Hyperacousie : la musique dans les magasins, chez les voisins, au sport et même au travail... l'enfer !

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Petronille
Fidèle
Messages : 106
Enregistré le : samedi 27 juin 2020 à 20:13

Re: Hyperacousie : la musique dans les magasins, chez les voisins, au sport et même au travail... l'enfer !

#31 Message par Petronille » vendredi 23 octobre 2020 à 10:35

Bonjour,

Je me suis décidée à investir (160€) dans des bouchons sur mesure (ras le bol des trucs en mousse, en plus ils me sont toujours trop grands :) ).
J'ai pris des protections pour musiciens, effectivement les sons ne sont pas "déformés", et je peux parler avec sans que ça "résonne", ça c'est cool.
En plus, c'est très confortable d'avoir des bouchons sur mesure (j'ai de tout petits conduits auditifs).
Ils sont reliés par un cordon très fin, pratique pour ne pas les perdre.

En revanche, je vais demander à ce qu'on me change les filtres de -15 dB pour des -25 dB.
Je pensais bien que ce ne serait pas suffisant, mais je me suis laissée convaincre par l'audioprothésiste qui m'expliquait que c'est déjà beaucoup, que -25 dB c'était pour les batteurs et les métalleux :mrgreen: , et que - 3 dB divise par deux (c'est bon, je sais ce qu'est une échelle logarithmique, et je sais aussi que si je veux pouvoir prendre un café dans un endroit un peu bruyant, il me faut un truc assez costaud).

Bref, comme elle m'avait bien précisé que j'avais une période de test et qu'on pouvait changer après, j'ai testé quelques jours.
Voilà, c'est pas assez, donc je vais les rapporter pour avoir les filtres de niveau supérieur.

Quelqu'un a ce genre de bouchons ? (ce sont des Pianissimo)
J'espère que la qualité de protection dure quelques années, vu le prix du machin.
TSA (diagnostic par psychiatre spécialisée, septembre 2020)
HQI

Antigone
Adepte
Messages : 277
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: Hyperacousie : la musique dans les magasins, chez les voisins, au sport et même au travail... l'enfer !

#32 Message par Antigone » vendredi 23 octobre 2020 à 20:35

Petronille a écrit :Quelqu'un a ce genre de bouchons ? (ce sont des Pianissimo)
J'espère que la qualité de protection dure quelques années, vu le prix du machin
Non, je n'ai pas encore sauté le pas... j'attends le père noël :D Mais ma psychiatre spécialisée TSA me les a recommandé si ça peut te rassurer. Après, elle m'avait aussi conseillé un audioprothésiste qui avait l'"habitude" des TSA. Peut-être est-ce ce qui te manque pour trouver le bon "filtrage" ?
Moi je pense que je vais attendre le rdv orl avant de les faire faire. Je sais qu'il n'est pas indispensable mais comme j'ai besoin d'un dossier en béton pour obtenir des "aménagements" (également rebatisés avantages par certains collègues :roll: ), je me dis que si un ORL écrit noir sur blanc que je suis hyperacousique j'arriverais peut-être à faire poser des dalles anti-bruits au sol et au plafond de ma salle de classe (obliger l'éducation nationale a respecter mes droits devient un métier à temps plein :? )

Cela dit j'en profite pour te poser une question : est-ce que tu peux suivre une conversation avec ces bouchons ? Parce que mon problème c'est la salle de classe (les autres endroits bruyants j'ai résolu le problème en restant chez moi) ... Je deviens folle avec le brouhaha permanent MAIS je ne peux pas porter des bouchons "classiques" car je dois pouvoir communiquer avec mes élèves. Pense-tu que avec les pianissimo c'est possible ? Exemple, pourrais-je travailler avec 4 ou 5 élèves en les entendant parfaitement mais sans entendre J., B qui "sont des ninjas" à l'espace lego(les plus mauvais du monde parce que je pensais que la spécificit du ninja était justement le silence et le fait d'être furtif) et K et A qui sont dans l'espace cuisine en parlant très très fort (parce qu'elles ne savent pas faire autrement) ...
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Petronille
Fidèle
Messages : 106
Enregistré le : samedi 27 juin 2020 à 20:13

Re: Hyperacousie : la musique dans les magasins, chez les voisins, au sport et même au travail... l'enfer !

