Harcèlement scolaire (relations difficiles)...

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Symphonie
Habitué
Messages : 60
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:09
Localisation : Ile de France sud

Harcèlement scolaire (relations difficiles)...

#1 Message par Symphonie » mercredi 28 septembre 2016 à 9:29

Bon voilà, je me décide à poster cla ici, j'ai besoin d'aide et de pistes...

Manon a 10 ans, et est en CM2. Elle est dans son école actuelle depuis le CP.
Dès le début, elle s'est trouvée une amie, T. qui est un peu atypique à sa manière (dans la lune...etc).
Toutes les deux sont très proches.

Avec les autres, pas de copinage, mais pas de rejet non plus. Elle a été invitée régulièrement à 2 ou 3 anniversaires par an.

A partir du CE2, ça s'est compliqué, les filles ont formé des clans. Manon et T sont restées très proches.
Mais une petite de la classe,K. (avec de grosses difficultés familiales) a vu sa meilleure amie redoubler son CE1... La séparation les as éloignées (même si elle pouvaient se voir à la récré). A partir de là, K. n'a eu de cesse de s'accaparer d'autres filles, leur interdisant d'être amies avec d'autres, isolant certaines autres petites filles du reste de la classe. Cela a commencé avec une autre camarade, la maman s'est immédiatement plainte. Les maîtresses sont vigilantes.

Depuis le milieu du CE2, elle a jeté son dévolu sur T. qu'elle cherche à éloigner de Manon. S'en suivent des "histoires" pas possible entre les clans amis de K. et les "ennemis" (ce sont leurs termes! :shock: ). Parfois T. (qui est gentille mais influençable) se laisse embarquer, et participe (passivement, en acceptant de suivre K.) à l'isolement de Manon (moqueries, messes basses, accusations infondées pour la faire punir).
Et surtout, Manon ne va pas au centre de loisirs, et comme T. le fréquente avec K. elle a envie (et ça se comprend d'être son amie aussi...).

Bref, je sais pas si vous avez compris, mas globalement, pour ma puce (qui a grand besoin de sécurité affective, de stabilité) ces drames affectifs (allant de "tu es ma meilleure amie", dixit K. à "tu es ma pire ennemie, je fais tout mon possible pour que ta vie soit un enfer") sont sources d'angoisses, de pleurs, d'incompréhension.
Pour Manon : si on a envie de jouer ensemble, on joue, sinon, non, pas la peine d'être l'ennemie de l'autre. Et par ailleurs, elle considère que l'amitié n'a pas à être totalement exclusive!

J'ai donc une petite fille qui, tous les lundi, et pas mal d'autres jours en semaines, me fait des crises d'angoisse à l'idée d'affronter les drames de la semaine... :roll:

Lorsque je lis l'histoire de Marion Fraisse, je me dis qu'on n'est pas loin de ça - en moins violent parce qu'elles sont plus petites, mais qu'est-ce que ça va être au collège!?!?

J'ai déjà eu plusieurs rendez-vous avec les maîtresses/directrices. Elles sont vigilantes, mais ne sont pas dans la cour en permanence, et notamment pas le midi...
Il m'est arrivé d'intervenir auprès des gamines directement (l'an passé, leur première boom, organisée dans la salle des fêtes par la mairie, Manon et T avaient refusé d'y aller parce que K et sa bande avaient dit qu'elles se moqueraient d'elles - devenues les pires ennemies parce que T. avait refusé d'entrer dans le jeu de K....).
Cette fois là, j'étais allée avec les deux filles à la fête : on arrive, K et sa copines les attendent et les insultent :shock: :evil: . J'ai pris les gamines à part, et je leur ai fait la leçon : c'est une fête, tout le monde a le droit de s'amuser, elles tout comme Manon et T. Je leur ai demandé de s'ignorer si elle ne voulaient pas être ensemble, mais j'ai rappelé que je ne voulais ni moqueries, ni insultes, ni aucun geste déplacé... Enfin, j'ai prévenu que s'il y avait e moindre problème, j'appelais leurs parents pour venir les chercher.

