TSA & TOCs & télétravail & COVID-19

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
FloretteRanou
Forcené
Messages : 1319
Enregistré le : mercredi 5 juin 2013 à 21:45

TSA & TOCs & télétravail & COVID-19

#1 Message par FloretteRanou » vendredi 26 novembre 2021 à 12:16

J'aurais voulu savoir si certains d'entre vous étaient angoissées en raison de la pandémie de COVID-19.

Personnellement, c'est depuis que je connais l'existence du COVID Long que j'ai vraiment peur de l'attraper.
Comme je suis déjà en état de quasi-burn out permanent, je sais que si j'attrapais cette maladie, je perdrais toute mon autonomie et ma capacité de travailler. Je serais obligée de revenir vivre chez mes parents et je deviendrais totalement dépendante.
J'ai lu que le vaccin contre le COVID-19 réduit les risques d'attraper le COVID Long mais ne l'élimine pas complètement, surtout quand il date de plusieurs mois et que l'efficacité a diminué.

En raison de cette anxiété, j'ai développé un TOC de lavage des mains que je n'avais pas avant (j'ai principalement des TOCs mentaux avant).

Mais ça commence à aller mieux depuis que je sais que le COVID se transmet principalement de manière aéroportée et très peu via les surfaces.
Par contre, cette nouvelle information fait que je suis à présent hyper-angoissée à l'idée de rentrer dans un lieu fermé non ventilé.
Cette seconde peur est beaucoup plus rationnelle et justifiée du point de vue scientifique.

(Digression : des fois, j'ai l'impression que je ressemble de plus en plus au personnage de Sheldon Cooper dans la série The Big Bang Theory qui est germaphobe. C'est d'ailleurs grâce à lui que je suis diagnostiquée. Même si les créateurs de la série ont refusé d'admettre qu'il était autiste, il a tous les traits caractéristiques et c'est en me reconnaissant dans ce personnage que j'ai pensé que je pouvais être concernée par l'autisme.)

Je préfèrerais de loin pouvoir reprendre le télétravail à 100% plutôt que d'être obligée de travailler en open-space et de manger dans la salle de pause de mon entreprise car aucune de ces deux salles n'est correctement ventilée (les gens ne veulent pas ouvrir les fenêtres car il fait froid).
De plus, la reprise du travail en présentiel a encore aggravé mon état d'épuisement qui était déjà très mauvais.

Est-ce que certains d'entre vous rencontrent les mêmes problèmes ?
Avez-vous réussi à mettre en place des solutions ?
Diagnostiquée TSA sévérité 1 / syndrome d'Asperger par le CRA de Brest en 2017
---

Fraîcheur et fantaisie ;)

Avatar du membre
Fluxus
Forcené
Messages : 1687
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: TSA & TOCs & télétravail & COVID-19

#2 Message par Fluxus » vendredi 26 novembre 2021 à 12:27

Je pense que je suis obligée de me manifester sur ce post étant donné ma situation.

Je n'ai pas le courage de pondre un pavé là tout de suite mais sache que je comprends tout à fait...
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage avec trouble anxio-dépressif associé - C.R.A. régional (2021)

~ Les contemplations de Fluxus ~

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 32914
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: TSA & TOCs & télétravail & COVID-19

#3 Message par Tugdual » vendredi 26 novembre 2021 à 13:11

Une solution pour les lieux fermés mal ventilés est de se procurer et de porter des masques FFP2, qui protègent mieux le porteur du masque (on peut les réutiliser).

Autre piste : un capteur de CO2 permet d'évaluer la qualité d'une ventilation.
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
CharlieFox
Habitué
Messages : 99
Enregistré le : dimanche 19 juillet 2020 à 20:41

