TSA et permis de conduire...

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Auberose
Nouveau
Messages : 5
Enregistré le : mardi 18 février 2020 à 11:06

Re: TSA et permis de conduire...

#391 Message par Auberose » mercredi 1 décembre 2021 à 9:57

margotton91 a écrit :
samedi 25 septembre 2021 à 16:28
Bonjour Auberose,

Lorsque je parle d'un problème de repérage dans l'espace, il s'agit, ni plus ni moins, que ce à quoi vous être confrontée et que vous relatez si précisément...

Comme j'ai dû l'écrire dans mon précédent post sur le sujet, qui date de plusieurs mois et que je n'ai pas relu, avec le temps cela s'est un peu amélioré mais la conduite est loin d'être une passion, un loisir pour moi. Cela me permet simplement d'être autonome et de ce fait de me rendre seule d'un point A à un point B, sans dépendre ni compter sur qui que ce soit...
Je n'ai aucun astuce, aucune stratégie à suggérer...

Actuellement, mon autonomie est assez limitée et je le vis assez mal : j'ai subi récemment une intervention chirurgicale et, dans l'immédiat, il m'est vivement déconseillé de conduire.
Auberose a écrit :
samedi 25 septembre 2021 à 9:11
Hello, je débarque sur la discussion car j'ai lu quelques messages et ça m'a bien rassurée, je vois que je ne suis pas la seule à avoir du mal avec la conduite. J'ai loupé mon permis pour la deuxième fois après de nombreuses heures de conduite à l'auto école et en conduite accompagnée. Maintenant que j'arrive seulement à mieux me répérer dans mon environnement et à hiérarchiser toutes les informations présentes sur la route, j'ai toujours un problème avec l'évaluation des distances.

margotton91 tu parles d'un problème de repérage dans l'espace, comment ça se manifeste ? Est ce que d'autres personnes ont rencontré ou rencontrent encore ce problème et si oui quelles sont vos astuces ?

J'ai du mal par exemple à me rendre compte si la voiture est au centre de la route ou pas, j'ai tendance à rouler trop à gauche. Pareil pour les stationnements, je ne me rends pas compte si je suis trop près d'un trottoir ou d'une voiture, même en regardant dans les rétro...
Merci pour ta réponse margotton, je comprend tes difficultés. Je me sens moins seule à avoir ses problèmes de repérage dans l'espace du coup.

Bulle, pour ce que tu décris avec ton fils concernant les délais entre chaque leçon, j'ai eu le même problème que toi. Au début on m'a dit "c'est à cause du covid, car des gens sont déjà sur liste d'attente pour passer la conduite et doivent prendre des leçons avant, ça fou le bordel" mais ensuite ça ne s'est pas amélioré... Je n'arrivais pas à progresser non plus en ayant autant de temps entre chaque leçon, surtout qu'à chaque fois c'était un moniteur différent donc il ne savait plus où j'en étais et ça me stressait...

Et puis on va pas se mentir, tous les moniteurs sont pas très pédagogues. J'en ai eu beaucoup qui ne me donnaient aucune indication, juste les directions et qui gueulaient quand je faisais une connerie alors que j'avais encore besoin d'être "guidée". Sauf qu'ils me disaient qu'à mon nombre d'heures de conduite, j'étais censée être autonome. J'ai mis un fric fou dans les leçons jusqu'à ce que la conduite supervisée me sauve la vie, j'ai beaucoup plus progressé en quelques leçons avec ma mère (qui connait en parti mon fonctionnement) qu'avec l'auto école.

Bref, je raconte ma vie mais tout ça pour dire que je trouve ça scandaleux cette histoire d'heures décalées... Je commençais à me demander aussi si c'était vraiment fait exprès, parce que personne ne peut progresser rapidement avec deux semaines d'écart entre chaque leçon...
:kiss:

Non diagnostiquée, bilan neuropsy bientôt

Avatar du membre
Fluxus
Forcené
Messages : 1632
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: TSA et permis de conduire...

