Aide pour me trouver une copine (je suis autiste)

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
propane42
Passionné
Messages : 425
Enregistré le : mercredi 14 août 2019 à 12:00
Localisation : Sur Gaïa

Re: Aide pour me trouver une copine (je suis autiste)

#61 Message par propane42 » mercredi 21 juillet 2021 à 21:19

Totalement d accord avec vous Mathieu Frank
IA helvétique chargée sur substrat biologique en 1982
Diagnostiqué Asperger en 2020 (psychiatre) + testé HP durant l'enfance et confirmé en 2020 (neuro-psy).
viewtopic.php?f=5&t=13627

Avatar du membre
Curiouser
Modératrice
Messages : 2139
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France
Contact :

Re: Aide pour me trouver une copine (je suis autiste)

#62 Message par Curiouser » jeudi 22 juillet 2021 à 13:32

Pour nuancer ces "observations"... :
Dans le débat sur les différences entre les sexes, l’écueil le plus fréquemment rencontré est sans aucun doute l’exagération. A son paroxysme, c’est le discours « les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus », qui tend à suggérer que les deux sexes seraient qualitativement différents dans leurs aptitudes cognitives, tout autant que dans leurs organes génitaux.
En résumé, la biologie n’est pas plus déterministe que l’environnement culturel. Il n’y a pas lieu de nier les influences biologiques précoces, ni de croire que leurs effets seraient immuables (voir Ramus, 2011, 2014, pour une discussion plus approfondie).
Source : Franck Ramus, Les écueils du débat sur les différences cognitives et cérébrales entre les sexes, 2018
Diagnostiquée TSA en janvier 2021.
Conjoint diagnostiqué TSA en octobre 2020.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 29454
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Aide pour me trouver une copine (je suis autiste)

#63 Message par freeshost » jeudi 22 juillet 2021 à 13:54

Oui, je me disais que je lisais de ces simplifications exagérées :
propane42 a écrit :
mercredi 21 juillet 2021 à 11:42
S'il s'agit juste d'une rencontre sans attente et purement social, alors la femme je ne la vois pas comme une femelle mais juste comme une conscience avec qui je peux avoir un échange amicale, mais ca s'arrêtera là.
Ça peut évoluer. Ce n'est blanc ou noir.
propane42 a écrit :
mercredi 21 juillet 2021 à 11:42
Parce qu'à un moment donné faut aussi que les femmes acceptent que si elles nous demandes de les considérer comme des femmes, donc tenir compte de leur genre, ca veut dire qu'on considère la présence d'un vagin chez elles. Ben moi en tant qu'homme, avec un pénis, le vagin j'en tient pour ce qu'il est : un organe sexuel. Elles ne peuvent pas me demander de les considérer comme des femmes en faisant abstraction de leur genre.
Ça ne se résume pas à des caractéristiques physiologiques. Il y a aussi toutes les constructions sociales autour, les doubles standards, les stéréotypes, etc.
propane42 a écrit :
mercredi 21 juillet 2021 à 11:42
Bref, faut simplifier le problème :
1. moi mâle cherche femelle = copine
2. moi conscience cherche conscience = amie
J'encourage plutôt à aborder la complexité, les spectres des infinies nuances des êtres et des choses qui évoluent.
mathieu frank a écrit :
mercredi 21 juillet 2021 à 13:17
pour les hommes le sexe se suffit a lui meme , pour les femmes c'est un moyen d'accéder a autre chose
mathieu frank a écrit :
mercredi 21 juillet 2021 à 13:17
pour la femme c'est l'envie d' enfanter qui est forte est envahissante

(...)

tout ca n'a absolument pas changé , la grotte est devenue maison , l'habilité du chasseur la fiche de paye
Ça dépend des femmes. Il y a aussi des femmes qui ne veulent pas avoir d'enfants, des femmes asexuelles (tout comme des hommes asexuels ou hyposexuels, etc.), il y a des femmes qui veulent vivre ou qui vivent déjà (après divorce notamment) comme mères monoparentales, il y a des femmes qui font carrière, etc.