Re: TSA & TOCs & télétravail & COVID-19

#4 Message par CharlieFox » vendredi 26 novembre 2021 à 18:14

Je me reconnais dans ce que tu décris, tant au niveau du lavage des mains que de l’angoisse ressentie dans les lieux fermés.
Ma plus grosse crainte est d’attraper le Covid sur mon lieu de travail et de le transmettre à mes proches (notamment mes parents que je vois tous les week-ends, ils sont vaccinés mais ça m’angoisse quand même).
Je ne peux pas faire de télétravail, et dans mon service la moitié des collègues ne respecte pas le port du masque à l’intérieur :evil:
Ils voient bien que je fais extrêmement attention, mais ça ne les empêche pas de se balader dans les couloirs sans masque. J’ai de plus en plus de mal à supporter cette situation. J’en arrive à un point où j’ai même du mal à leur dire bonjour, je trouve leur comportement tellement égoïste et irrespectueux que je ne les supporte plus.
La seule solution que j’ai trouvé c’est de toujours fermer la porte de mon bureau (j’ai la chance d’avoir un bureau seule). Et quand je dois travailler dans une salle partagée, je désinfecte le poste de travail et j’aère bien la pièce.
Diagnostiquée TSA (2021)

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 30664
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: TSA & TOCs & télétravail & COVID-19

#5 Message par freeshost » vendredi 26 novembre 2021 à 18:27

Je me suis habitué à porter le masque. Je le porte là où c'est obligatoire, dans les transports publics, dans les espaces publics intérieurs, là où la foule est dense (et danse :lol: ).

Quant au lavage des mains, c'était déjà une habitude. Bon, désormais, j'ai toujours du gel désinfectant sur moi.

Bon, je me rappelle aussi que ma santé ne dépend pas que des gestes barrières. Les conseils généraux bien connus restent valables : une bonne alimentation variée et inspirée de la pyramide alimentaire (à la suisse :mrgreen: ), un peu d'activité physique, repos et sommeil en régularité et suffisance, pas trop de stress, de la confiance. :)

Bon, je n'ai pas le stress des personnes en emploi (surtout à temps plein), ni celui des parents. :mrgreen: L'évolution de mes revenus dépend donc moins de l'évolution de la pandémie. :) [Cela dit, si j'attrapais la Covid-19 ou me faisais tester positif, je serais obligé d'interrompre provisoirement les cours d'appui que je donne. :lol: ]

Et comme le SARS-CoV-2 a trouvé un nouveau variant, B.1.1.529, en Afrique du Sud et que celui-ci a déjà été repéré en Belgique, laquelle ferme ses discothèques, ne relâchons pas la garde. :idea:

Je suis plus révolté par les négationnistes de la Covid-19, par les personnes anti-vaccin, par les négationnistes du réchauffement climatique et par les personnes qui jettent tout et n'importe quoi par terre (dans la rue, au bord des routes, dans les forêts, etc.).
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

Diagnostiqué autiste en l'été 2014 :)

Avatar du membre
thecyberman
Occasionnel
Messages : 29
Enregistré le : lundi 26 octobre 2015 à 13:41
Localisation : 42
Contact :

Re: TSA & TOCs & télétravail & COVID-19

#6 Message par thecyberman » dimanche 28 novembre 2021 à 1:59

Salut,

J'ai pu partir en 100% télétravail au début du second confinement.

Le port du masque était plus qu'approximatif et l'aération inexistante, tout ça dans un open space sans aucun bureau individuel ni mesure de séparation.

Et je sais qu'aujourd'hui c'est encore pire, ils ne portent carrem plus les masques.

Depuis, je me sens totalement incapable de retourner travailler sur site.

J'ai pu avoir un aménagement de la part de la médecine du travail en attendant ma RQTH.

Mais effectivement me télétravail a été une révélation pour moi, tant sur le plan familial.que personnel, et je ne pense pas réussir à revenir en arrière.
Octobre 2015 : Diagnostiqué autiste Asperger

Avatar du membre
FloretteRanou
Forcené
Messages : 1319
Enregistré le : mercredi 5 juin 2013 à 21:45