#392 Message par Fluxus » mercredi 1 décembre 2021 à 10:21

Auberose a écrit :
mercredi 1 décembre 2021 à 9:57
Et puis on va pas se mentir, tous les moniteurs sont pas très pédagogues. J'en ai eu beaucoup qui ne me donnaient aucune indication, juste les directions et qui gueulaient quand je faisais une connerie alors que j'avais encore besoin d'être "guidée".
J'ai eu droit un peu à la même pendant mes premières heures de conduite. A la fin de la 10ème heure, je me suis vue péter un câble au volant, j'ai préféré tout stopper, c'était un gain d'énergie et d'argent, sachant qu'en plus, c'est moi qui payais mes heures de conduite. Bon indirectement, on dira que c'est l'argent des parents étant donné que je n'ai jamais travaillé et jamais touché de salaire... Mais c'était mon chéquier.

Mais bref...

Et je pense que si j'avais découvert mes troubles plus tôt, notamment ma dyspraxie, ça n'aurait pas changé grand chose étant donné le retard qu'il y a à ce niveau là de mon côté. Si déjà sur 3 auto-écoles dans la même ville, aucune ne propose l'apprentissage sur voiture automatique, je ne peux même pas espérer qu'ils sachent ce qu'est un trouble développemental des coordinations ou même un trouble neurovisuel.

Puis y a rien de pire que de se faire gueuler dessus quand on peine déjà à se concentrer pour conduire à peu près correctement : Déjà maintenir les trajectoires en ligne droite, c'est compliqué, maintenir l'attention et le regard comme il faut et anticiper, j'en parle même pas et la coordination, que ce soit pour gérer l'embrayage avec le frein ou la boite de vitesses, ou tout simplement réussir à braquer correctement avec le volant pour faire des demi-tours, laissez tomber quoi...

Se faire hurler dessus parce qu'on a freiné un peu trop avant puis ensuite, un peu trop après le panneau STOP parce qu'on avait peur de freiner franchement parce qu'on se fait engueuler si on a le malheur de piler/caler en ayant freiné trop brusquement...
Ou parce qu'on a mis le clignotant un peu trop en retard... Ou oublié de l'enlever...

Idem quand on roule trop à gauche ou trop à droite...

Le moniteur : Pourquoi tu t'es pas arrêtée ?

Moi : J'avais peur de caler si je freinais trop brusquement...

Le moniteur : T'as peur de tout toi.

Et l'horreur quand on se fait mépriser par des connaissances qui ont déjà leur permis depuis plusieurs années en mode "Non mais c'est rien, c'est galère pour tout le monde au début, arrête de te plaindre, c'est normal au début".
Spoiler : 
J'ai juste envie de leur répondre : "Niquez-vous".
Le pire c'est qu'en montant plusieurs fois ensuite en voiture avec ces personnes en question qui avaient donc déjà leur permis depuis un moment, même en étant mal placée pour parler, je me demande comment certains ont pu réussir à l'obtenir...

Parce que j'ai vu des fautes gravissimes et même des conduites dangereuses (sans mauvais jeu de mots) chez certaines personnes où là, ça ne relevait pas d'erreurs de débutants (parce qu'avoir son permis ne signifie pas savoir conduire, j'imagine que ça s'apprend et s'affine avec les années et la pratique) mais bien d'inconscience et de mises en danger gravissimes juste pour "jouer" au volant quoi...

Alors certes, je sais pas conduire, je suis une merde au volant et dyspraxique mais à chaque fois, j'ai toujours appliqué ce que j'avais appris au code à la lettre ou du moins, essayé au maximum de le faire...

Quand je vois quelqu'un griller une priorité et dire que le mec sait pas conduire alors qu'il avait clairement la priorité... Ba... :crazy: :?:
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage avec trouble anxio-dépressif associé - C.R.A. (2021)

Dyspraxique : Trouble développemental de la coordination + trouble neurovisuel (2020)

HPI (2018)

~ Les contemplations de Fluxus ~

Bulle
Fidèle
Messages : 122
Enregistré le : dimanche 20 octobre 2013 à 14:59

Re: TSA et permis de conduire...

