Internement sans consentement en HP : Votre expérience

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Djinpa
Forcené
Messages : 696
Enregistré le : mercredi 18 mai 2016 à 15:13
Localisation : Bourgogne du sud

Re: Internement sans consentement en HP : Votre expérience

#76 Message par Djinpa » jeudi 29 septembre 2016 à 19:29

Merci neg55 pour ce témoignage courageux. Accepter d'y repenser et de nous transmettre ce que tu as vécu... chapeau bas.
pour que ton expérience douloureuse puisse au moins devenir utile aux autres, j'ose te demander: avec ce que tu sais aujourd'hui, qu'est ce qui t'aurait été utile quand tu allais mal juste avant une HP, et qui t'aurait évité d'y atterrir? qu'est-ce qui aurait pu être soignant? qu'est-ce qui t'aurait aidé? je suis sincèrement désolée de toute la souffrance qui s'ên est suivi parce que tu n'as pas reçu l'aide dont tu avais besoin, et cette souffrance mérite d'être au moins reconnue, puisqu'elle ne peut pas être réparée. Et je crois aussi que cette expérience peut contribuer à inventer d'autres possibles.
peut-être Aspie, en attente d'un premier rdv demandé au CRA.
premier rdv le 04/07, demande de bilans ergo/neuro en cours
Premier diag Asperger posé par un neurologue expert juillet 2016, communiqué en décembre

IrwenRed
Habitué
Messages : 60
Enregistré le : mardi 20 février 2018 à 14:55

Re: Internement sans consentement en HP : Votre expérience

#77 Message par IrwenRed » lundi 16 avril 2018 à 13:27

Bonjour,
voilà je remonte un peu ce topique parce que ça fait quelques jours que je me pose des questions et ici on y réponds pas mal. Si c'est mal placé je vous prie de m'excuser et de ne pas hésiter à déplacer.
Voilà , je n'ai pas un passé psychiatrique très "important" je n'ai vu qu'une psychiatre pendant un an pour essayer de calmer mes crises d'angoisses. Sur mon petit dossier papier chez ma généraliste c'est marqué "envie suicidaire" et ça date d'un peu avant.
Aujourd'hui je tente de me faire diagnostiquer ce que j'ai (cf ma présentation)
J'ai 26 ans je travaille et je vis chez moi avec mon copain (donc pas chez ma mère)
La question que je me pose est toute simple. Est-ce qu'on est plus sujet à l’enferment de force si on est autiste?
Est-ce qu'un parent pourrait demander mon internement? Je pense notamment à mon père qui est particulièrement ...mauvais. Je n'ai pas de contacts avec lui depuis des années mais il pourrait, par le biais d'autre personnes apprendre ce que j'ai (le jour où moi même je le sais).
Autre question, le jour où je suis "vieille" et en âge d'aller en maison de retraite et éventuellement veuve, est-ce que mes enfants pourraient demander un internement de force ou me retirer certaines libertés? Quand je vois la grand mère de mon copain qui à 96 ans vit seule chez elle et ne veut absolument pas bouger je la comprends et je ne voudrais pas qu'on me force à aller quelque part sous prétexte que je suis autiste.
Alors ça ne changerait pas mon idée de démarche comme actuellement je vois une psychologue pour un pré diagnostique mais je n'irai peut-être pas jusqu'à confirmer le diagnostique si ça implique risquer de perdre ma liberté.

Une petite précision je parle d'être autiste dans mon post ça ne veut pas dire que c'est ce que je considère comme être mon diagnostique (puisque je n'en ai pas). Simplement là je suis avec vous et je veux savoir ce qu'il en est pour les diagnostiqués autistes vous aurez des réponses à ce sujet pas forcément sur toutes les pathologies psychologiques (c e qui est normal)

J'ai lu le PDF fourni mais je ne comprends pas tout, dans les témoignages les psy ont demandés les hospitalisations?
Voilà merci si vous avez le temps et le courage de me lire et de répondre.
Pré diagnostiquée TSA sans HPI le 24/05/2018

Avancement du diagnostique :
Pré-diagnostique terminé
Diagnostique avec un psychiatre libéral : RDV pris en avril et juillet 2019
Dossier reçu par le CRA le 12/03/18

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8435
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Internement sans consentement en HP : Votre expérience

#78 Message par Benoit » lundi 16 avril 2018 à 13:47

Dans un village d'Astérix de 66 millions d'habitants, il faudrait ouvrir des quantités de places en HP si on pouvait "faire enfermer ceux qui ne nous plaisent pas".

Je ne sais pas dans quel genre de pays tu penses vivre, mais je peux te garantir que les chances pour un(e) adulte dans ta situation d'être "interné de force" suite à un diagnostic de S.A. (ou une pression d'un parent qui ne s'entend pas) sont au niveau du zéro absolu.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

IrwenRed
Habitué
Messages : 60
Enregistré le : mardi 20 février 2018 à 14:55

Re: Internement sans consentement en HP : Votre expérience

#79 Message par IrwenRed » mardi 17 avril 2018 à 9:12

Merci Benoit pour ta réponse. Ça confirme bien du coup ce que je pensais mais je préfère poser la question, parce qu'en effet je ne sais pas trop non plus dans quel pays je vis tant je suis déconnectée du "monde réel".
Merci d'avoir pris le temps de me répondre en tout cas. Malgré mes recherches sur google j'avais besoin de la réponse d'un humain directement.
Pré diagnostiquée TSA sans HPI le 24/05/2018

Avancement du diagnostique :
Pré-diagnostique terminé
Diagnostique avec un psychiatre libéral : RDV pris en avril et juillet 2019
Dossier reçu par le CRA le 12/03/18

scorame
Forcené
Messages : 526
Enregistré le : lundi 16 janvier 2017 à 20:09

Re: Internement sans consentement en HP : Votre expérience

#80 Message par scorame » mardi 17 avril 2018 à 19:57

CDJC DCN DCJ
jnnjn

Répondre