Manon est la seule a être régulièrement prise pour cible, et à se retrouver isolée, sans copine. Depuis le début de l'année, une petite nouvelle est arrivée, et a rejoint Manon et T. K. a déjà essayé de s'accaparer la petite nouvelle pour elle seule, et une fois d'isoler Manon sans aucune copines... :(

Pour le moment, Manon m'en parle, en parle à sa psychologue. J'ai du mal à évaluer la gravité et l'ampleur de ce phénomène. C'est déstabilisant : un jour elle rentre en larmes, m'expliquant qu'elle était toute seule, toute la journée, le lendemain, elle m'explique qu'elle s'est réconciliée avec K, et qu'elles sont devenues meilleures amies. Je crois que Manon essaye désespérément à être son amie, pour la sécurité affective. Elle offre souvent des choses (petits jouets, petites lettres décorées maison). C'est le moyen qu'elle a trouvé de s'attirer les faveurs de ses camarades...

Selon vous, faut-il que j'intervienne une nouvelle fois avec la maîtresse ? J'avoue que j'angoisse aussi un peu pour la suite... ça va être terrible au collège si c'est déjà comme ça! :?

PS : oh mon dieu, désolée pour le pavé... :oops:
Maman d'une ado de 14 ans diagnostiquée TSA le 9/12/2019 (forte proba HQI également))
Famille recomposée (j'ai une fille, mon mari un fils) d'HQI avec des difficultés et particularités différentes... :love:

Aby
Forcené
Messages : 2717
Enregistré le : vendredi 16 janvier 2015 à 8:51
Localisation : Pays de la Loire

Re: Des relations difficiles au harcèlement...

#2 Message par Aby » mercredi 28 septembre 2016 à 10:17

Déjà, c'est bien que ta fille arrive à t'en parler, ainsi qu'à la psychologue.
Ce n'est pas simple de régler ce genre de problème et si j'avais la solution miracle, je te la donnerais ; je pense que j'insisterais auprès de la maîtresse et de la directrice pour qu'elles rencontrent les parents de K avec leur fille pour tenter de mettre fin à ses agissements qui ne sont pas tolérables puisqu'il s'agit de harcèlement.
D'après mon expérience, c'est souvent à l'heure de pause du midi que la surveillance des cours d'école laisse à désirer.
" Etre différent, c'est normal ! "

Maman de Tom, 14 ans, diagnostiqué TSA (AHN) en janvier 2016,
avec dysgraphie - TDA confirmé par les tests en mars 2017
Egalement épouse d'un homme au fonctionnement "atypique".

Avatar du membre
Symphonie
Habitué
Messages : 60
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:09
Localisation : Ile de France sud

Re: Des relations difficiles au harcèlement...

#3 Message par Symphonie » mercredi 28 septembre 2016 à 10:34

Merci de ta réponse Aby...

Je vais (encore :roll: j'ai l'impression de passer pour une maman qui surprotège) prendre rdv...
Le pire, c'est que la petite K n'a pas un mauvais fond. C'est une gamine attachante, qui vit dans un environnement pas facile, et qui peut être toute mignonne (devant les maîtresses, les parents) un instant, et une vraie peste possessive et manipulatrice l'instant d'après...
C'est épuisant.

A l'école, ils ont déjà eu une sensibilisation au harcèlement, et Manon avait clairement identifié ces agressions comme telles... Elle me demande parfois : mais pourquoi moi? pourquoi je suis la seule à qui elle fait cela?

Manon est particulière, et ses centres d'intérêts assez restreints n'aident pas... (sa grande passion, ce sont les chevaux, elle en parle, est un cheval... pendant des mois/années, elle n'a joué qu'aux chevaux à l'école...) Les autres se moquent d'elle, disent qu'ils en ont marre de jouer qu'à ça. Les maîtresses lui ont demandé de faire un effort pour jouer à d'autres jeux.
Alors elle s'est engouffré dans la collection (elle aime ça les collections!) des cartes pokémon, et n'a joué qu'à ça pendant des mois... Puis il y a eu le jeu minecraft (toujours d'actualité), outre qu'elle m'a tannée pour avoir un compte, elle voulait peluches, figurines, et a même écrit un livre (le truc fait bien 50 pages) : elle utilisait word, et imprimait ses compos... (tutoriels, catalogue de personnages, informations...etc)

Bref, à chaque fois que Manon change d'intérêt, c'est assez envahissant, et les camarades eux zappent plus vite, du coup, elle est considérée comme assez étrange, je pense...
Maman d'une ado de 14 ans diagnostiquée TSA le 9/12/2019 (forte proba HQI également))
Famille recomposée (j'ai une fille, mon mari un fils) d'HQI avec des difficultés et particularités différentes... :love:

Avatar du membre
3enfants
Forcené
Messages : 1283
Enregistré le : vendredi 23 novembre 2012 à 21:51
Contact :

Re: Des relations difficiles au harcèlement...

