Accueil forumAccueil site

Nous sommes le Samedi 23 Juin 2018 à 14:12

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: Mercredi 13 Juin 2018 à 15:26 
Hors ligne
Passionné
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 29 Mars 2018 à 7:16
Messages: 410
Localisation: PACA
J'ai pensé à l'écriture car je ne suis pas assez sorti de mon cas

On pourrait effectivement penser à d'autres formes d'expressions permettant cette catharsis :

- Dessin
- Sport
- Visionnage (pour reprendre ton exemple)
- Écouter de la musique
- Jouer de la musique aussi du coup
- Lire

Il y en a sûrement d'autres.

Il me semble que l'idéal serait de trouver ce qui permet cet effet tout en prenant le moins de temps afin de perdre le moins possible de sommeil. Mais il y a un effet pervers : plus je me mets la pression pour ne pas trop perdre de temps de sommeil, moins j'y arrive - donc l'idéal serait de ne pas non plus se mettre la pression.

Pour ma part, la seule chose à laquelle je parviens c'est de me dire "je m'en fiche, demain je ne me lève pas", du coup, je n'ai plus la pression, je m'endors résolu à ne pas y aller, et comme je me suis endormi, quand le réveil sonne, je trouve l'énergie d'y aller quand même*.

*Je ne sais pas du tout si c'est clair

_________________
Diagnostiqué SA et HPI


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 13 Juin 2018 à 15:37 
Hors ligne
Adepte

Enregistré le: Lundi 19 Septembre 2016 à 9:43
Messages: 261
si, si c'est clair

_________________
Papa d'un garçon autiste


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 13 Juin 2018 à 18:31 
Hors ligne
Régulier
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 3 Avril 2018 à 17:10
Messages: 40
Localisation: Suisse
Meddio a écrit:
Pour ma part, la seule chose à laquelle je parviens c'est de me dire "je m'en fiche, demain je ne me lève pas", du coup, je n'ai plus la pression, je m'endors résolu à ne pas y aller, et comme je me suis endormi, quand le réveil sonne, je trouve l'énergie d'y aller quand même*.

*Je ne sais pas du tout si c'est clair


Aller où ?
Pourrais-tu préciser ta pensée s'il te plaît ?

_________________
37 ans - SA (diagnostiquée en janvier 2016)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 13 Juin 2018 à 19:14 
Hors ligne
Fidèle

Enregistré le: Samedi 28 Avril 2018 à 16:37
Messages: 147
Ecrire m'aide également beaucoup.
Cela permet de déplacer les ruminations sur un support extérieur. :D
Mais en ce moment, je n'arrive plus à m'en donner le temps !
(le forum y est peut-être pour quelque chose ! :lol: :lol: )

Quant aux podcasts, c'est une technique que j'utilise également au coucher
ou lors de réveils nocturnes
pour détourner mes pensées.
En ce moment j'écoute des témoignages d'autistes ! :D :D

_________________
Femme de 50 ans en thérapie depuis des années.
Ma psy pense, depuis qu'elle a découvert le syndrome d'Asperger, que je pourrais être Aspie.
En attente de réponse du CRA (mail envoyé début juin)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 13 Juin 2018 à 19:29 
Hors ligne
Passionné
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 29 Mars 2018 à 7:16
Messages: 410
Localisation: PACA
@minicil : aller au rendez-vous que j'appréhende, au travail, faire la chose que j'appréhende, ça dépend des cas.

Mettons que je stresse pour un rendez-vous, je n'arrive pas à dormir je vois qu'il me reste de moins en moins de temps de sommeil et que je n'arriverai jamais à assurer, je me dis : "tant pis, je n'y vais pas !" et à ce moment-là je le pense et je suis résolu, mais du coup, ça m'enlève toute pression et j'arrive à me rendormir. Une fois que le réveil sonne, vu que j'ai pu dormir, j'ai l'énergie d'y aller.

_________________
Diagnostiqué SA et HPI


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 13 Juin 2018 à 22:14 
Hors ligne
Fidèle

Enregistré le: Samedi 28 Avril 2018 à 16:37
Messages: 147
Meddio a écrit:
Pour ma part, la seule chose à laquelle je parviens c'est de me dire "je m'en fiche, demain je ne me lève pas", du coup, je n'ai plus la pression, je m'endors résolu à ne pas y aller, et comme je me suis endormi, quand le réveil sonne, je trouve l'énergie d'y aller quand même*.


