TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1462
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#166 Message par Athéna » vendredi 8 janvier 2021 à 14:43

ça me préoccupe quand même pour toi ce que tu me dis. Je ne sais pas comment tu fais pour tenir à 42 kilos, surtout avec le froid et toutes les activités que tu as. Après je sais bien que le corps peut être endurant à pas mal de choses... Quand je parlais d'un suivi à Toulouse, je parlais surtout de Mme G; je pense que tu as besoin d'arriver à te décentrer de la nourriture et je pense que ça passe par des choses complétement externes mais qui t'ont replongée dans ces mécanismes. Tu as besoin de "digérer" les derniers événements et donc ça passe à mon avis par des consultations psys. Je pensais à elle car elle te connait bien mais si tu as quelqu'un que tu peux consulter près de chez toi évidemment c'est plus pratique.
Pour les repas en commun et bien ça dépend avec qui. Avec JL on mangeait pareil (sauf la viande pour lui de temps en temps) et du coup c'était parfois difficile mais c'était une période où la nourriture était assez anxiogène pour moi aussi. J'avais des aliments qui me donnaient envie mais me donnaient mal au ventre ou me faisaient peur donc compliqué. Là je connais un peu mieux mon corps et je sais ce que je digère ou pas. De temps en temps je vais manger des trucs pas très sains ou que je ne digère pas trop mais je reviens ensuite à mes "basiques". Avec la personne avec qui je vis on ne mange pas du tout pareil car lui il mange de la viande, il aime les plats en sauce, les kebabs, etc moi c'est pas mon truc et je t'avoue que ça me pose problème d'avoir autant de "malbouffe" chez moi, mais de toute façon je ne me sens pas chez moi... Mais sinon et bien quand je n'ai pas envie d'un truc je n'en mange pas et je me fiche de ce que peuvent dire les autres. Sa mère me fait des réfléxions car selon elle je ne mange pas assez de protéines. En réalité j'en mange plus que je devrais (entre 45 et 60g par jour) mais végé et ça lui plait pas. Je ne dis rien car je sais que je fais ce qui est bon pour moi (bon ok, j'ai bien dit une ou deux fois que je ne cautionnais pas la souffrance animale et que je trouvais ça particulièrement barbare la façon de s'alimenter de l'homme moderne, mais je vois bien que globalement on ne se comprend pas). Bref je suis partie un peu loin là ^^ mais les "fêtes" de Noel m'avaient vraiment trop énervée ^^. Tu as vécu ça comment toi ?
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Corarêva
Régulier
Messages : 39
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#167 Message par Corarêva » vendredi 8 janvier 2021 à 17:56

Merci pour ta réponse. Pour le froid déjà je ne sors pas trop, et quand je sors j'ai appris à me vêtir pour cela donc je n'hésite pas à mettre des grosses bottes, gros pull, énorme manteau, je pense que je parais plutôt bonhomme michelin qu'autre chose mais je m'en fiche car ce qui compte c'est ne pas avoir trop froid. Je marche vite vers le conservatoire, donc ça me réchauffe mais j'ai des engelures aux mains qui sont en plus gonflées par la polyarthrite du coup c'est un peu mode galère pour le violon, ça va encore pour le piano car j'ai moins besoin de plier les doigts et ma prof est tellement adorable et réconfortante qu'elle me réchauffe dès que je la vois, elle m'aide énormément à progresser sur plein de plans alors que le prof de violon me gueule dessus, il me donne des trucs vraiment durs. Ma prof de piano m'a dit quelque chose de vraiment intéressant " toi il faut qu'on arrête de parler à ton intelligence mais que l'on parle à ton corps" et c'est très vrai, avec elle je sens mon corps et j'ai envie qu'il s'exprime. Et je progresse énormément. En chant j'ai changé de prof car elle était vraiment incapable de comprendre mon mode de communication et l'autre est top aussi. Personne ne soupçonne quoi que ce soit parce que je suis bien emmitouflée et que je ne parais pas maladive car en fait je suis assez stable dans un poids pas trop haut ni trop bas depuis pas mal de temps, mon visage est menu mais pas émacié puis je ne dis rien, je travaille, je souris puis avec le confinement la moitié des cours se passe à distance, donc ça me demande aussi moins d'énergie en déplacement. Je fais du vélo d'appartement.

Pourquoi tu restes avec quelqu'un avec lequel tu ne sembles visiblement pas en harmonie ? La peur d'être seule ? Moi j'angoisse vraiment le fait de vivre à deux, on a fait des fiches pour avancer, exprimer nos peurs, attentes, ma petite voix me dit d'autosaboter, la bonne voix me dit d'aller de l'avant, donc en fait mon corps est un peu pris en sandwich dans une situation en plus de transition qui perdure et je ne sais même pas si ça se finalisera tellement c'est compliqué... donc je surinvestis ma musique, mes lectures ...