Re: TSA & TOCs & télétravail & COVID-19

#7 Message par FloretteRanou » dimanche 28 novembre 2021 à 10:48

CharlieFox a écrit :
vendredi 26 novembre 2021 à 18:14
Je ne peux pas faire de télétravail, et dans mon service la moitié des collègues ne respecte pas le port du masque à l’intérieur :evil:
Ils voient bien que je fais extrêmement attention, mais ça ne les empêche pas de se balader dans les couloirs sans masque. J’ai de plus en plus de mal à supporter cette situation. J’en arrive à un point où j’ai même du mal à leur dire bonjour, je trouve leur comportement tellement égoïste et irrespectueux que je ne les supporte plus.
Je ressens la même chose que toi. J'ai du mal à maîtriser ma colère à ce sujet. Mes collègues portent le masque mais c'est extrêmement difficile de les faire accepter que j'ouvre la fenêtre de temps en temps pour renouveler l'air.
Diagnostiquée TSA sévérité 1 / syndrome d'Asperger par le CRA de Brest en 2017
---

Fraîcheur et fantaisie ;)

Avatar du membre
FloretteRanou
Forcené
Messages : 1319
Enregistré le : mercredi 5 juin 2013 à 21:45

Re: TSA & TOCs & télétravail & COVID-19

#8 Message par FloretteRanou » dimanche 28 novembre 2021 à 10:51

freeshost a écrit :
vendredi 26 novembre 2021 à 18:27
Je suis plus révolté par les négationnistes de la Covid-19, par les personnes anti-vaccin, par les négationnistes du réchauffement climatique et par les personnes qui jettent tout et n'importe quoi par terre (dans la rue, au bord des routes, dans les forêts, etc.).
Je suis aussi extrêmement bouleversée par ce phénomène des antivaxx et des complotistes. Il y a tellement de méchanceté et de mauvaise foi en eux, ils déploient une telle énergie à nier la vérité que cela me trouble profondément.
Diagnostiquée TSA sévérité 1 / syndrome d'Asperger par le CRA de Brest en 2017
---

Fraîcheur et fantaisie ;)

June2019
Régulier
Messages : 48
Enregistré le : jeudi 12 août 2021 à 19:44
Localisation : Ile de France

Re: TSA & TOCs & télétravail & COVID-19

#9 Message par June2019 » vendredi 3 décembre 2021 à 20:19

Je comprends tout à fait.
Je suis nosophobe (et légèrement :roll: hypochondriaque) depuis toujours et clairement, la pandémie n'a rien arrangé...
Dans certains cas je pourrais vider un tube de gel en 1h, sans même parfois m'en rendre compte...
Je suis en télétravail à 100% heureusement - depuis des années. Et j'ai beau travailler dans l'environnement, pour mes quelques déplacements en présentiel pour lesquels je n'ai pas le choix, je prends la voiture... :(
Ce qui limite aussi les effets de mon anxiété sociale en passant !

L'égoïsme et la bêtise des gens me révoltent également...
TSA Niveau 1 + HPI (diagnostic en octobre 2021)

Avatar du membre
Fluxus
Forcené
Messages : 1687
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: TSA & TOCs & télétravail & COVID-19

#10 Message par Fluxus » vendredi 3 décembre 2021 à 21:51

Salut, la dernière fois je suis passée ici en vitesse parce que je ne pouvais que trop bien comprendre ce qui était évoqué dans l'angoisse, l'anxiété, les peurs liées à toute la crise sanitaire.

Mais j'avais pas l'énergie pour y expliquer ma situation personnelle et même là encore, c'est toujours long.

Alors, je me permets de citer ce que j'avais rédigé sur le topic de la vaccination pendant l'été dans le spoiler ci-dessous, puis ensuite, je ferai un petit topo de là où j'en suis aujourd'hui :
Spoiler : Mon expérience c'est par ici : 
Fluxus a écrit :
jeudi 8 juillet 2021 à 10:08
Salut ! Me concernant, première dose au Pfizer faite il y a tout juste deux jours. J'étais assez sceptique au début : Le doute plane toujours sur le fait que j'ai pu avoir contracté la covid fin Décembre 2019 (certains disaient que ça n'était pas encore en France : Mais perso ça a déraillé en une pneumonie sur quasi 2 mois, très compliquée à soigner puis des séquelles autant sur le plan physique que psychique, toujours très similaire aux symptômes de la covid pendant toute l'année 2020 et débordement sur 2021). Donc on partait sur un covid long...

