Harcèlement scolaire (relations difficiles)...

Discussions portant plutôt sur le point de vue des parents d'enfants autistes ou Asperger, par exemple : j'ai un problème avec mon enfant, que puis-je faire ?
Répondre
Message
Auteur
EnHans
Forcené
Messages : 1791
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: le harcèlement à l'école.

#76 Message par EnHans » mercredi 24 janvier 2018 à 12:30

Entièrement d'accord Hazufel.
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 4423
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: le harcèlement à l'école.

#77 Message par hazufel » mercredi 24 janvier 2018 à 12:33

Je trouve que les mesures que vous avez prises pour ton fils, sont bien plus valorisantes et apaisantes pour lui, et rassurantes pour vous.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger, dyspraxiques, dysgraphiques, dysexécutifs.

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2876
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: le harcèlement à l'école.

#78 Message par olivierfh » mercredi 24 janvier 2018 à 15:44

mikkel a écrit :J'ai acheté "te laisse pas faire" de Piquet.
bidouille a écrit :le picket je le trouve assez culpabilisant pour la victime.
mikkel a écrit :Ce livre s'adresse surtout aux parents en fait... Elle insiste sur notre toxicité... Plus que d'apporter des solutions, lire ce livre a suscité le débat entre nous.
Je n'avais pas identifié qu'il s'agissait du même livre d'Emmanuelle Piquet:
olivierfh a écrit :
Excellente vidéo à la fin de cette présentation du livre Te laisse pas faire! :
et finalement moi aussi ce qui me met un peu mal à l'aise dans cette vidéo (qui dit probablement la même chose que le livre), c'est que c'est elle qui donne de façon précise "des flèches verbales, des flèches de résistance, des flèches de défense, des flèches d'arrêt" (6'05), ce n'est pas l'enfant harcelé qui les trouve et qui saura les trouver à l'avenir.
Peut-être que pour un enfant typique un succès isolé peut lui redonner confiance en lui et mettre fin au harcèlement, mais j'ai des doutes pour un autiste qui continuera à être "bizarre" parce qu'il a par exemple tendance à répondre par des faits sans s'intéresser aux émotions et au pouvoir, ou qu'il a du mal à entendre les autres au milieu des bruits ou des voix.
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, les 2 cadets en début de parcours de diagnostic.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 4423
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: le harcèlement à l'école.

#79 Message par hazufel » mercredi 24 janvier 2018 à 16:09

Et ce n'est pas non plus entreprendre une autre démarche intellectuelle, pour que ça change.
On peut aussi leur faire lire les 48 lois du pouvoir pour maitriser les codes du "pouvoir" de la société :geek: et ainsi, la loi du plus fort, continuera.
Je n'aime pas ce terme de "flèches", il s'agit d'autant de stratégies guerrières que dans le livre de Greene. Si on veut que les comportements changent, ce n'est pas en adoptant ceux là qu'on y arrivera.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger, dyspraxiques, dysgraphiques, dysexécutifs.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4581
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: le harcèlement à l'école.

#80 Message par misty » mercredi 24 janvier 2018 à 17:19

hazufel a écrit :Je ne suis pas d'accord avec le fait de les "laisser se débrouiller entre eux". C'est oublier que la responsabilité face à des élèves harceleurs est aussi dans les personnels encadrants et éducatifs. Ils doivent intervenir, ils doivent sensibiliser les élèves, et reprendre ceux qui tentent de dominer les autres.
Les "laisser se débrouiller entre eux" pour moi, ça signifie surtout que l'élève harcelé qui n'en peut plus règlera le problème en n'allant plus à l'école (surtout collège et encore plus lycée). C'est comme ça que je me suis "débrouillée" perso.
L'avantage c'est qu'au train où vont les choses les classes surchargées ne seront bientôt plus un souci si on va dans cette direction... :innocent:
*Diag TSA*

***Nullius in verba***

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28319
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: le harcèlement à l'école.

#81 Message par freeshost » mercredi 24 janvier 2018 à 20:32

Les personnes adultes dans l'entourage (parents, enseignants, psychologues, etc.) peuvent aider les jeunes personnes à construire des "flèches", des "ponts", et autres outils. Donner des poissons et enseigner la pêche ne sont pas incompatibles. :) Mettre à disposition ces outils, ce n'est pas laisser les enfants se débrouiller entre eux tant qu'il y a un cadre surveillé (des personnes qui observent et surveillent, puis interviennent si nécessaire).