Pour les fêtes ben rien, j'ai eu un skype à distance avec mon fiancé donc le 31 au soir et j'ai mangé avec ma mère et une amie à elle le 1 er : elle fait des repas vegan donc ça va. Puis le 24 rien et le 25 juste un repas avec ma mère .. elle fait toujours trop, elle me dit que mes quantités sont insuffisantes mais comme je n'ai pas eu de grosses variations de poids visibles elle ne m'embête pas et on se voit très peu. Puis quand je suis avec elle je mange plus, j'ai même fait une grosse galette des rois super bonne et j'en ai mangé le quart.... je culpabilise quand je mange .. je mange quand ^même et en fait c'est bizarre parce qu'il y a quelques années pour avoir ce poids je m'affamais alors que là non, ça veut dire que si je réduis je descendrai plus bas je pense donc je ne dois pas le faire pour mes os et ma santé surtout... mais ça n'empêche pas que ça me hante.

Mon psy ici est à l''écoute mais pareil sa marge de manoeuvre est limitée, il a recontacté quand même le CRA de Montpellier car je lui ai dit que j'avais besoin de certaines choses, et le CRA a changé d'équipe, suite à sa lettre ils m'ont réécrit et veulent me revoir fin 2021 pour que je puisse éventuellement participer à des ateliers de je ne sais quoi, en fait j'ai besoin d'outils aussi que je n'ai pas et que je ne trouve pas avec la simple écoute de mon psy, mais je ne sais pas bien définir mes besoins, c'est un peu comme toi je pense.

Je me sens vraiment en difficulté d'ancrage je pense que tu comprends,, et à côté de moi je trouve que mon conjoint est super carré, bien établi dans ce qu'il fait et moi j'ai l'impression de batailler à chaque activité .C'est en fait une bouée de sauvetage pour moi et pas encore un plaisir de vie sauf peut-être je l'avoue le piano, et le chant quand je vais mieux aussi, ça dépend des jours, mais j'ai pu changer de cycle, et pour l'instant on me garde dans le cursus officiel mais ma prof de piano est la responsable du département " besoins spécifiques", elle m'a dit qu'ils avaient parlé de moi et que vu que je m'accrochais bien ils ne me mettaient pas encore dans ce cursus mais que si je le demandais j'aurais ma place sans risquer de perdre ma place justement et même avec plusieurs instruments car je m'investis au maximum.

En fait ce qui est terrible c'est que quelque part j'aimerais ne plus vivre ces pensées mais même quand je le dis au fond de moi je veux maigrir...c'est vraiment une merde ce truc. Mais bon après mes analyses en août étaient quand même vraiment bien sauf l'immunité mais il y a la maladie auto-immune et j'avais même fait de l'os avec une alimentation complètement vegan et je ne manque pas de protéines non plus, je sais bien aussi prendre les bons compléments, alors qu'avant je n'en prenais aucun quand j'étais au fond du trou, donc là je maîtrise plus mais du coup je me dis que c'est à double tranchant car ça me fait garder un contrôle qui quelque part est pathologique .. mais viable et ...qui peut passer inaperçu . Puis objectivement, je parais menue mais pas maigre du tout, ça c'est certain. Mais le problème n'est pas là.

Du coup tu réalises que tu avais bien des TCA comme je te disais ou tu penses que c'est juste autre chose ? Moi je pense que tu en avais mais ils ne s'expriment pas de la même façon. Après le fait de ne pas avoir trop le contrôle de notre vie, d'avoir vécu des choses difficiles et seules fait qu'on s'accroche à ce que l'on peut dans ces histoires de "liens" ...

C'est dur et long de faire des deuils, de se reconstruire surtout dans ce monde qui part dans tous les sens et pas les bons ... je crois que c'est tout cela qui m'a fait me raccrocher à cela, mais déjà c'était en place je pense depuis presque un an, mais j'ai assez évité le sujet avant d'en prendre conscience et c'est une brève prise de poids qui m'a réveillée ... parce que quand je perds, ben je m'endors, ça anesthésie tout ...

Tu vas faire quoi dans les prochains mois ?
SA 2016+ TCA+TAG
ex Bulledozer ( réinscription)

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1462
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#168 Message par Athéna » samedi 9 janvier 2021 à 12:01

c'est bien déjà que les cours continuent, ça te permet de continuer à voir des gens, faire de la musique.
Pour le poids, tu n'envisagerais pas de remonter ton IMC à 16 ? c'est déjà très bas... mais bon je sais que c'est super dur.