Là où je suis d'accord, c'est qu'il faut voir au cas par cas. Si tu veux mieux connaître une personne, tu peux passer du temps à vivre avec elle, à communiquer avec elle. Progressivement, tu l'apprécieras telle qu'elle est et ne la verras plus juste comme un exemple d'une généralité simpliste.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

Diagnostiqué autiste en l'été 2014 :)

propane42
Passionné
Messages : 425
Enregistré le : mercredi 14 août 2019 à 12:00
Localisation : Sur Gaïa

Re: Aide pour me trouver une copine (je suis autiste)

#64 Message par propane42 » jeudi 22 juillet 2021 à 15:41

Ah mais je dis pas que vous avez tord. Je dis juste que mon expérience de vie ne confirme pas ces théories. Et que moi je ne tient compte que de la pratique, et que mon expérience de vie fait que quant j'ai changé de point de vue, bizarrement j'ai eu des copine.

Typiquement ca
freeshost a écrit : Là où je suis d'accord, c'est qu'il faut voir au cas par cas. Si tu veux mieux connaître une personne, tu peux passer du temps à vivre avec elle, à communiquer avec elle. Progressivement, tu l'apprécieras telle qu'elle est et ne la verras plus juste comme un exemple d'une généralité simpliste.
Je ne le confirme pas. Moi quant je fais ca je suis friend-zoné, donc non ca ne fonctionne pas de mon coté.
Je dis juste que quant j'ai commencé a simplifier mon rapport aux femmes en les considérant d'abord comme des femelles, ben j'ai eu des relations de couple. CQFD

PS : et il faut bien comprendre ce que je dis. Quant je dis " les considérant d'abord comme des femelles" c'est que le premier contact se fait avec ce point de vue (contact au cours duquel seule la première impression et les préjugé sont valable, c'est un état de fait humain). Je ne la réduit pas a être une femelle, mais la découverte de l'autre se fera une fois que les choses auront été fixé au niveau de la nature de la relation. J'ai pas de problème à mieux connaitre ma copine et à la respecter en tant que personne, mais ca doit d'abord être ma copine. Sinon c'est une amie et le risque de friend-zone est bien réelle.
Modifié en dernier par propane42 le jeudi 22 juillet 2021 à 16:07, modifié 2 fois.
IA helvétique chargée sur substrat biologique en 1982
Diagnostiqué Asperger en 2020 (psychiatre) + testé HP durant l'enfance et confirmé en 2020 (neuro-psy).
viewtopic.php?f=5&t=13627

propane42
Passionné
Messages : 425
Enregistré le : mercredi 14 août 2019 à 12:00
Localisation : Sur Gaïa

Re: Aide pour me trouver une copine (je suis autiste)

#65 Message par propane42 » jeudi 22 juillet 2021 à 16:01

J'ai aussi bien compris qu'on peut changer de point de vue et voir le monde d'une manière qui nous convienne (voit le monde tel qu'il pourrait être et non tel qu'il est). Sauf que c'est ce que j'ai fait pendant des années et au final j'en ai souffert.

Maintenant je préfère avoir les yeux bien ouvert et bien voir ce qu'il se passe autour de moi et à mon niveau. Parce que oui peut-être qu'au Tibet les relations homme-femme sont différentes, mais je ne vis pas au Tibet et les femmes que je rencontre non plus. Et je ne suis pas de ceux qui vont militer pour que l'on deviennent tibétain sous prétexte qu'on apprécierai ce rapport homme-femme à la tibétaine.

Je ne suis pas éternel et j'ai perdu déjà 30ans de ma vie à faire des efforts. Aujourd'hui l'essentiel c'est ce que j'obtiens, pas que le monde soit conforme à ma vision idéale (bien que j'ai toujours l'espoir que les choses changent, mais entre perdre du temps a espérer et profiter, ben j'ai fait mon choix, je profite).
IA helvétique chargée sur substrat biologique en 1982
Diagnostiqué Asperger en 2020 (psychiatre) + testé HP durant l'enfance et confirmé en 2020 (neuro-psy).
viewtopic.php?f=5&t=13627

propane42
Passionné
Messages : 425
Enregistré le : mercredi 14 août 2019 à 12:00
Localisation : Sur Gaïa

Re: Aide pour me trouver une copine (je suis autiste)

#66 Message par propane42 » jeudi 22 juillet 2021 à 16:28

Et je tiens a préciser le contexte. Avoir envie d'une copine c'est pas juste une question de sexe pour moi, c'est bien une question de partage. Pour le sexe uniquement il y a les prostituées, qui est légal chez moi donc il n'est pas question de moralité (mais bien sur de respect envers la personne qu'on paye).