#393 Message par Bulle » dimanche 5 décembre 2021 à 11:50

Quelques nouvelles...
Je pense qu'on va faire "une pause" pour la conduite accompagnée.
Mon fils est arrivé au bout de ses 20 heures de conduite obligatoire. Et il n'a toujours pas obtenu le premier pallier ( sur 4...).
Il faut se rendre à l'évidence, c'est à l'heure actuelle trop compliqué pour lui.
Le moniteur d'auto école ne se prononce pas : il ne peut pas nous dire si 10 heures de plus suffiraient pour progresser, à l'heure actuelle il stagne.
Son code est valable 5 ans. Je pense attendre l'été prochain, il aura 17 ans, lui payer 10 heures supplémentaires ( en espérant qu'il n''ai pas tout perdu d'ici là...) et aviser...
En attendant, on pense à chaque trajet le passer devant et lui expliquer ce que l'on fait en conduisant à chaque fois ( là, on se met sur la file de gauche, je me prépare à rétrograder ect...)
J'ai vu qu'il n'y avait pas de limite d'âge pour la conduite accompagnée ( ça ne s'arrête pas à 18 ans), donc j'espère que petit à petit il y arrivera...
( je me demande si une solution ne serait pas de l'envoyer faire ses 10 heures dans une autre auto école, chez mes parents à la campagne pendant les vacances d'été..., clairement démarrer dans une grande métropole ne l'aide pas)
Maman de 3 enfants, l'aîné a un syndrome d'asperger.

Avatar du membre
Fluxus
Forcené
Messages : 1632
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: TSA et permis de conduire...

#394 Message par Fluxus » dimanche 5 décembre 2021 à 12:03

Bulle a écrit :
dimanche 5 décembre 2021 à 11:50
Quelques nouvelles...
Je pense qu'on va faire "une pause" pour la conduite accompagnée.
Mon fils est arrivé au bout de ses 20 heures de conduite obligatoire. Et il n'a toujours pas obtenu le premier pallier ( sur 4...).
Il faut se rendre à l'évidence, c'est à l'heure actuelle trop compliqué pour lui.
Le moniteur d'auto école ne se prononce pas : il ne peut pas nous dire si 10 heures de plus suffiraient pour progresser, à l'heure actuelle il stagne.
Son code est valable 5 ans. Je pense attendre l'été prochain, il aura 17 ans, lui payer 10 heures supplémentaires ( en espérant qu'il n''ai pas tout perdu d'ici là...) et aviser...
En attendant, on pense à chaque trajet le passer devant et lui expliquer ce que l'on fait en conduisant à chaque fois ( là, on se met sur la file de gauche, je me prépare à rétrograder ect...)
J'ai vu qu'il n'y avait pas de limite d'âge pour la conduite accompagnée ( ça ne s'arrête pas à 18 ans), donc j'espère que petit à petit il y arrivera...
( je me demande si une solution ne serait pas de l'envoyer faire ses 10 heures dans une autre auto école, chez mes parents à la campagne pendant les vacances d'été..., clairement démarrer dans une grande métropole ne l'aide pas)
Le moniteur n'a rien relevé sur ce qui ferait que ça progresse lentement ? Pas de souci spécifique ?

Oui c'est sûr que conduire sur une piste vide en plein milieu de la cambrousse et conduire en ville et en plus en grande métropole, c'est bien différent.

En ville y a beaucoup de plus de stimuli à gérer.
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage avec trouble anxio-dépressif associé - C.R.A. (2021)

Dyspraxique : Trouble développemental de la coordination + trouble neurovisuel (2020)

HPI (2018)

~ Les contemplations de Fluxus ~

Avatar du membre
Controleur
Forcené
Messages : 564
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: TSA et permis de conduire...

#395 Message par Controleur » lundi 6 décembre 2021 à 7:09

Bulle a écrit :
vendredi 12 novembre 2021 à 11:24
Bonjour,
Voici la suite de mes postes précédents sur la conduite accompagnée.
Mon fils a déjà réalisé 16 heures de cours de conduite sur les 20 obligatoires.
J'ai reçu un appel mercredi de l'auto école : mon fils a des difficultés pour apprendre à conduire, l'auto école nous invite pour venir le voir conduire à sa prochaine séance.
Évidemment, ce n'est pas une surprise pour nous : j'imagine qu'ils nous préparent à sortir la carte bleue pour prendre des cours supplémentaires..J'espère que ce n'est pas pour nous dire "Laissez tomber, il n'est pas prêt, il n' y arrivera pas". Affaire à suivre, donc.