Pourquoi je reste ? et bien nous aimons la même musique, j'ai cet idéal de partager ça, mais je ne sais pas si c'est possible, je crois que comme je suis débutante et bien ça ne l'intéresse pas de faire des choses avec moi et comme j'ai déjà pas confiance en moi j'avance pas. Mais oui seule c'est encore plus le chaos je crois car personne avec qui partager du tout, je n'arrive pas à mettre des choses en place, c'est très dur.
Vivre à deux ça peut être bien si le respect de l'autre est là et que vous voulez les mêmes choses, c'est important d'être hyper honnête là dessus. Des fois on croit qu'on veut des choses mais en fait non. Genre mon copain il a un côté vie de famille plan plan et moi ça me parle pas du tout, je n'aime pas ça, et je me suis étrangère à tout ça, et par contre j'aime le partage, les moments de couple et je crois qu'il ne sait même pas ce que c'est ^^
j'aimerais arriver à me surinvestir dans la musique pour ne plus me sentir mal mais en fait je me sens comme paralysée et c'est horrible, je ne sais pas si c'est un trouble de l'attention ? si qq1 passe par là et sait j'aimerais comprendre car ça détruit ma vie cette paralysie.

Ta mère a l'air gentille, elle essaie de te comprendre et de prendre soin de toi du mieux qu'elle peut tout en te laissant vivre (du moins c'est l'image que j'en ai).

C'est super que ton conservatoire te propose des solutions adaptées, je pense que même si tu restes dans le cycle classique, le fait de savoir que tu peux avoir un cycle aménagé doit t'enlever beaucoup de stress.

Oui je vois ce que tu veux dire quand tu dis que tu penses toujours à maigrir même si tu es maigre et limite et que tu le sais, je pense que c'est une façon de vouloir maitriser sa vie, prendre le contrôle. Pour moi ça peut se régler en apprenant à vivre avec et en lâchant petit à petit dans les périodes de répit. Mais c'est super dur. Un truc qui m'aide perso c'est le sport modéré, j'arrive plus facilement à prendre du poids en me disant que c'est du muscle, que j'en ai besoin pour tenir ma basse (c'est idiot mais je fait de ne pas être musclée du dos et bien c'était problématique pour la basse ^^)

Oui je pense que j'ai des TCA, toujours, mais pas "classiques", quand j'ai participé une fois à une réunion d'anorexiques je ne m'y retrouvais pas du tout. Je pense qu'il y a le fait que j'ai ces douleurs et intolérances alimentaires qui a crée une forme d'orthorexie à une époque, et ensuite l'anxiété sociale terrible (manger avec des gens, dans le bruit est un calvaire). Mais pour le reste je ne maitrise pas mes calories tout ça mais par contre j'ai la phobie du gras, je crois que ça remonte à mon enfance car c'est une scène que je revois en rêve où ma mère m'interdit de manger un chocolat chez des amis en me disant avec mépris que "si je continue je vais ressembler à un bibendum" (ma mère a des TCA) et du coup j'ai vu le dégout et le mépris qu'elle avait et j'ai eu très peur de ça car ça me semblait la pire chose qui pouvait arriver et c'est resté profondément ancré en moi ^^.

Dans les prochains mois je ne sais pas trop: là je bataille pour essayer de trouver un conservatoire qui m'accueille mais je ne sais pas comment j'irais, c'est pénible. Sinon je fais toujours des photos :)
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Corarêva
Régulier
Messages : 39
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#169 Message par Corarêva » samedi 9 janvier 2021 à 20:23

Je comprends ce manque de confiance en soi, tu vois moi aussi mon niveau en formation musicale en tout cas est largement inférieur à mon conjoint et je n'aurai jamais son niveau, j'ai abandonné cette perspective - jamais eue- depuis le début :mryellow: ! Mais quand je rate quelque chose devant lui, j'ai l'anxiété de performance qui m'explose à la figure, donc je préfère travailler seule et je surinvestis donc je progresse ça je le sens vraiment.

Je ne me suis jamais sentie bien dans un groupe d'anorexiques ou boulimiques, tout ce qui est collectif, verbalisation en cercle ça me fait fuir et me fermer, je m'ennuie terriblement, je ne me retrouve pas dans les discussions ... j'ai aussi un diag d'anorexie atypique, pareil, je ne supportais pas de manger devant les autres, je mangeais contre le mur même à ma première hospitalisation quand j'étais ado, mais par contre je ne mélange pas le problème des textures, couleurs, nourriture saine avec les TCA, ça n'a rien à voir pour moi. Pour l'orthorexie en fait ça n'existe pas en tant que pathologie selon moi et selon des professionnels : c'est de l'anorexie qui se place dans le cadre d'une alimentation saine et se renforce c'est tout. Je peux manger du gras maintenant, mais il ne faut pas qu'il passe dans mes fibres :lol: mais j'ai bien appris la physio pour savoir qu'avant de se caler là où je ne le veux pas il faut aussi faire du forcing, pas faire de sport, et manger trop de calories plus que du gras ... je mange d'ailleurs pas mal de gras actuellement, alors que dans mes périodes vraiment dramatiques j'avais quasiment tout supprimé, donc là je tiens mieux, certains jours ça va, mais je contrôle, je ne veux juste pas prendre de poids et refuse de changer d'alimentation et de perdre le contrôle. Non je ne veux pas de l'imc de 16 pour l'instant par contre.