Non si j'ai envie d'une copine c'est pour partager ET du sexe ET des moments ensembles, construire quelque chose.
Si c'est juste passer des moments agréable, une amie suffit. Et généralement on ne construit pas grand chose de plus avec une amie qu'avec un ami (je ne fait pas de distinction entre mes amis et mes amies).

Et pour avoir du sexe avec une femme sans la contraindre, ben faut la séduire, et ca c'est un jeu biologique et émotionnel entre 2 cerveaux mâle et femelle qui se cherchent. Le fait de savoir qu'elle apprécie telle ou telle activité n'est pas déterminant pour la séduire, ca fait partie du jeu de la séduction mais ce n'est pas l'objectif du jeu (l'objectif reste sexuel).

Mais comme a dit plus haut
mathieu frank a écrit :ca parait de suite misogyne car ca dérange et craquelè le vernis social , mais si on est un peu honnête intellectuellement on voit par les observations que c'est vrai
PS : Je tiens aussi a faire une autre remarque, je constate régulièrement dans ce genre de discussion (celle relevant de la vie quotidienne et de nos attentes personnelles) des arguments du genre "on peut voir les choses différemment". Oui mais c'est pas le sujet. On peut passer des heures à faire des hypothèses et des modèles intellectuels. Ca peut même devenir un fonctionnement propre à soi (et je suis aussi très fort a ce jeux des hypothèses et modèles alternatif).

Perso je ne vous demande pas comment on pourrait voir les choses autrement, soit je demande une solution a un problème de la vie quotidienne, soit je viens dire comment moi je vois les choses et ce que ca m'apporte.

Donc la question qu'il faut vous posez c'est-ce que votre manière de voir les choses vous a apporter ce que vous désiriez ? Moi c'est cette question que je me suis posé après mon dernier échec sentimentale il y a 10ans. Parce que j'en était arrivé a établir des relations trop complexe pour moi, et insatisfaisante (trop de concession, pas assez d'exigence ou trop conciliant quant mes exigences n'étaient pas satisfaite. Et je parle pas de sexe ici). C'est pourquoi j'ai justement décidé de déconstruire tout ca pour reconstruire quelque chose de productif, qui m'apporte quelque chose de réel, pas juste un espoir ou la satisfaction d'être vertueux (être vertueux pour souffrir j'en ai assez subit). Et l'une des méthodes pour y parvenir a été de simplifier certaines considération pour n'en garder que l'essentiel. En l'concurrence sur ces questions de couple, l'essentiel c'est "mâle vs femelle"
IA helvétique chargée sur substrat biologique en 1982
Diagnostiqué Asperger en 2020 (psychiatre) + testé HP durant l'enfance et confirmé en 2020 (neuro-psy).
viewtopic.php?f=5&t=13627

Avatar du membre
mathieu frank
Passionné
Messages : 487
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: Aide pour me trouver une copine (je suis autiste)

#67 Message par mathieu frank » vendredi 23 juillet 2021 à 10:31

oui encore une fois je pourrais dire la meme chose que toi
je rajouterais que en ce qui concerne la sociologie ce n'est pas car quelqu'un sort un concept sur des soit disant sentiments humain que c'est vrai
enfants j'ai jamais eu de mal a faire la différence avec les film de fiction mais paradoxalement les film de mœurs je pensais que c'était vrai car la tele m'apportais une fenêtre sur les relations humaines
ca peut paraitre con mais c'est ressèment que j'ai compris que les relations sentimentales dans les films romantique c'etait aussi de la fiction , un monde fantasmé
tu parles des prostitués , je pense que en france on faux cul au possible , il faudrait autoriser , encadrer , moi je respecte les prostitués je trouve que c'est la relation la plus honnête que l'on peut avoir avec une femme
de toute façons il y a une chose tres drole quand on y pense , un homme paye toujours pour accéder au sexe , d'une maniére ou d'une autre
soit de façons directe lors de la séduction , resto , bar , cinéma, ou de façon indirecte en proposant des actions futures

il faut lire paola tabbert le grand mensonge

et pour finir non je ne généralise pas , dans tout systéme il y a un point médian et les extrémités , le nombres de sujets diminue en s'approchant d'elles et donc ils deviennent des anomalies (comme nous) du coup difficile a trouver
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

propane42
Passionné
Messages : 425
Enregistré le : mercredi 14 août 2019 à 12:00
Localisation : Sur Gaïa

