Aspergers travaillant dans l'enseignement

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
PetitNuage
Forcené
Messages : 1598
Enregistré le : samedi 28 avril 2018 à 16:37

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#256 Message par PetitNuage » samedi 22 mai 2021 à 21:36

@ Arcane: tu es nommée à titre définitif du coup ? C'est cool si l'école te plaît.
@ Ogam: je ne savais pas qu'on pouvait être licencié dans l'Education Nationale. Bonne chance pour ta reconversion !

"Diagnostic de traits obsessionnels handicapant les relations aux autres"

Ogam
Fidèle
Messages : 196
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#257 Message par Ogam » dimanche 23 mai 2021 à 13:10

par PetitNuage » samedi 22 mai 2021 à 21:36
@ Arcane: tu es nommée à titre définitif du coup ? C'est cool si l'école te plaît.
@ Ogam: je ne savais pas qu'on pouvait être licencié dans l'Education Nationale. Bonne chance pour ta reconversion !
Je peux être licencié de l’Éducation Nationale car j'ai le statut de professeur stagiaire. Et surtout, le fait d'être licencié te permet d'avoir l'Aide au Retour à l'Emploi (ARE), ce qui n'est pas le cas quand tu démissionnes.

De plus, quand tu es licencié pour raison médicale, tu as une prime d'invalidité qui peut t'être versée. Dernier point, si j'ai l'AAH, la MGEN peut te verser une complément (reste à voir si cela se fait même si tu n'es plus à l'EN).

Pour la reconversion, je vais me mettre à mon compte pour faire des cours de soutien pour enfants avec TSA et de la sensibilisation au TSA et au harcèlement (ainsi que pour l'insertion professionnelle pourquoi pas ?). Je me laisse une année pour voir si mon projet est viable comme tel ou si je fais une formation dans le social (grâce à la RQTH) afin d'avoir un métier principal (et faire du soutien et de la sensibilisation en complément) ?
Diagnostic TSA + HPI (obtenu à l'âge de 34 ans) posé en septembre 2020 par un chef de service en psychiatrie.

Avatar du membre
Winona
Forcené
Messages : 650
Enregistré le : lundi 17 septembre 2018 à 0:07
Localisation : France

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#258 Message par Winona » dimanche 23 mai 2021 à 18:39

Ogam a écrit :
dimanche 23 mai 2021 à 13:10
Pour la reconversion, je vais me mettre à mon compte pour faire des cours de soutien pour enfants avec TSA et de la sensibilisation au TSA et au harcèlement (ainsi que pour l'insertion professionnelle pourquoi pas ?). Je me laisse une année pour voir si mon projet est viable comme tel ou si je fais une formation dans le social (grâce à la RQTH) afin d'avoir un métier principal (et faire du soutien et de la sensibilisation en complément) ?
Super idée de reconversion, :bravo:
• Diagnostiquée autiste Asperger (centre expert, 2019) + QI hétérogène
• Diag SEDh (centre expert MOC, janv 2021)
(errance médicale + diag tardif pour les 2 diag)
• Suspicion SAMA
What else ?

Annuaire Autisme / Lexique / Livres sur le TSA / Tutos

Ogam
Fidèle
Messages : 196
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#259 Message par Ogam » dimanche 23 mai 2021 à 19:01

par Winona » dimanche 23 mai 2021 à 18:39
Ogam a écrit : ↑
dimanche 23 mai 2021 à 13:10
Pour la reconversion, je vais me mettre à mon compte pour faire des cours de soutien pour enfants avec TSA et de la sensibilisation au TSA et au harcèlement (ainsi que pour l'insertion professionnelle pourquoi pas ?). Je me laisse une année pour voir si mon projet est viable comme tel ou si je fais une formation dans le social (grâce à la RQTH) afin d'avoir un métier principal (et faire du soutien et de la sensibilisation en complément) ?
Super idée de reconversion,
Merci Winona. Il m'en a fallu du temps (et beaucoup d'énergie) pour trouver ma reconversion. Je pense que j'arriverai enfin à avoir un métier pour lequel l'environnement et mes conditions de travail seront adaptés pour moi. Je me dis que je peux être utile pour certaines familles qui sont dans la détresse vis-à-vis de leurs enfants (que ce soit en conseil ou pour redonner aussi un peu d'espoir par rapport à mon parcours et à mes expériences passées).
Diagnostic TSA + HPI (obtenu à l'âge de 34 ans) posé en septembre 2020 par un chef de service en psychiatrie.