Pour la musique je dois en faire 3-4 heures par jour, la formation musicale en cycle 3 est vraiment super dure, je dois savoir lire toutes les clés : ut 1,2,3,4 clé de fa 3 t 4 sol évidemment, je dois lire des partitions simplifiée d'orchestre, savoir faire les transpositions, les différences entre clés de lecture et de tessiture, parfois j'en ai la nausée d'autant que j'ai en fait beaucoup de mal à me concentrer mais j'ai une telle persévérance que j'y reviens même la nuit car ça me hante totalement...je ne suis officiellement pas obligée de continuer la FM car j'ai eu mon " brevet d'études musicales" fin de cycle 2 mais je continue parce que c'est intéressant quand même.

Pour les conservatoires c'est pas le moment, ils ne sont ouverts qu'aux cycles 3 et aux mineurs, les adultes doivent rester derrière leur écran ( sauf s'ils sont en cycle 3) c'est donc ça qui me permet un jour par semaine d'aller à mon cours de cycle 3 : on est maxi 4 et minimum 2 donc c'est idéal, c'est quasi un cours particulier mais donc je suis interrogée à chaque fois. La prof sait que j'ai un TSA mais je tente de suivre le rythme en passant inaperçue sauf quand je craque, mais en fait dans le cursus spécialisé il ya : des surdoués, des gens avec phobie sociale, de l'anxiété de performance, des personnes malades organiquement, etc, donc en fait je trouve ça bien d'inclure et oui, faut faire ce que l'on peut, moi je n'aime pas jouer devant les autres, mais l'objectif est la musique de chambre, j'ai arrêté l'orchestre, je me suis sentie hyper mal dans ce monde et bruit puis bon le niveau était vraiment haut et je trouvais que le prof ne faisait pas attention à ceux qui avaient des difficultés par contre, pis j'aime pas les grands groupes de toute façon.

Pour ton ami, ben ça semble plus à de l'attachement qu'à de l'amour non ? Moi j'ai parfois du mal à cerner mes sentiments j'avoue, mais ça se construit aussi en fonction des " crises", parce qu'il y en a même à distance et on continue, en fait je trouve que c'est comme de la pédagogie une relation de couple, disons un apprentissage : on fait des erreurs, on cherche des solutions, on apprend de nouveaux comportements etc . mais perso je ne pourrais pas être avec un non autiste ou une personne qui ne me comprend pas, je me sentirais vraiment mal. Ma peur souvent est de me dissoudre dans l'autre, de ne pas pouvoir faire mes activités aux heures dont j'ai besoin et d'ailleurs dans les questionnaires mutuels, sa grande peur à lui c'est que mes intérêts soient supérieurs à notre vie de couple, car je suis vraiment intense dans ce que je fais et tant que ce n'est pas fait je ne suis pas disponible pour l'autre, en même temps, lui quand il est absorbé c'est impossible aussi de fonctionner avec lui, sauf que c'est moins souvent dans la journée et que moi forcément vu qu'il y a des décibels c'est plus sonore . Mais par contre je suis largement plus sensible à tous les petits bruits, et les bruits de corps m'épouvantent, ceux de lanourriture, avaler, mâcher aussi ... bref, ça je prends sur moi, mais là j'ai encore le temps finalement de me préparer ! C'est comme si le covid avait décidé de me laisser ce temps pour moi seule encore :mryellow: ...bon je souris là mais en fait ça a tout désorganisé et ça m'a énormément perturbée car j'avais fait un plan stricte d'installation, d'accueil, de papiers administratifs, sans compter l'argent bloqué, et puis les deux décès, donc je pense que le contrôle c'est comme avant : ça me permet de gérer et de vivre, faut juste que je ne me mette pas en danger et je ne le suis pas je pense...
Mais ça parfois on est à côté de la plaque ...

Je cherche toujours à me faire des petits plats très sains et bons, sinon je ne mange pas .. ça me dégoûte ...