#4 Message par 3enfants » mercredi 28 septembre 2016 à 12:10

la difficulté d'avoir des copines, les difficultés relationnelles... je pense que "tout le monde" connaît ça ici.
En ce qui concerne ma fille, c'était assez galère en élémentaire. Quand elle est arrivée au collège, j'ai signalé les 3 élèves qu'il valait mieux éviter de mettre dans la même classe que ma fille, en précisant pourquoi (pas la même raison pour chaque enfant). Donc elle n'est plus dans la classe de sa "pire ennemie" => je n'en entends plus parler, ouf, affaire réglée. Et elle s'est fait une amie dans sa classe, dont le profil est tel que cette amitié pourra être durable.
Autre intérêt du collège, puis du lycée : l'enfant asperger peut passer tout son temps libre au CDI... Notamment la pause méridienne. Et ça, c'est vraiment chouette pour le jeune.
3 enfants : une fille Asperger, un fils TED NS et le frère ... "sans étiquette" (traits autistiques + éléments de précocité)... !
mon blog : cuisineallergo.canalblog.com

Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 435
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: Des relations difficiles au harcèlement...

#5 Message par Controleur » mercredi 28 septembre 2016 à 14:23

Ma soeur a connu ce genre de difficultés dès l'arrivée à l'école primaire et même en changeant d'école.

Le sens de l'implicite est hyper chiant à décrypter quand on n'a pas trouver de quoi le verbaliser et l'encrer mais alors se trouver dans une classe sous le joug de quelques personnes et vous ostracise,c'est une infamie voir du fachisme. Et ce décallage qui doit être compensé,l'autre ne le perçoit pas. Nous sommes dans une société très court termiste de tout de façon.

Et le prétexte des intérêts divergents peux cacher une volonté de nuire à votre fille.

Es ce que du CE2 et CM2,ce sont les mêmes têtes?
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

Avatar du membre
Symphonie
Habitué
Messages : 60
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:09
Localisation : Ile de France sud

Re: Des relations difficiles au harcèlement...

#6 Message par Symphonie » mercredi 28 septembre 2016 à 14:32

Merci 3enfants,

Oui, je pense aussi que pour l'entrée au collège, on prendra les devants, mais la principale actuelle n'est pas, comment dire, d'une amabilité flagrante... :roll:
J'espère que d'ici là, on en saura plus sur le diag concernant Manon, parce que ça aiderait à expliquer pourquoi on fait de l'ingérence... Sinon, on va me prendre pour une maman poule, et c'est tout...

Pour l'aîné, on avait demandé un appairage avec un copain en particulier, ou au moins avec l'un des garçons de son école, car il avait été maltraité dans sa précédente école (on l'avait changé pour le CM2, où il s'était enfin fait des copains). Résultat : aucun garçon de son école dans sa classe, rebelote en 5ème et encore une fois cette année (à croire qu'ils l'ont fait exprès les 3 années de suite!)

Controleur : oui du CE2 au CM2 exactement les mêmes. C'est une petite école de village à une classe par niveau. Au collège, ils vont être parachutés dans un établissement de 800 élèves (6 classes de 6ème...) Globalement, c'est un établissement qui s'est amélioré et ne rencontre plus de gros problèmes de discipline (ce n'était pas le cas il y a 10 ans).
Globalement, l'ensemble des enfants accepte bien Manon. Pour eux, elle est un peu spéciale, dans la lune, dans son monde de chevaux, mais au fond, elle est souriante, gentille, et donc ils l'aiment bien. Il y a bien des enfants qui ne jouent pas du tout avec elle, mais cela ne pose pas de problèmes : il n'y a pas d'animosité, pas de moqueries, pas de méchanceté. La seule qui pose problème (et pas qu'à ma fille) c'est cette fameuse K. qui prend plaisir à faire souffrir les autres, et fait montre d'une possessivité maladive quand elle jette son dévolu sur une autre camarade...
Heureusement, ce n'est pas constant, ces histoires se font et se défont, d'un jour sur l'autre, voire d'une récré sur l'autre...
Ce qui m'embête, c'est que Manon souffre beaucoup de ce climat "instable"...
Maman d'une ado de 14 ans diagnostiquée TSA le 9/12/2019 (forte proba HQI également))
Famille recomposée (j'ai une fille, mon mari un fils) d'HQI avec des difficultés et particularités différentes... :love:

Avatar du membre
Hyme
Adepte
Messages : 229
Enregistré le : dimanche 30 novembre 2014 à 11:58
Localisation : rhones alpes
Contact :

Re: Des relations difficiles au harcèlement...