Arcane
Passionné
Messages : 481
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#260 Message par Arcane » mardi 25 mai 2021 à 22:49

PetitNuage a écrit :
samedi 22 mai 2021 à 21:36
@ Arcane: tu es nommée à titre définitif du coup ? C'est cool si l'école te plaît.
Oui oui !
Car j'étais sur un poste définitif cette année !

Je l'ai visitée ce soir et j'ai rencontré quelques collègues.
Elles ont l'air sympa !
Et surtout, surtout, surtout ! Pas D'USEP, pas de danse devant les parents, pas de kermesses, pas de tombolas, pas de loto !
Que des choses entre nous !
Je suis tellement soulagée.


@ogam : la MGEN complète l'AAH pour aller jusqu'á combien ? C'est la sécu ou la mutuelle qui complète ? Il faut peut-être être reconnu en invalidité ?
J'avais essayé de me renseigner cette année mais je n'ai pas trouvé...
TSA
HPI

Ogam
Fidèle
Messages : 196
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#261 Message par Ogam » mercredi 26 mai 2021 à 1:21

@ogam : la MGEN complète l'AAH pour aller jusqu'á combien ? C'est la sécu ou la mutuelle qui complète ? Il faut peut-être être reconnu en invalidité ?
J'avais essayé de me renseigner cette année mais je n'ai pas trouvé...
Je vais être reconnu en invalidité donc théoriquement, tu peux toucher une prime d'invalidité qui t'est versé par l’Éducation Nationale (cela étant dit, je risque de ne pas toucher grand chose).

D'après ce que j'ai compris quand je suis allé à la MGEN dernièrement, ce serait la mutuelle qui complèterait l'AAH car on m'a indiqué que cela pouvait se faire même si je n'étais plus à l'Education Nationale (mais en gardant la MGEN comme mutuelle).

De toute façon, je me renseignerai plus précisément là-dessus quand mon recours auprès de la MDPH pour avoir une AAH temporaire aura été validé.
Diagnostic TSA + HPI (obtenu à l'âge de 34 ans) posé en septembre 2020 par un chef de service en psychiatrie.

Antigone
Adepte
Messages : 277
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#262 Message par Antigone » dimanche 20 juin 2021 à 17:37

Et bien ça y est le mouvement est fini ici aussi. j'ai su lundi que j'étais affectée à une vingtaine de minutes de chez mes parents, dans une école maternelle. Et j'ai envoyé un mail à la directrice, j'aurai des MS-GS. Bon j'aurai préféré des PS (et comme à chaque fois, c'est les plus anciennes qui se les réservent) mais au moins c'est le même niveau que cette année et donc je peux espérer avoir moins de travail de préparation...
Bref, sur le papier tout est bien. Dans ces moments-là je ressens le plus mon TSA je crois. Je sais que j'ai une chance incroyable d'avoir un poste définitif dans cette ville là et en maternelle, en tout début de carrière. Autour de moi les gens ne comprennent pas pourquoi je ne saute pas partout et que je ne manifeste pas plus d'enthousiasme...
1/ je ne sais pas manifester mon enthousiasme. Pas plus que n'importe quelle émotion trop vive.
2 / pour le moment, tout ça me stresse. Déjà il faut que je trouve un logement et ça s'avère extrêmement compliqué (tout est extrêmement cher ou moche. Voir cher ET moche). Je désespère de trouver. Ensuite, si je trouve je devrais re-déménager, refaire tout un tas de démarches... et puis voir cette nouvelle école, espérer qu'elle sera bien, que les collègues seront bienveillants.
Bref, toutes ces nouveautés me créent d'abord une angoisse et je n'arrive plus à voir le positif.