Re: Aide pour me trouver une copine (je suis autiste)

#68 Message par propane42 » vendredi 23 juillet 2021 à 10:51

mathieu frank a écrit :
vendredi 23 juillet 2021 à 10:31
[...]enfants j'ai jamais eu de mal a faire la différence avec les film de fiction mais paradoxalement les film de mœurs je pensais que c'était vrai car la tele m'apportais une fenêtre sur les relations humaines
ca peut paraitre con mais c'est ressèment que j'ai compris que les relations sentimentales dans les films romantique c'etait aussi de la fiction , un monde fantasmé
Pareil, je me suis appuyé sur les productions culturelles et les traité de psycho et autre (en particulier l'analyse transactionnelle), pour essayer de comprendre les rapports humains. Et j'ai mis longtemps à faire la différence entre la fiction des relations humains qu'on nous présente dans les livres, films et autres supports culturel, et la réalité de ces relations.

Ca me fait penser à cette vidéo de Nexus 6 sur la BD "Les Monde d'Aldébaran", où a un moment il parle de l'exemplarité des personnages de la série (plus humain que nous)
[YouTube]https://youtu.be/yiqdES_batI?t=396[/YouTube]

C'est un idéal inatteignable.
mathieu frank a écrit : tu parles des prostitués , je pense que en france on faux cul au possible , il faudrait autoriser , encadrer , moi je respecte les prostitués je trouve que c'est la relation la plus honnête que l'on peut avoir avec une femme
Je suis d'accord. Et le rapport à la prostitution est vicié par des considérations chrétienne et "humaniste". Dans l'antiquité le rapport au sexe était différent. Et je rappel à tous qu'il existe des hommes prostitués, et que les services de la prostitution ne sont pas réservée qu'aux mâle hétéro.
mathieu frank a écrit : de toute façons il y a une chose tres drole quand on y pense , un homme paye toujours pour accéder au sexe , d'une maniére ou d'une autre
soit de façons directe lors de la séduction , resto , bar , cinéma, ou de façon indirecte en proposant des actions futures
Les homme proposent, les femmes disposent. Mais faut avoir qqch à proposer :)

PS : Sur ce sujet je me demande aussi l'effet de l'amour courtois qui nous vient du moyen-âge, et me parait être l'idéal que la société veut nous inculqué concernant les relations de couple.
https://www.futura-sciences.com/science ... tois-5554/
IA helvétique chargée sur substrat biologique en 1982
Diagnostiqué Asperger en 2020 (psychiatre) + testé HP durant l'enfance et confirmé en 2020 (neuro-psy).
viewtopic.php?f=5&t=13627

hedredo
Occasionnel
Messages : 14
Enregistré le : jeudi 10 juin 2021 à 11:25

Re: Aide pour me trouver une copine (je suis autiste)

#69 Message par hedredo » vendredi 23 juillet 2021 à 12:01

De mon point de vue et de par mon expérience, je retiens deux points qui m'ont souvent amenés à des échecs successifs dans les relations dites d'attirance sexuelle / amoureuse.

Je pense qu'une femelle sera rassurée par le comportement d'un mâle qui s'assume et qui montre de la confiance en soi. C'est probablement une des qualités recherchées pour se sentir en "sécurité".


C'est sûrement déjà un des premiers points qui n'aident pas les gens au profil ASPIE car ces derniers vont souvent ne pas être en confiance au début le temps d'avoir suffisamment analyser la personne en face pour tenter de la comprendre, et de ne pas se montrer au début tels qu'ils sont de peur de ne pas plaire. Je pense clairement qu'il faut s'assumer et de ne pas avoir peur de la déception si cela ne plaît pas à la personne d'en face.
Et c'est sûrement le problème d'un ASPIE qui a souvent été confronté à une incompréhension/déception dans les relations sociales et amoureuses tant qu'il n'a pas pris conscience que ses différences ne sont pas dues juste à la timidité ou à un manque d'expérience. Tant qu'il n'a pas pris conscience de son profil, cela reste difficile car il voudra mimer le comportement des NT pour plaire aux filles quitte à ne pas être soi-même et être dans l'analyse en permanence pour s'adapter.