Une étude a prouvé qu'il est impossible de s'endormir sur commande.
Spoiler :  :
(il faudrait que je retrouve l'article lu dans un numéro spécial de Sciences et Vie)


L'inverse peut être vrai, je l'ai vérifié ! :D


Alors que je campais en montagne et qu'il tombait une très forte pluie,
je me suis dit qu'il fallait absolument que je reste éveillée
au cas où je devrais évacuer le camping situé en bord de rivière... :yawn: :roll:

Je ne me suis jamais endormie aussi vite ! :D :lol: :lol:

_________________
Femme de 50 ans en thérapie depuis des années.
Ma psy pense, depuis qu'elle a découvert le syndrome d'Asperger, que je pourrais être Aspie.
En attente de réponse du CRA (mail envoyé début juin)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 13 Juin 2018 à 23:41 
Hors ligne
Passionné
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 29 Mars 2018 à 7:16
Messages: 410
Localisation: PACA
@PetitNuage :

Je ne m'endors pas sur commande (c'est d'ailleurs bien malheureux), j'évacue l'évènement de stress qui me maintient éveillé pour m'endormir dans des délais normaux, acceptables.

_________________
Diagnostiqué SA et HPI


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Jeudi 14 Juin 2018 à 22:14 
Hors ligne
Fidèle

Enregistré le: Samedi 28 Avril 2018 à 16:37
Messages: 147
Meddio a écrit:
@PetitNuage :

Je ne m'endors pas sur commande (c'est d'ailleurs bien malheureux), j'évacue l'évènement de stress qui me maintient éveillé pour m'endormir dans des délais normaux, acceptables.


En fait, mon interprétation n'était pas que tu t'endors sur commande (*)
mais que tu t'endors au contraire quand tu ne ne cherches plus à dormir ! :wink:

Parce qu'en général, plus on veut s'endormir vite, et plus on met de temps à s'endormir ! :roll:

(*) (s'il y avait un moyen simple pour s'endormir sur commande
l'industrie pharmaceutique ne vendrait pas autant de somnifères !)

_________________
Femme de 50 ans en thérapie depuis des années.
Ma psy pense, depuis qu'elle a découvert le syndrome d'Asperger, que je pourrais être Aspie.
En attente de réponse du CRA (mail envoyé début juin)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Jeudi 14 Juin 2018 à 22:16 
Hors ligne
Fidèle

Enregistré le: Samedi 28 Avril 2018 à 16:37
Messages: 147
Podcast que je vais essayer d'écouter dans les jours à venir !

https://www.franceculture.fr/emissions/la-vie-interieure/les-ruminations

_________________
Femme de 50 ans en thérapie depuis des années.
Ma psy pense, depuis qu'elle a découvert le syndrome d'Asperger, que je pourrais être Aspie.
En attente de réponse du CRA (mail envoyé début juin)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Vendredi 15 Juin 2018 à 1:28 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 28 Août 2014 à 22:53
Messages: 2380
Localisation: Bretagne
Tugdual a écrit:

Un paragraphe qui m'interpelle c'est celui là
Citation:
Un trouble apparenté aux obsessions ce sont les souvenirs pénibles, involontaires, répétitifs et envahissants, qui font suite à un traumatisme. Ce trouble a été étudié surtout depuis le retour de vétérans de la guerre du Vietnam dans les années 1970. Plusieurs expérimentations ont mis en évidence une forte corrélation entre l’intensité émotionnelle provoquée par un événement (par exemple un film comportant des scènes de violence ou d’accidents horribles) et la fréquence de pensées intrusives ultérieures4.

Du coup c'est ça qu'on appel les triggers. L'exemple de la guerre est donné mais il est tout à fait possible pour du harcèlement.

_________________
Loup solitaire thérian - Autiste (AHN), tda, hqi, dépressif torturé et un poil misanthrope


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Vendredi 15 Juin 2018 à 7:46 
Hors ligne
Adepte

Enregistré le: Lundi 19 Septembre 2016 à 9:43
Messages: 261
"l'industrie pharmaceutique ne vendrait pas autant de somnifères !)"
Les somnifères assomment plus qu'ils ne font dormir (dans le sens où je l'entends). Les nuits après somnifère, je suis ... fatigué. De mon expérience, il vaut mieux une nuit de 2 cycles au moins (soit 4 heures environ) qu'une nuit de 8 heures avec somnifère. Après je comprends qu'on prenne des somnifères car au bout de plusieurs nuits courtes, ça devient vraiment pénible ! Mais dans le fond, ça n'a pas d'intérêt, selon moi, de dormir avec ça.
Sinon, je ne comprends pas vraiment pourquoi certain passent outre leur traumatisme et d'autres n'y parviennent pas. Dans les tranchées, en 14-18 tous les soldats n'ont pas subi de stress traumatique, pourquoi ?

_________________
Papa d'un garçon autiste


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Vendredi 15 Juin 2018 à 10:32 
Hors ligne
Régulier
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 3 Avril 2018 à 17:10
Messages: 40
Localisation: Suisse
Meddio a écrit:
@minicil : aller au rendez-vous que j'appréhende, au travail, faire la chose que j'appréhende, ça dépend des cas.

