisse cette expérience.

Merci

P. de Choupi
Parent d'un loulou avec TSA et probablement HPI.

bézèdach44
Forcené
Messages : 1361
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 21:17
Localisation : Breizh

Re: École de ski

#2 Message par bézèdach44 » samedi 12 décembre 2020 à 20:56

Bonjour,
Personnellement je n'ai que des souvenirs horrible de l'ESF. On était très nombreux par cours, parfois jusqu'à 15 pour 1 moniteur.... l'enfer.
Une année, il n'y avait plus aucune place à l'ESF en cours, alors mes parents m'ont inscrite dans une autre école, à l'ESI (Ecole de Ski Internationale). "Que du bonheur", on était maximum 8 par cours (mais vraiment max, une année on était 4, une fois 5). C'était beaucoup moins stressant pour moi, et du coup c'était même mieux pour progresser.
Donc même si les cours collectifs restaient assez traumatisants, au moins c'était moins pire à l'ESI qu'à l'ESF.
Autiste.

Avatar du membre
Glaciell
Forcené
Messages : 641
Enregistré le : mercredi 8 janvier 2020 à 17:00

Re: École de ski

#3 Message par Glaciell » samedi 12 décembre 2020 à 22:20

Je trouve que c'est difficile de répondre car chaque enfant est différent.
Quand ma fille était toute petite, elle allait au "jardin piou-piou" : une sorte de petit parc où on déposait les enfants librement pour la demi-heure, l'heure, la demi-journée... ils s'initiaient au ski en suivant un petit parcours. Pas de "cours" à proprement parler. C'était assez compliqué car ma fille ne voulait pas toujours y aller une fois qu'on était devant la porte, mais elle ne voulait plus partir une fois qu'elle y était.
Les cours collectifs, à 3 ans, avec les skis aux pieds... je crois que ça ne lui aurait pas convenu du tout. Dès qu'elle a été un peu à l'aise sur les skis (à 4 ou 5 ans), elle a demandé des cours particuliers. Bref, la socialisation avec les autres enfants on l'a plutôt tentée dans les clubs de plage, mais pas au ski, entre l'équipement et la technique, ça aurait fait trop de choses à gérer pour elle. En plus, elle aime qu'on lui explique les choses, elle n'aime pas faire sans comprendre comment ça fonctionne, donc le cours particulier était plus adapté à son profil. Après, je vois bien autour de moi que des tas de gamins s'éclatent dans les cours collectifs, donc encore une fois, ça dépend de chacun. :wink:
Diagnostiquée à 37 ans "TSA sans déficit intellectuel ni altération du langage", avec un HPI. (Nov. 2020)
Une fille de 12 ans HPI (2018) et TSA (Déc. 2020)

Avatar du membre
Hyme
Adepte
Messages : 234
Enregistré le : dimanche 30 novembre 2014 à 11:58
Localisation : rhones alpes
Contact :

Re: École de ski

#4 Message par Hyme » lundi 28 décembre 2020 à 11:45

J'habite en station de ski depuis petite. Et je suis animatrice petite enfance j'ai emmené et surveillé nombre d'enfants de cet âge au jardin d'enfant.

A 3ans, les petits restent dans le jardin d'enfants. Le but étant juste de leur faire appréhender la glisse à l'aide d'un tapis roulant puis une petite descente. Ils apprennent le chasse neige. Pas de batons non plus.
Il y a en général une dizaine d'enfants, et 1 ou 2 moniteurs. A situation exceptionnelle, un parent peut être autorisé à rester mais ce n'est pas conseillé. De même pour les parents qui regardent de dehors sans se "cacher", ce qui angoisse les enfants plus qu'autre chose.
La première chose à voir c'est si votre enfant est prêt à supporter de vous laisser durant 1h, d'être seul avec d'autres enfants et adultes. Ensuite est il capable de porter un casque de ski durant tout ce temps, ainsi que des chaussures de ski. (C'est une vraie question car j'ai connu des enfants pas forcément autiste d'ailleurs pour qui c'était tres compliqué). Est il débrouillard au niveau équilibre ? Se relever avec des skis au pied n'est pas toujours simple et peut être vécu comme angoissant.
Ce n'est pas vraiment un temps d'échange entre enfants. Sauf si certains se connaissent.

Attention je ne dis pas que ce n'est pas conseillé loin de là ! juste qu'il faut voir avec son enfant et se poser les bonnes questions. Parfois un moment en halte garderie avec sortie luge ou autre activité de neige sera bien plus adaptée et agréable pour lui qu'une séance de ski à cet âge là. Tout dépend de l'enfant^^
TSA déterminée à rester enfant, Dyspraxie, Tocs. Mini frère de 15 ans TSA.

Papa de choupichou
Occasionnel
Messages : 13
Enregistré le : mercredi 19 février 2020 à 18:05

Re: École de ski

#5 Message par Papa de choupichou » mardi 16 février 2021 à 17:48

Merci Hyme pour ce retour.

C'est notamment le port du casque et des gants qui m'inquiète. Pour le côté débrouillard, pas de souci de ce côté.
La vraie question, c'est le seuil de tolérance des monos. J'ai moi-même fais du jardin d'enfants en tant que moniteur mais sans jamais être confronté à cette situation.

Merci encore, je le mettrai et on verra bien.
Parent d'un loulou avec TSA et probablement HPI.

EnHans
Forcené
Messages : 2253
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: École de ski

#6 Message par EnHans » mardi 16 février 2021 à 18:07

Mon fils est allé faire du ski il y a 2 ans en 6ème. Pas un bon souvenir pour lui, ils ont fait des groupes de ski et il faisait parti de celui des moins bons. Ceux de ce groupe n'avaient pas le droit aux bâtons. Ce n'est pas très juste car les moyens et les bons les avaient. Pour commencer l'apprentissage, ça peut être intéressant de ne pas en avoir mais au bout d'une semaine...
Puis il se faisait engueuler par le mono... (trop lent, trop gauche, trop absent, trop gonflant...). De toute façon, il n'y a pas eu un seul endroit où il ne s'est pas fait engueuler : centre aéré, ticket sport, journée d'intégration, piscine, stage de voile en cm2... hormis celui où il se rend tous les étés, pendant les vacances... peut-être parce que les grands parents connaissent le directeur.
Les gants, ça été compliqué (j'ai acheté plusieurs paires avant de trouver une "acceptable", mais c'est comme ça pour tout... les chaussures, les chaussettes, les pantalons... je dois souvent faire des retours !). Mais c'est surtout qu'il soit revenu complètement cramé le gros problème. On lui avait donné de la crème : un gros tube et un petit tube qu'il pouvait prendre avec lui. On lui avait dit, il était prévenu... mais on n'avait pas prévu qu'il ne sache pas s'en appliquer correctement. On a bien vu comment il faisait à son retour : il en mettait sur les pommettes mais ne descendait pas sur les joues, sur le nez... Ses joues ont été comme du carton pendant plusieurs mois. Ça va mieux aujourd'hui mais ça a duré au moins 1 an, du dexeryl tous les soirs.
Un enfant diag en 2012

Répondre