#7 Message par Hyme » mercredi 28 septembre 2016 à 15:16

Bonjour,

Cela me rappelle fortement moi même en primaire. Le truc étant que chez les filles, c'est tout à fait l'âge du "je t'aime" et deux minutes apres "je te déteste". Depuis le ce2 jusqu'au cm2 elles sont ainsi. surtout dans nos petites écoles de village ou nous ne sommes pas nombreux et du coup chacun se connait bien. J'ai pas mal subit à cette époque, n'étant pas du tout dominatrice. Je pense que prévenir la psy scolaire serait pas mal (la situation de clan, l'exclusion d'une élève, les particularité de Manon...) Elle peut faire un super travail ce qui n'était pas le cas quand j'étais en primaire.

Je pense honnêtement qu'on ne peut pas faire grand chose de plus surtout si l'instit est prévenu et que vous avez passé un petit savon aux gamines. (Une petite menace d'aller voir les parents c'est pas mal des fois^^) car c'est vraiment un tempérament général de fille de cet âge. Une fois au collège a changera beaucoup. certes ce ne sera pas facile mais ce genre de chose n'existera quasi plus. Et les têtes changeront ce qui aide.
TSA déterminée à rester enfant, Dyspraxie, Tocs. Mini frère de 14 ans TSA.

EnHans
Forcené
Messages : 1758
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Des relations difficiles au harcèlement...

#8 Message par EnHans » mercredi 28 septembre 2016 à 17:26

Ce n'est pas facile de savoir quand intervenir à l'école, c'est vrai. J'interviens pour chaque violence, coup de pieds presque tout le temps... Je lui demande si un adulte est intervenu et si personne n'a rien vu, je vais prévenir 1 enseignant. Quand ça concerne les cartes pokémon, je ne fais rien mais je lui fait remarquer quand il se fait arnaquer : avant hier il a échangé darkrai ex (10 €) contre tyranocif 160 pv (1 €). Pour les insultes, c'est compliqué... Le plus dur à accepter, c'est le rejet et des réflexions du genre "non, je veux pas de lui dans mon groupe" ça arrive trop souvent, encore aujourd'hui... J'essaie de le soutenir, je lui dis que ce n'est pas une attitude normale.
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Avatar du membre
TiZ
Forcené
Messages : 3035
Enregistré le : dimanche 16 septembre 2012 à 11:31

Re: Des relations difficiles au harcèlement...

#9 Message par TiZ » jeudi 29 septembre 2016 à 9:36

l'enfant asperger peut passer tout son temps libre au CDI... Notamment la pause méridienne. Et ça, c'est vraiment chouette pour le jeune.
Encore faut-il que le CDI soit ouvert du temps de midi... Ce qui n'a pas été la cas pour moi au collège ainsi que dans le lycée où j'étais en études supérieures. :hotcry: Je n'ai pu profiter de ça que pendant les trois ans de lycée (et c'était très bien, d'ailleurs je remercie encore une fois les documentalistes qui font que cela est possible, par exemple en mangeant au CDI au lieu d'aller avec leurs collègues à la cantine). :bravo:

J'ai quand même l'impression que plus ça va, et plus les violences (verbales/physiques) deviennent fortes de plus en plus jeunes :roll:
Il y a 10/11 ans, quand j'étais en CM2 je me suis bien fait mettre à terre puis frappée par deux garçons sans raison apparente, puis en 6ème ça a été un calvaire quotidien jusqu'à devoir aller porter une main courante au commissariat, mais j'ai quand même l'impression que c'était "moins pire" que ce que l'on peut voir aujourd'hui...

J'espère que cela va s'arranger Symphonie, et pour le collège tu pourras peut-être demander à ce que ta fille ne soit pas dans la même classe que K ?
Diagnostiquée Aspie en février 2015 (psychiatre libéral) puis confirmation au CRA en novembre 2016

On peut revenir de tout, sans être parti très loin, on peut revenir de loin, sans être parti du tout ! - Bazar et bémols

Avatar du membre
Symphonie
Habitué
Messages : 60
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:09
Localisation : Ile de France sud

Re: Des relations difficiles au harcèlement...