Bref, après avoir vécu quelque chose de très similaire sur lequel nous ne saurons jamais ce qu'il s'est passé, après avoir vu pendant plusieurs jours à cette époque là, ma vie défiler sous mes yeux, à mon si jeune âge (j'avais 20 ans et demi quand c'est arrivé) et après avoir bien ramassé sur un gros stress post traumatique + séquelles, j'étais perdue. Je crois même que j'ai frôlé la folie...

J'ai un parent professionnel de santé qui initialement était sceptique sur la vaccination par manque de recul... J'ai finalement décidé de me lancer, juste pour ne pas avoir à revivre cette horreur dans la maladie mais aussi parce que ça fait depuis début 2020 qu'il m'est quasiment impossible de remettre les pieds dehors à part pour les rendez-vous médicaux ou très importants... Ce qui a conduit également à l'arrêt de mes études, auxquelles je tenais tant... La vaccination était la seule opportunité qui m'était offerte pour avoir une chance de pouvoir reprendre une vie à peu près "ordinaire" (à ma manière), tout en continuant à maintenir les gestes barrières.

Bref, 1ère dose faite tout récemment, dans un des centres de vaccination de ma région, campagne très bien organisée, rapide, efficace. Juste quelques petits effets secondaires légers : fatigue un petit peu lourde, légère fièvre et petite douleur au point d'injection mais franchement, sans plus, c'est ce que je craignais le plus. Rendez-vous pour la 2ème dose début Août.

Voilà voilà, je suis jeune (22 ans), en bonne santé initialement à quelques soucis près mais qui à priori, n'étaient pas facteurs de risques d'après les professionnels (même si je trouve qu'à partir du moment où on a le système respiratoire et une immunité fragiles, c'est un risque), très très sportive en plus et pourtant... Beaucoup pensent qu'il suffit juste d'être en mauvaise santé ou d'être faible... Non, ça n'a rien à voir, ça peut vous tomber dessus de manière très aléatoire aussi sans que vous ne puissiez prévoir ce qu'il va se passer (quand vous êtes sûrs de ne pas être asymptomatique), malheureusement.

Je n'ai plus de réticence face à la "sûreté" du vaccin. Je ne peux plus me permettre de penser à ce qu'il se passera dans 10 ans, je dois penser à moi et à maintenant. J'ai du me résigner à accepter que si je voulais continuer à avancer et à vivre, la vaccination était l'unique condition à remplir.
Spoiler : Comment ça se passe maintenant : 
Alors ceci a été posté pendant l'été (le spoiler au-dessus). Depuis, j'ai été vaccinée à 2 doses et c'était à mon sens, la seule condition pour que je puisse reprendre mes études que j'avais du interrompre l'année dernière à cause des séquelles physiques et psychiques.

Je prévois ma 3eme dose pour la toute fin du mois ou début du mois prochain pour les 5 mois requis.

La vaccination m'a énormément aidé, le tout combiné à un bon suivi psy : Ça m'a aidé à retrouver un semblant de vie d'avant (toujours en étant plus que précautionneuse sur les gestes barrières), ça m'a permis de pouvoir ressortir pour pouvoir retourner ne serait-ce qu'à la fac, les magasins ça reste compliqué, j'ai réussi que 2 fois dans des petits magasins mais pas encore réussi à retourner dans les grandes surfaces...

Ça n'a pas fait disparaître mes TOC qui sont toujours là mais pendant un temps, le fait d'être vaccinée m'a aidé à faire en sorte que mes TOC soient un peu moins invasifs, que l'angoisse puisse s'atténuer un peu le temps où j'étais en cours à la fac. Je n'étais plus en alerte maximale ou danger imminent, je recommençais à prendre mes aises et à me détendre. Ce qui fait que ça m'a offert plus de disponibilité psychique pour suivre mes cours.

Autre chose qui a évolué vers du positif, c'est la haine et l'autovictimisation : J'avais très mal vécu le fait qu'on ait longtemps plaint les autres personnes de mon âge, donc étudiants parce qu'ils subissaient les restrictions sanitaires qui avaient des impacts sur eux. J'avais eu une énorme phase de haine envers ces personnes qui étaient avant tout des gens comme moi... Mais la différence, c'est que moi j'avais failli y passer et que j'angoissais de cette sal*perie de virus pour ma santé. Pas pour ma liberté de jeune étudiante. Et les gens que je voyais ne rien respecter aussi....

