Page 1 sur 1

SESSAD

Posté : mercredi 24 mars 2021 à 13:31
par EnHans
Mon fils était sur liste d'attente depuis 2018. Le sessad vient de nous appeler pour nous signifier qu'une place vient de se libérer. Heureusement, ma femme était là pour gérer ça... Nous avons rv mercredi prochain pour en discuter. Auriez-vous des retours d'expérience de ce type de structure ? Le suivi au cmpp convient, son ortho est top et il connait sa psy depuis qu'il est tout petit. C'était devenu une routine, ça risque d'être un sacré chamboulement. Mais ça peut être intéressant/novateur de faire progresser sa prise en charge. Le sessad devrait pouvoir intervenir sur ce temps mais comment ça se passe exactement ? Son éduc l'accompagne ?!
Bref plein de questions... encore...

Re: SESSAD

Posté : mercredi 24 mars 2021 à 14:44
par Cardamome
Je suppose comme partout des bons et des mauvais SESSAD. Questionne une asso de ton département pour savoir si ça vaut le coup.

Quant à L'AEEH...je comprends pas bien pourquoi ton fils est obligé reprendre cantine ?
Et toi le travail ou bien tu penses perdre l'aeeeh et donc ne plus justifier de rester auprès de lui? Je ne saisis pas bien

Re: SESSAD

Posté : mercredi 24 mars 2021 à 15:34
par Curiouser
Si cela peut aider, voici un sujet concernant l'AEEH et le SESSAD, où Jean donnait des informations intéressantes (en 2016).

Re: SESSAD

Posté : mercredi 24 mars 2021 à 18:19
par EnHans
Oui, j'avais lu ce sujet. Une collègue de ma femme nous a dit aussi qu'il pourrait continuer le suivi au moins avec son ortho, une convention est possible. Je savais que ça se faisait avec le libéral, ça fonctionne(rait) également avec le sessad.
Lorsqu'on a sollicité une prise en charge au sessad, c'était dans le but qu'il puisse manger à la cantine afin de me permettre de reprendre le travail.

Re: SESSAD

Posté : mercredi 24 mars 2021 à 20:02
par Dinolette
Bonsoir,
Ce sujet m’intéresse car nous allons faire une demande de SESSAD, nous avons eu l'accord de la MDPH.
D'après ce que j'ai lu, l'avantage avec le SESSAD, c'est qu'il y a tous les professionnels au même endroit et cela permet d'avoir des échanges et un projet de vie plus centralisé autour de l'enfant. Nous avons actuellement aussi un suivi en CMPP et en libéral à différents endroits et c'est dommage car les intervenants ne communiquent pas forcément toujours entre eux.
Sinon pour ton loulou au sujet de la cantine, tu pourrais peut-être voir pour un accompagnement le midi ? Certains AESH peuvent le faire (nous avons fait la demande ).