#10 Message par Symphonie » vendredi 30 septembre 2016 à 15:25

Merci pour vos témoignages.
Cela me conforte dans l'idée qu'il faudra qu'on soit hyper vigilants...

De ce point de vue là, ma démarche dans la recherche d'un diagnostic m'aidera à ne pas me laisser influencer par les discours de type : c'est à elle de faire un effort, c'est elle qui s'isole, et se marginalise (discours que j'i déjà entendu et auquel j'ai répondu que cela pouvait expliquer son peu d'amis, mais pas les moqueries et insultes dont elle faisait l'objet, qui correspondaient elles à un manque d'éducation de gamins intolérants.
Maman d'une ado de 14 ans diagnostiquée TSA le 9/12/2019 (forte proba HQI également))
Famille recomposée (j'ai une fille, mon mari un fils) d'HQI avec des difficultés et particularités différentes... :love:

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28289
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Des relations difficiles au harcèlement...

#11 Message par freeshost » samedi 1 octobre 2016 à 18:10

Quel pavé ? C'est une miette dans les Champs-Élysées ! :mrgreen:

Tout à fait ! Pourquoi des relations exclusives ?

Que recherche K ? Que ressent K ?

Y a-t-il eu aussi des discussions entre enseignants et parents des autres élèves (T., K., etc.).

T comme Manon ont bien fait de refuser d'entrer dans le jeu de K et de ses comparses.

Il faut mettre fin à ce jeu de K et ses congénères avant que ça ne dégénère. En discuter en classe, dans les classes, avec les parents, etc. Pourquoi ne pas montrer le film Marion, 13 ans pour toujours. :)

Arrêtons les cultures dont le "sens" dépend de l'existence d'(au moins) une personne souffre-douleur, un bouc émissaire. Ce n'est pas en noircissant les autres qu'on se blanchit soi-même.

[Ce n'est pas en blanchissant de l'argent qu'on lutte contre le travail au noir. :lol: ]

À mon avis, Manon ne devrait pas sans cesse offrir des choses à K et consorts. Pourquoi le devrait-elle ? Surtout si les autres ne lui offrent rien de positif en retour. En plus du "Si tu ne nous offres rien, on va te faire souffrir." il risque d'y avoir de la lassitude puis de la tolérance ("C'est bien, tu nous as offert x choses cette semaine. Mais ça ne nous suffit plus. Maintenant, nous voulons 2x choses par semaine."). Escalade d'engagement et soumission librement consentie ?

Je chercherais donc à mettre fin à ces "cadeaux", cet esclavage. Et remettrais l'égalité des personnes en droits au goût du jour, ainsi que l'acceptation de chaque personne telle qu'elle est, avec les similitudes et les différences, avec ses ressemblances comme avec ses idiosyncrasies, la diversité au sein du groupe plutôt que l'homogénéité.

Pourquoi ne pas leur (aux enfants, et à leurs parents) parler des troubles du spectre autistique ?
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Symphonie
Habitué
Messages : 60
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:09
Localisation : Ile de France sud

Re: Des relations difficiles au harcèlement...

#12 Message par Symphonie » dimanche 2 octobre 2016 à 19:19

Merci Freeshost pour ton intervention.
Pour te répondre : des parents sont intervenus, il y a eu des réunions, les choses se sont calmées, puis ça a recommencé.
En fait K. est une gamine attachante, avec un bon fond, mais elle subit je pense des difficultés familliales (deux petites soeurs jumelles très vivantes, une maman épuisée, à bout, qui crie beaucoup, elle-même exclusive et possessive avec son mari - je pense que la gamine assistes à des drames familiaux régulièrement.... - un papa qui bosse comme un fou (restauration), et n'est pas très présent, et dans l'ensemble un univers assez modeste.
Alors envers Manon, il y a peut-être de la jalousie. Pourtant, la vie n'est pas rose pour Manon : son papa et moi sommes séparés, son papa n'est pas très présent, elle ne s'entend pas très bien avec sa belle-mère (disons que là-bas, l'environnement laisse à désirer...).
Mais il est vrai que par ailleurs, Manon est proche de mon mari, qu'on vit dans une belle maison, et je sais que K fait souvent beaucoup de compliments à mon sujet...

Je crois que si cela perdure, je convoquerai une réunion avec la petite et ses parents, et oui, j'aimerais bien qu'il réabordent un peu le sujet du harcèlement scolaire (déjà abordé l'an passé, et les enfants s'étaient aperçus que certains de leurs comportements étaient du harcèlement. Le film, il faut que je le voie moi-même (ça va être dur, car bon, je ne garde pas un excellent souvenir de mes années collège, heureusement que les réseaux sociaux n'existaient pas... :roll: ).