Mais genre vraiment, ça me rendait dingue, d'une agressivité impossible à décrire, une haine du monde, de l'univers, de l'humain, parfois je me disais que la seule solution pour apaiser mon esprit, ça allait être de finir la boite de Xanax en 1 fois ou de tenter des conneries quoi...

Heureusement, ça a fini par s'apaiser avec le temps, petit à petit et maintenant ça va beaucoup mieux à ce niveau là, même s'il y a certaines choses que j'ai encore du mal à tolérer chez les gens qui ne savent pas ce que j'ai vécu...

Forcément, depuis quelques semaines qu'il y a recrudescence, ça a renforcé les TOC et les angoisses et quelque chose que j'ai peu apprécié, c'est qu'on ne nous prévienne jamais directement quand il y a des cas positifs autour de nous. Même en me disant que j'étais protégée des formes graves, le simple fait de me dire "Ça y est, là je suis clairement exposée pour de bon", parce que quand je commençais à me détendre, la situation était relativement calme, ba forcément, y a toujours un léger choc et le traumatisme qui remonte quoi...

Après voilà, actuellement je suis dans une situation inconfortable au niveau de mes études mais c'est pas pour autant que cette fois-ci, c'est la faute du covid, ça a juste contribué mais ça n'est pas le coeur de tout non plus, loin de là.

Il m'arrive de temps en temps de retrouver un peu les émotions dont je parlais plus haut, dans ces phases où je pense devenir dingue mais ça n'a plus rien à voir, c'est surtout dans le fait de devoir apprendre par surprise qu'on a un cas autour de nous et le fait de se sentir en danger quoi...

Bref, voilà, je continue mon cheminement, comme mentionné dans un autre topic, je pense envisager, si possible, d'autres types de thérapie pour traiter ce trauma en particulier parce que même si j'ai foi en mon suivi psy et pleins d'autres choses, je pense que c'est quelque chose de quand même très ancré et qu'il faudra pas qu'une seule personne pour m'aider pour que je puisse complètement parler de résilience ou dire que ça ne m'affecte plus et réussir à passer au-dessus même si je pense avoir fait déjà le plus gros du chemin.
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage avec trouble anxio-dépressif associé - C.R.A. régional (2021)

~ Les contemplations de Fluxus ~

Avatar du membre
Fluxus
Forcené
Messages : 1687
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: TSA & TOCs & télétravail & COVID-19

#11 Message par Fluxus » dimanche 12 décembre 2021 à 13:46

Et le plus relou c'est quand on a besoin de soins médicaux spécifiques mais qu'on n'ose plus consulter les professionnels en question ou ne serait-ce que mettre les pieds à l'hôpital de peur d'aggraver son cas à cause de cette grosse sal*perie de virus... :crazy:

Du coup, je douille, j'ai mal , je flippe... En silence. Parce que la moindre plainte c'est direct une proposition d'hôpital...

Surtout qu'avant de me taper cette grosse m*rde de giga pseudo c*vid long sur lequel on ne saura jamais la vérité, j'avais déjà tout le système respiratoire et la sphère ORL bien niqués, où ça nécessitait régulièrement des consultations en pneumo et ORL...

Alors autant vous dire que la pneumo, c'est pas gagné pour que j'y retourne...

Et depuis hier, je suis dans une merde pas possible...

Et à part l'hôpital, je peux rien faire... Donc l'horreur.

Du coup je vais attendre... :hotcry:

Puis je commence à en avoir ras le cul de me prendre des tuyaux dans la gorge...
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage avec trouble anxio-dépressif associé - C.R.A. régional (2021)

~ Les contemplations de Fluxus ~

Avatar du membre
FloretteRanou
Forcené
Messages : 1319
Enregistré le : mercredi 5 juin 2013 à 21:45

Re: TSA & TOCs & télétravail & COVID-19

#12 Message par FloretteRanou » mardi 14 décembre 2021 à 12:43

Courage Fluxus :kiss: .