Sans compter que je suis épuisée.. je suppose que c'est lié à la fin de l'année mais j'ai l'impression de ne plus tenir debout. Je suis couchée depuis samedi, dès que je me lève faire quelque chose je suis obligée de dormir après. Je devrais sûrement me faire arrêter mais il y a encore deux milles trucs à faire à l'école avant la fin de l'année. Et je n'ai pas de médecin ici...Je me dis qu'il reste deux semaines et demie. Je vais bien y arriver...

Allez courage aux enseignantes, on tient le bon bout !
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Arcane
Passionné
Messages : 481
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#263 Message par Arcane » mardi 22 juin 2021 à 12:10

Coucou Antigone !

Je suis contente de lire ces nouvelles. Quand tu auras digéré toutes ces nouveautés ça devrait aller mieux.

C'est marrant que les PS soient réservés chez vous...
Je trouve ce niveau très dur, surtout en début d'année !

(j'aurais des ps/ms)


Est-ce qu'avant de penser à emménager dans un appartement, tu ne pourrais pas retourner un peu chez tes parents ?
Au moins le temps de te poser dans ta nouvelle école ?
Et une fois cette nouvelle étape passée et ces changements digérés, entreprendre les démarches pour déménager ?
TSA
HPI

Avatar du membre
PetitNuage
Forcené
Messages : 1598
Enregistré le : samedi 28 avril 2018 à 16:37

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#264 Message par PetitNuage » mardi 22 juin 2021 à 21:44

Arcane a écrit :
mardi 22 juin 2021 à 12:10

C'est marrant que les PS soient réservés chez vous...
Je trouve ce niveau très dur, surtout en début d'année !

(j'aurais des ps/ms)
Je me disais la même chose.
Ici (mais école primaire) personne n'en veut !
(c'est peut-être dû au fait que s'il n'y a pas de décloisonnement l'après-midi, le temps de sieste est appréciable ?)

Moi aussi j'aurai, comme depuis des années, PS MS !

"Diagnostic de traits obsessionnels handicapant les relations aux autres"

Arcane
Passionné
Messages : 481
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#265 Message par Arcane » mercredi 23 juin 2021 à 14:24

Oui c'est vrai que c'est agréable quand ils sont au dodo.

J'apprécierai d'avoir un groupe moins important l'après midi
TSA
HPI

Antigone
Adepte
Messages : 277
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#266 Message par Antigone » mercredi 23 juin 2021 à 19:06

Les petites sections ça semble être souvent un engagement très minimal pour les enseignantes qui les veulent... Déjà en effet il y a une sieste l'après-midi : même quand il y a décloisonnement, elles prennent les MS qui font quand même une petite demie-heure de sieste. Quand on a des grands, c'est du non-stop jusqu'à 16h. Et puis les grands c'est du boulot de préparation par rapport aux petits et aux moyens. Il y a quand même l'enjeu du CP les parents sont plus en attente. En plus, les collègues que j'ai eu qui avaient les PS, elles ne préparaient même pas les décloisonnement : elles demandaient à l'enseignant quoi faire et elles se contentaient d'appliquer.
Pour moi ce n'est pas la raison qui fait que je veuille les PS (je me connais de toutes façons je passerai quand même des heures à préparer), mais c'est que les PS sont beaucoup moins bruyants que les MS-GS. Ils sont petits et donc ne jouent pas vraiment ensemble. A part les chamailleries pour des jouets (et les pleurs les premiers jours) ils sont plus calmes. les GS jacassent en permanence, en plus ils "ont pris la confiance" pour certains et se permettent beaucoup de choses, il faut beaucoup plus faire la police pour les éduquer (les petits c'est plus de la surveillance, du guidage). Bref, c'est pas mes préférés mais si tout se passe bien d'ici dix ans, je serai dans la même école et je serai la plus âgée : j'aurai le droit de choisir. :D