Mettons que je stresse pour un rendez-vous, je n'arrive pas à dormir je vois qu'il me reste de moins en moins de temps de sommeil et que je n'arriverai jamais à assurer, je me dis : "tant pis, je n'y vais pas !" et à ce moment-là je le pense et je suis résolu, mais du coup, ça m'enlève toute pression et j'arrive à me rendormir. Une fois que le réveil sonne, vu que j'ai pu dormir, j'ai l'énergie d'y aller.


Merci d'avoir expliqué.

Moi je n'arrive pas à me dire "tant pis je n'y vais pas".
L'image d'"y aller" justement est trop forte.
Elle occupe tout mon espace mental.

_________________
37 ans - SA (diagnostiquée en janvier 2016)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Vendredi 15 Juin 2018 à 10:43 
Hors ligne
Régulier
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 3 Avril 2018 à 17:10
Messages: 40
Localisation: Suisse
mikkel a écrit:
Sinon, je ne comprends pas vraiment pourquoi certain passent outre leur traumatisme et d'autres n'y parviennent pas. Dans les tranchées, en 14-18 tous les soldats n'ont pas subi de stress traumatique, pourquoi ?


Comment peut-on le savoir , quelles sont les sources qui affirment ceci ?
Je pose cette question car cela m'intéresse.

Dans La forteresse vide, Bruno Bettelheim se demande pourquoi des prisonniers de camps se laissent mourrir alors que d'autres survivent.
(p. 96 éditions Gallimard)
Citation:
Ce qu'il y avait de saisissant dans l'expérience des camps, c'était que, les conditions écrasantes étant les mêmes pour de nombreux prisonniers, ils ne succombèrent pas tous.
Seuls manifestèrent des réactions proches de la schizophrénie ceux qui avaient le sentiment, non seulement d'être impuissants face à la situation nouvelle, mais aussi d'être soumis à un sort auquel ils ne pouvaient échapper.


Il faudrait interroger des spécialistes du traumatisme.

_________________
37 ans - SA (diagnostiquée en janvier 2016)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Vendredi 15 Juin 2018 à 11:27 
Hors ligne
Adepte

Enregistré le: Lundi 19 Septembre 2016 à 9:43
Messages: 261
Comment peut-on le savoir , quelles sont les sources qui affirment ceci ?

- J'aurai dû écrire que certains poilus ont pu évacuer le traumatisme des tranchée.

Dans La forteresse vide, Bruno Bettelheim se demande pourquoi des prisonniers de camps se laissent mourrir alors que d'autres survivent.
(p. 96 éditions Gallimard)

- J'irai le lire, il a l'air passionnant.

Ce qu'il y avait de saisissant dans l'expérience des camps, c'était que, les conditions écrasantes étant les mêmes pour de nombreux prisonniers, ils ne succombèrent pas tous.
Seuls manifestèrent des réactions proches de la schizophrénie ceux qui avaient le sentiment, non seulement d'être impuissants face à la situation nouvelle, mais aussi d'être soumis à un sort auquel ils ne pouvaient échapper.

Il faudrait interroger des spécialistes du traumatisme.

- Désolé pour le hors sujet mais je pense aussi aux animaux, à certaines espèces qui préfèrent se laisser mourir que subir. Notamment le zèbre : (voir à 3'30) https://www.youtube.com/watch?v=1xO2Ea5geMc ou le cerf qui peut rentrer dans des crises de paniques folles.

_________________
Papa d'un garçon autiste


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Vendredi 15 Juin 2018 à 11:41 
Hors ligne
Passionné
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 29 Mars 2018 à 7:16
Messages: 410
Localisation: PACA
@minicil et mikkel

Peut-être pouvez-vous essayer de lire des témoignages d'anciens soldats de la 1ère guerre mondiale ou d'anciens rescapés des camps pour trouver des éléments de réponses.

Certains ont pu trouver un exutoire dans l'écriture (je pense à Paul Celan, Primo Levi, ou Jorge seprun) ou dans l'art de façon plus générale.


Il faut aussi noter que ce n'est pas parce que le traumatisme n'était pas direct ou directement "observable" qu'il n'existait pas. Celan et Levi* se sont suicidés bien des années après (et après avoir repris une vie en apparence "normale"). Après, ce traumatisme était-il la seule cause du suicide ? Je ne sais pas. Semprun explique à quel point l'écriture a été nécessaire à la poursuite de sa vie.

De plus, il peut y avoir plusieurs réactions ou non réactions à un même événement, est-ce pour autant qu'il n'a pas marqué tout le monde ? Il me semble que le traumatisme peut prendre bien des formes différentes selon les individus - ce qui implique un très grand nombre de paramètres.


*Son suicide est supposé, après son dernier livre "Naufragés et rescapés" mais n'est, il me semble, pas avéré car pas sûr à 100% - ça reste discuté

_________________
Diagnostiqué SA et HPI


Modifié en dernier par Meddio le Samedi 16 Juin 2018 à 4:46, modifié 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com