Tu fais donc de la basse et tu continues le chant musique actuelle disons dans ta branche ? Bizarrement je ne te vois pas pousser des cris comme ça moi :lol: 8) mais je suis sûre qu'en fait tu déchires :bravo:
Moi je reste Castafiore en mode lyrique mais il semblerait que je sois bien mezzo au bout de 5 ans d'expérience ça se précise car mes basses se sont énormément ouvertes mais j'ai de jolis aigus aussi mais je suis plus timide dans ce type de sonorités, parce que j'ai peur de casser les carreaux ^^, là j'aborde les Lied en allemand, j'aime ça, c'est beau. et je ne veux pas que l'anorexie prenne le dessus pour ça aussi, pas reperdre ma vie, donc oui c'est important que je remette en avant ce que je fais de positif, ça m'aide à me maintenir et à manger un peu plus quand je me freine bêtement...et faire un peu d'activité sauf qu'avec ma polyarthrite je suis limitée ...et les piscines ne vont pas réouvrir, donc je pédale sur place ^^
:kiss:
SA 2016+ TCA+TAG
ex Bulledozer ( réinscription)

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1462
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#170 Message par Athéna » dimanche 10 janvier 2021 à 11:43

Oui ça devrait me booster mais j'ai du mal à travailler seule sans prof, je ne sais pas dans quelle direction aller... Et puis je pense que trouver un conservatoire adapté ça serait bien pour la socialisation aussi :), je ne sais pas s'il y a des personnes sur le forum qui sont en Bretagne et qui vont au conservatoire, ça serait intéressant d'avoir des avis :)
Ce que je fais actuellement: cours de chant lyrique depuis quelques mois avec un chanteuse qui habite près de chez moi et qui est passé par le conservatoire. ça me plait énormément mais je trouve que de faire de la FM et de la basse en cours à côté serait bien. Et puis du coup en cours particuliers pas de pratique en choeur donc ça j'aimerais bien aussi. Sinon toute seule j'essaie de faire un peu de FM, de basse et du chant Musiques actuelles mais pas guttural, en voix clair. Ce n'est pas terrible pour le moment mais bon... j'aime bien aussi la musique celtique, j'ai travaillé sur une adaptation de Britten d'un chant irlandais qui était très joli.
Pour mon ami je ne sais pas trop, je pense que je n'arrive pas à y voir clair car il y a la vie commune qui ne me convient pas en l'état actuel, ce que je n'arrive pas vraiment à lui expliquer malgré mes efforts, et donc ça m'empêche de savoir où j'en suis. Pour lui enfant est forcément synonyme de jouets dans tout l'appartement et d'asservissement. Moi je me dis qu'il pourrait faire autrement, son fils a une grande chambre, les jouets pourraient rester là. Et il ne devrait pouvoir comprendre qu'il ne doit pas jouer avec mes instruments ou même rentrer dans mon bureau sans me demander. Mais je l'ai dit, maintenant ce n'est pas moi qui peut changer les choses.

De ton côté, je pense que vous avez pas mal travaillé là-dessus en amont et surtout ton conjoint s'implique là dessus, il formule ses envies, ses craintes, donc je pense qu'il fera ce qui est possible pour lui pour que ça marche. Pour les bruits de corps, je trouve qu'on s'habitue en fait, quand on vit avec l'autre et que ça se passe bien et bien ils ne gênent plus au bout d'un moment, mais il faut un temps d'adaptation qui est parfois un peu dur. En tout cas moi c'était tout à fait gérable avec mon ex.
Et je pense que c'est bien de ne pas vouloir te fondre dans l'autre comme tu dis, chacun doit avoir ses activités et ensuite quand on se retrouve justement ça enrichit la relation :)
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Corarêva
Régulier
Messages : 39
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#171 Message par Corarêva » lundi 11 janvier 2021 à 20:33