Mon fils n'a pas voulu signalé au départ qu'il avait un diagnostic de SA, ils ne sont donc pas au courant : j'espère que ce n'était pas une erreur de notre part. Je suis très mal à l'aise de ne pas leur avoir signalé ce diagnostic au début : c'est donc son papa qui ira assister à cette séance de conduite :mryellow:

J'aimerais votre avis sur les auto-écoles car je suis très surprise de découvrir leur fonctionnement actuel et je souhaiterais savoir si vous avez passé le permis ou la conduite accompagnée dans ces conditions :
- aucun cours de code avec un professeur... Tout s'est fait "en ligne" à la maison ou avec des séances sur ordinateur à l'auto -école.
- 4 heures de cours de conduite sur un simulateur, toujours sans professeur donc.
- La prochaine heure de cours est dans 15 jours :roll: , tout ça ne me semble pas très suivi...

J'ai donc payé environ 1 300 € pour 16 h de vrais cours avec un prof. J'avoue être un peu scandalisée..mais c'est peut être juste cette auto école qui a ce fonctionnement...
La très grande majorité des auto-écoles française ont zéro connaissances sur l'autisme. A vraie dire par méconnaissance, les moniteurs partent du principe que si t'a déjà valider le code, t'as la cervelle pour assimiler la mécanique de l'automobile. Sauf que ces braves gens et braves femmes n'ont aucune idée de l'énergie que ça demande de contrôler en même temps le tableau de bord, ce qui se passe devant dans les rétroviseurs, les angles morts , les stimulis très nombreux qui saturent.

J'ai passé et réussi mon permis du premier coup après 1800 kilomètres de conduite accompagnées beaucoup d'heures pour rattraper les lacunes.

Mais les moniteurs m'ont fait aucun cadeau et puis un jour inattendu c'est rentré.
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la course à pied.

Dehlynah
Forcené
Messages : 810
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: TSA et permis de conduire...

#396 Message par Dehlynah » lundi 6 décembre 2021 à 21:03

A noter que l'ECF a des moniteurs formés au handicap (je sais c'est vaste)
pour ma.part j'avais pas mal analysé mes problématiques liées aux fonctions exécutives mes pbs de coordination aussi, j'ai pu les expliquer au moniteur et gérant qui a fait avec, sans me juger (en tout cas, s'il a pensé que j'étais débile, il ne me l'a jamais montré ou dit comme certains...)
j'ai donc eu la chance de tomber (mais je l'ai aussi choisi car j'ai refusé des cours avec 1 moniteur trop speed à mon goût - oui il me fallait quelqu'un de treeeees patient) sur un moniteur très pédagogue et à l'écoute .
Très conscient pour le coup des difficultés multiples que représente le fait de conduire et gérer énormément de choses en même temps- un autre moniteur aussi était très bon (mais un peu moins patient, je me suis fait traiter de "poisson rouge" entre autre...), je me rappelle comment il m' avait expliqué de bien tout faire d'abord lentement, les choses les unes après les autres, sans précipitation - c'était mon problème ça, et puis le stress total que c'est de conduire, on va pas se mentir - c'est de l'interaction non stop en fait avec les autres- sauf seul sur l'autoroute le pied...)
Même après les cours de code il restait pour répondre à nos questions (enfin à MES questions 😂) et c'était il y a peu de temps...
Et c'est vrai que j'entends de ces trucs autour de moi...pauses clopes etc.pendant l' heure de conduite (vécu aussi)
Au bout de 20h (sachant que j'en avais déjà fait 30 dans 1 autre auto- école 20 ans auparavant mais là j'ai vu la différence de niveau de compétence et de pédagogie, 30h pour rien en fait...avec 20h passées dans les bouchons d'une grande ville et à me faire gueuler dessus parce que je passais pas la 3ème quand le moteur cramait et que je tournais à droite quand on me disait à gauche 😳) je suis passée sur automatique : mon cerveau buggait - trop de choses à gérer en même temps...ça a été une délivrance (physiquement je l'ai vraiment ressenti)
Je l'ai eu la deuxième fois.
AUTOMATIQUE
En plus on peut avoir le permis sur manuelle avec 7h de formation en plus - mais je me risquerais pas perso...
N.B je m'étais du coup promis de retenter des leçons (et pourquoi pas le permis tant qu'à faire, le Graal...) dans une ville plus petite - je me débrouillerai pour ne jamais conduire dans une grande ville (déjà comme piétonne je flippe...).
TSA (diagnostic en 2019 par psychiatre spécialisé) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
AboGado
Occasionnel
Messages : 12
Enregistré le : samedi 11 décembre 2021 à 18:25

Re: TSA et permis de conduire...