#33 Message par Petronille » vendredi 23 octobre 2020 à 22:50

Merci Antigone.

Je te dirai quand j'aurai testé la version - 25 dB, en tout cas la sensation n'a rien à voir avec des bouchons en mousse : les sons ne sont pas "déformés". Quand l'audioprothesiste m'avait montré comment les mettre, on avait continué à parler comme si de rien n'était.
D'ailleurs, ça m'avait paru bizarre que je l'entende aussi bien !
Après, j'avais constaté qu'avec du - 15 dB les bruits dans le RER, par exemple, étaient moins douloureux, bien qu'encore trop présents.

Bon courage avec les demandes pour ta classe ...
J'ai été à l'EN pendant presque 20 ans, je sais à quel point l'administration est rarement bienveillante envers ses fonctionnaires (je suis maintenant dans un autre ministère, je ne regrette pas, bien que j'aie adoré mon métier).
TSA (diagnostic par psychiatre spécialisée, septembre 2020)
HQI

Space
Fidèle
Messages : 178
Enregistré le : samedi 26 janvier 2019 à 10:54

Re: Hyperacousie : la musique dans les magasins, chez les voisins, au sport et même au travail... l'enfer !

#34 Message par Space » vendredi 23 octobre 2020 à 23:21

Je vais aussi prendre rendez vous chez un ORL et après chez un audioprothésiste ! Le soucis principal pour moi, outre le fait que c’est insuffisant avec les bouchons en mousse, c’est que je n’arrive pas à savoir si je parle assez fort. Sinon j’arrive généralement très bien à suivre les discussions. Est ce ton cas aussi ?
Femme (T)HQI-Asperger

10/2019 : diagnostic TSA-Asperger (psychiatre)
09/2019 : pré-diagnoctic syndrome Asperger (psychologue)
12/2016 : diagnostic (T)HQI

Ogam
Fidèle
Messages : 196
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: Hyperacousie : la musique dans les magasins, chez les voisins, au sport et même au travail... l'enfer !

#35 Message par Ogam » vendredi 23 octobre 2020 à 23:26

Bonsoir Antigone,
je pense que ces bouchons pianissimo sont très bien adaptés pour pouvoir suivre des conversations .
J'ai un ami autiste qui les porte quasiment tout le temps sur lui ((il utilise des bouchons atténuant à 25 db) car il est hyperacousique (+++) et il arrive à suivre à suivre les conversations avec des personnes dans un environnement bruyant. Il en utilise en bagad (en gros, un orchestre breton) quand il jouait à Poissy, où le niveau sonore peut atteindre les 120-130 db, ce qui peut être assez énorme (en aparté, cette hyperacousie fait que mon ami s'émerveille à l'écoute du son des cloches, au point de pouvoir en pleurer en écoutant ces sons qu'il dit "pur". De plus, il arrive à retrouver la tonalité de la cloche dès la 1ère écoute).

Les deux intérêts de ces bouchons sont (comme il a pu être dit avant) :
  • ils sont moulés à ton oreille.
  • Ils ne déforment pas le spectre sonore.
Après, pour ce qui est de la classe Antigone, je pense que tu pourras suivre la conversation avec tes élèves, même si tu continueras à entendre tes ninjas et ce, d'autant plus si tu t'habitues à en porter. Après, je pense qu'en portant ces bouchons, tu entendras toujours ces bruits parasites (élèves qui parlent fort, agitation ...) mais ils te seront plus supportables.

Enfin, dernier point, Notre grand Ministère est bien (re)connu pour prendre en compte les aménagements qui peuvent être faits pour permettre l'inclusion de tout le monde (même si l'EN a tendance à privilégier davantage les élèves au détriment de ses employés). Enfin, tes fameux collègues, est-ce qu'ils considèrent que les aménagements pour leurs élèves sont aussi des privilèges (AESH, aménagement du temps scolaire ...) car dans ces cas-là, autant les supprimer tout de suite pour que tous les élèves soient sur le "même pied d'égalité". C'est dans ces moments-là que je me dis que la connerie humaine n'a pas de limite et je me dis surtout que "Les cons sont la seule espèce qui ne soit pas menacée d'extinction" (Alain Leblay)
Diagnostic TSA + HPI (obtenu à l'âge de 34 ans) posé en septembre 2020 par un chef de service en psychiatrie.