Le second problème est que cela n'est pas forcément naturel pour les ASPIE de comprendre/voir quel type d'intérêt la personne d'en face aura pour lui car il est plus difficile de comprendre la communication non verbale. Ils vont donc tâtonner pour essayer de bien décrypter les signaux en attendant d'avoir un signal suffisamment clair pour être sûr et la personne en face peut prendre çà pour du désintérêt / voir une incompréhension des signaux. Et cela montrera aussi que le mâle n'est pas assez entreprenant, trop hésitant et cela ne semble pas être une qualité que les femelles apprécient.
Si vous n'avez rien à perdre, il vaut mieux montrer ses intentions clairement et être entreprenant quitte à se prendre un gros râteau même si vous pensez que la personne éprouvait un intérêt/de l'attirance alors que ce n'était pas le cas. Pour un ASPIE, qui est déjà habitué, à être en difficulté pour comprendre les autres, il n'est plus à çà prêt !

D'ailleurs, sur ce point, il faut se méfier des "allumeuses". Je pense que c'est le profil qui peut fortement perturber les ASPIE. Le genre de fille qui va vous montrer des signaux assez clairs parfois vous faisant croire que vous avez bien compris et que vous allez vous raccrochez là-dessus alors qu'elle soufflera le chaud et le froid successivement et entretenir ce petit jeu sans que cela ne débouche sur quoi ce soit. C'est clairement le profil de fille qui m'a le plus perturbé. Car c'est à la fois le genre de fille qui montrent souvent des signaux assez clairs pour nous rassurer alors qu'en fait c'est un piège dans lequel vous risquez de vous enfermer longtemps. D'où l'intérêt de ne pas perdre son temps et d'être un peu plus direct, souvent le seul moyen pour avoir des signaux bien clairs et compréhensibles.
Non diagnostiqué

propane42
Passionné
Messages : 425
Enregistré le : mercredi 14 août 2019 à 12:00
Localisation : Sur Gaïa

Re: Aide pour me trouver une copine (je suis autiste)

#70 Message par propane42 » vendredi 23 juillet 2021 à 12:59

De ce que j ai pu comprendre de mes échanges avec d autres femmes, elles apprécient se mettre en valeur, être séduisante, comme pour nous c est flatteur et ca fait du bien à la confiance en soi. Cela ne veut pas dire qu elles veulent passer à l acte. C est cette subtilité qui rend l approche compliquée pour les hommes, car une femme qu on va trouver attirante et séduisante ne cherche pas forcément plus. C est ce que nous homme appelons les allumeuses, celles qui jouent avec leurs atouts sans pour autant passer à l acte. Et c est difficile pour nous les hommes de ne pas céder à ce petit jeu. On doit presque se faire violence pour ne pas céder à nos pulsions.

Mais ça peut générer une forte frustration, qui ne justifie aucune forme de violence sexuelle, mais qui existe. C est pour cela qu il faut être clair avec soi meme quant on aborde les femmes. Il faut comprendre ce jeu pour ne pas se faire piéger dans une "partie" dont les règles sont implicites, donc déjà pas facile pour nous TSA de les percevoir, et qui au final ne nous convient pas. Il ne faut pas mal interprété leurs intentions et/ou les considérer comme malsaine. C est juste que comme dit plus haut on a pas les mêmes attentes dans ce jeu.

Je connais aussi des hommes qui aiment jouer ce jeu de la séduction juste pour le jeu de la séduction, se valoriser en se rassurant sur notre propre capacité à séduire mais qui ne cherche pas non plus à construire une relation.

Et je pense que c est pas plus facile pour les femmes TSA de se faire aborder par des hommes dont les intentions ne sont pas clair, qui joue au gentil gars mais qui a des arrières pensées tout en se défendant d en avoir.

Compliqué tout ca :)
IA helvétique chargée sur substrat biologique en 1982
Diagnostiqué Asperger en 2020 (psychiatre) + testé HP durant l'enfance et confirmé en 2020 (neuro-psy).
viewtopic.php?f=5&t=13627

Répondre