Pour le déménagement, ça s'arrange pas. Les rares annonces que je trouve ne sont pas vraiment géniales et en plus les proprio ne répondent pas, ou demandent des dossiers improbables.
Arcane a écrit : Est-ce qu'avant de penser à emménager dans un appartement, tu ne pourrais pas retourner un peu chez tes parents ?
Au moins le temps de te poser dans ta nouvelle école ?
Si je peux, enfin techniquement. Après ce sera un peu long au niveau du trajet à cause des bouchons... et surtout, ma mère n'en a psa vraiment envie. Elle et moi c'est très compliqué : on ne se supporte pas très longtemps et ce sera pire si je rentre fatiguée (et qu'elle aussi). Bien sûr si je ne trouve pas, je peux toujours aller chez eux mais il ne faudra pas que ça dure. Et puis je me connais, je ne suis pas douée pour faire deux choses à la fois : une fois que l'année scolaire sera entamée, je serai à fond dedans et je n'arriverai pas à mettre de l'énergie dans un déménagement...
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Arcane
Passionné
Messages : 481
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#267 Message par Arcane » mercredi 23 juin 2021 à 22:42

Je comprends pour le déménagement...

Pas simple...

Concernant les PS, j'ai déjà eu une classe horrible et très bruyante et des GS adorables...
Alors je ne sais pas...
Les PS ils parlent tout le temps je trouve contrairement aux GS qui savent se taire (coin regroupement par ex...)
TSA
HPI

Avatar du membre
PetitNuage
Forcené
Messages : 1598
Enregistré le : samedi 28 avril 2018 à 16:37

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#268 Message par PetitNuage » jeudi 24 juin 2021 à 21:02

Bonne chance pour ton déménagement Antigone ...
Des logements se libèrent souvent pendant l'été alors on croise les doigts pour toi !
Spoiler : 
Nous la directrice refuse le temps de repos sur le temps de classe pour les MS, même lorsque je prenais les GS en décloisonnement.

(même lorsqu'ils sont de fin d'année et avec des rythmes de vie intenses (ex: garderie à 7h30 jusque 18h30 et bien évidemment cantine entre les deux...)

J'ai quand même réussi à obtenir qu'ils se posent après la cantine au lieu de faire des activités.

Les MS sont souvent plus bavards que les PS ou GS. Je les compare à des mini ados (plus petits, mais pas encore la maturité des grands)
Mais cette année mes PS sont très bavards et mes MS calmes.
L'avantage des GS c'est qu'ils sont plus autonomes !

"Diagnostic de traits obsessionnels handicapant les relations aux autres"

Fluxus
Fidèle
Messages : 149
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#269 Message par Fluxus » samedi 3 juillet 2021 à 11:50

Salut, je me décide enfin à poster sur ce fil, qui, il faut le dire, me fait de l'œil depuis un moment. :D

Comme certains membres qui me connaissent un petit peu le savent, je suis actuellement étudiante avec un cursus assez alambiqué pour ne pas dire "atypique" dans les études supérieures depuis que j'ai débuté, il y a quelques années.

Depuis toujours, mon projet de carrière pour plus tard oscille entre le métier d'ingénieur (qui finalement, ne m'intéresse plus vraiment depuis quelques mois, bien que j'en ai rêvé pendant bien plus de 10 ans) ou l'enseignement dans le secondaire, principalement (donc collège/lycée) et ce, dans un domaine de sciences dures : Mathématiques de préférence, ou Physique.

Ayant été diagnostiquée "tardivement" (Oui, oui je sais, la vingtaine c'est pas si tard que ça comparé à d'autres), j'ai remis plusieurs fois en question mes projets professionnels. En me projetant, mon but est de renoncer aux activités qui pourraient me demander trop de surcompensation et générer trop d'inconforts, difficilement gérables. C'est en partie pour ça que je renonce à la carrière d'ingénieur (peu importe les postes ou les domaines), qui me fait rêver dans le cadre des études pour ce qu'on y apprend mais plus tant que ça au niveau du métier qui me paraît plutôt exigent en terme de responsabilités, d'autonomie et d'initiatives.

Après mûre réflexion, tout me pousse à penser que l'enseignement est ma voie de prédilection : Je dois énormément de choses à ma scolarité (de manière globale) et c'est grâce au milieu scolaire que j'ai pu avancer pour devenir ce que je suis aujourd'hui. Ma scolarité m'a offert énormément de choses que je n'aurai certainement jamais pu trouver dans un autre contexte.