Antigone
Adepte
Messages : 277
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: Hyperacousie : la musique dans les magasins, chez les voisins, au sport et même au travail... l'enfer !

#36 Message par Antigone » samedi 24 octobre 2020 à 9:43

Ogam a écrit :ménagements pour leurs élèves sont aussi des privilèges (AESH, aménagement du temps scolaire ...
Non parce que dans ce cas là ils profitent bien des avantages.avoir une avs dans sa classe permet de se "débarrasse" d'un petit groupe d'élèves pénibles. L'aménagement du temps scolaire encore mieux...
Si ils se retrouvent alors c'est pas des privileges...

J'ai hâte d'avoir ce rdv orl. J'ai rien rien pu avoir avant mars et c'est a deux heures de trajet (comme pour tous les médecins et psychiatres psychologues rien dans ma ville et l'éducation nationale refuse toujours mon changement de département parce que c'est "du confort🙄ire
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Ogam
Fidèle
Messages : 196
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: Hyperacousie : la musique dans les magasins, chez les voisins, au sport et même au travail... l'enfer !

#37 Message par Ogam » samedi 24 octobre 2020 à 21:13

par Antigone » samedi 24 octobre 2020 à 9:43

Ogam a écrit :
ménagements pour leurs élèves sont aussi des privilèges (AESH, aménagement du temps scolaire ...
Non parce que dans ce cas là ils profitent bien des avantages.avoir une avs dans sa classe permet de se "débarrasse" d'un petit groupe d'élèves pénibles. L'aménagement du temps scolaire encore mieux...
Si ils se retrouvent alors c'est pas des privileges...

J'ai hâte d'avoir ce rdv orl. J'ai rien rien pu avoir avant mars et c'est a deux heures de trajet (comme pour tous les médecins et psychiatres psychologues rien dans ma ville et l'éducation nationale refuse toujours mon changement de département parce que c'est "du confort🙄ire
Bonsoir Antigone,
la partie de mon message avait pour but de montrer que l'inclusion des élèves en situation de handicap impliquait des aménagements car l'école doit (théoriquement) proposer des aménagements afin de suppléer le handicap de l'élève. Et ce que je trouve anormal, c'est que l'Education National comme tes collègues, ne font pas la transposition de l'enfant en situation de handicap à l'enseignant en situation de handicap. En effet, pour l'élève, on considère que c'est un aménagement nécessaire pour sa bonne scolarité alors que pour l'enseignant, on considère cela comme un privilège (pour l'institution comme pour certains collègues enseignants).

C'est d'ailleurs pour cela que j'écrivais : "Enfin, tes fameux collègues, est-ce qu'ils considèrent que les aménagements pour leurs élèves sont aussi des privilèges (AESH, aménagement du temps scolaire ...) car dans ces cas-là, autant les supprimer tout de suite pour que tous les élèves soient sur le "même pied d'égalité"." car je trouve cela totalement hypocrite de proposer des aménagements pour mettre l'élève handicapé dans les meilleures conditions et de refuser des aménagements adaptés pour l'employé handicapé (est-ce pour signifier que l'institution met déjà suffisamment d'argent pour inclure les élèves en situation de handicap; on ne va pas en plus utiliser un pognon de dingue pour mettre l'enseignant handicapé dans de meilleures conditions ?). Enfin, malheureusement, certains enseignants sont trop peu scrupuleux pour détourner les aménagements des élèves en situation de handicap pour leurs conforts personnels (comme tu l'indiques si bien).

Pour finir, je trouve lamentable que ton Exeat n'ait pas été validé pour raison de santé (alors que c'est justifié médicalement). Après, quand on sait que dans l'Education Nationale, on n'a pas de médecine du travail (ou alors, dans certaines académies, on peut avoir un ou deux médecin (s) du personnel pour plusieurs dizaines de milliers d'employés), cela ne m'étonne pas que la DSDEN de ton département (ou la DASEN de ton académie) ne prend pas en compte tes vœux d'Exeat se basant sur des arguments médicaux.
Diagnostic TSA + HPI (obtenu à l'âge de 34 ans) posé en septembre 2020 par un chef de service en psychiatrie.

Magmableu
Occasionnel
Messages : 10
Enregistré le : jeudi 27 mai 2021 à 20:53

Re: Hyperacousie : la musique dans les magasins, chez les voisins, au sport et même au travail... l'enfer !