Re: SESSAD

Posté : mercredi 31 mars 2021 à 19:14
par EnHans
Bonjour,
Voici un petit retour très haché... Ma femme est allée à ce rv avec mon fils, elle y a vu la responsable, une éduc et une psychologue du sessad. Et petite anecdote, elle connait très bien quelqu'un qui y travaille, elle a vu son nom dans l'organigramme ! L'éduc lui a fait une forte impression : compétente, sympa, impliquée, avenante... Même si notre fils disait non à tout, elle cherchait autre chose... Un élément important, c'est l'interaction avec l'école. Elle a halluciné quand elle a su que notre fils n'avait pas d'aménagement particulier alors que c'est prévu normalement. Le sessad pourrait donc se charger de ça, nous on a abandonné car ça se passe pas trop mal finalement. En tout cas, ses résultats scolaires sont satisfaisants. A propos, la demande d'aménagement pour le brevet l'année prochaine doit être fait avant le 16 Avril, on a failli passer à côté de cette info... plus de temps, une salle à effectif restreint, reformulation des consignes, un éclairage adapté, séquençage des consignes complexes, explication des sens 2d et métaphoriques... c'est au choix de chacun.
Sa prise en charge serait immédiate (semaine prochaine). Si on est d'accord, il doit passer des tests avec une pédopsychiatre et un médecin généraliste dès la semaine prochaine. Pédopsy qu'on connait puisqu'on l'a déjà rencontré en 2009. C'était bizarre, voici l'extrait (avec son autorisation) d'un livre que ma femme a écrit et qui parle nos 2 entretiens avec cette pédopsy (dans le livre, elle parle d'elle au masculin et Victor est le nom fictif de notre fils), c'est assez parlant mais elle a oublié de parler de la théorie du crocodile :
Spoiler : 
Bon ça y est, nous voilà installés face à ce Monsieur qui nous demande pour la 2ème ou 3ème fois si on s’est déjà vu. Non, toujours pas ! Commence alors l’entretien…et je pèse mes mots ! J’ai beaucoup de mal à comprendre quel intérêt pour Victor il y a à connaître les nom, prénoms, date de naissance, niveau de formation et professions de tous les membres de la famille !!! Quand je commence à en avoir vraiment ma claque de ce cirque et je tente d’en venir aux faits à savoir parler de Victor et avoir des conseils pour la vie en collectivité et le langage, il nous répond juste qu’on se revoit dans 2 mois. Sérieux ?!? Il n’a même pas approché Victor, ne lui a pas adressé la parole ni même un regard…et puis, il sera encore en vie dans 2 mois pour nous donner ses précieux conseils ?
Bah oui, il doit toujours être en vie, sinon on nous aurait appelé pour annuler le rendez-vous non ? Je me pose quand même la question car 1 heure d’attente, c’est long, surtout pour Victor ! Ah le voilà ! Il a réussi l’exploit de paraître encore plus décrépi que la dernière fois. Lorsque nous prenons place, le voilà qui repose sa question favorite « on s’est déjà vu ? ». A cette fois oui, il y a 2 mois…Alzeihmer ? Il cherche dans ses notes et sort une feuille sur laquelle je reconnais ses gribouillis représentant un arbre généalogique. Quand il recommence à repartir sur le CV de tout le monde je craque et lui demande si on peut en venir à Victor, que nous sommes là pour lui, pour ses problèmes avec les autres et son absence de langage. Il me regarde dédaigneux et me répond qu’on va y venir. Ok zen, je vois que mon cher et tendre n’apprécie pas plus que moi ce personnage mais il garde bonne figure. Il saute quand même sur l’occasion de se dérober 5 mn dans le fonds de la pièce où Victor s’est réfugié avec ses camions pour lui donner son goûter. Quand mon mari nous rejoint ce pédo-psy lui demande alors si le goûter est toujours à heure fixe. Plus ou moins oui mais surtout, s’il avait prêté attention 2 secondes à notre fils, il aurait peut-être remarqué qu’il pleurait ! Alors qu’il ne s’est toujours pas approché de Victor, vient ce qui tombe comme un cheveu sur la soupe :
« Votre fils n’a rien, il se porte très bien. Ses problèmes comme vous dîtes sont dus à vous. Madame, vous être féministe et Monsieur vous êtes rigide. C’est votre éducation qui bloque votre fils et le travail est à faire sur vous-même.
- Je suis quoi ? Féministe ? Pourquoi ?
- C’est bien vous qui travaillez au lieu d’élever votre enfant et c’est Monsieur qui s’en charge. Il est normal qu’un enfant perde ses repères dans un contexte pareil.
- Et moi je suis rigide ?
- Oui bien sûr, vous n’avez pas remarqué qu’il était très exactement 16h00 quand vous avez donné le goûter ?
- Mais Victor avait faim, il pleurait.
- Réfléchissez bien vous verrez. Réfléchissez à votre structure familiale et à ce que vous offrez à cet enfant. Je vous garantis qu’avec une structure familiale plus saine, il se développera tout à fait normalement. Je vais vous laisser réfléchir et travaille là-dessus et on se revoit dans quelques mois. »
Nous quittons le cabinet sans dire un mot puis dans la voiture, nous nous regardons et, comme d’un commun accord, éclatons de rire. Non mais c’était quoi ce sketch ? Il se croit encore au début du siècle dernier ? Il sait que les femmes ont eu le droit de vote depuis ? Hou là, pas sur ce terrain, malheureuse, n’oublie pas que tu es féministe !
Durant tout le trajet, on se refait la consultation, façon humoristique. J’en profite pour appeler ma copine :
« Je te présente toutes mes excuses
- Pourquoi ?
- Je n’en sais rien mais j’ai vraiment du te faire un truc atroce pour que tu nous aies envoyé voir ce vieux malade !
- Sérieux, ça c’est mal passé ? »
Je lui raconte alors tout et c’est elle qui finit par me présenter ses excuses ! On rit ensemble, ça détend.
Pourtant, arrivés à la maison, nous recherchons quand même les définitions de féministe et rigide. Décidemment, même avec l’esprit ouvert, il ne faut pas abuser ! Heureusement que nous sommes un couple solide, que nous nous connaissons bien et avons confiance l’un envers l’autre pour passer outre ces conneries. Se rend-il compte des dégâts qu’il peut provoquer chez des personnes fragiles ce con ?
Allez, la bonne nouvelle c’est qu’il dit que Victor va bien. Il ne l’a pas regardé, n’a pas parlé avec lui et ne s’en est pas approché donc il ne faut pas non plus prendre ça pour argent comptant, surtout avec les conneries qu’il nous a sorti mais bon, c’est encourageant !
Tiens, que dirait ce fameux Monsieur de voir Victor aujourd’hui ? Nous sommes à la caisse d’un grand magasin et il y a beaucoup de monde. Victor n’aime pas attendre, il n’arrive pas à rester en place au milieu de tout le monde et est stressé, mal à l’aise. Aujourd’hui, nous sommes exténués et lui avons demandé de rester calme et d’attendre comme tout le monde. A un moment, nous voyons la dame devant nous réagir comme si elle venait de se faire mordre. Victor est en train de la renifler et veut mettre un bouton de son manteau dans sa bouche. Nous lui présentons nos excuses mais elle regarde Victor comme un extra-terrestre et nous comme des malades…
Nous allons demander au cmpp si notre fils pourrait continuer avec son orthophoniste logico math dont l'aide est indispensable.
Ils peuvent venir à la maison, mais c'est assez rare. Ils l'ont fait pendant le confinement.
Pour la cantine, ils peuvent intervenir... un truc énorme, dans un collège un élève à sa salle pour lui tout seul ! Dans un autre, un enfant qui ne supporte pas d'attendre passe en priorité... avec ses copains car ce n'est pas marrant de manger seul... :mryellow: Mais pour nous, ce n'est pas la peine : on habite à 5 mn à vélo. On verra ça pour le lycée dans 1 ans 1/2. De toute façon, il ne veut pas...
Il y aurait d'autres points à aborder, peut-être une autre fois...

