Emploi - Je m’ennuie vite, remise en question

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Nawak
Occasionnel
Messages : 18
Enregistré le : samedi 8 février 2020 à 11:58
Localisation : Gironde

Re: Emploi - Je m’ennuie vite, remise en question

#16 Message par Nawak » vendredi 14 février 2020 à 18:35

Annao a écrit :
vendredi 14 février 2020 à 12:01

Le monde de l’entreprise est difficile pour nous. En ce moment, j’ai appris à être distante au sein de mon nouveau travail. Je suis là sans être là. Je lèche un peu les bottes, je dis bonjour à tout le monde (même si je déteste ça et que j’y vois aucun intérêt), d’en faire le moins possible, de pas demander de travail en supplément alors que sur 7h de travail, je travaille uniquement une seule...) c’est très dur à gérer, cela me demande beaucoup d’énergie.

Cependant, comme je l’ai indiqué, j’envisage de quitter la France et de découvrir de nouveaux horizons. Je prospecte le terrain, cela me fera le plus grand bien je pense.

Courage à nous :D
Oui , j'ai toujours eu de grandes difficultés dans les entreprises dans lesquelles je suis allée et n'ai jamais pu rester longtemps dans un poste .. J'aimerai avoir votre souplesse mais c'est plus fort que moi , je n'y arrive pas , je sais pourtant que c'est la solution à beaucoup de souci ..
L'expatriation est également la solution que je vais adopter dans quelques mois ( j'ai opté pour l'Asie car il me semble que je m'adapte assez bien aux codes sociaux en place vu ma petite expérience ) , j'ai cette envie depuis l'enfance , il est temps de mettre tout ça en pratique , pour le moment , c'est , boucler mon job de maman avant tout ( ma fille n'est pas encore prête à ce départ et elle est encore trop jeune) et préparation psychologique et matérielle du départ .. Ça prend du temps ! :wink:

Vive les grandes aventures ! ( bon .. D'accord.. Dans la vraie vie je fais moins la maligne) :lol: :lol:
Prediagnostic en cours suite avis positif d'une psychologue spécialisée TSA. Dossier déposé au CRA pour une évaluation prévue été 2021. HPI confirmé.

Annao
Occasionnel
Messages : 16
Enregistré le : lundi 16 décembre 2019 à 10:54

Re: Emploi - Je m’ennuie vite, remise en question

#17 Message par Annao » samedi 15 février 2020 à 11:02

Flower a écrit :
vendredi 14 février 2020 à 16:36
Annao a écrit :
vendredi 14 février 2020 à 12:02
Flower a écrit :
mardi 11 février 2020 à 10:05
C'est un peu la même chose pour moi actuellement, j'ai changé de poste et je m'ennuie pas mal. Mais il y a eu une période de calme plat qui s'explique par un certain contexte, donc j'espère que ça va s'améliorer, et j'en ai profité pour prendre des vacances. :D Puis avant j'avais un emploi où je ne m'ennuiais pas, certes, mais je m'y suis épuisée, donc j'ai cherché exprès un poste où je pourrai me reposer un peu. Cela ne me gène pas tellement du coup. A l'avenir, il faudrait quand même que je trouve des pistes pour éviter à la fois l'ennui et l'épuisement, pas facile...
Je ne sais pas quel âge vous avez mais avez-vous pensé à partir à l’étranger ?
J'en reviens. Et j'étais à deux doigts du burn-out en rentrant. Il ne faut pas se faire trop d'illusions non plus, en tant qu'expatrié, il faut souvent travailler davantage et on se retrouve souvent avec un volet "représentation" en plus, après le travail. Et si on part définitivement, à moins peut-être d'aller quelque part où on détonnera physiquement (genre Afrique noire, Asie...) et sera donc toujours un étranger, au bout d'un moment les gens s'attendront à ce qu'on s'intègre complètement. J'ai fait les deux, n'étant pas française d'origine...
Je ne dis pas qu'il faut laisser tomber l'idée d'une expatriation, c'est très enrichissant, mais il faut être conscient que cela ne fera pas disparaître les difficultés liées à l'autisme. Ça les gommera au début, mais le plus important est surtout d'avoir dans son entourage des gens bienveillants.
Je suis d’accord avec vous sur le fait qu’il faut être entouré de personnes bienveillantes au sein de notre entourage.

Pour moi, pas facile. Je vis avec une mère dépressive et bipolaire qui ne fait rien de ses journées... et mon père commence à être un peu dépressif aussi...

J’habite dans la capitale, se loger est extrêmement dur. C’est très cher même en banlieue. J’ai fais une demande de logement sociale, je vais voir une assistante sociale bientôt.

C’est pour cela que je souhaite partir. Je suis allée en Chine pendant 1 mois en études, ça a été le plus beau et reposant voyage de toute ma vie. J’ai appris le chinois à l’âge de 13 ans en langue vivante numéro 2 au collège que j’ai poursuivi jusqu’en terminale au lycée. J’avais choisi chinois à l’époque car comme j’avais du mal avec autrui, il y avait seulement 3 personnes qui avaient choisi chinois :mryellow:

J’ai senti de la bienveillance en Chine de la part des autochtones, j’ai été harcelée à cette époque pendant plusieurs années. Lorsque j’étais sur place, j’ai découvert cette culture qui me ressemblait beaucoup. J’étais apaisée, aucun stress. C’était génial.

Après, y habiter en ce moment, ce n’est peut être pas le bon moment haha.

Néanmoins, j’ai discuté avec mon psychiatre le fait d’aller travailler au sein d’un pays chaud et où la culture me paraît accessible et non stressante. Affaire à suivre.