Ah tu fais donc du chant lyrique aussi ? Moi j'ai compris qu'il n'est pas possible de faire du chant lyrique et une voix de chant "actuel", on casse la voix et ce n'est pas du tout le même placement, du coup je continue pour ma part dans ce qui me correspond. Peut-être aussi que tu cherches " ta voix/e" ? Moi je ne suis pas fan de grégorien mais je continuerai bien sûr, juste que ça dépend du choeur également mais je préfère les petits ensembles jusqu'à 4 personnes, sinon j'ai du mal à trouver ma place ... bon je l'ai ma place, d'ailleurs la prof compte toujours énormément sur moi dans le choeur car je fais partie du "noyau dur" qui ne rate rien depuis 5 ans, mais parfois j'en ai marre et je ne m'éclate pas, et les répétitions du soir j'ai du mal franchement. Je n'aime pas conduire de nuit, tout court d'ailleurs d'autant que je vois de moins en moins la nuit à cause du problème de mes yeux avec mon syndrome . Ma prof de chant lyrique, l'ancienne, enseignait au conservatoire de Renne, son ex mari est prof de contrebasse là-bas si j'ai bien suivi le truc.
Je t'avoue que là où j'ai le plus de plaisir c'est avec la prof de piano du conservatoire mais hors conservatoire, c'est plus cher mais pas de pression, une attention énorme ... mais actuellement comme je t'ai dit les adultes dans toute la France n'ont pas le droit d'aller en conservatoire en présentiel et même les mineurs concernant le chant lyrique. ça te donne le temps de chercher dans la ville ce qui t'irait.
Je n'aime pas le collectif parce qu'entres elles /eux, ça papote dans tous les sens, ça s'invite, ça veut faire des "pots" , des buffet etc et moi je me sens comme un satellite qui fuit loin ...
Je ne sais pas si je m'habituerai aux bruits de l'autre, je ne supportais pas cela même en vie de famille et ça m'a rendue malade, le premier jour de mon anorexie , j'ai eu une phobie en entrant dans un réfectoire et en entendant les fourchettes, mâcher ... je me suis assise, j'ai fait tomber mes petits pois et la surveillante m'a obligée à les ramasser à la petite cuillère ... un à un !!! :hotcry: , à partir de ce jour-là, je prenais tout le pain possible et partais m'enfermer dans les toilettes pour manger, ça a commencé comme ça, du jour au lendemain ...je déteste entendre les gens mâcher, que les gens m'entendent mâcher .. et quand je mange je dois toujours faire autre chose en même temps pour dévier mon esprit, donc à deux, on parle, ça va mais le moindre bruit de cuillère trop intense sur l'assiette et j'ai la nausée et envie de faire des remarques et je m'abstiens parce que l'autre ne fait pas exprès mais c'est dur .. j'appréhende énormément la vie commune ...je ne peux pas dire que je n'ai pas envie, mais j'ai le trouillomètre au plus haut même si on a déjà fait pas mal de fois ensemble, mais je prenais sur moi ...

Sinon ben ça va, juste que manger devient une torture mais je me force sinon je sens que mon cerveau s'obstine à quémander et je ne peux pas me concentrer... et si je ne peux pas me concentrer je tourne en rond et si je tourne en rond je pète un plomb... donc hop, je mange un peu plus mais après j'ai peur de grossir ... bref, pas très intéressant !

Tes photos de nature en mode brouillard sont sublimes :love: :kiss:
SA 2016+ TCA+TAG
ex Bulledozer ( réinscription)

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1462
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#172 Message par Athéna » mercredi 13 janvier 2021 à 17:19

oui j'aime beaucoup le chant lyrique mais c'est exigeant et parfois je me décourage. Mais ça ne fait pas très longtemps et j'ai eue cette opportunité de trouver une belle personne qui enseigne le chant lyrique à côté de chez moi. ça me permet de commencer déjà le chant. Pour le conservatoire j'ai bien prospecté mais pas évident de cibler le lieu où je me sentirais bien/serais acceptée en tant qu'adulte et recevrais un enseignement de qualité.
Pour le moment j'ai repéré: vern sur seiche, saint malo, l'hermitage qui sont des conservatoires communaux. Sinon il y a saint brieuc qui est départemental, je ne sais pas si c'est mieux...
idem pour les réfectoires, je me souviens au collège je prenais des choses que je pouvais emporter dans ma poche (fruits, pains, biscuits emballés), je ne m'asseyais même pas et je filais à la bibliothèque qui était un petit refuge pour moi ^^
Franchement cette femme qui t'a fait ramasser les petits pois un à un n'importe quoi, il y a vraiment des personnes méchantes.
Et je n'aime pas non plus les pots ^^, on me l'a reproché quand j'étais prof de ne pas participer d'ailleurs. Mais bon j'espère qu'il y a quand même des gens qui ne s'arrêtent pas à ça.
Merci pour les photos :) c'est vraiment mon petit refuge, en musique je me sens si nulle que je suis découragée en ce moment...
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Corarêva
Régulier
Messages : 39
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#173 Message par Corarêva » mercredi 13 janvier 2021 à 20:21