Bien-entendu, il y a eu parfois des moments pas faciles mais je pense que si je n'avais pas eu tout ça, aujourd'hui, je ne serai rien. Encore à l'âge adulte, ma scolarité est ce que j'ai de plus important dans ma vie.

J'aime apprendre, depuis toujours, j'aime partager et transmettre et c'est ce que je veux faire plus tard. Ayant un certain recul dû notamment, au fait que je stagne pas mal depuis mon entrée dans les études supérieures (malgré le fait qu'avant ça, j'excellais plus ou moins), j'ai du réfléchir voir parfois, apprendre à développer, des méthodes pour me permettre d'avancer, autant au niveau des apprentissages (avec troubles dys diagnostiqués très tardivement aussi) qu'au niveau social et de tout ce qu'implique une vie étudiante. Il m'est arrivé plusieurs fois de me projeter dans des idées de concepts ou projets pédagogiques que j'aimerais développer plus tard si j'enseignais.

Comme énormément de gens ici, je suppose, il me plairait aussi pas mal de pouvoir, pourquoi pas, me spécialiser dans l'enseignement pour les personnes avec TND. La psychopédagogie est un domaine qui m'intéresse beaucoup depuis que j'ai découvert les troubles du neurodéveloppement suite à mes diagnostics tardifs.

Bref, selon moi, l'enseignement est un secteur et un projet qui me semble être complètement en adéquation avec mon TSA. Même si j'imagine qu'il doit y avoir quelques contraintes au niveau sensoriel et sur le plan social.

Je n'y suis pas encore, puisqu'il me faut pour cela terminer ma Licence, enchaîner sur un Master MEEF 2nd degré, obtenir le CAPES... Bref, encore un peu de temps devant moi et pourtant, je pense déjà mon insertion, qui m'angoisse assez. En fait, pendant une époque, j'ai songé à renoncer à ce secteur parce que j'ai cru comprendre qu'on pouvait régulièrement être muté à certains endroits que l'on ne choisit pas, que ça impliquait souvent des déplacements etc. Et je ne veux pas que ça compromette mon projet qui me paraît pour le moment stable juste à cause de ce détail qui est en fait énorme, qu'est le fait qu'on puisse nous imposer d'être muté ailleurs. Même avec une RQTH plus tard, on est dans cette obligation ?

C'est horrible de penser à tout ça dès maintenant mais je me dis qu'il y a probablement des gens qui ont été confrontés à cette situation et j'aimerais savoir comment est-ce que ça se passe à ce niveau là, si la situation est gérable. On m'a également parlé de la possibilité de pouvoir enseigner au CNED. Je m'imagine tout de même, préparer mes cours, gérer une classe, enseigner et surtout, ce qui à mon sens fait la beauté du métier de prof, contrairement à ce que détestent beaucoup d'enseignants, c'est de pouvoir aussi gérer les difficultés des élèves si besoin et apporter une aide, plus riche que juste de l'enseignement.

Merci à celles et ceux qui auront réussi à lire jusqu'au bout. :)
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage avec trouble anxio-dépressif associé - C.R.A. (2021)

Dyspraxique : Trouble développemental de la coordination + trouble neurovisuel (2020)

HPI (2018)

Avatar du membre
ballonjaune
Occasionnel
Messages : 26
Enregistré le : samedi 26 décembre 2020 à 13:32

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#270 Message par ballonjaune » samedi 3 juillet 2021 à 14:05

Fluxus a écrit :
samedi 3 juillet 2021 à 11:50


Merci à celles et ceux qui auront réussi à lire jusqu'au bout. :)
De rien :D

Bon, j'ai lu mais je n'ai pas compris ta question :oops:

Je suis dans l'enseignement, d'abord dans le secondaire, où j'enseignais le latin, puis dans la formation d'enseignants actuellement.

Le seul élément que je peux te recommander, c'est effectivement les sciences de l'éducation via le cned, je suis devenue formatrice par là et cela m'a bien convenu. Je n'ai juste pas fait le master MEEF mais un master ICF (Ingénierie de la formation)

Bref, je veux bien que tu me réexpliques ta question, si question il y a (évidemment)
TSA confirmé (juin 2021)

Répondre