J’espère que tu t’es reposé depuis en tout cas.
Pré-diagnostic effectué par mon psychiatre, 11/ 2019.
Diagnostic proposé par le CDEAA du Centre Hospitalier Pitié-Salpêtrière à Paris le 18 novembre 2019.
Diagnostiquée Aspie et HPI :bravo:

Annao
Occasionnel
Messages : 16
Enregistré le : lundi 16 décembre 2019 à 10:54

Re: Emploi - Je m’ennuie vite, remise en question

#18 Message par Annao » samedi 15 février 2020 à 11:06

Nawak a écrit :
vendredi 14 février 2020 à 18:35
Annao a écrit :
vendredi 14 février 2020 à 12:01

Le monde de l’entreprise est difficile pour nous. En ce moment, j’ai appris à être distante au sein de mon nouveau travail. Je suis là sans être là. Je lèche un peu les bottes, je dis bonjour à tout le monde (même si je déteste ça et que j’y vois aucun intérêt), d’en faire le moins possible, de pas demander de travail en supplément alors que sur 7h de travail, je travaille uniquement une seule...) c’est très dur à gérer, cela me demande beaucoup d’énergie.

Cependant, comme je l’ai indiqué, j’envisage de quitter la France et de découvrir de nouveaux horizons. Je prospecte le terrain, cela me fera le plus grand bien je pense.

Courage à nous :D
Oui , j'ai toujours eu de grandes difficultés dans les entreprises dans lesquelles je suis allée et n'ai jamais pu rester longtemps dans un poste .. J'aimerai avoir votre souplesse mais c'est plus fort que moi , je n'y arrive pas , je sais pourtant que c'est la solution à beaucoup de souci ..
L'expatriation est également la solution que je vais adopter dans quelques mois ( j'ai opté pour l'Asie car il me semble que je m'adapte assez bien aux codes sociaux en place vu ma petite expérience ) , j'ai cette envie depuis l'enfance , il est temps de mettre tout ça en pratique , pour le moment , c'est , boucler mon job de maman avant tout ( ma fille n'est pas encore prête à ce départ et elle est encore trop jeune) et préparation psychologique et matérielle du départ .. Ça prend du temps ! :wink:

Vive les grandes aventures ! ( bon .. D'accord.. Dans la vraie vie je fais moins la maligne) :lol: :lol:
Cette souplesse est difficile à mettre en œuvre au quotidien. Ces derniers jours, j’ai commencé à me lâcher un peu quand même :mrgreen: :mrgreen: mais il faut que je fasse attention.

Elle fatigue au quotidien, si je pouvais m’en passer... et je sais très bien qu’un jour, je ne pourrais plus la mettre en pratique, le naturel revient toujours au galop !

Oh c’est super ! Où exactement en Asie ? Comme je l’ai évoqué au sein de mon précédent message, je suis allée en Chine et également en Corée du Sud ! Je vous soutiens dans votre projet, vous avez raison de prendre votre temps. Surtout pour votre fille, ce n’est pas facile ayant vécu beaucoup de déménagement à la suite d’un père fonctionnaire.

Néanmoins, si c’est votre rêve (comme moi) je vous souhaite de partir :mryellow:
Pré-diagnostic effectué par mon psychiatre, 11/ 2019.
Diagnostic proposé par le CDEAA du Centre Hospitalier Pitié-Salpêtrière à Paris le 18 novembre 2019.
Diagnostiquée Aspie et HPI :bravo:

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4606
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: Emploi - Je m’ennuie vite, remise en question

#19 Message par Flower » samedi 15 février 2020 à 11:21

Chacun ses goûts, perso vu le système politique, mais aussi la pollution en Chine (dans les grandes villes au moins), clairement ce n'est pas un pays où j'ai envie de vivre... Et vivre dans un pays au long cours n'est pas la même chose que d'y passer quelques semaines ou mois. Pour l'Asie, je pense à la culture du travail par exemple, le droit local est je crois souvent bien plus défavorable qu'en Europe.
Bref, il faut être conscient que partir ne résout pas tout et bien préparer une expatriation - y compris comment gérer un échec.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Annao
Occasionnel
Messages : 16
Enregistré le : lundi 16 décembre 2019 à 10:54

Re: Emploi - Je m’ennuie vite, remise en question

#20 Message par Annao » samedi 15 février 2020 à 13:25

Flower a écrit :
samedi 15 février 2020 à 11:21
Chacun ses goûts, perso vu le système politique, mais aussi la pollution en Chine (dans les grandes villes au moins), clairement ce n'est pas un pays où j'ai envie de vivre... Et vivre dans un pays au long cours n'est pas la même chose que d'y passer quelques semaines ou mois. Pour l'Asie, je pense à la culture du travail par exemple, le droit local est je crois souvent bien plus défavorable qu'en Europe.
Bref, il faut être conscient que partir ne résout pas tout et bien préparer une expatriation - y compris comment gérer un échec.
Ah mais je suis complètement d’accord ! Par exemple, en Corée du Sud c’est du 45h par semaine voir plus...

Il est plus confortable de partir avec un contrat d’expatrié au sein d’une entreprise française.

J’avais le rêve de travailler en Chine mais plus maintenant.
J’ai des soucis respiratoires, asthme et compagnie donc ce n’est pas la peine.
Je vise plus l’Amérique du Nord ou bien un pays chaud et sec.

L’hiver et le froid me fait totalement déprimer chaque année.
Pré-diagnostic effectué par mon psychiatre, 11/ 2019.
Diagnostic proposé par le CDEAA du Centre Hospitalier Pitié-Salpêtrière à Paris le 18 novembre 2019.
Diagnostiquée Aspie et HPI :bravo:

Répondre