Il y a beaucoup de découragement dans l'apprentissage de la musique. Je n'ai aucun don comparé à certains autres autistes qui semblent avoir des facilités, je bosse comme une mule, je suis fragile, ma motricité n'est pas terrible, mes émotions soient inadaptées aux attentes en mode " hypo" soit en mode " hyper", j'ai du mal à lâcher mon corps, ma voix, j'ai compris que je ne serai jamais qu'une petite amatrice mais la petite amatrice quand elle se retourne sur ses 5 ans, elle voit qu'elle a vraiment progressé et je n'ai que des compliments de ceux qui me connaissent et pourtant je pleure au moins une fois par semaine en voulant lâcher tel cours ou l'autre, j'ai peur des examens etc ... je pense que tu seras aussi bien dans des écoles ou avec des profs particuliers vraiment...
ça ne donne rien de plus de dire " je suis au conservatoire," ... ça montre juste que l'on a décidé d'en faire un véritable cursus de façon très cadrée, parfois trop avec des obligations qui peuvent être pesantes et qui demandent un gros engagement ...donc prends le temps, on s'en fout de ceux qui y arrivent juste en regardant une partition même en fermant les yeux, de ceux qui apprennent par coeur juste avec une écoute .. chacun sa vie, ses capacités, ses difficultés passées qui pèsent dans la concentration, l'apprentissage. Et tout intérêt spécifique ne fait pas monter les gens à un niveau d'expert.. ça encore c'est un mythe .. sauf si on a 5 ans et que la vie n'est pas forcément celle que tu as eue ou que j'ai eue .. donc si la musique te plaît ben persévère, parfois on a l'impression de ne rien arriver à faire, parfois ça stagne mais si tu continues et bien ça décollera ... moi je refuse toujours de présenter quoi que ce soit de ma musique hors contexte, je reste dans mon coin et j'y suis bien, je partage quand c'est un peu obligé comme le veut le conservatoire et j'ai hâte de commencer la musique de chambre car par contre trouver deux trois personnes sélectionnées par les profs qui pensent qu'on peut s'harmoniser c'est bien . Mais moi je fuirai toujours les grands ensembles et surtout les cuivres arghhh ...Et tout ce qui passe par des micros et des basses atroces donc moi je reste dans mon nuage pas trop fort, bien doux ..
Si ta prof te plaît ne change pas ... c'est pas facile de trouver les bonnes personnes.
Un peu de FM, du chant et de la basse ça me semble largement suffisant, moi je pense que je fais un instrument de trop mais je ne peux en arrêter aucun mais je pense que c'est le violon qui en pâtira à cause de mes douleurs aux doigts et dos/cervicales ...c'est comme ça, et en plus un prof atypique mais qui me pousse trop, il a eu trop d'idéalisation sur moi " l'autiste", sauf qu'en fait je n'ai rien d'exceptionnel.

Je mange un peu mieux là.

Bisous
SA 2016+ TCA+TAG
ex Bulledozer ( réinscription)

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1462
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#174 Message par Athéna » jeudi 14 janvier 2021 à 10:28

je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il faille persévérer. Ce que j'aimerais c'est pouvoir me mettre au travail sans penser à autre chose, me distraire, comme si j'étais paralysée. Cela est apparu au début de mon deuil et je pensais que c'était transitoire.
J'aime bien ma prof mais je ne la trouve pas toujours assez exigeante et c'est cet aspect qui me déçoit parfois. Je suis carrée^^. J'ai vu une petite école ou un conservatoire communal à 20 minutes en voiture mais pas de bus... il faudrait que je reprenne la conduite mais je ne sais pas si c'est possible avec mes problèmes d'attention, je vais en cmp aujourd'hui essayer de faire le point.
C'est terrible ces douleurs aux articulations, j'espère que tu trouveras un traitement qui t'aide et que tu pourras jouer du violon sans en souffrir. Je te vois bien jouer du violon :)
Contente que tu arrives à mieux manger, il faut du carburant pour faire tout ça :)
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Avatar du membre
Jeannot
Nouveau
Messages : 8
Enregistré le : mardi 12 janvier 2021 à 18:28
Localisation : Manche, Normandie (50)

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#175 Message par Jeannot » jeudi 14 janvier 2021 à 10:52

Moi aussi j'avais des troubles sévères de l'alimentation étant plus jeune, je ne mangeais que des frites et des saucisses, j'avais peur que le goût des autres aliments me dégoûtent. Cela fait depuis au moins un an que je commence à manger plus de choses, malgré que maintenant je commence à limiter ma consommation par peur de grossir, même si je ne suis pas gros du tout.
Atteint d'un trouble envahissant du développement de haut niveau avec retard de language, je milite pour la sensibilisation à l'autisme.

Avatar du membre
lepton
Modérateur
Messages : 3362
Enregistré le : samedi 17 décembre 2016 à 19:19

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#176 Message par lepton » jeudi 14 janvier 2021 à 11:08

Modération (Lepton) : La section "Espace TSA", comme son sous-titre le précise, est dédiée aux témoignages des personnes diagnostiquées (voir les détails ici et la synthèse ).
Diagnostiqué TSA/Asperger.