Les pêcheurs expérimentés peut garder un œil sur les pêcheurs qui débutent et les voleurs de poissons (et les personnes qui débutent dans la cuisson du poisson). :mrgreen:

Piquet et Greene parlent probablement plus en général. Il y a probablement des adaptations à apporter pour les personnes autistes, comme pour toutes autres personnes.

Il y a probablement un équilibre à trouver (entre l'enseignement de la pêche et le don de poissons), à adapter tout au long de la formation.

Et aussi un équilibre entre coopération et compétition. Après tout, la plupart des jeux sont en partie coopératifs (une boutique) et en partie compétitifs, la dose et le style pouvant varier d'un jeu à l'autre.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

neigeetlumières
Forcené
Messages : 502
Enregistré le : samedi 21 octobre 2017 à 0:40

Re: le harcèlement à l'école.

#82 Message par neigeetlumières » jeudi 25 janvier 2018 à 1:22

misty a écrit :Les "laisser se débrouiller entre eux" pour moi, ça signifie surtout que l'élève harcelé qui n'en peut plus règlera le problème en n'allant plus à l'école (surtout collège et encore plus lycée). C'est comme ça que je me suis "débrouillée" perso
Idem pour moi misty. Et d'accord avec toi et aussi avec hazufel.

Je me demandais est-ce que les écoles privées sont-elles un peu moins concernées par ce fléau de harcèlement scolaire, par rapport aux écoles publiques ? Ou est-ce que c'est pareil :innocent: Quels sont vos avis à ce sujet ?
Mariée, TSA de type Asperger avec trouble anxio-dépressif chronique diagnostiqué en septembre 2017.
Maman d'un petit garçon avec TSA sans déficit cognitif diagnostiqué en juillet 2016.

Cardamome
Forcené
Messages : 999
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: le harcèlement à l'école.

#83 Message par Cardamome » jeudi 25 janvier 2018 à 7:07

Je suppose que le harcèlement peut avoir lieu partout...
Là où la différence se fera, c'est dans la façon dont les adultes en présence vont réagir à ce harcèlement. D'abord l'identifier (!) puis faire en sorte qu'il cesse...
On entend encore trop "ce sont des broutilles, laisse le se débrouiller"
En tant qu'adulte, nous ne supporterions pas d'être insulté, moqué, voire roué de coups sur notre lieu de travail par exemple !
J'ai toujours été stupéfaite de la différence de "considération" selon que nous parlons d'enfant ou bien d'adulte, de la part des adultes des écoles que fiston a pu fréquenter ...
Modifié en dernier par Cardamome le jeudi 25 janvier 2018 à 13:10, modifié 1 fois.
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

bidouille
Forcené
Messages : 3053
Enregistré le : lundi 16 janvier 2012 à 7:15
Localisation : region parisienne
Contact :

Re: le harcèlement à l'école.

#84 Message par bidouille » jeudi 25 janvier 2018 à 10:55

freeshost a écrit :Les personnes adultes dans l'entourage (parents, enseignants, psychologues, etc.) peuvent aider les jeunes personnes à construire des "flèches", des "ponts", et autres outils. Donner des poissons et enseigner la pêche ne sont pas incompatibles. :) Mettre à disposition ces outils, ce n'est pas laisser les enfants se débrouiller entre eux tant qu'il y a un cadre surveillé (des personnes qui observent et surveillent, puis interviennent si nécessaire).
C'est le probleme je pense a l'école la surveillance c'est un peu dans tes rèves les plus fou. deux enseignant qui discute dans un coin de la cour et regarde ailleurs quant un mome se fait tabasser par un autre c'est plus la réalité dans beaucoup d'école. Ou en effet on laisse les momes se debrouiller entre eux.
D'ou les problemes de violence avec des gosses qui rentre avec des marque de strangulations, des fractures, ... sans que personne ne sachent ce qu'il s'est passé. Et quant le mome explique ce qui lui est arrivé, les enseignants qui disent qu'il fabule...
Et d'ou els probleme de harcellement... après forcement les momes ont appris la violence, et en grandissant a l'adolescance ben oups ils se mettent a etre violent avec les prof, et la c'est la faute de ces vilain parents qui n'eduquent pas leurs enfants.