#38 Message par Magmableu » mercredi 9 juin 2021 à 21:48

Bonjour, je rebondis sur ce sujet très intéressant avec mon témoignage et quelques questions:
L'hyperacousie et moi, c'est un peu l'amour vache.
Elle a toujours été un peu la dans ma vie, d'abord de façon très légère puisque ça ne m'a pas empêché de devenir musicien à plein temps. On s'est vraiment rencontré en septembre 2012, suite à un petit choc sonore (un ••••• qui fait claquer sa cymbale à 50 cm de mes oreilles "pour rigoler", et trop de Pink Floyd au baladeur). Elle m'a un peu gâché, avec son copain l'acouphene, le début de mes études au conservatoire de Paris, mais des anti-depresseurs et du chant on règlé le problème, et je ne comprends toujours pas pourquoi. Donc on s'est quittés une première fois, sans regret, en mai 2013.
En mars 2019, rebelote, mais puissance 10: un énorme burn-out et un peu trop d'enregistrement en studio l'ont fait revenir au galop et la c'était n'importe quoi: bouchons moulés en permanence sous peine de douleurs et de crises d'angoisse. Donc je me remets à prendre des anti-depresseurs, mais mon état ne s'améliore que lentement... Ça va quand même mieux aujourd'hui, je peux rejouer de la clarinette mais toujours avec des bouchons. Certaines activités me sont toujours interdites (j'adorais le cinéma...)
J'ai évidemment essayé une quinzaine de toubibs, sans succès...
Je suis littéralement devenu un parano du son, j'anticipe la moindre situation un peu bruyante, je me tape des grosses angoisse au moindre petit acouphène
J'ai entamé une TCC dans ce but la, mais pour la psy la priorité c'est mes aptitudes (ou plutôt inaptitudes) sociales et les grosses crises d'angoisse liées à ça. Et quand je parle de crises d'angoisse, je parle de trucs qui me font avoir des idées vraiment noires

Comment est ce que vous faites pour gérer l'hyperacousie au quotidien? Comment vous arriver à dissocier la vraie douleur à l'angoisse du son?
Est ce que vous avez trouvé un traitement (on sait jamais 😂😂😂)
Et surtout: c'est quoi les bouchons d'oreilles les plus efficaces que vous connaissez?
Désole pour le pavé mais j'en ai gros...
Diagnostic de douance en 1997, à 8 ans
Se pose des questions sur un éventuel SA depuis plusieurs années
Suspicion de TSA par une psychologue en juin 2019 suite à un burn-out
Diagnostiqué TSA en septembre 2020 dans le privé

Ivanovna
Habitué
Messages : 84
Enregistré le : vendredi 16 février 2018 à 12:48

Re: Hyperacousie : la musique dans les magasins, chez les voisins, au sport et même au travail... l'enfer !

#39 Message par Ivanovna » vendredi 11 juin 2021 à 21:58

Magmableu a écrit :
mercredi 9 juin 2021 à 21:48
Elle m'a un peu gâché, avec son copain l'acouphene, le début de mes études au conservatoire de Paris, mais des anti-depresseurs et du chant on règlé le problème, et je ne comprends toujours pas pourquoi.
Bonsoir,

Ça doit être terrible d'être musicien hyperacousique. :sick:

En lisant ton message, lorsque je suis arrivée à ce stade, j'ai tout de suite pensé à la méthode Tomatis pour rééduquer l'oreille (suis tombée il y a peu sur une interview de Gérard Depardieu qui en parlait). J'en avais entendu parler par une personne qui a essayé de m'apprendre à chanter, la pauvre.
La méthode est controversée, attention.
Je n'ai pas pratiqué moi-même et la personne qui m'en a parlé n'avait à l'époque, il me semble, pas de problème d'hyperacousie. Et je n'ai pas trouvé d'article scientifique m'ayant convaincue de dépenser des sous chez un praticien pour le moment.

C'était juste une espèce d'association qui a pop-upé en lisant ton message.

Sinon, je gère assez lamentablement mon hyperacousie, étant actuellement en burn-out parce qu'il y avait trop de bruit sur l'open-space ; à ce niveau, il me semble même que c'est de la misophonie, vu que je sortais en courant de la pièce. Mais certains collègues ont toujours le clapet ouvert à + de 70 DB aussi...