Il faudrait installer des purificateurs d'air dans tous les hôpitaux.
C'est un scandale qu'on ne le fasse pas.
Diagnostiquée TSA sévérité 1 / syndrome d'Asperger par le CRA de Brest en 2017
---

Fraîcheur et fantaisie ;)

Avatar du membre
Fluxus
Forcené
Messages : 1687
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: TSA & TOCs & télétravail & COVID-19

#13 Message par Fluxus » mardi 14 décembre 2021 à 14:56

FloretteRanou a écrit :
mardi 14 décembre 2021 à 12:43
Courage Fluxus :kiss: .

Il faudrait installer des purificateurs d'air dans tous les hôpitaux.
C'est un scandale qu'on ne le fasse pas.
Bon au final, j'ai réussi à me passer de l'hôpital pour cette fois mais va vraiment falloir que je trouve une solution si ça va pas de nouveau...

Après je pense que les purificateurs d'air, ça ferait beaucoup pour un hôpital... Ils ont déjà pleins d'autres soucis ailleurs, je les imagine mal claquer de l'argent dans des purificateurs d'air.

Au tout début de la pandémie, ils se tuaient à dire "N'ayez pas peur de venir à l'hôpital à cause du covid" mais quand tu sais que maintenant, t'as plus de risques de choper cette sal*perie en allant à l'hôpital pour te faire soigner pour autre chose qu'ailleurs... C'est limite quoi.

Surtout quand ça touche à des pathologies qui craignent déjà vachement par rapport à ça quoi...


Je crois que les employés qui sont payés pour faire le ménage devraient aussi être applaudis parce qu'eux aussi, ils prennent des risques... :crazy:

Idem, dans les endroits publics, je ne m'asseois plus sur les sièges, sauf sur contrainte ou obligation parce que pas le choix.

Genre quand j'allais à la fac, ça m'emmerdait quand même de m'asseoir sur une chaise ou de poser mes affaires sur les tables de cours. Et c'était pénalisant le soir pour bosser parce que dans ma chambre étudiante, le bureau où je mangeais et avais d'autres activités "propres" était le seul endroit où je pouvais bosser et c'était un enfer suivi de multiples désinfections ensuite qui prenaient plus de temps que le temps que je mettais à bosser, impossible d'aller bosser à la bibliothèque au milieu des autres gens + ça renforçait considérablement mes TOC.

Au niveau médical, dans la salle d'attente, je reste TOUJOURS debout et je ne m'asseois QUE pour la consultation.

Moi qui ne supporte pas les manches longues aussi, même en hiver, quand j'ai un pull, je les remonte. Depuis le covid, je fais attention à ne pas poser mes coudes sur les tables ou autre parce que même quand je vais prendre ma douche, je vais me dire que je risque de m'autocontaminer et je prévois 1 ordre précis dans lequel je lave les parties de mon corps. Oui ça va jusque là. Il m'arrive même de me relaver les mains en étant dans la douche parce que je me dis que même si y a du savon ou du gel douche, j'ai quand même touché une partie potentiellement contaminée... Déjà les mains, les poignets et avant-bras, c'est chiant mais alors les coudes...

(Par exemple, lavage des muqueuses et endroits proches des muqueuses en dernier après m'être déjà lavé les mains dans la douche après m'être lavé le reste du corps).

La maladie, le traumatisme... Plus fort que moi sur ce coup là... C'est une souffrance quotidienne... :innocent:

Bref, avec le temps ça devient des automatismes mais c'est franchement très compliqué de devoir rester en full vigilance souvent et de devoir réfléchir à chaque fois à l'ordre dans lequel faire telle ou telle tâche, juste pour pouvoir survivre en fait. Ou vivre, je sais pas.

Mais c'est juste atrocement épuisant. Encore une fois, on me prend sûrement pour une personne dingue mais tant pis, c'est comme ça.

On arrive à 2 ans complet de calvaire d'ici 3 jours, jour pour jour.

Et encore là, c'est le déroulement de quelques-uns un de mes TOC en cas "extrêmes" mais tout ça, je peux le faire plusieurs fois même si globalement, j'en arrive pas non plus au point de prendre plusieurs douches d'affilées mais voilà quoi, c'est pas loin...