Mon grand a commencé a etre harcellé par un sale gosse V des la PS de maternelle.
En PS j'en ai parlé a l'enseignante, mon fils fabulait, il n'y avait d'après elle aucun V dans la classe. Profitant que nous venions d'arriver dans le bled et ne connaissions pas les noms des gosses. C'etait faut il y'avait bien un V dans la classe.
En GS j'en parle a nouveau a l'enseignante, mais non ce sont des ptites chamaillerie d'enfant il est trop sensible.... 3 mois plus tard elle etait obligé d'isolé mon fils pour ne pas qu'il se fasse frapper en classe et qu'il puisse travailler.
En primaire toujours le meme V, j'en ai parlé a la maitresse de CP, qui m'a repondu qu'il fabulait que c'etait impossible V etait un gentil garçon.
En CE1 J'en parle a la directrice enseignante qui me dit que le fameux V est une vilaine teigne qui frappe tout le monde meme la directrice et que mon fils n'est pas particulierement visé
En CE2 mon fils a defoncé la tronche du fameux V et le harcelement s'est arreté.

Moralité t'eduque ton enfant a la non violence, et en fait j'aurai du lui apprendre a resoudre le probleme par la violence il aurait ete plus adapté au systeme scolaire. Mais bon les prof seront content ensuite que mon fils une fois ado en cas de desaccord avec eux regle le probleme en leur demolissant le portrait.

Si il y' a des lois, une police et des prisons, c'est bien que les etre humains ne sont pas capable de règler tous les problemes juste entre eux, en se debrouillant, mais qu'il est necessaire qu'une autorité intervienne... Sinon c'est la porte ouverte a la violence. Y'a pas de raison que les enfants soient plus capable de cela que les adultes.
Maman bizarroïde d'un grand boud de 11 ans (EIP TDA) et d'un ptit bouyou de 10 ans Asperger TDAH.
En cours de diagnostic pour une myasthenie grave
Tous différents , tous humains!

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 4423
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: le harcèlement à l'école.

#85 Message par hazufel » jeudi 25 janvier 2018 à 11:42

Au-delà du clivage privé / public, c’est, comme le dit Bidouille, l’implication des adultes dans la gestion du harcèlement qui compte.
Des profs et des encadrants investis qui prennent le problème à bras le corps et en parlent ouvertement avec leurs élèves (ma belle-sœur est prof de maths sciences en lycée pro public, avec une classe de segpa, dans une zone très défavorisée, elle en a fait son cheval de bataille cette année, et elle ne lâche personne. Ni les victimes, ni les harceleurs. Dans l’école de mes fils, la directrice et les instits en parlent régulièrement et leur ont donné des schémas de règlement de conflit, qui montre toujours un référent adulte) pour que les consciences des jeunes s'éveillent et que ça change.
On s’aperçoit souvent que les harceleurs ont été violentés, chez eux, ou ailleurs. Ils n’ont pas le sens d’une autre forme de communication, ayant été eux-mêmes dévalorisés.
C’est à l’adulte d’intervenir pour que ça change ! Parce que c’est lui qui représente l’autorité dans une école, et ce n’est pas en discutant avec ses copines dans la cour ou en regardant son téléphone, qu’on peut gérer les conflits, encore moins en faisant l’autruche.
C’est inadmissible qu’un enfant ne soit pas entendu quand il fait part d’un problème, c’est inadmissible qu’on n’entende pas sa souffrance et qu’on n’intervienne pas.
Il est alors trop facile de faire venir des AVS, des AESH qui surveilleront tout ça en récré. Elles ne sont alors qu’un pansement sur une jambe de bois. Ce n’est pas de leur responsabilité. Celle de l’école et du corps enseignant est de donner à tous les élèves les mêmes conditions d’apprentissage, et surtout l’ENVIE d’apprendre. Ce n’est pas possible dans ces conditions. Ni d’aimer apprendre, ni d’aimer être avec les autres. Ça ne fait que détruire la confiance en soi, l’estime de soi, créer une fracture qui ne sera jamais cicatrisée vraiment, tout en détruisant la confiance qu’on aurait dû avoir en une entité censée représenter l’autorité. Pour mener à la destruction matérielle et humaine et enfin de soi-même, ça donne le meilleur chemin possible.

L'autorité n'est pas synonyme de répression. Il s'agit là d'intervention dans un conflit qui met à mal le respect de l'autre, de remettre chacun à sa place, l'un par rapport à l'autre, dans ses différences et ses similitudes. De mener à la réflexion de la conséquence d'une action négative. Enfin d'intervenir auprès des parents des harceleurs, voire des autorités de santé, si l'enfant est lui même victime de maltraitances.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger, dyspraxiques, dysgraphiques, dysexécutifs.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28319
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: le harcèlement à l'école.