Aborder les TSA : non pas encore, je ne peux pas, Manon n'est pas du tout diagnostiquée, donc si ça se trouve elle n'est pas du tout dans le spectre... cela me sera reproché ensuite, et à elle aussi...
Maman d'une ado de 14 ans diagnostiquée TSA le 9/12/2019 (forte proba HQI également))
Famille recomposée (j'ai une fille, mon mari un fils) d'HQI avec des difficultés et particularités différentes... :love:

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28289
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Des relations difficiles au harcèlement...

#13 Message par freeshost » dimanche 2 octobre 2016 à 23:37

Symphonie a écrit :Je crois que si cela perdure, je convoquerai une réunion avec la petite et ses parents, et oui, j'aimerais bien qu'il réabordent un peu le sujet du harcèlement scolaire (déjà abordé l'an passé, et les enfants s'étaient aperçus que certains de leurs comportements étaient du harcèlement.
Une petite piqûre de rappel, ça ne fait pas de mal, surtout si le harcèlement reprend de plus belle.

Est-ce que K se comporte différemment sans ses "comparses" ? :?: Peut-être lui décrire comme la vie de Manon n'est pas toute rose, toute facile, non plus. [Inviter K seule chez vous (si Manon le veut) une fois pour échanger, faire des activités communes ?]

C'est bien K la "meneuse" de la meute ? Sans K, la meute s'éparpille ? Ou y a-t-il d'autres meneurs/meneuses ? Beaucoup de personnes focalisent sur K ?

Il paraît que la jalousie (si K est jalouse de Manon) est un des facteurs favorisant le harcèlement (S est jaloux de T alors cela augmente le risque que S attaque T.). On peut aussi ouvrir des discussions autres (en plus des discussions sur le harcèlement) qui ne portent pas sur le harcèlement spécifiquement mais sur la jalousie (et autres sentiments "conflictuels" : rancune, haine, honte, déception, méfiance, etc.).

"Nous sommes tous sur le même bateau. Ce n'est pas en jetant des personnes à la mer que les vagues se calmeront." :mrgreen: [On n'éteint pas le feu avec de l'huile. :lol: ]

Pour Marion, 13 ans pour toujours, à toi de voir si tu préfères commencer par le livre ou par le film. Certaines personnes préfèrent le support audiovisuel (avec sons, voix et images ["imposées"]), d'autres le support papier (avec écrit [avec libre cours à l'imagination]). Quoi qu'il en soit, l'histoire n'est pas anodine.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28289
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Des relations difficiles au harcèlement...

#14 Message par freeshost » dimanche 2 octobre 2016 à 23:58

Au fait, autres exemples similaires qui ont fait grand bruit au Canada :

- Amanda Todd (Colombie Britannique) : Vidéo (messages écrits en anglais) ; Vidéo (sous-titre en français) ; article wikipedia.
- Marjorie Raymond (Québec) : Vidéo ; article.

«C'est la faute de la vie, des gens jaloux qui veulent gâcher notre bonheur.»

D'où des discussions nécessaires sur la jalousie, l'humilité, le pardon, l'acceptation de soi comme d'autrui.

[Après, j'aurais envie de dire de ne pas se comparer aux autres, mais ça sort par l'autre oreille chez beaucoup d'adolescents. :o ]
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 435
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: Des relations difficiles au harcèlement...

#15 Message par Controleur » mercredi 5 octobre 2016 à 20:50

Et Manon peux pas se défendre et fracasser K?

Ma soeur se laissait jamais faire au collège, elle frappait systématiquement ses harcelleuses et aussi une bagarre violente ou elle as mis un coup aux testicules à une grande gueule dans sa classe de 3ème.

Moi même j'avais changé de collège, j'ai finis de régler le compte de nazes connus en primaire et je me frittais avec des plus grands,je me laissais pas faire. Pareil en 4ème et en 3ème ou j'ai mis une pêche mémorable.

Comme je le dit sur mes pictos: se rebeller et renverser le meneur ou la meneuse comme on fait des putchs contre des dirigeants qui conviennent plus.

Doit bien y'avoir des zozos et zozottes qui seraient près à renverser la meneuse,comme les contras au nicaragua...

:mrgreen:
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

Répondre