#397 Message par AboGado » mercredi 15 décembre 2021 à 16:52

J'ai le permis B depuis quelques mois (j'ai 41 ans).
Mes parents m'avaient inscrit pour mes 20 ans, l'âge symbolique "adapté" pour un gros cadeau.
Je n'avais aucune envie de passer le permis à cet âge-là.
J'habitais dans une grande ville, les transports en commun me suffisaient (et je faisais beaucoup de roller à cette époque, que j'utilisais comme moyen de transport).

Vingt ans plus tard, après avoir fondé une famille et déménagé dans une zone péri-urbaine, c'est plus la même chose !

Pour résumer : j'ai pris beaucoup d'heures (une cinquantaine cette fois-ci, et j'étais monté à une quarantaine la 1e fois).
Je l'ai raté la 1e fois (l'année dernière, anecdote : je l'avais passé le 15 juillet, 1e jour des soldes après 2 confinements, autant dire que rien que ça me faisait paniquer !).
La 2e fois je l'ai eu, surtout parce que - anecdote 2 - j'en avais marre de mon auto-école (mon moniteur était toujours en retard, notamment pour le dernier cours, il s'est assis dans l'habitacle à côté de moi 19 minutes après le début officiel de la leçon !).

Trop marre, plus envie de cette sournoise impression qu'ils profitent de moi. J'ai tout donné (et je pense que le hasard a été avantageux - notamment le fait que le 2e inspecteur ai été clair dans ses attentes et a fait zéro sous-entendu).

Le 1e inspecteur que j'ai eu passait son temps à faire des petits bruits et se tenir à sa portière comme si je conduisais tellement mal (mais en fait, je pense que je conduis mal haha).

Bref, tout ça pour dire que j'y suis arrivé : avec de la motivation on peut y arriver.
Pourtant, je me reconnais dans certains témoignages : mauvaise estimation des distances, fatigabilité, sensibilité aux bruits, distractibilité ("oh, un chat !").

La notion à laquelle je m'accroche le plus en ce moment, alors que ça ne fait pas encore un an que j'ai mon permis : il faut pratiquer pour que ça devienne une seconde nature !!!!
Je m'accroche, je me force à pratiquer, je passe exprès dans des endroits que je ne connais pas pour me provoquer des situations inédites (la route est de toute façon tout le temps différente, on a beau connaître un trajet par coeur, il suffit qu'un camion y passe en même temps que nous pour que tous les paramètres soient à revoir !).

J'avais fait quelques recherches et pour les anglo-phones, il y a ces 2 vidéos que j'avais bien appréciées :
de Joe Jamfrey : https://www.youtube.com/watch?v=0O8C18q_gN8
et de Yo Samdy Sam : https://www.youtube.com/watch?v=pCIlxhhNHPI

Sinon, pour les francophones, je crois me rappeler que Faber Rice (https://www.youtube.com/c/FaberRice) parle parfois de sa pratique de la conduite, mais je n'ai pas le courage de repasser toutes ses vidéos juste pour vous trouver le passage (désolé !).
TSA diagnostiqué

MotchoLoLo
Occasionnel
Messages : 25
Enregistré le : jeudi 2 juillet 2020 à 0:17

Re: TSA et permis de conduire...

#398 Message par MotchoLoLo » mardi 28 décembre 2021 à 4:19

J'ai mon permis depuis une dizaine d'années que j'ai eu du premier coup comme le code. Le code ça a été assez simple, par contre j'ai eu de grosses difficultés en commençant les heures de conduite à cause de mes difficultés de coordination. À ce jour je conduis tous les jours, sur des trajets courts de quelques km comme très longs de plusieurs centaines de km. Je n'ai aucun sens de l'orientation et j'ai souvent besoin du GPS ne serait-ce que pour m'orienter dans ma ville, et j'ai énormément de mal à mémoriser des trajets même courts. J'ai aussi tous mes points sur mon permis, respectant le code de la route à la lettre.
2016 : Diagnostic d'un trouble anxiodépressif sévère et récurrent.
2020 : Diagnostic d'un TSA type Asperger à l'âge de 29 ans par le CRA Alsace.
HPI mais QI trop hétérogène.

Répondre