#86 Message par freeshost » jeudi 25 janvier 2018 à 19:48

Serais-je rêveur ? Je ne sais pas si, en France, les enseignants (via les IUFM) sont formés aux problématiques du harcèlement.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 4423
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: le harcèlement à l'école.

#87 Message par hazufel » vendredi 26 janvier 2018 à 9:56

freeshost a écrit :Serais-je rêveur ? Je ne sais pas si, en France, les enseignants (via les IUFM) sont formés aux problématiques du harcèlement.
Il n'y a plus d'IUFM, il y a des ESPE.
Des assises nationales sur le harcèlement scolaire ont eu lieu en mai 2011, et les formations doivent en tenir compte.
Mais ça c'est la théorie...
La pratique, tous les parents la connaissent, à divers degrés selon leurs lieux d'habitation, les écoles que leurs enfants pratiquent, et la diversité de spécificités présentes.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger, dyspraxiques, dysgraphiques, dysexécutifs.

EnHans
Forcené
Messages : 1791
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: le harcèlement à l'école.

#88 Message par EnHans » vendredi 30 novembre 2018 à 17:25

Mon fils autiste vient de revenir de l'école avec un enfant de 6ème, je l'ai invité à boire un verre et il m'a raconté qu'un autre élève de 6ème (qui habite dans son immeuble) avait essayé de lui mettre la tête dans les toilettes :crazy: Le cpe est intervenu à temps, l'autre a été puni d'une notification dans le cahier de liaison et 1 colle. Il y aurait eu une histoire de vol de montre mais il affirmait être innocent, peut-être aussi parce qu'il est roux et maigre qui sait...
C'est incompréhensible, je connais le garçon qui lui a fait ça, mon fils a construit une cabane (enfin un semblant) avec lui l'été dernier, je le trouvais sympa...
Ils sont repartis tous les 2 chez lui pour voir où il habite (à la demande de mon fils)... dans un immeuble au 3ème étage et tout s'est bien passé, il a un très bon sens de l'orientation... je devrais même dire excellent. Quand il était petit et que je changeais de parcours pour faire une course, il le voyait direct et il hurlait.
En tout cas, vraiment content de voir mon fils sympathiser, c'est cool.
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Enogit
Régulier
Messages : 45
Enregistré le : dimanche 28 octobre 2018 à 22:28

Re: le harcèlement à l'école.

#89 Message par Enogit » vendredi 30 novembre 2018 à 21:24

mikkel a écrit :
vendredi 30 novembre 2018 à 17:25
Mon fils autiste vient de revenir de l'école avec un enfant de 6ème, je l'ai invité à boire un verre et il m'a raconté qu'un autre élève de 6ème (qui habite dans son immeuble) avait essayé de lui mettre la tête dans les toilettes :crazy: Le cpe est intervenu à temps, l'autre a été puni d'une notification dans le cahier de liaison et 1 colle. Il y aurait eu une histoire de vol de montre mais il affirmait être innocent, peut-être aussi parce qu'il est roux et maigre qui sait...
C'est incompréhensible, je connais le garçon qui lui a fait ça, mon fils a construit une cabane (enfin un semblant) avec lui l'été dernier, je le trouvais sympa...
Ils sont repartis tous les 2 chez lui pour voir où il habite (à la demande de mon fils)... dans un immeuble au 3ème étage et tout s'est bien passé, il a un très bon sens de l'orientation... je devrais même dire excellent. Quand il était petit et que je changeais de parcours pour faire une course, il le voyait direct et il hurlait.
En tout cas, vraiment content de voir mon fils sympathiser, c'est cool.
Bon courage à ton fils, je ne sais pas quoi dire d'autre, c'est un sujet qui me touche trop pour que je puisse faire un commentaire construit mais bon courage. Et c'est bien que le cpe soit intervenu, ce n'est malheureusement pas toujours le cas.
Démarche de (pré)diagnostic lancée (02/2019)
Soupçonnée de SA par un psychiatre (10/2018), diagnostiquée HQI (2013)

EnHans
Forcené
Messages : 1791
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: le harcèlement à l'école.

#90 Message par EnHans » vendredi 30 novembre 2018 à 21:58

Bonjour Enogit, j'ai l'impression de ne pas avoir été clair, en me relisant c'est possible. En fait, c'est le garçon qui accompagnait mon fils qui a été humilié. Pour l'instant, mon fils est épargné.
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Répondre