Re: SESSAD

Posté : mercredi 31 mars 2021 à 22:57
par olivierfh
Et donc cette pédopsy est toujours vivante, et aussi avec elle ce genre d'idées sur l'origine de ce qui est par la suite diagnostiqué comme autisme? :shock: :hotcry:

Re: SESSAD

Posté : jeudi 1 avril 2021 à 7:07
par Cardamome
reformulation des consignes, un éclairage adapté, séquençage des consignes complexes, explication des sens 2d et métaphoriques...
Et surtout pour l'accompagnement par l'AESH s'il est accepté, ne te laisse pas embobiner si quelqu'un te dit que ce ne sera pas son AESH ou quelqu'un qu il connaît car le dnb est un examen.
Je n'ai plus le texte sous les yeux mais justement c'est bien précisé que dans le cas d'un trouble de la relation, c'est bien l'AESH habituel, qui est avec l'élève.
Une enseignante référente me soutenait le contraire :lol: je lui avais lu le texte... C'est bien précisé pourtant.
Spoiler : 
Idem il peut aussi être dispensé de cartographie pour l'histoire géo (une autre enseignante référente qui a pourtant de l'ancienneté découvrait aussi cet aménagement) s'il est dysgraphique par exemple...
Pense aussi qu'avec un tiers temps certaines épreuves sont très très très longues (français!). Mon fils n'avait jamais eu d'évaluation de plus d'une heure avant entrer en 3°...2h au fil de sa 3°
Tu peux demander à ce qu'il puisse sortir si ça peut l'aider à souffler un peu et si ce n'est pas difficile ensuite de se remettre dans le sujet d épreuve...

Re: SESSAD

Posté : mercredi 7 avril 2021 à 18:41
par EnHans
Le changement de structure cmpp-sessad va se faire en douceur, l'ortho va poursuivre jusqu'au brevet et sa psy souhaite le suivre encore jusqu'à la fin de l'année scolaire. :bravo: Il est vraiment content de ne pas tout perdre d'un coup.

Re: SESSAD

Posté : mercredi 7 avril 2021 à 19:36
par Dinolette
Bonsoir EnHans ,

Merci pour ton retour sur le SESSAD. Par contre je n'ai pas compris pourquoi ton fils devait passer des tests avec le pédopsychiatre et le médecin généraliste ? Et je viens de lire le passage sur le pédopsychiatre :hotcry: comment est-ce possible que ce praticien soit encore là et avec de tels propos....c'est bien que tu puisses faire une transition en douceur :bravo:

Re: SESSAD

Posté : mercredi 7 avril 2021 à 20:48
par EnHans
Concernant la psychiatre, ma femme a exagéré à mon sens, elle n'a pas été aussi cash je crois... je ne me rappelle pas bien... Je devais ne plus l'écouter, c'est possible... Mais il y a du vrai (elle n'a pas calculé mon fils, elle s'est concentrée sur des choses insignifiantes comme la profession des grands parents et notre famille, c'était nébuleux, il a fallut tout réexpliquer au 2d entretien et elle a vraiment dit que ma femme était féministe... après je ne sais pas quel sens elle donne à ce mot mais il m'avait troublé car elle ne l'est pas). Elle a mis tout ça par écrit pour se défouler, c'était pesant... En tout cas, je n'irai pas la voir, je laisse ma femme tout gérer... Ce n'est pas juste de la laisser tout faire, j'en ai bien conscience...
Il doit consulter un généraliste et un psy pour une évaluation avant son intégration au sessad. C'est obligatoire. Il permettra de faire un bilan.

edit : Ma femme me dit qu'elle a vraiment dit tout ce qu'elle raconte. Et elle est performante dans ce domaine tandis que moi, j'ai souvent du mal à me rappeler une conversation.

Re: SESSAD

Posté : jeudi 8 avril 2021 à 20:32
par Dinolette
Et bien j'espère que cette psy a un peu changé depuis votre dernière rencontre, ça craint vraiment :innocent: :innocent: bon courage à vous pour les tests et cette fin d'année un peu chaotique pour nos enfants! :D :D