Heureusement quand je sors pas, c'est plus simple.
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage avec trouble anxio-dépressif associé - C.R.A. régional (2021)

~ Les contemplations de Fluxus ~

Avatar du membre
FloretteRanou
Forcené
Messages : 1319
Enregistré le : mercredi 5 juin 2013 à 21:45

Re: TSA & TOCs & télétravail & COVID-19

#14 Message par FloretteRanou » mardi 14 décembre 2021 à 20:04

Le contamination par contact avec les surfaces n'est pas prouvée dans le monde réel.
Si elle se produit, c'est de manière anecdotique.
En revanche, la contamination par aérosol fait le consensus scientifique depuis juin 2020.
Donc, avoir des purificateurs d'air dans les hôpitaux, ce n'est pas un luxe, c'est une nécessité.
Et cela évite des coûts supplémentaires par la suite en raison des patients et du personnel soignant qui aurait attrapé le COVID-19 s'il n'y avait pas eu de purificateur.
Au final, je pense que, même financièrement, l'Etat est gagnant en équipant les hôpitaux de purificateurs d'air.

Je dis ça mais dans les faits, j'ai encore du mal à me débarrer de mes TOC de lavage des mains et de désinfection, même si je sais que le risque de contamination est minime dans ce contexte.
Diagnostiquée TSA sévérité 1 / syndrome d'Asperger par le CRA de Brest en 2017
---

Fraîcheur et fantaisie ;)

Avatar du membre
Fluxus
Forcené
Messages : 1687
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: TSA & TOCs & télétravail & COVID-19

#15 Message par Fluxus » mardi 14 décembre 2021 à 20:28

FloretteRanou a écrit :
mardi 14 décembre 2021 à 20:04
Je dis ça mais dans les faits, j'ai encore du mal à me débarrer de mes TOC de lavage des mains et de désinfection, même si je sais que le risque de contamination est minime dans ce contexte.
Bien-sûr, je comprends tout à fait, t'inquiète pas. J'essaie de me rassurer souvent en me disant que de toutes façons y a peu de risques comme ça mais c'est plus fort que moi, le TOC l'emporte, c'est systématique. Je pense qu'à partir du moment où on pense à quelque chose de "sale" ou dangereux, ce qui vient à l'esprit pour purifier, c'est le lavage.

Par définition, les gestes barrières sont là pour nous protéger donc c'est quasi certain que ça va se jouer sur ça quand les TOC vont apparaître. Et même si une personne lambda ne voit pas de danger imminent, ça reste très compliqué de se raisonner.

Perso, j'ai pas de nombre précis de fois où je dois faire quelque chose avant d'arrêter, c'est presque inconscient. Je vais juste le faire jusqu'a ce que je me sente suffisamment rassurée pour me dire qu'il n y a plus de risque ou de danger et que je n'ai plus besoin de le faire.

J'arrive à rester raisonnable et avoir encore de la lucidité pour me dire "Techniquement là, ça suffit, y a pas de risques" mais dans le fond, y a un truc qui me dit "Et si j'ai oublié de faire ça et que ça a été sali de nouveau entre-temps ?" et puis là, c'est reparti pour un tour et puis ensuite, je contrôle plus et c'est jusqu'à ce que mon esprit se sente soulagé.

J'ai clairement conscience que personne ou presque ne fait tout ce que j'ai décrit tout à l'heure dans le déroulement de mes TOC, c'est bien en ça que c'est problématique et aussi parce que ça bouffe... :innocent:

Mais voilà, c'est comme ça... Ça + rester loin des gens, quitte à avoir peur même de ses proches et ne pas pouvoir faire confiance... :innocent:

Ça pourrit bien la vie.

Et pour les purificateurs d'air dans les hôpitaux, si seulement...


Puis se retrouver avec les mains et les poignets en sang aussi à cause des multiples lavages et la peau usée... Ça brûle. Surtout avec le gel hydroalcoolique.
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage avec trouble anxio-dépressif associé - C.R.A. régional (2021)

~ Les contemplations de Fluxus ~

Répondre