Alors j'ai le combo class bouchons en mousse + casque à réduction activé de bruit qui ne couvre donc pas le small-talk sur un open-space, beaucoup mieux le bruit de travaux dans la rue sauf quand il y a trop de vibrations dans les basses.

Ce qui marche sur moi c'est le repos intensif, faire gaffe à certains médicaments (même et surtout des compléments alimentaires à base de plantes, attention), et se débrouiller pour ne pas avoir à gérer trop d'informations et d'émotions en même temps. Ça c'est du vérifié.

J'ai quand-même vraiment l'impression qu'il y a plus de bruits autour de nous.

En espérant que d'autres personnes auront de meilleures solutions, bon courage !
Diagnostiquée TSA sur le tard
RQTH

Avatar du membre
Corarêva
Adepte
Messages : 230
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: Hyperacousie : la musique dans les magasins, chez les voisins, au sport et même au travail... l'enfer !

#40 Message par Corarêva » lundi 14 juin 2021 à 16:33

idem hyperacousique, musicienne totalement intolérante aux bruits, de chiens qui hurlent dans le quartier 24/24, voisins même éloignés de 400 m musique à fond fenêtres ouvertes et les gens ne disent rien, je pète un câble, je n'en peux plus, tout son , bruit m'agresse, les mob qui passent, voitures fenêtres ouvertes avec l'horrible bom bom bom qu'ils appellent musique, les gens qui parlent trop fort, un mec à 300 m qui fait des crises d'éternuements immondes et hyper sonores ... j'ai quasi annulé mon mariage pour cette cause aussi d'hyperacousie même les petits bruits du quotidien me faisaient avoir une telle tension que plus rien n'était négociable pour moi ... j'en souffre terriblement :-( même avec boules quies hyper épaisses j'entends une petite mouche, une goutte d'eau à l'autre bout de la maison, bref l'enfer... je pense clairement me lancer dans l'achat des boules sur mesure pianissimo etc .. je ne veux pas achter les casques à bruits blancs car rien que de savoir qu'il y a en plus de l'électronique autour de ma tête je ne peux pas, je suis hypersensible aussi aux ondes clairement .. quoi qu'en pensent ceux qui ne reconnaissent pas cette problématique ... :x donc je n'en peux plus ...aussi
long parcours dont diag TSA posé avec TCA, hors CRA
demande de réévaluation CRA Montpellier résultats 26/07/21 : TDAHP +dyspraxie (annulation TSA posé hors CRA)+ TCA+TAG et troubles interactions sociales)

Magmableu
Occasionnel
Messages : 10
Enregistré le : jeudi 27 mai 2021 à 20:53

Re: Hyperacousie : la musique dans les magasins, chez les voisins, au sport et même au travail... l'enfer !

#41 Message par Magmableu » mercredi 16 juin 2021 à 8:40

Ivanovna a écrit :
vendredi 11 juin 2021 à 21:58

Bonsoir,

Ça doit être terrible d'être musicien hyperacousique. :sick:

En lisant ton message, lorsque je suis arrivée à ce stade, j'ai tout de suite pensé à la méthode Tomatis pour rééduquer l'oreille (suis tombée il y a peu sur une interview de Gérard Depardieu qui en parlait). J'en avais entendu parler par une personne qui a essayé de m'apprendre à chanter, la pauvre.
La méthode est controversée, attention.
Je n'ai pas pratiqué moi-même et la personne qui m'en a parlé n'avait à l'époque, il me semble, pas de problème d'hyperacousie. Et je n'ai pas trouvé d'article scientifique m'ayant convaincue de dépenser des sous chez un praticien pour le moment.

C'était juste une espèce d'association qui a pop-upé en lisant ton message.
J'en ai entendu parler de cette méthode. Je connais deux personnes musiciennes chez qui ça a grandement amélioré les symptômes. J'ai lu aussi des témoignages allant dans ce sens. Par contre, on trouve aussi des cas ou la méthode a fait empirer l'hyperacousie... Donc c'est un peu la loterie.
Diagnostic de douance en 1997, à 8 ans
Se pose des questions sur un éventuel SA depuis plusieurs années
Suspicion de TSA par une psychologue en juin 2019 suite à un burn-out
Diagnostiqué TSA en septembre 2020 dans le privé

Répondre