Corarêva
Régulier
Messages : 39
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#177 Message par Corarêva » lundi 18 janvier 2021 à 18:20

Coucou Athena, comment vas-tu ?
Moi je suis assez stable dans mon comportement alimentaire question contrôle, le minimum syndical tout en me faisant plaisir un peu chaque jour avec des desserts surtout. ( j'ai mangé même trois part de galette hier ( sur deux repas très légers avant ) mais j'ai eu vraiment super mal au ventre ( gluten) et je me suis énervée après sur mon vélo d'appartement ...)
J'ai l'immunité par contre vraiment basse et là une infection au petit doigt, du coup je souffre pour jouer du violon, et tout cela me donne envie d'arrêter. Je pense que ma maladie auto-immune va vraiment m'empêcher d'évoluer comme je veux et ça atteint vraiment mon plaisir, confiance en moi alors qu'au piano je progresse hyper hyper vite. Je suis dans l'hésitation de le dire au prof mais je le vois demain soir, je craque à chaque cours ( par visio) donc je pense peut-être lui dire que je ne peux plus continuer par visio et que le doute m'assaille et que peut-être que je demissionnerai du conservatoire en violon .. quelque part je crois que ça me libèrerait, je ne peux pas dire si je continuerai ailleurs, quelque part c'est douloureux car j'ai super investi depuis deux ans et il m'a crié trop dessus et un jour me disant que j'étais mal habillée, et depuis je bugg complètement ...

Aussi je doute vraiment pour mon mariage, je sais plus, j'ai du mal à me projeter, j'ai l'impression que je ne serai pas heureuse et que je ne saurai pas rendre l'autre heureux, j'ai du mal à analyser mes sentiments, je me force presque à dire un ou deux mots doux par message car je sens que c'est mon anesthésie émotionnelle et la situation actuelle peut-être qui brouillent tout. Puis je sens que je ne gèrerai pas bien la nourriture en couple, que ça sera source de tension ... je n'arrive pas à me dire que je fais de l'auto sabotage, juste que je ne me sens plus en phase et doute terriblement.
Je vois G. le 17 février en allant aux deux CHU, le taxi a accepté de m'y déposer avant et j'irai par mes propres moyens au chu après et elle me fera le transfert CHU puis retour dans ma ville .. mais j'ai l'impression que je ne saurai pas bien lui expliquer ce que je ressens, ça fait longtemps que je ne l'ai plus vue, et je pense que mes mots ne voudront pas venir comme je le voudrais.

Je crois que je fais trop de musique aussi, j'ai besoin de me mettre moins la pression, je pense demander le parcours spécialisé dans les mois qui viennent je ne veux plus passer d'examen et je ne me sens pas dans la capacité à jouer le " jeu" de la performance en prolongation... juste retrouver le plaisir , la sérénité, et je ne sais pas si en continuant tout ça j'y arriverai.

Bise :kiss:
SA 2016+ TCA+TAG
ex Bulledozer ( réinscription)

Avatar du membre
Morgane26
Habitué
Messages : 76
Enregistré le : vendredi 24 avril 2020 à 11:28
Localisation : Nouvelle aquitaine

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#178 Message par Morgane26 » dimanche 24 janvier 2021 à 15:12

Bonjour,
Depuis mon arrêt de formation d'aide soignante, j'ai perdu l'appétit de façon progressive et suis submergée par les angoisses le soir.
Je ne mange plus que 2 fois/jour si on peut appeler ca des repas. Ce qui est étrange est que le petit déj est le seul repas que je fais complet. Le midi, plus rien ne passe.
J'eus droit à des remontrances de mes proches me disant "manges, sinon tu vas finir là où tu as été et ca sera irécupérable!" " c boon, arretes tes conneries........".
Sauf que je tente de vouloir manger mais quelque chose m'en freine et si je mange un peu le midi(essayer), j'ai de sacrés lourdeurs estomac. Ca fait 3 semaines que c'est comme ça.
Je tente de faire du bénévolat à la croix rouge pour m'aérer l'esprit et voir un ami mais ces soucis reviennent dès que je rentre.
Quand mes TCA ont débuté, à 18 ans, cela a débuté de façon plus rapide et intense.
Je ne sais pas mais j'ai cette impression que un voile noir s'est hissé entre moi, ma volonté et la sensation du goût.
Bien que je n'ai pas un poids alarmant(57 kg pour 170 cm), ma mère est en colère et stressée.
Que faire? Mon psychiatre spécialiste tca peut il m'aider ou pas? y en a t-il qui ont vécu ces sensations durant un épisode de tca?
Diagnostiquée:- Autiste Asperger- en Juillet 2019 + HPI, par le CRA de Limoges.
-Epileptique

Poursuite d'études: BTS SP3S en attente de place en CRP

Répondre